Condamné pour avoir dit la vérité...

Le
Taureau assis
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000€ d'amende.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
harmaggedon
Le #15926661
On 13 mar, 15:53, Taureau assis
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000 EURO d'amende.



Faut bien qu'il apprenne à raser les murs...
Sinon sa prédiction ne s'accomplira pas.
FdP
Le #15926651
On 13 mar, 15:53, Taureau assis
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000 EURO d'amende.



Salut,

On se demande bien, si la phrase entre guillemets est vraiment celle
reprochée, où est concrètement le problème. Cependant, dans le coura nt
de l'année dernière, j'avais entendu parler de nouvelles lois et de
modifications allant toutes plus ou moins dans le même sens. J'ai
oublié quels sont les politiques qui s'étaient exprimé la dessus, mais
en gros :

- il était devenu illégal de simplement dire qu'on trouve qu'il y a
"trop d'étrangers en France",
- les termes comme "invasion" étaient aussi devenus interdits, mais je
n'ai par contre pas oublié la justification, qui disait que "ça
pouvait créer une envie de résistance à l'envahisseur" et que c'étai t
un genre d'appel à se soulever et à résister. C'est digne de Vichy, ni
plus, ni moins.

Nos politiques se fabriquent leurs petites lois sur mesure. Ces
dernières ne sont plus destinées à améliorer la vie en communauté,
mais à simplement protéger leurs culs et servir leurs intérêts
personnels, comme le soit disant "mini traité simplifié". Ca n'est pas
la première fois, ni certainement la dernière. Il faut que les
citoyens réagissent assez vite, sinon dans peu de temps, ils
imposeront le silence par la loi.

Je vous signale qu'à la même période, d'autres directives sont
sorties, et qu'elle permettent de punir ceux qui poussent à la
révolte, à ne plus payer ses charges ou ses impots, etc...

Très exactement dans la même lignée que l'association récente de
simples citoyens fabriquant des bombinettes artisanales, qui sont
désormais assimilés à de véritables terroristes, afin de faire
bénéficier la police de moyens très importants (garde à vue de 48 à 96
heures par exemple) et de pouvoir appliquer des peines
considérablement amplifiées.

On dirait que le gouvernement se protège, se méfie... Auraient ils des
choses à se reprocher par hasard ?

FdP
eugene
Le #15926641
Taureau assis a écrit :
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000€ d'amende.



Bien fait pour sa gueule.
Taureau assis
Le #15926631
eugene a écrit :
Taureau assis a écrit :
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000€ d'amende.



Bien fait pour sa gueule.



Réponse primitive des formatés pavloviens.

Relevons le niveau face à ce haineux anti-Français en faveur de la censure.

Une fois de plus, Jean-Marie Le Pen a été condamné, hier, pour délit
d’opinion et procès d’intention. La justice française s’enfonce dans le
totalitarisme et le non-droit.

En avril 2004, Jean-Marie Le Pen avait été condamné pour avoir dit dans
Le Monde : « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais
25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français
raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. Quand
ils ne le font pas, on leur dit : Qu'est-ce que tu as à me regarder
comme ça, tu cherches la bagarre ? Et vous n'avez plus qu'à filer, sinon
vous prenez une trempe. »

Commentant ce jugement dans Rivarol, quelques semaines plus tard, il
estimait n’avoir dit que la vérité, et il ajoutait : « D'autant que
quand je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs, des gens dans la salle me disaient, non sans raison :
Mais M. Le Pen, c'est déjà le cas maintenant. »

Et il était de nouveau poursuivi... En première instance, le tribunal
correctionnel a annulé les poursuites. Bien entendu, le parquet de
Dominique Perben et la Ligue des droits de l’homme ont fait appel. Et
les magistrats de la cour d’appel ont vertueusement condamné Jean-Marie
Le Pen à 10.000 euros d’amende pour « provocation à la discrimination, à
la haine ou à la violence raciales ». Et à verser 5.000 euros de
dommages et intérêts à la Ligue des droits de l'Homme.

Dans leurs attendus, les magistrats soulignent qu’ils ne condamnent pas
ce que dit le président du Front national, mais, comme c’est désormais
leur habitude, ce qu’il ne dit pas. Leur rôle n’est plus de juger les
faits, mais de débusquer des non-dits, des intentions cachées, des
pensées secrètes, forcément inavouables, donc coupables.

Le prévenu, disent-ils, « tend à susciter un sentiment de rejet et
d'hostilité envers la communauté musulmane ». Son propos « instille dans
l'esprit du public la conviction que la sécurité des Français passe par
le rejet des musulmans et que l'inquiétude et la peur, liées à leur
présence croissante en France, cesseront si leur nombre décroît et s'ils
disparaissent ».

On peut ainsi condamner n’importe qui pour n’importe quel propos, à
partir du moment où l’auteur est dénoncé à la justice par les puissances
du moment. Les magistrats le proclament, en affirmant que par ses propos
Jean-Marie Le Pen « instille dans l’esprit du public » que les Français
ne seront tranquilles que si les musulmans « disparaissent ». Non
seulement Jean-Marie Le Pen n’instille rien de la sorte, mais son
comportement constant et ses propos réels disent le contraire. S’il
voulait que les musulmans « disparaissent », il n’accueillerait pas des
musulmans au Front national, il n’aurait pas été le premier à présenter
un musulman à la députation, il n’aurait pas été le premier à faire
élire une musulmane à un conseil régional.

Ce « disparaissent » est véritablement la signature de la subversion
judicaire.
Tomahawk
Le #15926611
"FdP" news:
On 13 mar, 15:53, Taureau assis
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000 EURO d'amende.



Salut,

On se demande bien, si la phrase entre guillemets est vraiment celle
reprochée, où est concrètement le problème. Cependant, dans le courant
de l'année dernière, j'avais entendu parler de nouvelles lois et de
modifications allant toutes plus ou moins dans le même sens. J'ai
oublié quels sont les politiques qui s'étaient exprimé la dessus, mais
en gros :

- il était devenu illégal de simplement dire qu'on trouve qu'il y a
"trop d'étrangers en France",
- les termes comme "invasion" étaient aussi devenus interdits, mais je
n'ai par contre pas oublié la justification, qui disait que "ça
pouvait créer une envie de résistance à l'envahisseur" et que c'était
un genre d'appel à se soulever et à résister. C'est digne de Vichy, ni
plus, ni moins.

Nos politiques se fabriquent leurs petites lois sur mesure. Ces
dernières ne sont plus destinées à améliorer la vie en communauté,
mais à simplement protéger leurs culs et servir leurs intérêts
personnels, comme le soit disant "mini traité simplifié". Ca n'est pas
la première fois, ni certainement la dernière. Il faut que les
citoyens réagissent assez vite, sinon dans peu de temps, ils
imposeront le silence par la loi.

Je vous signale qu'à la même période, d'autres directives sont
sorties, et qu'elle permettent de punir ceux qui poussent à la
révolte, à ne plus payer ses charges ou ses impots, etc...

Très exactement dans la même lignée que l'association récente de
simples citoyens fabriquant des bombinettes artisanales, qui sont
désormais assimilés à de véritables terroristes, afin de faire
bénéficier la police de moyens très importants (garde à vue de 48 à 96
heures par exemple) et de pouvoir appliquer des peines
considérablement amplifiées.

On dirait que le gouvernement se protège, se méfie... Auraient ils des
choses à se reprocher par hasard ?

FdP



Bien sur qu'ils ont peur, parce qu'au-delà de la
morgue dont ils sont coutumiers ils ne sont pas certains à 100% de ne
jamais avoir à rendre de comptes devant une foule en colère
Mais ils peuvent casser autant de thermomètres qu'ils veulent ce n'est pas
ça
qui enrayera la maladie. .
J. Ducond
Le #15926531
Taureau assis
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000¤ d'amende.



Ça me paraît pas cher payé.
La justice devrait faire un tout sur fsp. Il y a du fric à ramasser.
Goulafra
Le #15926521
Votre vérité est à géométrie variable...

Tout d'abord, votre "vérité" porte un nom : provocation à la
discrimination, à la haine ou à la violence raciales

Qui plus est, ce n'est pas pour les propos que vous citez qu'il a été
condamné.
Je vous renvoie vers l'article du Monde :
<<Lors d'un entretien au Monde, le 19 avril 2003, Jean-Marie Le Pen avait
déclaré que le "le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais
25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français
raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux". Il
avait été condamné par le tribunal correctionnel de Paris pour ces propos
le 2 avril 2004. A peine un mois plus tard, il récidivait dans un entretien
à Rivarol dans lequel il reprenait la même argumentation, présentant
également la Gestapo comme une "police protectrice de la population". C'est
pour ces nouveaux propos qu'il a été condamné mercredi.>>

http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/03/12/jean-marie-le-pen-
condamne-en-appel-a-10-000-euros-d-amende-pour-provocation-a-la-
discrimination_1022202_3224.html

Bref, pour résumer, ou vous n'avez pas bien compris le sens de la
condamnation, ou vous êtes un menteur et un provocateur.
JPM
Le #15926511
Mais vous n'aurez pas... ma liberté de penser!!!!
Taureau assis
Le #15926481
Goulafra a écrit :
Votre vérité est à géométrie variable...

Tout d'abord, votre "vérité" porte un nom : provocation à la
discrimination, à la haine ou à la violence raciales



Discours éculé.. du petit mouton qui se croit malin.

L'islam n'est pas un race, DUCON.

Réponse primitive des formatés pavloviens.

Relevons le niveau face à ce haineux anti-Français en faveur de la censure.

Une fois de plus, Jean-Marie Le Pen a été condamné, hier, pour délit
d’opinion et procès d’intention. La justice française s’enfonce dans le
totalitarisme et le non-droit.

En avril 2004, Jean-Marie Le Pen avait été condamné pour avoir dit dans
Le Monde : « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais
25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. Et les Français
raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. Quand
ils ne le font pas, on leur dit : Qu'est-ce que tu as à me regarder
comme ça, tu cherches la bagarre ? Et vous n'avez plus qu'à filer, sinon
vous prenez une trempe. »

Commentant ce jugement dans Rivarol, quelques semaines plus tard, il
estimait n’avoir dit que la vérité, et il ajoutait : « D'autant que
quand je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs, des gens dans la salle me disaient, non sans raison :
Mais M. Le Pen, c'est déjà le cas maintenant. »

Et il était de nouveau poursuivi... En première instance, le tribunal
correctionnel a annulé les poursuites. Bien entendu, le parquet de
Dominique Perben et la Ligue des droits de l’homme ont fait appel. Et
les magistrats de la cour d’appel ont vertueusement condamné Jean-Marie
Le Pen à 10.000 euros d’amende pour « provocation à la discrimination, à
la haine ou à la violence raciales ». Et à verser 5.000 euros de
dommages et intérêts à la Ligue des droits de l'Homme.

Dans leurs attendus, les magistrats soulignent qu’ils ne condamnent pas
ce que dit le président du Front national, mais, comme c’est désormais
leur habitude, ce qu’il ne dit pas. Leur rôle n’est plus de juger les
faits, mais de débusquer des non-dits, des intentions cachées, des
pensées secrètes, forcément inavouables, donc coupables.

Le prévenu, disent-ils, « tend à susciter un sentiment de rejet et
d'hostilité envers la communauté musulmane ». Son propos « instille dans
l'esprit du public la conviction que la sécurité des Français passe par
le rejet des musulmans et que l'inquiétude et la peur, liées à leur
présence croissante en France, cesseront si leur nombre décroît et s'ils
disparaissent ».

On peut ainsi condamner n’importe qui pour n’importe quel propos, à
partir du moment où l’auteur est dénoncé à la justice par les puissances
du moment. Les magistrats le proclament, en affirmant que par ses propos
Jean-Marie Le Pen « instille dans l’esprit du public » que les Français
ne seront tranquilles que si les musulmans « disparaissent ». Non
seulement Jean-Marie Le Pen n’instille rien de la sorte, mais son
comportement constant et ses propos réels disent le contraire. S’il
voulait que les musulmans « disparaissent », il n’accueillerait pas des
musulmans au Front national, il n’aurait pas été le premier à présenter
un musulman à la députation, il n’aurait pas été le premier à faire
élire une musulmane à un conseil régional.

Ce « disparaissent » est véritablement la signature de la subversion
judicaire.
Sylvain
Le #15926461
Taureau assis wrote:
Jean-Marie Le Pen de nouveau condamné

...pas pour des propos sur l'Histoire, mais sur l'avenir :

"je dis qu'avec 25 millions de musulmans chez nous, les Français
raseront les murs".

10000€ d'amende.



Maintenant c'est comme ça,

La vérité est interdite, un comble pour une démocratie

La civilisation Européenne à décidé de s'autodétruire.

Les dirigeants de la France ont décidé, contre l'avis des Français, que la
France devait devenir un pays arabe pourri.

Et si tu lutte contre cela, tu peut aller en prison, c'est comme ça.

Vous voulez payer votre alimentation hors de prix et de trés mauvaise
qualité, vivre dans un environnement ultra polué, avoir des banlieux
pourris plaques tournantes de la drogue, lieux de non-droit ?

et bien continuons comme ça.

Unions Européenne : 116 ha/Km^2
USA : 30,2 ha/Km^2
Russie : 8,3 ha/Km^2
Canada : 3,29 ha/Km^2
Brésil : 21,6 ha/Km^2

Chine : 139 ha/Km^2, mais eux n'ont pas d'immigration massive et ont adopté
la politique de l'enfant unique.

Chacun sa merde, chacun ses problèmes, on a, nous aussi nos problèmes, et il
n'est pas question de compter sur les autres pour les régler.

Petite démonstration qui va vous montrer que si on laisse tout le monde
entrer
en France les conséquences seront catastrophiques.


Voici un petit calcul qui fait froid dans le dos, admettons que les Français
veuillent manger de la viande de boeuf de qualité, c'est à dire élevé au
foin.
Un hectare de qualité médiocre en prairie naturelle c'est 0,5 UGB. Un UGB
de race a viande de qualité comme de la limousine ça à un GMQ de 1200 gr
soit 219 kgr de bovins vivant produit à l'hectare donc en carcasse 109,5 kgr
par hectare et par ans de viande de boeuf dans de la prairie naturelle.

En prairie de qualité on arrive à 1 UGB hectare soit donc le
double, 109,5 kgr de viande bovine a l'hectare, dans de la prairie
naturelle,
produit sans pesticide, sans labours, sans engrais.


Or la Consommation de viande annuelle par habitant en France: 30kg
x 60millions d'habitants: 1,8 millions de tonnes de viande
1,8 millions de tonnes / 109,5kg = 16,4 millions d'hectares


Soit 164000 km2 de prairies naturelles de qualité nécessaire pour
produire la viande des français. Ou encore 329 000km2 de prairies
médiocres.

Rappel: la superficie de la France c'est 550 000 km2 environ

Soit, il est impossible en France que tout le monde mange de la viande de
qualité, nous somme condamnés à manger de la viande industrielle à haut
rendement agricole.

De plus, à cela, il vient se greffer le problème des biocarburants.

Quand au probléme de la démographie en France et en Europe, dans les temps
passés la politique de la France à été trés nataliste, les raisons à cela
sont les nombreuses défaites envers la Prusse et l'Allemagne ayant pour
cause une démographie beaucoup plus importante en en Prusse ou en Allemagne.

Aujourd'hui cet argument n'a plus de sens.

Il a une substitution ethnique en France,

La population est en croissance démographique à raison de 0,34 % par ans, ce
pourcentage c'est 200 000 personnes en plus en France par ans or, il y à env
150 000 immigrés régularisations en France par ans et ce chiffre augmente
tous les ans ( et sans compter les clandestins).

Soit les 3/4 de la démographie sont dût a l'immigration, de plus ils se
reproduisent plus vite que nous, donc sur les 50 000 naissance en France par
ans, une bonne partie sont d'origine étrangére.

En 1999 23 % de la population Française avait au moins un parent d'origine
étrangére. Et cela en 50 ans en 1950 quasi aucun Français n'avaient un
parent d'origine étrangére. Et nous subissons une accélération du phénoméne.

A ce rythme là, je vous laisse vous même évaluer dans combiens d'années, la
France va devenir un pays *****, ultra polué, sale, de non-droit, trés
pauvre.

--
Ne pas prévoir, c’est déjà gémir
Léonard de Vinci
Publicité
Poster une réponse
Anonyme