Compression ou non compression

Le
bluebart
Bonjour totti le monde

Voilà un sujet un peu récurent
La compression du signal audio:

Mon humble contribution (ce n'est qu'un avis perso)

Alors là, quelques paramètres: presque tous les enregistrements de
voix sont passés par un studio/compresseur/préamp (le secret de
fabrique de l'ingéson), ensuite lorsque l'on passe du royaume
analogique au monde du numérique = limiteur de 0db soit du pur
limiteur genre à + 4db = 0db donc dynamique tronquée, autre solution:
compression 1:2 à 1:4 sur signal - 4db soft knee et expander - 45db
pour gagner en niveau, les meilleurs peuvent tenter - 65db, =
dynamique réduite entre les deux extrèmes soit environ 40 à 60 db de
dynamique ( bien loin des 90 à 110 db potenciels du système
numérique). Certains enregistrements "live" ont tendance à respecter
un peu plus la dynamique, juste la compression du diffuseur, si le
prenneur de son n'est pas un glandeur.
Alors un préamp de course à 17v/us et une bp de 27 mghz va donner un
son de ouf ????
Pas sûr, certain préamp à tube bien calculés permettent une courbe =
de
gain exponencielle fonction de la pente du tube (plus le grain du sus
nommé) et que nous traduisons par musicalité et puissance
(moi j'aime bien, c'est pour mon avis le meilleur respect du signal).
En ce qui concerne les transistors, la pente est plus raide et les
solutions passent souvent par des modifs de circuit, utilisation des
"transitubes", etc
c'est la voie de beaucoup d'expériences, d'ampli. réussis, de ratage
complet, et puis maintenant se pointent les amplis numériques..
bref ce n'est pas terminé le forum va vivre longtemps
( jdepuis je me suis lavé les esgourdes, Melmoth. :))) .
Bon je n'ai pas parlé des câbles (..) vous comprennez pourquoi, car
quand yapa signal le cabysertàrien).
Adios, amigos
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
capcom
Le #13913591
bluebart wrote:
Bonjour totti le monde

Voilà un sujet un peu récurent
La compression du signal audio:

Mon humble contribution (ce n'est qu'un avis perso)

Alors là, quelques paramètres: presque tous les enregistrements de
voix sont passés par un studio/compresseur/préamp (le secret de
fabrique de l'ingéson), ensuite lorsque l'on passe du royaume
analogique au monde du numérique ==== limiteur de 0db soit du pur
limiteur genre à + 4db = 0db donc dynamique tronquée, autre solution:
compression 1:2 à 1:4 sur signal - 4db soft knee et expander - 45db
pour gagner en niveau, les meilleurs peuvent tenter - 65db, > dynamique réduite entre les deux extrèmes soit environ 40 à 60 db de
dynamique ( bien loin des 90 à 110 db potenciels du système
numérique). Certains enregistrements "live" ont tendance à respecter
un peu plus la dynamique, juste la compression du diffuseur, si le
prenneur de son n'est pas un glandeur.
Alors un préamp de course à 17v/us et une bp de 27 mghz va donner un
son de ouf ????
Pas sûr, certain préamp à tube bien calculés permettent une courbe de
gain exponencielle fonction de la pente du tube (plus le grain du sus
nommé) et que nous traduisons par musicalité et puissance
(moi j'aime bien, c'est pour mon avis le meilleur respect du signal).
En ce qui concerne les transistors, la pente est plus raide et les
solutions passent souvent par des modifs de circuit, utilisation des
"transitubes", etc...
c'est la voie de beaucoup d'expériences, d'ampli. réussis, de ratage
complet, et puis maintenant se pointent les amplis numériques.....
bref ce n'est pas terminé le forum va vivre longtemps
( jdepuis je me suis lavé les esgourdes, Melmoth.... :))) .
Bon je n'ai pas parlé des câbles (.....) vous comprennez pourquoi, car
quand yapa signal le cabysertàrien...)....
Adios, amigos



Quand on parle de dynamique du CD de 90 à 110 dB théorique, c'est vraiement
du théorique !
Dans la nature, Il n'existe pas de bruit avec cette dynamique de 90 dB, peut
être un orchestre symphonique et encore ! (le plus dur serait de la
retranscrire parfaitement en numérique, donc avec un orchestre jouant à
l'abri des bruits résiduels, la chambre sourde). A si, le bruit de fusée au
lancement avec des crêtes à 170-180 dB, mais c'est assez exceptionel et
mesuré sous les moteurs.
La douce quiétude d'une campagne au petit matin est déja à 35-40 dB SLP. Le
niveau moyen en ville est de 60 à 70 dB, et plus si beaucoup de voiture. La
dynamique "exploitable" par nos roreille aujourd'hui est de 60 à 100-110 dB
(au dela c'est fort), soit 50 dB ! Le vynil n'en donnait et n'en donne pas
plus.
La seule façon d'avoir pour nous, auditeur cette dynamique de 90 dB serait
d'écouter nos chères chaines Hifi dans une chambre sourde.

--
Max
Le #13913521
"capcom" a écrit dans le message de
news:47164c73$0$27409$

Quand on parle de dynamique du CD de 90 à 110 dB théorique, c'est


vraiement
du théorique !
Dans la nature, Il n'existe pas de bruit avec cette dynamique de 90 dB,


peut
être un orchestre symphonique et encore ! (le plus dur serait de la
retranscrire parfaitement en numérique, donc avec un orchestre jouant à
l'abri des bruits résiduels, la chambre sourde). A si, le bruit de fusée


au
lancement avec des crêtes à 170-180 dB, mais c'est assez exceptionel et
mesuré sous les moteurs.
La douce quiétude d'une campagne au petit matin est déja à 35-40 dB SLP.


Le
niveau moyen en ville est de 60 à 70 dB, et plus si beaucoup de voiture.


La
dynamique "exploitable" par nos roreille aujourd'hui est de 60 à 100-110


dB
(au dela c'est fort), soit 50 dB ! Le vynil n'en donnait et n'en donne pas
plus.
La seule façon d'avoir pour nous, auditeur cette dynamique de 90 dB serait
d'écouter nos chères chaines Hifi dans une chambre sourde.



Bonjour,
Je confirme tout à fait cette problématique liée à la dynamique.
C'est un problème récurrent, bien connu des professionnels : il est évident
qu'une dynamique de 100 dB est quasi impossible à obtenir dans une salle
d'audition "classique" où le bruit de fond résiduel est rarement inférieur à
35 dB (A) sauf à défoncer les oreilles des auditeurs. Très tôt, la CST (*)
(Commission Supérieure Technique de l'Image et du Son) s'est préoccupée de
ce problème en liaison avec les éditeurs de productions audiovisuelles et
plus particulièrement le cinéma (dans le même film, on doit pouvoir rendre
intelligible les "chuchotements d'alcôve" et l'instant d'après rendre
supportable le décollage d'une fusée ou l'explosion d'une bombe)...
Bien cordialement,
Max.
(*) http://www.cst.fr/
--
Ne pas oublier de jeter l'as pour correspondre
luc
Le #13913511
On Wed, 17 Oct 2007 02:38:59 -0700, bluebart wrote:

Mon humble contribution (ce n'est qu'un avis perso)



apres le compression la detente :)

luc
jfc
Le #13913501
bluebart a écrit :
Alors un préamp de course à 17v/us et une bp de 27 mghz va donner un
son de ouf ????



non! une bande passante qui frise les VHF est absurde et n'a aucun
interet vis à vis du signal (entendu qu'on passe le minimum syndical
vers 20KHz). Une platine CD ne sort absolument *RIEN* dès 20Khz, un
tuner vers 15KHz etc... Une bande passante plus élevée que 20KHz n'a
d'interet que dans le cas d'un amplificateur contreréactionné afin que
la vitesse de l'ampli soit supérieure à la vitesse des signaux...
On confond souvent la bande passante utile se rapportant aux signaux
avec celle necessitée par la vitesse interne de l'ampli.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme