Congrès et assemblé générale

Le
ricazerty
Bonjour à tous,

Quelle différence fondamentale y a-t-il entre
un congrès et une assemblée générale ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
AlainD
Le #22776101
"ricazerty" 4cd9a894$0$3930$
Bonjour à tous,

Quelle différence fondamentale y a-t-il entre
un congrès et une assemblée générale ?



En très schématisé lors d'un congrés on réfléchit aux différentes options ou
directions à prendre (sous forme de débat en général) pour une assoc ou un
syndicat par exemple et lors de l'assemblée générale on vote les décisions,
on désigne les dirigeants etc...
haveur
Le #22776671
Bonjour,

Le 09/11/2010 21:01, ricazerty a écrit :
Bonjour à tous,

Quelle différence fondamentale y a-t-il entre
un congrès et une assemblée générale ?




Juridiquement ces termes n'ont pas de sens précis ou de contenu
obligatoire (sauf cas particulier comme le congrès réunissant les 2
chambres du parlement français en une seule assemblée).

Ce sens dépend de l'organisme ou de la personne morale qui organise
cette manifestation ou ce regroupement.

Soit les statuts ou le règlement de cet organisme ou de cette personne
morale contiennent des précisions ou des dispositions attribuant à l'un
ou l'autre de ces termes un sens précis ou une utilisation et un
fonctionnement déterminée soit ils sont silencieux sur ce point.

Le choix de l'un ou l'autre de ces termes est libre et n'implique de
fonctionnement ou de procédure précise que lorsque c'est prévus par les
textes réglementant ces organismes ou personne morales.

Il existe aussi des congrès ou des assemblées générales qui sont dotées
par l'organisateur pour une circonstance précise d'un mode de
fonctionnement ou d'un règlement ou d'un thème d'étude ou de débat sans
pour autant être systématiquement accompagné de modalités de prise de
décision ou de délibération ni que celles ci soient prévues ou imposées
comme étant l'aboutissement de la réunion.

Cordialement
jr
Le #22777521
Le 10/11/2010 02:44, haveur a écrit :


Bonjour,

Le 09/11/2010 21:01, ricazerty a écrit :
Bonjour à tous,

Quelle différence fondamentale y a-t-il entre
un congrès et une assemblée générale ?




Juridiquement ces termes n'ont pas de sens précis



Ah pardon, congrès a un sens judiciaire désuet mais précis:

(Congrès, Wikipedia)

"Au Moyen Age, et jusqu'au début du XVIIIe siècle , le congrès était une
épreuve judiciaire, généralement demandée par l'épouse et ordonnée en
justice, que devait subir son mari dans le but de prouver son
impuissance sexuelle en vue d'une annulation de mariage ou d'un divorce.
Les époux étaient réunis dans un lit clos selon l'usage de ces époques,
en présence des juges, officiels, conseillers, avocats, greffiers,
médecins experts judiciaire, et il s'agissait pour la Cour d'être
témoins de l'impossibilité de la conjonction entre les époux. Cette
procédure de défi qui tenait un peu des ordalies, a été progressivement
abandonnée comme n'étant pas fiable, des époux qui avaient été
impressionnés par la solennité du dispositif judiciaires, s'étant avérés
féconds après un remariage."


--
jr
Consommer rapidement après ouverture
haveur
Le #22777601
Bonjour,



Le 10/11/2010 12:00, jr a écrit :
Le 10/11/2010 02:44, haveur a écrit :


Bonjour,

Le 09/11/2010 21:01, ricazerty a écrit :
Bonjour à tous,

Quelle différence fondamentale y a-t-il entre
un congrès et une assemblée générale ?




Juridiquement ces termes n'ont pas de sens précis



Ah pardon, congrès a un sens judiciaire désuet mais précis:





Hum! Plus que désuet : archaïque. :-)))

(Congrès, Wikipedia)



De toute façon je ne fais aucune confiance à wikipédia et ne le consulte
jamais.

J'ai refusé dans ses premiers temps que mes écrits y figurent.

je préfère les sites officiels (quoiqu'il leur arrive aussi de se
tromper ... et moi aussi).

Cordialement.


"Au Moyen Age, et jusqu'au début du XVIIIe siècle , le congrès était une
épreuve judiciaire, généralement demandée par l'épouse et ordonnée en
justice, que devait subir son mari dans le but de prouver son
impuissance sexuelle en vue d'une annulation de mariage ou d'un divorce.
Les époux étaient réunis dans un lit clos selon l'usage de ces époques,
en présence des juges, officiels, conseillers, avocats, greffiers,
médecins experts judiciaire, et il s'agissait pour la Cour d'être
témoins de l'impossibilité de la conjonction entre les époux. Cette
procédure de défi qui tenait un peu des ordalies, a été progressivement
abandonnée comme n'étant pas fiable, des époux qui avaient été
impressionnés par la solennité du dispositif judiciaires, s'étant avérés
féconds après un remariage."


Emma
Le #22793931
Le Wed, 10 Nov 2010 12:13:06 +0100, haveur a écrit :

Bonjour,



Le 10/11/2010 12:00, jr a écrit :
Ah pardon, congrès a un sens judiciaire désuet mais précis:



Hum! Plus que désuet : archaïque. :-)))

(Congrès, Wikipedia)



De toute façon je ne fais aucune confiance à wikipédia et ne le consulte
jamais.
J'ai refusé dans ses premiers temps que mes écrits y figurent.
je préfère les sites officiels (quoiqu'il leur arrive aussi de se
tromper ... et moi aussi).



J'avoue utiliser wikipedia que je considère comme un bon outil, disons
que c'est la première page que je consulte sur un sujet que je ne connais
pas avant d'approfondir, car cela m'aide à savoir vers où approfondir
souvent.

Sur wikipédia, on peut consulter, mais, à condition, sachant comment il
est amendé, (propagande parfois ?) de regarder si l'article en question
est suffisamment sourcé, comment il est sourcé.
Et comme pour tout ce que l'on trouve sur le net, il est indispensable de
vérifier les sources.
... même celles de haveur :-)

Et finalement, dommage quand on est un intervenant qui agit de façon
professionnelle (cad avec rigueur) de ne pas faire profiter de ses
savoirs un site comme wikipedia.

Salutations

Emma

amusant, je laisse :

"Au Moyen Age, et jusqu'au début du XVIIIe siècle , le congrès était
une épreuve judiciaire, généralement demandée par l'épouse et ordonnée
en justice, que devait subir son mari dans le but de prouver son
impuissance sexuelle en vue d'une annulation de mariage ou d'un
divorce. Les époux étaient réunis dans un lit clos selon l'usage de ces
époques, en présence des juges, officiels, conseillers, avocats,
greffiers, médecins experts judiciaire, et il s'agissait pour la Cour
d'être témoins de l'impossibilité de la conjonction entre les époux.
Cette procédure de défi qui tenait un peu des ordalies, a été
progressivement abandonnée comme n'étant pas fiable, des époux qui
avaient été impressionnés par la solennité du dispositif judiciaires,
s'étant avérés féconds après un remariage."
Publicité
Poster une réponse
Anonyme