les Correcteurs automatiques sont ils fiables?

Le
bubu
Peut on faire confiance à ces correcteurs? quelles en sont les limites?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry Fontenelle [MSFT]
Le #1702403
Vaste question, Bubu,

Tout dépend du type de correcteur. Parlez-vous du correcteur orthographique
qui souligne en rouge les fautes d’orthographe sans prendre le contexte en
considération ? Il est certainement très fiable et a un très gros
dictionnaire. Des millions de gens l’utilisent tous les jours et on voit peu
de plaintes sur ce forum. S’agissant du correcteur grammatical, qui souligne
les fautes de grammaire en vert, les choses sont plus compliquées. Certains
correcteurs du marché repèrent plus de fautes, mais se trompent beaucoup,
beaucoup plus souvent dans leur jugement (ce qui force l’utilisateur à se
poser des questions : dois-je accepter ce jugement ou pas ?). Celui d’Office
se concentre sur les fautes les plus fréquentes selon la typologie des fautes
que nous avons établie (sur la base d’analyses de textes réels, non édités).
Cela dit, il ne repère pas toutes les fautes possibles. Il est très fiable
quand il émet un jugement (on parle alors de précision : quand il souligne
quelque chose en vert, il y a de fortes chances pour qu’il y ait un
problème). La fiabilité est très importante pour nous car les versions plus
anciennes soulignaient plus de fautes, mais comme elles se trompaient plus
(trop) souvent dans leur jugement, beaucoup d’utilisateurs décidaient de ne
plus l’utiliser. La version actuelle est moins visible, perturbe moins, mais
est plus précise.

J’ai été interviewé par une association d’enseignants pour parler de ce
genre de problème (quelles sont les limites des correcteurs, etc). Vous
trouverez pas mal d’exemples de ce que nous sommes en mesure de traiter sur
le site web de cette interview :
http://www.enseignons.be/actualites/2006/05/13/correcteurs-orthographiques/ .

Je traite aussi souvent de ces problèmes, de la réforme de l’orthographe en
français, de nos correcteurs orthographiques, du correcteur contextuel
anglais, etc., sur notre blog, au cas où cela vous intéresserait d’en savoir
plus sur la question :
http://blogs.msdn.com/correcteurorthographiqueoffice/default.aspx . Mes
collègues de notre filiale parisienne m’avaient aussi interrogé sur la
question et vous trouverez aussi quelques éléments ici :
http://www.microsoft.com/france/secteurpublic/interview_fontenelle.mspx
Je dirais que ces correcteurs sont des outils indispensables et utiles, mais
que rien ne vous dispensera jamais de relire également votre texte le plus
attentivement possible.

Bonne lecture, en espérant avoir été utile. Vos suggestions seront aussi les
bienvenues si vous avez des idées pour améliorer ces produits.

Bien à vous,

Thierry

Thierry Fontenelle
Microsoft Natural Language Group


"bubu" wrote:

Peut on faire confiance à ces correcteurs? quelles en sont les limites?


Anacoluthe
Le #1702386
Bonjour !

'Thierry Fontenelle [MSFT]' nous a écrit ...
Bonne lecture, en espérant avoir été utile.


À nous c'est certain : c'est toujours un plaisir de te lire Thierry !!!


Pour le CDO - dont on peut dire qu'il manquait de /correction/ ! -
"bubu" wrote:
Tss tss Thierry :-o toi digne arrière-petit-fils du plus perpétuel des

secrétaires perpétuels de l'Académie française (mort centenaire)
tu laisses passer 'wrote:' ??? :-D )))

oui donc pour le CDO c'est moins sûr car il parle du 'correcteur automatique'
et pour nous il s'agit de la liste des 'corrections automatiques'
qui /corrigent/ à la volée les fautes de frappe et d'orthographe
les plus courantes.

Le terme 'correcteur orthographique' est passé dans l'usage courant
mais la terminologie wordienne originale (encore en vigueur?) fait
bien la distinction entre le correcteur et le vérificateur...
Sur ton blog tu préfères indiscutablement le terme 'correcteur'
à 'vérificateur' !

A+

Anacoluthe
« Il y a deux choses que l'expérience doit apprendre :
la première, c'est qu'il faut beaucoup corriger ;
la deuxième c'est qu'il ne faut pas trop corriger. »
- Eugène DELACROIX

Thierry Fontenelle [MSFT]
Le #1702385
Merci Anacoluthe,

Toutes mes excuses si je me suis trompé dans mon interprétation du terme
“correcteurs automatiques”. Je laisserai le soin à Bubu de confirmer
l’interprétation de sa question. J’ai réagi spontanément, effectivement, en
ne pensant pas qu’il pourrait s’agir des fichiers « Autocorrect » (qui sont
normalement assez fiables – ils doivent l’être, vu qu’ils corrigent
automatiquement, à l’insu de l’utilisateur).

C’est vrai aussi que j’utilise peu souvent le mot « vérificateur
d’orthographe ». Je devrais probablement m’y mettre, mais, comme on dit ici
en anglais, « old habits die hard » (heureusement, je suis un "technicien",
je ne suis pas dans le marketing, donc on me pardonnera... peut-être ;-).

… et désolé pour le « wrote », je ferai mieux la prochaine fois (mais ça me
forcera à changer ça manuellement).

Bonne journée,
Thierry


"Anacoluthe" a aimablement répondu:

Bonjour !

'Thierry Fontenelle [MSFT]' nous a écrit ...
Bonne lecture, en espérant avoir été utile.


À nous c'est certain : c'est toujours un plaisir de te lire Thierry !!!


Pour le CDO - dont on peut dire qu'il manquait de /correction/ ! -
"bubu" wrote:
Tss tss Thierry :-o toi digne arrière-petit-fils du plus perpétuel des

secrétaires perpétuels de l'Académie française (mort centenaire)
tu laisses passer 'wrote:' ??? :-D )))

oui donc pour le CDO c'est moins sûr car il parle du 'correcteur automatique'
et pour nous il s'agit de la liste des 'corrections automatiques'
qui /corrigent/ à la volée les fautes de frappe et d'orthographe
les plus courantes.

Le terme 'correcteur orthographique' est passé dans l'usage courant
mais la terminologie wordienne originale (encore en vigueur?) fait
bien la distinction entre le correcteur et le vérificateur...
Sur ton blog tu préfères indiscutablement le terme 'correcteur'
à 'vérificateur' !

A+

Anacoluthe
« Il y a deux choses que l'expérience doit apprendre :
la première, c'est qu'il faut beaucoup corriger ;
la deuxième c'est qu'il ne faut pas trop corriger. »
- Eugène DELACROIX




Publicité
Poster une réponse
Anonyme