Le Conseil du Statut de la Femme s'oppose à l'autorisation légale de la polygamie au Canada

Le
xenufrance
Autoriser la polygamie - Le Conseil du statut de la femme s'y oppose


Nouvelles générales - Justice
par RueFrontenac.com
Samedi, 13 novembre 2010

À dix jours d'une importante décision de la Cour suprême de la
Colombie-Britannique sur la constitutionnalité de la loi fédérale qui
interdit la polygamie, le Conseil du statut (CSF) de la femme se prononce
sans détour contre le mariage multiple, jugé comme une atteinte à l'égalité
des sexes.

La polygamie institutionnalise l'inégalité des sexes, perpétue la
subordination des femmes et nie leur droit à la dignité humaine, conclut
donc le Conseil dans un volumineux avis de 149 pages rendu public samedi.

Cet avis paraît au moment où la plus haute instance de la
Colombie-Britannique doit se prononcer, le 22 novembre, sur la
constitutionnalité de l'article 293 du Code criminel du Canada interdisant
le mariage d'une personne avec plusieurs autres.

Cette affaire remonte à octobre 2009, lors du renvoi adressé par le ministre
de la Justice de cette province de l'Ouest dans le contexte d'accusations
portées contre deux chefs religieux de Bountiful, une communauté mormone
pratiquant la polygamie en vertu de ses croyances religieuses. Ces personnes
estiment que la loi viole leur liberté de religion.

«L'analyse des conséquences sociales liées à la polygamie démontre qu'elles
sont néfastes pour les femmes et les enfants, même quand cette pratique est
légalement admise. La liberté de religion a ses limites. Ici, l'égalité des
sexes doit freiner cette pratique issue de sociétés patriarcales qui visent
l'infériorisation des femmes», affirme par voie de communiqué la présidente
du CSF, Christiane Pelchat.

Atteinte à la dignité

Pour le Conseil, la polygamie porte atteinte à la dignité des femmes et à
leur droit à l'égalité garanti par les chartes canadienne et québécoise. Le
Canada manquerait aussi à ses engagements internationaux relatifs à l'adoption
de mesures assurant l'égalité des droits entre les sexes, principe
totalement nié dans le mariage polygame. En autorisant la polygamie, le
Canada deviendrait le seul pays occidental à le faire, ce qui le rendrait
très attrayant pour ceux qui adhèrent à cette pratique, croit le CSF.

Le Conseil formule donc 11 recommandations portant sur les volets touchant
au droit, à l'immigration et à l'éducation. Il analyse les enjeux d'une
éventuelle légalisation de la polygamie au Canada sous l'angle de ses
retombées sociales sur les femmes et les enfants.

Il traite de cette pratique chez les mormons vivant en Amérique du Nord et
dans des contextes musulmans et africains. Il examine les répercussions de
la polygamie dans un contexte d'immigration à partir du cas de la France,
puis déconstruit les arguments en faveur de la polygamie au regard des
droits des femmes et des enfants.


http://www.ruefrontenac.com/nouvelles-generales/justice/30182-polygamie-conseil-statut-femme-syoppose
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jojolapin
Le #22810351
"xenufrance" 4ce56518$0$9875$
Autoriser la polygamie - Le Conseil du statut de la femme s'y oppose




Rappel :
La polygamie désigne la situation dans laquelle une personne dispose au même
moment de plusieurs conjoints.
Pour une femme ayant plusieurs maris on parle également de polyandrie,
Pour un homme ayant plusieurs femmes, on parle également de polygynie.

---------------------------------------------------------------------
Souvent quand on parle de polygamie on parle d'uen façon restrictive de
polygynie
On fait un amalgame
JLC
Le #22810611
Le 18/11/2010 19:27, jojolapin a écrit :
Souvent quand on parle de polygamie on parle d'uen façon restrictive de
polygynie
On fait un amalgame



C'est bien vrai, ça.

Et donc on attend que tu expliques un peu, OK ?

Merci !

--
@ + et cordialement
JLC
jojolapin
Le #22810661
"JLC" 4ce57d70$0$21678$
Le 18/11/2010 19:27, jojolapin a écrit :
Souvent quand on parle de polygamie on parle d'uen façon restrictive de
polygynie
On fait un amalgame



C'est bien vrai, ça.

Et donc on attend que tu expliques un peu, OK ?



puisque que polygame est valable dans les deux sens l'intervention
"féministe" et donc sexiste n'est pas de mise
UBUjean-jacques viala
Le #22813951
On Thu, 18 Nov 2010 18:40:38 +0100, "xenufrance" wrote:

Autoriser la polygamie - Le Conseil du statut de la femme s'y oppose



un scandale.

il est vrai qu'ils ma nquent de meufs dans le beau pays.

--


UBU.

L’homme, pour se conduire, n’a pas besoin de problèmes, mais de croyances.

Joseph de Maistre
xenufrance
Le #22817101
"jojolapin" 4ce58056$0$32455$

"JLC" 4ce57d70$0$21678$
Le 18/11/2010 19:27, jojolapin a écrit :
Souvent quand on parle de polygamie on parle d'uen façon restrictive de
polygynie
On fait un amalgame



C'est bien vrai, ça.

Et donc on attend que tu expliques un peu, OK ?



puisque que polygame est valable dans les deux sens l'intervention
"féministe" et donc sexiste n'est pas de mise



ça me paraît sans rapport: jojolapin est un mec. Est-ce que jojolapin a
AUSSI le droit de défendre des mecs?

Dans le cas de flagrante inégalité du sujet "polygamie", où il ne fait pas
de doute que les femmes souffrent bien plus de cette situation et sont bien
plus nombreuses que les hommes dans l'autre cas (polyandrie), je ne vois
pas pourquoi les femmes n'auraient pas le droit de défendre leur sexe. C'est
juste une question égalitaire.

r


xenufrance
Le #22817721
"UBUjean-jacques viala"
On Thu, 18 Nov 2010 18:40:38 +0100, "xenufrance" wrote:

Autoriser la polygamie - Le Conseil du statut de la femme s'y oppose



un scandale.

il est vrai qu'ils ma nquent de meufs dans le beau pays.



le pire n'est as là: c'est en Chine, où la "coutume" née (une fois de plus)
de croyance et d'intérêt privé des "parents", on assassine encore les
nourissonnes.

ils sont en berne de 1 million de filles, alors qu'il devrait y en avoir 1
ou deux millions de trop.

E on ne peut pas même en faire le reproche au gouvernement, ce n'est pas ce
qu'il a cherhé à réguler après avoir été dominé par les opinions
fantastiquement inégalitaires da sa "majesté" (je ne mets pas pls de
majuscèoe à sa majesté qu'à sa sainteté , ni qu'à sa "secte" ni qu'à sa
"religion" , ni qu'à sa "croyance" si celle-ci influe trop sur la vie
sociale. Pensons un peu aux autres, non?.

--


UBU.

L'homme, pour se conduire, n'a pas besoin de problèmes, mais de croyances.



bravooooooooo!

Joseph de Maistre
Publicité
Poster une réponse
Anonyme