Les cons, ça ose tout...Les gendarmes, ça verbalise tout...

Le
dmkgbt
"Un conducteur de scooter qui avait volontairement déclenché 68 fois un
radar routier automatique près de Bastia a été condamné à 31.150 euros
d'amende et à trois ans de suspension du permis de conduire"

"Le chauffard, âgé de 23 ans, s'était amusé à déclencher le radar
installé près de chez lui sur la RD 107 (route de la Marana) dans la
commune de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia, de juillet à
octobre 2014.

Arrivant face à l'appareil de contrôle, il pensait ne pas pouvoir être
ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500
cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques
minéralogiques à l'avant.

Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant
à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette
portion de route.

Il avait établi son "record" en atteignant 153km/h."


<http://bit.ly/1NCMfSw>

--
Tiret,tiret,espace,à la ligne.
Moins de 4 lignes.
Signature conforme aux usages.
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
.
Le #26367704
Le 16/09/2015 17:33, Dominique G. a écrit :
"Un conducteur de scooter qui avait volontairement déclenché 68 fois un
radar routier automatique près de Bastia a été condamné à 31.150 euros
d'amende et à trois ans de suspension du permis de conduire"
...
"Le chauffard, âgé de 23 ans, s'était amusé à déclencher le radar
installé près de chez lui sur la RD 107 (route de la Marana) dans la
commune de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia, de juillet à
octobre 2014.

Arrivant face à l'appareil de contrôle, il pensait ne pas pouvoir être
ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500
cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques
minéralogiques à l'avant.

Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant
à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette
portion de route.

Il avait établi son "record" en atteignant 153km/h."





.../...

et le motif deS amendeS ( 450 euros en moyenne ) ou de l'amende ?...
Exces de vitesses ou conduite présumée prolongée en absence de points
présumés inexistant rognés par les présumés délits antérieurs
= obligation de calcul mental de tout conducteur sur des flashs
1 perçus
2 et qu'il pourrait penser qu'ils sont de sa responsabilité ?


Comment est apportée la preuve de l'identification cumulée ? ..
absence de casque ? aveux ?


" L'amusement" invoqué est-il juridiquement constitué
et constitue-t-il un délit ?
à savoir *faire volontairement déclencher un radar*
que ce soit par effet de mobile engagé en circulation
ou autre artifice technique mis en oeuvre par un piéton


Citer arbitrairement " l'amusement" comme
un motif constitue-t-il un délit ?

On pourrait déduire de cette affaire que le centre informatisé de
Rennes est ( volontairement ? ) temporisé à réagir en quatre mois sur
un même type de délit cumulé sur un même lieu
preuve une fois de plus que les radars seraient là pour faire du pognon
plus que de la prévention.




V

A bientôt sur les remontées des " défaillances" des radars à double sens
:-))))
jr
Le #26367711
"."
Le 16/09/2015 17:33, Dominique G. a écrit :
"Un conducteur de scooter qui avait volontairement déclenché 68 fois un
radar routier automatique près de Bastia a été condamné à 31.150 euros
d'amende et à trois ans de suspension du permis de conduire"
...
"Le chauffard, âgé de 23 ans, s'était amusé à déclencher le radar
installé près de chez lui sur la RD 107 (route de la Marana) dans la
commune de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia, de juillet à
octobre 2014.

Arrivant face à l'appareil de contrôle, il pensait ne pas pouvoir être
ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500
cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques
minéralogiques à l'avant.

Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant
à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette
portion de route.

Il avait établi son "record" en atteignant 153km/h."





.../...

et le motif deS amendeS ( 450 euros en moyenne ) ou de l'amende ?...



Souvent c'est la mise en danger de la vie d'autrui qui est invoquée, quand
les photos radars ne sont pas directement utilisables pour certifier cette
vitesse là de cet engin là (plaque illisible).


Exces de vitesses ou conduite présumée prolongée en absence de points
présumés inexistant rognés par les présumés délits antérieurs
= obligation de calcul mental de tout conducteur sur des flashs
1 perçus
2 et qu'il pourrait penser qu'ils sont de sa responsabilité ?


Comment est apportée la preuve de l'identification cumulée ? ..
absence de casque ? aveux ?




Aveu probablement. Ou vantardises sur les réseaux.


--
Naturellement trouble.
.
Le #26367739
Le 17/09/2015 10:40, jr a écrit :
"."
Le 16/09/2015 17:33, Dominique G. a écrit :
"Un conducteur de scooter qui avait volontairement déclenché 68 fois un
radar routier automatique près de Bastia a été condamné à 31.150 euros
d'amende et à trois ans de suspension du permis de conduire"
...
"Le chauffard, âgé de 23 ans, s'était amusé à déclencher le radar
installé près de chez lui sur la RD 107 (route de la Marana) dans la
commune de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia, de juillet à
octobre 2014.

Arrivant face à l'appareil de contrôle, il pensait ne pas pouvoir être
ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500
cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques
minéralogiques à l'avant.

Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant
à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette
portion de route.

Il avait établi son "record" en atteignant 153km/h."





.../...

et le motif deS amendeS ( 450 euros en moyenne ) ou de l'amende ?...



Souvent c'est la mise en danger de la vie d'autrui qui est invoquée, quand
les photos radars ne sont pas directement utilisables pour certifier cette
vitesse là de cet engin là (plaque illisible).


Exces de vitesses ou conduite présumée prolongée en absence de points
présumés inexistant rognés par les présumés délits antérieurs
= obligation de calcul mental de tout conducteur sur des flashs
1 perçus
2 et qu'il pourrait penser qu'ils sont de sa responsabilité ?


Comment est apportée la preuve de l'identification cumulée ? ..
absence de casque ? aveux ?




Aveu probablement. Ou vantardises sur les réseaux.




.../...

La vantardise publique n'est pas une preuve..ni un aveu.
ça aide à l'enquête

Je consulté la zone probable du délit cumulatif sur glogueule eurff
Il n'y a plus de radar en 2015 mais à la place
deux dos d'âne ralentisseurs à 30
bornant IN et OUT, le parking bitumé en épi relativement neuf
...longeant le terrain de sport clos des bikers à l'extrémité nord
La ligne droite fait 200m à tout casser ...à gauche le fossé en continu
et pas d'habitation , à droite le grillage en continu puis le parking
en décrochement
S'engager sur cette belle piste d'accélération sur route secondaire
tortueuse ne peut se realiser qu-à vitesse modérée
Le visuel en dégagement est total sur les 200m de ligne droite personne
en danger ......le 154 à l'heure il n'a pas du y rester bien longtemps,
juste le temps de passer les vitesses ( et si c'était bien lui ) au
bout faut freiner
..

Peut-être que c'est un motard qui voulait montrer la totale inutilité
du radar ...et il y a réussi
Les motards semblent se concentrer près d'un terrain de moto cross plus
au sud à qqs centaines de metres sur la même route

A mon avis faudrait aller jeter un coup d'oeil sur les marchés
publics du coin ...peut-être que radar ( pepetes d'etat ) ou deux dos
d'anes ( pepetes aux TP ) .. il fallait pousser à faire un choix
nous sommes en Caurse , ne l'oublions pas
:-))))



V


.
Le #26367744
Le 17/09/2015 10:40, jr a écrit :
"."



pour le TMAX 500 CUP
vitesse maxi réelle 173

reprise 60-90 2'5 distance 54 m
reprise 90 - 130 5'9 distance 185 m
reprise 130 - 160 11.1 distance 452 m


La ligne droite fait 200 m

Pour valider son essai à 154 km/h et en considérant que le radar ne
détecte qu'au bout de son nez à qqs m :-)))
il aurait fallu qu'il aborde la ligne droite et son virage d'entrée à
cette vitesse ?!!!!


Ya un truc ...



V




dmkgbt
Le #26367779
.
Le 16/09/2015 17:33, Dominique G. a écrit :
> "Un conducteur de scooter qui avait volontairement déclenché 68 fois un
> radar routier automatique près de Bastia a été condamné à 31.150 euros
> d'amende et à trois ans de suspension du permis de conduire"
> ...
> "Le chauffard, âgé de 23 ans, s'était amusé à déclencher le radar
> installé près de chez lui sur la RD 107 (route de la Marana) dans la
> commune de Biguglia (Haute-Corse), au sud de Bastia, de juillet à
> octobre 2014.
>
> Arrivant face à l'appareil de contrôle, il pensait ne pas pouvoir être
> ni verbalisé ni même identifié au guidon de son puissant engin de 500
> cm3 de type T-Max puisque les scooters ne sont pas dotés de plaques
> minéralogiques à l'avant.
>
> Il avait ainsi déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant
> à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h sur cette
> portion de route.
>
> Il avait établi son "record" en atteignant 153km/h."
>
>
> >
.../...

et le motif deS amendeS ( 450 euros en moyenne ) ou de l'amende ?...



"Il a été condamné cette semaine par le tribunal de police de Bastia à
43 amendes à 600 euros, 19 à 250 euros et 6 à 100 euros"

Je suppose que ça correspond à chaque excès de vitesse constaté par
rapport à la vitesse limite qui était, à cet endroit, de 70km/h


Comment est apportée la preuve de l'identification cumulée ? ..
absence de casque ? aveux ?



"Enquête" de la Gendarmerie.
Comme c'était à côté de chez lui, une enquête de voisinage avec les 68
photos de son scooter et de lui portant son casque et ses vêtements a dû
permettre de l'identifier à peu près sûrement.
Quelques témoignages de voisins et une petite "audition pour affaire
vous concernant" ont probablement suffi pour obtenir des aveux.

" L'amusement" invoqué est-il juridiquement constitué
et constitue-t-il un délit ?



Non, ce n'est pas un délit mais ça n'a certainement pas incité le juge à
la clémence à son égard.

à savoir *faire volontairement déclencher un radar*
que ce soit par effet de mobile engagé en circulation
ou autre artifice technique mis en oeuvre par un piéton



Non, il n'y a pas eu de dégradation du radar puisque celui-ci a été
déclenché à chaque fois par une infraction au Code de la Route.


Citer arbitrairement " l'amusement" comme
un motif constitue-t-il un délit ?



Non, juste un indice de la volonté de commettre intentionnellement les
68 infractions qui lui ont été reprochées.

On pourrait déduire de cette affaire que le centre informatisé de
Rennes est ( volontairement ? ) temporisé à réagir en quatre mois sur
un même type de délit cumulé sur un même lieu



Lisez mieux : ce type de véhicule n'a pas de plaque d'immatriculation à
l'avant et le conducteur a pris soin de commettre toujours cette
infraction en ne présentant que l'avant de son scooter.
La photo ne suffisait donc pas à l'identification d'où lancement d'une
enquête de gendarmerie.
Sachant que les gendarmes ont généralement des choses plus importantes
sur lesquelles ils doivent enquêter.

preuve une fois de plus que les radars seraient là pour faire du pognon
plus que de la prévention.



C'est possible.
Il n'empêche qu'à force de ne penser qu'à jouer avec le radar au lieu de
surveiller sa conduite, il aurait pu provoquer un accident, ce connard.
La Haute-Corse est l'un des départements les plus accidentogènes de
France et cette année (qui n'est pas terminée) a battu les records de
morts sur la route.



--
Tiret,tiret,espace,à la ligne.
Moins de 4 lignes.
Signature conforme aux usages.
.
Le #26367794
Le 17/09/2015 18:41, Dominique G. a écrit :
la vitesse limite qui était, à cet endroit, de 70km/h


Comment est apportée la preuve de l'identification cumulée ? ..
absence de casque ? aveux ?



"Enquête" de la Gendarmerie.
Comme c'était à côté de chez lui, une enquête de voisinage avec les 68
photos de son scooter et de lui portant son casque et ses vêtements a dû
permettre de l'identifier à peu près sûrement.



Ben oui mais ce n'est pas une preuve...
Ya rien qui ressemble plus à un motard sous son casque qu'un autre
et la tenue vestimentaire n'est pas une preuve

Il leur a fallu quatre mois pour l'identifier ...
et donc laisser courir le risque potentiel :-(





Quelques témoignages de voisins et une petite "audition pour affaire
vous concernant" ont probablement suffi pour obtenir des aveux.


Avouer avoir vu le flash se déclencher



à savoir *faire volontairement déclencher un radar*
que ce soit par effet de mobile engagé en circulation
ou autre artifice technique mis en oeuvre par un piéton



Non, il n'y a pas eu de dégradation du radar puisque celui-ci a été
déclenché à chaque fois par une infraction au Code de la Route.



J'évoquais juste sur le même registre le piéton lambda
qui disposerait d'un moyen technique pour faire déclencher
le radar





On pourrait déduire de cette affaire que le centre informatisé de
Rennes est ( volontairement ? ) temporisé à réagir en quatre mois sur
un même type de délit cumulé sur un même lieu



Lisez mieux : ce type de véhicule n'a pas de plaque d'immatriculation à
l'avant et le conducteur a pris soin de commettre toujours cette
infraction en ne présentant que l'avant de son scooter.



J'ai bien lu
On a eu droit l'autre jour à la visite rapide TV de la salle des
traitements
Les écrans ne sont pas grands mais suffisants pour comparer des photos




La photo ne suffisait donc pas à l'identification d'où lancement d'une
enquête de gendarmerie.



Ben voila
Je vous renvoie à mes autres posts et vous calculerez les accélérations
nécessaires sur zone pour valider le " 154"
...ya un truc


Sachant que les gendarmes ont généralement des choses plus importantes
sur lesquelles ils doivent enquêter.


Bof, ils ont les heures de passage , le type de la moto
interrogation du fichier central et des voisins, qqs courses au
supermarché et le pain en revenant
1 journée de boulot à 2

convocation, audition , intimidation
et rapport 1/2 journée





Il n'empêche qu'à force de ne penser qu'à jouer avec le radar au lieu de
surveiller sa conduite,




il aurait pu provoquer un accident, ce connard.
Non, pas à cet endroit ( et les motards ne sont pas mes potes, loin de
là )
C'est un couloir de 200 m tout droit
une belle piste d'accélération bien sécurisée
et un virage au bout

C'est tout de même un connard ...en apparence




V





Ascadix
Le #26367838
Le 17/09/2015, Dominique G. a supposé :
.


[...]

Lisez mieux : ce type de véhicule n'a pas de plaque d'immatriculation à
l'avant et le conducteur a pris soin de commettre toujours cette
infraction en ne présentant que l'avant de son scooter.



[...]

Et avec les radars qui flashent comme des suppositoires, il tente le
coup en marche arrière ?

Tout en regardant le radar dans son rétro, comme Persée regardant
Méduse ?

--
@+
Ascadix
adresse @mail valide, mais ajoutez "sesame" dans l'objet pour que ça
arrive.
Cl.Massé
Le #26367882
"." a écrit dans le message de groupe de discussion :
55fa6bf7$0$3891$

et le motif deS amendeS ( 450 euros en moyenne ) ou de l'amende ?... Exces de
vitesses ou conduite présumée prolongée en absence de points présumés
inexistant rognés par les présumés délits antérieurs = obligation de calcul
mental de tout conducteur sur des flashs 1 perçus 2 et qu'il pourrait penser
qu'ils sont de sa responsabilité ?



Récidive.

" L'amusement" invoqué est-il juridiquement constitué et constitue-t-il un
délit ? à savoir *faire volontairement déclencher un radar* que ce soit par
effet de mobile engagé en circulation ou autre artifice technique mis en
oeuvre par un piéton



Outrage.

Je ne vois pas d'excuse pour cet abruti qui met volontairement la vie des autres
en danger, et toi?

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26367996
"." a écrit dans le message de groupe de discussion :
55faf510$0$3063$

Ben oui mais ce n'est pas une preuve...
Ya rien qui ressemble plus à un motard sous son casque qu'un autre et la tenue
vestimentaire n'est pas une preuve



Le principe de la preuve n'est pas destiné à protéger les abrutis qui font
n'importe quoi, une preuve circonstancielle est suffisante. Il peut toujours
présenter un alibi ou une déclaration de vol, mais ça n'a pas été le cas.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
patrick.K1600GTLcazaux
Le #26368020
Cl.Massé
Le principe de la preuve n'est pas destiné à protéger les abrutis qui font
n'importe quoi, une preuve circonstancielle est suffisante.



On voit tout de suite le juriste. Quelle science, quelle culture...
--
Tardigradus
e^iπ=-1 c'est magnifique
Publicité
Poster une réponse
Anonyme