Consultation médicale à distance: c'est légal !?

Le
aze
Bonjour

Je suis assez outrée de ce que devient la santé en France.

Il y a quelques semaines, je suis partie à l'étranger. 3 jours avant le
départ, je tombe malade (pharyngite). Sachant que c'est très certainement
viral et que chez moi cela dégénère toujours en rhume puis début de
bronchite, je décide d'aller voir mon médecin dès le lendemain matin, un
samedi, car ce qui m'embête c'est que j'ai un avion à prendre et que ce
n'est pas conseillé en cas de rhume. De plus, une fois sur place il me sera
difficile d'aller consulter car je ne serai pas libre de mon emploi du
temps. Il se trouve que mon médecin n'est pas là pour cause de congés et
que son remplacant ne commencera que le lundi. J'appelle donc le 15 pour
connaître la liste des médecins de garde, et on me répond: le samedi matin
il n'y a aucun médecin de garde, car les médecins consultent. Rappelez cet
après-midi dès 14h. Au passage, bien qu'on ait a priori toutes les raisons
de supposer que la liste des médecins de garde est connue dès le samedi
matin (Car ça m'étonnerait beaucoup que les praticiens décident au dernier
moment s'il seront de garde ou pas), on refuse de me donner la moindre
information.

Je rappelle donc en début d'après-midi, toujours pour connaître le nom du
médecin de garde. Et là j'ai la plus grosse suprise de ma vie: au lieu de me
citer quelqu'un, on me passe un médecin qui, par téléphone donc, me pose
brièvement des questions prédéfinies très générales: âge, poids
Impossible de parler, de lui dire quoi que ce soit d'autre que les réponses,
pour dire par exemple que je sais que le rhume va suivre et qu'il me
faudrait donc aussi autre chose. A la suite de quoi, on me prescrit toujours
à distance un médicament à aller chercher à la pharmacie. Non seulement cela
signifie que je ne serai pas remboursée puisqu'il n'y a pas d'ordonnance,
mais de plus ce médicament n'est justement délivré que sur ordonnance et il
contient des corticoïdes, "parce que c'est plus fort que l'ibuprofène"
(C'est peut-être vrai, mais je n'ai pas confiance et en tous cas pas pour un
médicament obtenu de cette façon de la part d'un médecin que je ne connais
pas et qui ne me connait pas davantage).

J'explique tout cela à la pharmacienne laquelle, convaincue de ma bonne foi,
se déclare prête à me délivrer quand même le médicament ! Mais je préfère
éviter les corticoïdes et je me rabats sur de l'ibuprofène.

Les choses se sont passées comme prévu, à savoir la suite en rhume et
bronches et donc la moitié de ma semaine de vacances un peu gâchée.
HEUREUSEMENT je savais ce qui allait se passer et j'ai pris ce qu'il
fallait, et heureusement toujours il me restait un médicament pour le rhume
que j'ai emporté, car sans tout ça j'aurais vraiment eu des problèmes dans
un pays où il pleuvait sans arrêt et où la température était de 20° max en
journée.

Au passage, ce médecin ne semblait même pas savoir qu'il vaut mieux éviter
l'avion en cas de rhume !

En conclusion: une "consultation" à distance afin d'économiser à la sécu à
la fois le prix de la consultation et celui des médicaments C'est la
vache à lait qui payera, pas de problème.

Corollaire: si vous souhaitez vous procurer des médicaments un peu
litigieux, inventez un gros bobard et appelez le 15 un samedi après-midi

J'ai toujours cru que les consultations à distance étaient interdites, même
faites par un médecin, et c'est ma question ? Pour rogner le plus possible
sur les dépenses de la sécu, on en arrive maintenant à brader la santé des
gens

Merci de vos réponses
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
R1
Le #19931281
aze wrote on Saturday 15 August 2009 10:55:

Bonjour

Je suis assez outrée de ce que devient la santé en France.

Il y a quelques semaines, je suis partie à l'étranger. 3 jours avant le
départ, je tombe malade (pharyngite). Sachant que c'est très certainement
viral et que chez moi cela dégénère toujours en rhume puis début de
bronchite,


Et alors? c'est grave un rhume?

je décide d'aller voir mon médecin dès le lendemain matin, un
samedi,


Pourquoi pas tout de suite si vous pensiez que c'était urgent?

car ce qui m'embête c'est que j'ai un avion à prendre et que ce
n'est pas conseillé en cas de rhume. De plus, une fois sur place il me
sera difficile d'aller consulter car je ne serai pas libre de mon emploi
du temps. Il se trouve que mon médecin n'est pas là pour cause de
congés... et que son remplacant ne commencera que le lundi. J'appelle donc
le 15 pour connaître la liste des médecins de garde, et on me répond: le
samedi matin il n'y a aucun médecin de garde, car les médecins consultent.



Tout à fait les périodes de gardes des médecins ne commencent que le samedi
midi: le samedi matin, c'est à vous de contacter différents médecins du
secteur pour en trouver un qui consulte. La régulation 15 n'est pas là pour
faire "Pages Jaunes bonjour"! A défaut, de solution vous pouvez toujours
vous présenter aux urgences de l'hôpital le plus proche.

Rappelez cet après-midi dès 14h. Au passage, bien qu'on ait a priori
toutes les raisons de supposer que la liste des médecins de garde est
connue dès le samedi matin


oui, mais elle n'entre en vigueur que à midi: qu'en auriez vous fait?

(Car ça m'étonnerait beaucoup que les
praticiens décident au dernier moment s'il seront de garde ou pas), on
refuse de me donner la moindre information.


logique, encore une fois.


Je rappelle donc en début d'après-midi, toujours pour connaître le nom du
médecin de garde. Et là j'ai la plus grosse suprise de ma vie: au lieu de
me citer quelqu'un, on me passe un médecin qui, par téléphone donc, me
pose
brièvement des questions prédéfinies très générales: âge, poids...


C'est le rôle du médecin régulateur en Centre 15: se faire une idée du cas
qui est soumis.

Impossible de parler, de lui dire quoi que ce soit d'autre que les
réponses, pour dire par exemple que je sais que le rhume va suivre et
qu'il me faudrait donc aussi autre chose. A la suite de quoi, on me
prescrit toujours à distance un médicament à aller chercher à la
pharmacie.


Quel est la molécule prescrite? le SAMU dispose d'une dérogation pour
prescrire des médicaments à partir d'un diagnostique à distance (sur
certaines pathologies évidemment)

Non seulement cela signifie que je ne serai pas remboursée
puisqu'il n'y a pas d'ordonnance, mais de plus ce médicament n'est
justement délivré que sur ordonnance et il contient des corticoïdes,
"parce que c'est plus fort que l'ibuprofène" (C'est peut-être vrai, mais
je n'ai pas confiance et en tous cas pas pour un médicament obtenu de
cette façon de la part d'un médecin que je ne connais pas et qui ne me
connait pas davantage).


Dans ce cas, ne faites pas confiance au centre 15 pour s'occuper de votre
cas, soit vous allez aux urgences soit vous vous débrouillez autrement.
Notez que les quotidiens régionaux fournissent parfois les coordonnées
du/des médecins de garde d'un secteur.

J'explique tout cela à la pharmacienne laquelle, convaincue de ma bonne
foi, se déclare prête à me délivrer quand même le médicament ! Mais je
préfère éviter les corticoïdes et je me rabats sur de l'ibuprofène.


Si vous êtes capables vous même d'établir le diagnostique et la prescription
pour remédier au problème, c'est super, ne dérangez pas les autres.

Les choses se sont passées comme prévu, à savoir la suite en rhume et
bronches et donc la moitié de ma semaine de vacances un peu gâchée.


vacances mais emploi du temps pas libre pour consulter? c'était un voyage
organisé itinérant?

HEUREUSEMENT je savais ce qui allait se passer et j'ai pris ce qu'il
fallait,


Tout va bien alors.

et heureusement toujours il me restait un médicament pour le
rhume que j'ai emporté, car sans tout ça j'aurais vraiment eu des
problèmes dans un pays où il pleuvait sans arrêt et où la température
était de 20° max en journée.

Au passage, ce médecin ne semblait même pas savoir qu'il vaut mieux éviter
l'avion en cas de rhume !


qui vous a dit cela? il n'y aurait pas grand monde dans les aéronefs en
hiver si c'était si contre indiqué. Pour une otite OK, qu'il faille éviter
mais pour un rhume, suis surpris.

En conclusion: une "consultation" à distance afin d'économiser à la sécu à
la fois le prix de la consultation et celui des médicaments... C'est la
vache à lait qui payera, pas de problème.

Corollaire: si vous souhaitez vous procurer des médicaments un peu
litigieux, inventez un gros bobard et appelez le 15 un samedi
après-midi...


vous pouvez toujours tenter mais si vous demandez tel ou tel médicament, je
doute que vous ayez l'accord pour aller le chercher: c'est avant tout le
médecin qui choisi le médicament.

J'ai toujours cru que les consultations à distance étaient interdites,
même faites par un médecin, et c'est ma question ?


bis: Les Centre 15 / SAMU ont une dérogation, mais le contenu du
"diagnostique téléphonique" (enregistrement audio inclus) est consigné.

Pour rogner le plus
possible sur les dépenses de la sécu, on en arrive maintenant à brader la
santé des gens...

Merci de vos réponses



PS: bien rentré de votre voyage, le rhume et la bronchite sont restés là
bas?
Droger Jean-Paul
Le #19931471
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un
qui est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ...
mais déranger un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:

--
Pour m'envoyer un mail, remplacer anti par droger et manama par
wanadoo; to send me directly a mail replace anti with droger and manama
with wanadoo;

speedsoft.nospam
Le #19931461
"Droger Jean-Paul" news:
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un
qui est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ... mais
déranger un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:


========= +1....
C'est la multiplication de ce genre de comportement qui nous creuse un gros
trou de la secu.
Faire un tour aux urgences le dimanche matin, c'est pas mal non plus !
R1
Le #19931451
speedsoft.nospam wrote on Saturday 15 August 2009 11:39:


"Droger Jean-Paul" news:
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un
qui est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ... mais
déranger un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:


========= > +1....
C'est la multiplication de ce genre de comportement qui nous creuse un
gros trou de la secu.
Faire un tour aux urgences le dimanche matin, c'est pas mal non plus !


et ça forge le caractère pour la fois suivante se débrouiller seul.
Antoine
Le #19931621
Le 15/08/2009, Droger Jean-Paul a pianoté :
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un qui
est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ... mais déranger
un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:



+1
lire ce genre de bétise est affligeant ! Ou c'est un joli troll, ou je
comprends le déficit grandissant de la sécu :-(
aze
Le #19931611
"R1" 4a867d85$0$12613$
aze wrote on Saturday 15 August 2009 10:55:

Bonjour

Je suis assez outrée de ce que devient la santé en France.

Il y a quelques semaines, je suis partie à l'étranger. 3 jours avant le
départ, je tombe malade (pharyngite). Sachant que c'est très certainement
viral et que chez moi cela dégénère toujours en rhume puis début de
bronchite,


Et alors? c'est grave un rhume?

je décide d'aller voir mon médecin dès le lendemain matin, un
samedi,


Pourquoi pas tout de suite si vous pensiez que c'était urgent?


Peut-être parce que ça s'est déclaré un vendredi après-midi et que
travaillant, je n'aurais pas eu le temps ?

Tout à fait les périodes de gardes des médecins ne commencent que le
samedi
midi: le samedi matin, c'est à vous de contacter différents médecins du
secteur pour en trouver un qui consulte. La régulation 15 n'est pas là
pour
faire "Pages Jaunes bonjour"!



Ce n'est pas de ma faute si un imbécile patenté a créé la notion de "médecin
traitant" qu'il faut obligatoirement aller voir sous peine de pénalités au
niveau du remboursement...

A défaut, de solution vous pouvez toujours
vous présenter aux urgences de l'hôpital le plus proche.



Parce que vous croyez que c'est plus aux urgences qu'aux pages jaunes de
s'occuper de ce genre de cas ???!!!

Rappelez cet après-midi dès 14h. Au passage, bien qu'on ait a priori
toutes les raisons de supposer que la liste des médecins de garde est
connue dès le samedi matin


oui, mais elle n'entre en vigueur que à midi: qu'en auriez vous fait?



J'aurais peut-être téléphoné le matin pour prendre rdv l'après-midi ? Qui
sait ?

Impossible de parler, de lui dire quoi que ce soit d'autre que les
réponses, pour dire par exemple que je sais que le rhume va suivre et
qu'il me faudrait donc aussi autre chose. A la suite de quoi, on me
prescrit toujours à distance un médicament à aller chercher à la
pharmacie.


Quel est la molécule prescrite? le SAMU dispose d'une dérogation pour
prescrire des médicaments à partir d'un diagnostique à distance (sur
certaines pathologies évidemment)



Ici: http://www.doctissimo.fr/medicament-SOLUPRED.htm

Non seulement cela signifie que je ne serai pas remboursée
puisqu'il n'y a pas d'ordonnance, mais de plus ce médicament n'est
justement délivré que sur ordonnance et il contient des corticoïdes,
"parce que c'est plus fort que l'ibuprofène" (C'est peut-être vrai, mais
je n'ai pas confiance et en tous cas pas pour un médicament obtenu de
cette façon de la part d'un médecin que je ne connais pas et qui ne me
connait pas davantage).


Dans ce cas, ne faites pas confiance au centre 15 pour s'occuper de votre
cas, soit vous allez aux urgences soit vous vous débrouillez autrement.



Oui, on peut crever aussi, merci j'y ai pensé mais ça ne me tentait pas plus
que ça.

Notez que les quotidiens régionaux fournissent parfois les coordonnées
du/des médecins de garde d'un secteur.



Je ne lis pas la presse écrite, mais de toutes manières vu ce qui s'est
passé, aurais-je encore eu "droit" à un médecin de garde ?

J'explique tout cela à la pharmacienne laquelle, convaincue de ma bonne
foi, se déclare prête à me délivrer quand même le médicament ! Mais je
préfère éviter les corticoïdes et je me rabats sur de l'ibuprofène.


Si vous êtes capables vous même d'établir le diagnostique et la
prescription
pour remédier au problème, c'est super, ne dérangez pas les autres.



C'est toujours plus fiable qu'une "consultation" par téléphone !
Je vous trouve agressif et injuste. J'ai eu des rhinopharyngites toute ma
vie mais je ne me considère pas pour autant comme médecin. Mais au bout d'un
moment, on finit par voir qu'on nous prescrit toujours la même chose. Un
médecin inconnu qui me prescrit à distance un médicament que je ne connais
pas, qui n'est délivré que sur ordonnance, juste après le passage au
standard qui refuse catégoriquement de me donner le nom du médecin de garde
auquel j'avais théoriquement droit, moi je dis que ce n'est pas normal.
Apparemment ce n'est pas votre cas.
S'il n'y avait pas eu ce voyage, ça m'aurait peut-être été égal, mais là
j'étais prise de court, il n'y avait que des points d'interrogations avec le
risque que ça parte en sucette au final, et ces gens n'en avaient
strictement rien à cirer ! Ce n'est certainement pas grâce à eux que j'ai
guéri.

Les choses se sont passées comme prévu, à savoir la suite en rhume et
bronches et donc la moitié de ma semaine de vacances un peu gâchée.


vacances mais emploi du temps pas libre pour consulter? c'était un voyage
organisé itinérant?

HEUREUSEMENT je savais ce qui allait se passer et j'ai pris ce qu'il
fallait,


Tout va bien alors.



Oui, parce que s'il fallait compter sur les médecins pour vous soigner...

et heureusement toujours il me restait un médicament pour le
rhume que j'ai emporté, car sans tout ça j'aurais vraiment eu des
problèmes dans un pays où il pleuvait sans arrêt et où la température
était de 20° max en journée.

Au passage, ce médecin ne semblait même pas savoir qu'il vaut mieux
éviter
l'avion en cas de rhume !


qui vous a dit cela? il n'y aurait pas grand monde dans les aéronefs en
hiver si c'était si contre indiqué. Pour une otite OK, qu'il faille éviter
mais pour un rhume, suis surpris.



C'est douloureux et ça peut aller jusqu'à vous rendre sourd pendant quelques
temps à cause de la pression.
C'est arrivé à l'une de mes connaissances, ça m'est arrivé aussi dès que
l'avion a entamé la descente car le rhume s'est déclaré pendant le vol.
Renseignez-vous, c'est connu (sauf par ce médecin).

En conclusion: une "consultation" à distance afin d'économiser à la sécu
à
la fois le prix de la consultation et celui des médicaments... C'est la
vache à lait qui payera, pas de problème.

Corollaire: si vous souhaitez vous procurer des médicaments un peu
litigieux, inventez un gros bobard et appelez le 15 un samedi
après-midi...


vous pouvez toujours tenter mais si vous demandez tel ou tel médicament,
je
doute que vous ayez l'accord pour aller le chercher: c'est avant tout le
médecin qui choisi le médicament.



Je ne sais pas, ça ne m'intéresse pas plus que ça.

J'ai toujours cru que les consultations à distance étaient interdites,
même faites par un médecin, et c'est ma question ?


bis: Les Centre 15 / SAMU ont une dérogation, mais le contenu du
"diagnostique téléphonique" (enregistrement audio inclus) est consigné.



Possible pour du doliprane, mais pour ce genre de médoc ça m'étonne un peu.

Pour rogner le plus
possible sur les dépenses de la sécu, on en arrive maintenant à brader la
santé des gens...

Merci de vos réponses



PS: bien rentré de votre voyage, le rhume et la bronchite sont restés là
bas?



Seule la bronchite est rentrée avec moi.
aze
Le #19931671
"R1" 4a86842a$0$17773$
speedsoft.nospam wrote on Saturday 15 August 2009 11:39:


"Droger Jean-Paul" news:
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un
qui est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ... mais
déranger un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:


========= >> +1....
C'est la multiplication de ce genre de comportement qui nous creuse un
gros trou de la secu.





Toujours aussi sympas les gens. Et surtout, toujours aussi donneurs de
leçons sur des choses qu'ils ne maîtrisent pas.

Oui, bien sûr c'est de la faute des gens réellement malades si le trou de la
sécu se creuse de plus en plus, et certainement pas à cause de la gestion de
l'état ou des énormes escroqueries et arnaques diverses dont on n'a
connaissance que ponctuellement de temps en temps.

Si je n'avais pas eu "le genre de comportement" d'aller voir un médecin pour
un problème dont je savais que ça allait dégénérer et comment, on m'aurait
certainement rapatriée d'urgence parce que sans les médocs que j'avais
emporté, j'aurais atteint les 40° de fièvre le soir même de mon arrivée.
Laquelle fièvre n'a commencé à tomber qu'à partir du 6e jour. En France ça
m'aurait été égal car plus facile à gérer, mais pas dans un pays étranger
dans lequel je devais me déplacer tous les jours et sous la pluie.

Je souhaite à tous mes détracteurs de prendre l'avion pour un trajet minimum
de 3 heures avec de la fièvre et un bon rhume. Vous m'en donnerez des
nouvelles. De n'emporter aucun médicament, et de voir s'ils parviennent à
tenir jusqu'à la fin de leur séjour sans être obligé de rappliquer d'urgence
chez un toubib local (ou même aux urgences locales). Après quoi, vous aurez
le droit de me critiquer en connaissance de cause.

Et comme d'habitude sur ce forum, ça part dans toutes les directions
possibles mais personne n'est foutu de donner simplement une réponse à la
question que j'ai posée. Nul.
aze
Le #19931661
"Antoine"
Le 15/08/2009, Droger Jean-Paul a pianoté :
le répondeur de pas mal de médecins donne des tuyaux pour en trouver un
qui est disponible ou tout au moins pas en vacances ou de garde ... mais
déranger un médecin de garde pour un rhume, faut pas charrier:



+1
lire ce genre de bétise est affligeant ! Ou c'est un joli troll, ou je
comprends le déficit grandissant de la sécu :-(



Un troll... Mais qu'est-ce qu'il y a comme malades sur ce forum... D'un
autre genre...

Comme vous dites... Lire ce genre de bêtises est affligeant. Ce que je lis
de vous, en tous cas.
R1
Le #19931651
aze wrote on Saturday 15 August 2009 12:16:

Ce n'est pas de ma faute si un imbécile patenté a créé la notion de
"médecin traitant" qu'il faut obligatoirement aller voir sous peine de
pénalités au niveau du remboursement...


il n'y a nullement telle obligation: si vous consultez un autre médecin,
celui-ci peut tout à fait cocher les cases qui vont bien, comme "en
l'absence du médecin traitant" ou "hors résidence"

A défaut, de solution vous pouvez toujours
vous présenter aux urgences de l'hôpital le plus proche.



Parce que vous croyez que c'est plus aux urgences qu'aux pages jaunes de
s'occuper de ce genre de cas ???!!!


Comme vous semblez évoquer une situation à traiter rapidement, les Urgences
peuvent être une solution (mais comme fit ailleurs, ça forge le caractère
pour les fois suivantes)

Rappelez cet après-midi dès 14h. Au passage, bien qu'on ait a priori
toutes les raisons de supposer que la liste des médecins de garde est
connue dès le samedi matin


oui, mais elle n'entre en vigueur que à midi: qu'en auriez vous fait?



J'aurais peut-être téléphoné le matin pour prendre rdv l'après-midi ? Qui
sait ?



Rares sont les consultations de garde qui prennent des rendez vous: si vous
y allez à ce moment là c'est que vous avez un besoin non prévu en principe.

(...)

Notez que les quotidiens régionaux fournissent parfois les coordonnées
du/des médecins de garde d'un secteur.



Je ne lis pas la presse écrite, mais de toutes manières vu ce qui s'est
passé, aurais-je encore eu "droit" à un médecin de garde ?


pas le samedi matin car il n'y en a pas, le samedi après midi oui car il y a
obligation d'en avoir un.

(...)

C'est toujours plus fiable qu'une "consultation" par téléphone !
Je vous trouve agressif et injuste. J'ai eu des rhinopharyngites toute ma
vie mais je ne me considère pas pour autant comme médecin. Mais au bout
d'un moment, on finit par voir qu'on nous prescrit toujours la même chose.
Un médecin inconnu qui me prescrit à distance un médicament que je ne
connais pas, qui n'est délivré que sur ordonnance, juste après le passage
au standard qui refuse catégoriquement de me donner le nom du médecin de
garde auquel j'avais théoriquement droit,


Non, non, vous avez eu affaire "au médecin régulateur du centre 15 à XXhXX
le samedi après midi": même s'il engage aussi sa responsabilité de médecin
il intervenait en tant que régulateur 15, pas à titre personnel.

(...)

vous pouvez toujours tenter mais si vous demandez tel ou tel médicament,
je
doute que vous ayez l'accord pour aller le chercher: c'est avant tout le
médecin qui choisi le médicament.



Je ne sais pas, ça ne m'intéresse pas plus que ça.

J'ai toujours cru que les consultations à distance étaient interdites,
même faites par un médecin, et c'est ma question ?


bis: Les Centre 15 / SAMU ont une dérogation, mais le contenu du
"diagnostique téléphonique" (enregistrement audio inclus) est consigné.



Possible pour du doliprane, mais pour ce genre de médoc ça m'étonne un
peu.



Si le médecin du 15 en arrive à prescrire du "doliprane" c'est que vous avez
contacté le 15 "pour rien". Tout au plus il conseillera un tel médicament et
là aura fait son job.

Pour rogner le plus
possible sur les dépenses de la sécu, on en arrive maintenant à brader
la santé des gens...

Merci de vos réponses



PS: bien rentré de votre voyage, le rhume et la bronchite sont restés là
bas?



Seule la bronchite est rentrée avec moi.


Zut
aze
Le #19931731
"R1" 4a868e03$0$17748$
aze wrote on Saturday 15 August 2009 12:16:

Ce n'est pas de ma faute si un imbécile patenté a créé la notion de
"médecin traitant" qu'il faut obligatoirement aller voir sous peine de
pénalités au niveau du remboursement...


il n'y a nullement telle obligation: si vous consultez un autre médecin,
celui-ci peut tout à fait cocher les cases qui vont bien, comme "en
l'absence du médecin traitant" ou "hors résidence"



J'avais aussi téléphoné à un centre médical et ce n'est pas ce que m'a dit
la secrétaire, qui m'a donc mal renseignée.

A défaut, de solution vous pouvez toujours
vous présenter aux urgences de l'hôpital le plus proche.



Parce que vous croyez que c'est plus aux urgences qu'aux pages jaunes de
s'occuper de ce genre de cas ???!!!


Comme vous semblez évoquer une situation à traiter rapidement, les
Urgences
peuvent être une solution (mais comme fit ailleurs, ça forge le caractère
pour les fois suivantes)



Mmm je préfère éviter aussi bien de les déranger que d'être dérangée par
eux... Et puis je croyais encore avoir droit à un médecin de garde. C'est
facile de parler de tout ça maintenant à tête reposée, mais sur le moment
c'est pas évident de décider quoi faire.

Rappelez cet après-midi dès 14h. Au passage, bien qu'on ait a priori
toutes les raisons de supposer que la liste des médecins de garde est
connue dès le samedi matin


oui, mais elle n'entre en vigueur que à midi: qu'en auriez vous fait?



J'aurais peut-être téléphoné le matin pour prendre rdv l'après-midi ? Qui
sait ?



Rares sont les consultations de garde qui prennent des rendez vous: si
vous
y allez à ce moment là c'est que vous avez un besoin non prévu en
principe.



Soit.

(...)

Notez que les quotidiens régionaux fournissent parfois les coordonnées
du/des médecins de garde d'un secteur.



Je ne lis pas la presse écrite, mais de toutes manières vu ce qui s'est
passé, aurais-je encore eu "droit" à un médecin de garde ?


pas le samedi matin car il n'y en a pas, le samedi après midi oui car il y
a
obligation d'en avoir un.



Bien oui... et moi je croyais qu'il y aurait "obligation" d'avoir le droit
d'en consulter un...

(...)

C'est toujours plus fiable qu'une "consultation" par téléphone !
Je vous trouve agressif et injuste. J'ai eu des rhinopharyngites toute ma
vie mais je ne me considère pas pour autant comme médecin. Mais au bout
d'un moment, on finit par voir qu'on nous prescrit toujours la même
chose.
Un médecin inconnu qui me prescrit à distance un médicament que je ne
connais pas, qui n'est délivré que sur ordonnance, juste après le passage
au standard qui refuse catégoriquement de me donner le nom du médecin de
garde auquel j'avais théoriquement droit,


Non, non, vous avez eu affaire "au médecin régulateur du centre 15 à XXhXX
le samedi après midi": même s'il engage aussi sa responsabilité de médecin
il intervenait en tant que régulateur 15, pas à titre personnel.



Il est intervenu en tant que médecin qui donne une consultation à distance,
ce qui me parait toujours aussi anormal. Surtout qu'il ne m'a jamais laissée
lui expliquer, je dis ça au risque de déplaire à certaines personnes un peu
bouchées ici, la manière dont je pensais que ça évoluerait. Encore une fois,
j'avais de bonnes raisons de craindre des embêtements divers à partir du
moment où je me rendais à l'étranger donc que ce serait absolument pas
évident à gérer.

(...)

vous pouvez toujours tenter mais si vous demandez tel ou tel médicament,
je
doute que vous ayez l'accord pour aller le chercher: c'est avant tout le
médecin qui choisi le médicament.



Je ne sais pas, ça ne m'intéresse pas plus que ça.

J'ai toujours cru que les consultations à distance étaient interdites,
même faites par un médecin, et c'est ma question ?


bis: Les Centre 15 / SAMU ont une dérogation, mais le contenu du
"diagnostique téléphonique" (enregistrement audio inclus) est consigné.



Possible pour du doliprane, mais pour ce genre de médoc ça m'étonne un
peu.



Si le médecin du 15 en arrive à prescrire du "doliprane" c'est que vous
avez
contacté le 15 "pour rien". Tout au plus il conseillera un tel médicament
et
là aura fait son job.



Vous n'avez pas tout lu, ce qu'il m'a préconisé c'est ça:
http://www.doctissimo.fr/medicament-SOLUPRED.htm. Ca fait partie de votre
dérogation ? Si oui, ça craint. Je rappelle que ce médicament n'est délivré
que sur ordonnance. C'est qu'il doit y avoir une raison quand même.

Pour rogner le plus
possible sur les dépenses de la sécu, on en arrive maintenant à brader
la santé des gens...

Merci de vos réponses



PS: bien rentré de votre voyage, le rhume et la bronchite sont restés là
bas?



Seule la bronchite est rentrée avec moi.


Zut



Publicité
Poster une réponse
Anonyme