Constitution et athéisme

Le
Solo
Le préambule de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de
1789 se termine par cette phrase:

"En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence
et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme
et du Citoyen."

Faut-il comprendre que notre Constitution reconnait l'existence de cet
Etre suprême ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pierre
Le #19782551
"Solo" 4a6224b4$0$27770$
Le préambule de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de 1789
se termine par cette phrase:

"En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence
et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et
du Citoyen."

Faut-il comprendre que notre Constitution reconnait l'existence de cet
Etre suprême ?




Mais qui est l'Etre suprême au juste ;-)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_Raison_et_de_l'%C3%8Atre_supr%C3%AAme
Pierre (libre penseur)
chrislex
Le #19783461
Dans le préambule, c'est écrit noir sur blanc que c'est en présence de
l'Etre Suprême..., donc s'il est présent, c'est qu'il exite. Mais la
question est de savoir si la Déclaration et son préambule font partie de la
Constitution. Un préambule est une sorte de préface qui annonce le texte qui
le suit mais n'en fait pas partie. Donc logiquement le préambule de la
Déclaration ne fait pas partie de la Déclaration et le Préambule de la
Constitution (dans lequel il est rendu un hommage solennel à la Déclaration)
ne fait pas partie de la Constitution, contrairement à ce que tout le monde
dit ou croît. Mais on est généralement si fier de notre Déclaration des
Droits que la "doctrine" enseigne qu'elle fait partie du "bloc
constitutionnel" , un concept inventé pour y mettre plein de choses comme
les lois organiques, les décisions du Conseil constitutionnel et la
Déclaration des droits et son Préambule, et même des principes généraux. Il
règne dans tout cela en France une sorte de flou artistique alors que le
Comité des droits de l'homme des Nations Unies recommande une "constitution
forte" pour prescrire l'application de la Déclaration Universelle des droits
de l'homme.
Christian


"Pierre" 4a6230c2$0$7799$

"Solo" 4a6224b4$0$27770$
Le préambule de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de
1789 se termine par cette phrase:

"En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence
et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme et
du Citoyen."

Faut-il comprendre que notre Constitution reconnait l'existence de cet
Etre suprême ?




Mais qui est l'Etre suprême au juste ;-)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_de_la_Raison_et_de_l'%C3%8Atre_supr%C3%AAme
Pierre (libre penseur)




gerald.coyot
Le #19783811
chrislex
Dans le préambule, c'est écrit noir sur blanc que c'est en présence de
l'Etre Suprême..., donc s'il est présent, c'est qu'il exite.



Il exite, car on a eu d'autres constitutions où il n'en est plus
question.
--
Amitiés, Gérard Cojot
'Bienheureux les fêlés, ils laisseront passer ma lumière'[M.Audiard]
http://perso.orange.fr/gerard.cojot/
Broc_Ex_Co
Le #19784701
Solo a écrit :
Le préambule de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen de
1789 se termine par cette phrase:

"En conséquence, l'Assemblée Nationale reconnaît et déclare, en présence
et sous les auspices de l'Etre suprême, les droits suivants de l'Homme
et du Citoyen."

Faut-il comprendre que notre Constitution reconnait l'existence de cet
Etre suprême ?



Préambule de l'actuelle Constitution: "Le peuple français proclame
solennellement son attachement aux Droits de l'homme et aux principes de
la souveraineté nationale tels qu'ils ont été définis par la Déclaration
de 1789, ..................."

Ce sont les droits et principes énoncés dans le préambule de 1789 qui
sont reconnus, et non les personnes, existantes ou non, qui y auraient
contribué ou assisté.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme