Convertir les collegues

Le
vocatus
Bonsoir

C'est le deuxième cas qu'on m'apporte depuis la rentrée
mais je ne voudrais pas généraliser

Lieu : Etablissement public et laïc d'enseignement
Horaires : Inter classes, récré "temps libre" .enseignants
= ces derniers causent entre eux tout en surveillant les gamins
ou en vaquant à leurs obligations administratives

.
La diversité conviction religieuse ou athée des enseignants
n'est plus respectée de fait depuis deux à trois ans
les départs en retraite ayant été remplacés
par de nouveaux personnels issus d'une même religion ( fruit du hasard ?)
Ces derniers réussissent à convertir la direction
pour ne former qu'un seul bloc de pensée
et essaient de même avec tout nouvel enseignant

la méthode ,
toutes les conversations sont axées sur le principe de la religion
on offre la bible


Quels sont les recours que peut exercer un personnel enseignant
contre de telles méthodes

A l'Ecole de la République ces pratiques peuvent-elles être apparentées
à une faute professionnelle?
( on reste dans un circuit interne EN et de gestion de fonctionnaires )

ou être plutôt du recours du judiciaire classique


je précise bien qu'il s'agit de methodes ne concernant que les personnels
adultes enseignants et qu'en aucun cas il n'y a dérive ( du moins
constatée )
sur l'enseignement
et les enfants


merci pour vos avis


V
no fishing ideas
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Serge
Le #15622921
"vocatus" 470b30d5$0$20019$
| Bonsoir
|
| C'est le deuxième cas qu'on m'apporte depuis la rentrée mais je ne
voudrais pas généraliser
|
| Lieu : Etablissement public et laïc d'enseignement
| Horaires : Inter classes, récré "temps libre" .enseignants
| = ces derniers causent entre eux tout en surveillant les gamins
| ou en vaquant à leurs obligations administratives
|
| .
| La diversité conviction religieuse ou athée des enseignants
| n'est plus respectée de fait depuis deux à trois ans
| les départs en retraite ayant été remplacés
| par de nouveaux personnels issus d'une même religion ( fruit du
hasard ?)
| Ces derniers réussissent à convertir la direction ...
| pour ne former qu'un seul bloc de pensée
| et essaient de même avec tout nouvel enseignant ...
|
| la méthode ,
| toutes les conversations sont axées sur le principe de la religion
| on offre la bible ...
|
|
| Quels sont les recours que peut exercer un personnel enseignant
| contre de telles méthodes
|
| A l'Ecole de la République ces pratiques peuvent-elles être
apparentées
| à une faute professionnelle?
| ( on reste dans un circuit interne EN et de gestion de
fonctionnaires )
|
| ou être plutôt du recours du judiciaire classique
|
| je précise bien qu'il s'agit de methodes ne concernant que les
personnels
| adultes enseignants et qu'en aucun cas il n'y a dérive ( du moins
| constatée )
| sur l'enseignement
| et les enfants
|
|
| merci pour vos avis

Bonjour,

Ces personnes sont adultes, majeures et vaccinées ?

Elles peuvent prendre leurs responsabilités personnelles, religieuses ou
autres ?
Tant que cela n'influe pas sur l'éducation des enfants et qu'il ne
s'agit pas de secte, je ne vois pas même matière à "recours" ? En vertu
de quoi ? Par qui ?
(harcèlement religieux ? ;-) )
Suffit aux personnes concernées de mettre les choses au point avec leurs
collègues !

Je ne vois pas la différence par exemple avec le fait de discuter en
permanence du même syndicat, ce qui poussera sans doute à prendre la
carte dudit syndicat !

Et ce quelque soit la religion, avec la Bible ou le Coran....

Serge
Thibaut Henin
Le #15622801
vocatus wrote:
Bonsoir

C'est le deuxième cas qu'on m'apporte depuis la rentrée
mais je ne voudrais pas généraliser

Lieu : Etablissement public et laïc d'enseignement
Horaires : Inter classes, récré "temps libre" .enseignants
= ces derniers causent entre eux tout en surveillant les gamins
ou en vaquant à leurs obligations administratives

.
La diversité conviction religieuse ou athée des enseignants
n'est plus respectée de fait depuis deux à trois ans
les départs en retraite ayant été remplacés
par de nouveaux personnels issus d'une même religion ( fruit du hasard ?)
Ces derniers réussissent à convertir la direction ...
pour ne former qu'un seul bloc de pensée
et essaient de même avec tout nouvel enseignant ...

la méthode ,
toutes les conversations sont axées sur le principe de la religion
on offre la bible ...


Quels sont les recours que peut exercer un personnel enseignant
contre de telles méthodes

A l'Ecole de la République ces pratiques peuvent-elles être apparentées
à une faute professionnelle?
( on reste dans un circuit interne EN et de gestion de fonctionnaires )

ou être plutôt du recours du judiciaire classique


je précise bien qu'il s'agit de methodes ne concernant que les personnels
adultes enseignants et qu'en aucun cas il n'y a dérive ( du moins
constatée )
sur l'enseignement
et les enfants


merci pour vos avis


V
no fishing ideas





Un fonctionnaire, sur le lieux de son travail, n'a pas le droit de
montrer ses convictions politiques/religieuses à qui que ce soit.

J'ai reçu une circulaire de mon supérieur il y a moins d'un an à ce
sujet. Je la retrouve pas là, mais si vous voulez, je peux entammer des
fouilles archéologiques dans mon bureau ;)
vocatus
Le #15622691
"Serge" a écrit dans le message de news:
470b3f17$0$21149$



..../...

Bonjour,

Ces personnes sont adultes, majeures et vaccinées ?

Elles peuvent prendre leurs responsabilités personnelles, religieuses ou
autres ?
Tant que cela n'influe pas sur l'éducation des enfants et qu'il ne
s'agit pas de secte, je ne vois pas même matière à "recours" ? En vertu
de quoi ? Par qui ?
(harcèlement religieux ? ;-) )



RE : dans ce cas de figure je ne peux encore certifier
le mot secte mais pour moi toute religion qui utilise cette méthode
de recrutementest une secte

Suffit aux personnes concernées de mettre les choses au point avec leurs
collègues !


RE : *il suffirait* , oui *ya ka* ( et je ne serais pas là à poser la
question
s'il n'y avait eu une solution de terrain )
*mais il ne devrait pas y avoir* tout simplement
dans une école publique laique
.ou tout un chacun laisse ses convictions à la porte


ce qui m'a interpellé c'est que les deux situations ( pas d'autres cas
renseignés
à ce jour sont identiques )
mutation d'enseignants de cette religion
conversion du dirlo
et création d'un noyau
...faisant que tout nouvel enseignant est isolé de fait et ne peut donc rien
prouver

Je ne vois pas la différence par exemple avec le fait de discuter en
permanence du même syndicat, ce qui poussera sans doute à prendre la
carte dudit syndicat !


RE : oui pourquoi pas, ca pourrait s'apparenter,
à la différence que le syndicat
est à sa place , affiché et renseigné de tous
et ne concerne que des activités professionnelles


Retro je suis resté sur l'obligation de non affichage de signes religieux à
l'ecole laïque
Ce qui me chagrine un peu c'est que les nouveaux enseignants
sont des jeunes et qu'ils semblent un peu perturbés par cette situation


Et ce quelque soit la religion, avec la Bible ou le Coran....


RE : là c'est la bible
.....et .le brevet de natation en baignoire à la clé
:-)




V
..
Gérard
Le #15621641
> J'ai reçu une circulaire de mon supérieur il y a moins d'un an à ce
sujet. Je la retrouve pas là, mais si vous voulez, je peux entammer des
fouilles archéologiques dans mon bureau ;)



Il y a tant de circulaires que çà entraîne une sédimentation ?

;o)

Gérard.
Ariel DAHAN
Le #15665441
"vocatus" 470b30d5$0$20019$
C'est le deuxième cas qu'on m'apporte depuis la rentrée
mais je ne voudrais pas généraliser

Lieu : Etablissement public et laïc d'enseignement
Horaires : Inter classes, récré "temps libre" .enseignants
= ces derniers causent entre eux tout en surveillant les gamins
ou en vaquant à leurs obligations administratives

La diversité conviction religieuse ou athée des enseignants
n'est plus respectée de fait depuis deux à trois ans
les départs en retraite ayant été remplacés
par de nouveaux personnels issus d'une même religion ( fruit du hasard ?)
Ces derniers réussissent à convertir la direction ...
pour ne former qu'un seul bloc de pensée
et essaient de même avec tout nouvel enseignant ...

la méthode ,
toutes les conversations sont axées sur le principe de la religion
on offre la bible ...

Quels sont les recours que peut exercer un personnel enseignant
contre de telles méthodes

A l'Ecole de la République ces pratiques peuvent-elles être apparentées
à une faute professionnelle?
( on reste dans un circuit interne EN et de gestion de fonctionnaires )

ou être plutôt du recours du judiciaire classique

je précise bien qu'il s'agit de methodes ne concernant que les personnels
adultes enseignants et qu'en aucun cas il n'y a dérive ( du moins
constatée ) sur l'enseignement et les enfants



La religion reste une liberté, même pour les fonctionnaires de l'Education
Nationale.
Le prosélytisme, en revanche, est interdit dans le cadre du statut de la
fonction publique.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme