copmmuniqué du F.N.

Le
UBUjean-jacques viala
Depuis plusieurs années Jean Marie Le Pen est poursuivi pénalement pour
avoir exprimé une opinion sur l’influence des musulmans dans notre pays.
Il a été condamné une première fois.

Ensuite, il a réitéré cette opinion pour illustrer une réponse à la
question d’un journaliste. Cela lui a valu de la part des Ligues de
vertu une deuxième poursuite judiciaire. Dans le cadre de cette deuxième
poursuite, le tribunal correctionnel de Paris a annulé la procédure en
se fondant sur un arrêt de la Cour de cassation du 8 juin 2004. La Cour
d’appel, elle, a infirmé ce jugement en résistant, en conséquence, à la
jurisprudence de la Cour de cassation. Un pourvoi a été, naturellement,
formé par Jean Marie Le Pen contre cet arrêt, pourvoi demandant à la
Cour de cassation de bien vouloir appliquer sa jurisprudence de 2004.
Las, pour Jean Marie Le Pen et pour Jean Marie Le Pen seulement, la Cour
de cassation vient de changer d’avis, de renier son arrêt du 2004 et de
déclarer les poursuites contre le Président du FN valides. Encore un
exemple flagrant de la lex lepenia.

Au surplus et sur le fond, la condamnation de Jean Marie Le Pen est un
modèle parfait des atteintes à la liberté d’expression habituelles en
France. Jean Marie Le Pen défère l’arrêt de la Cour de cassation à la
Cour Européenne des Droits de l’Homme qui condamne régulièrement le
gouvernement et ses juges pour leurs violations répétées du droit
constitutionnel à s’exprimer librement.

--


UBU

Si Dieu n’existe pas, tout est permis.
Fedor Dostoïevski
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ricazerty
Le #18647521
"UBUjean-jacques viala"/"Ricazerty"

Tu as cité six fois le nom de ton iole, tu es content ?...

UBU

Si Dieu n'existe pas, tout est permis.
Fedor Dostoïevski



Dieu pourtant en a permis des saloperies !!!
Publicité
Poster une réponse
Anonyme