Costa Concordia : indemnisation

Le
dmkgbt
Bonjour,

On ne lit que ça : 11 000 Euros d'indemnisation par passager "valide"
plus 3 000 Euros pour couvrir les billets et les effets personnels
perdus
Mais et le millier de membres d'équipage, qui en parle, qui s'en
soucie ?
Que sont-ils devenus ? Seront-ils indemnisés ? Que devient leur contrat
de travail? Ont-ils été déjà réembarqués sur d'autres navires de la
Compagnie ou ont-ils été licenciés ?
J'ai épluché la presse et je n'ai rien trouvé sur leur sort :-(

Pourtant, le croisièriste a bien insisté sur une indemnisation _des
passagers_ quel que soit le pays d'origine!

Ça représenterait quoi, 11 000 Euros, pour le niveau de vie d'un
Philippin, d'un Indien, d'une Péruvienne ?
Et d'abord, à combien se montaient leurs salaires avant l'accident ?

Est-ce que c'est du ressort du droit maritime, du droit international
privé, du droit du travail ?
Y a t'il seulement une spécialité du droit qui s'applique à ces salariés
et un avocat au monde qui leur a proposé de les défendre ?

--
«La justice, c'est comme la Sainte Vierge,
si on la voit pas de temps en temps,
le doute s'installe.» Michel Audiard
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
pif34
Le #24202181
Le 28/01/2012 09:45, Dominique a écrit :
Bonjour,

On ne lit que ça : 11 000 Euros d'indemnisation par passager "valide"
plus 3 000 Euros pour couvrir les billets et les effets personnels
perdus ...
Mais... et le millier de membres d'équipage, qui en parle, qui s'en
soucie ?
Que sont-ils devenus ? Seront-ils indemnisés ? Que devient leur contrat
de travail? Ont-ils été déjà réembarqués sur d'autres navires de la
Compagnie ou ont-ils été licenciés ?
J'ai épluché la presse et je n'ai rien trouvé sur leur sort :-(

Pourtant, le croisièriste a bien insisté sur une indemnisation _des
passagers_ quel que soit le pays d'origine!

Ça représenterait quoi, 11 000 Euros, pour le niveau de vie d'un
Philippin, d'un Indien, d'une Péruvienne ?



ben si t'indemnise par exemple un APN ou un camescope ou encore un
bijoux... tu peux considérer que le prix est le meme grossomodo dans
tous ces pays.... par ailleurs, je pense pas qu'il y ait beaucoup de
passager péruviens ou philippin...

pour l'équipage, ils ont normalement des contrats de travail qui sont
signé en vertue de la législation de leur employeur... donc quid de
l'accident du travail en italie, du CDD ou CDI en italie, des conditions
de licenciement, j'en sais rien...

mais quand t'achetes chinois tous les jours, tu te pose pas trop la
question des conditions de vie de celui qui travaille derrière: s'il se
blaisse au travail, perd un doigt dans une machine, chope un cancer à
cause d'un colorant : quid de la sécu, d'indemnité, de quoi va-t-il se
nourrir...

j'ai moins peur pour les phillipins du concordia pour le coup que pour
les phillipins qui sont restés dans leur pays..

Et d'abord, à combien se montaient leurs salaires avant l'accident ?

Est-ce que c'est du ressort du droit maritime, du droit international
privé, du droit du travail ?

Y a t'il seulement une spécialité du droit qui s'applique à ces salariés
et un avocat au monde qui leur a proposé de les défendre ?



ne t'inquiete pas, on en parle pas, mais il y a très certainement des
associations italiennes et des institutions qui vont veiller sur la
chose... on trouvera toujours ca insuffisant... mais c'est le problème
de toute indemnisation.

Dans l'histoire, quand tu vois le prix du bateau, et 11 000€ x 3 ou 4000
passager, c'est pas énorme...
itague
Le #24202281
"pif34" news:4f23ba4a$0$26317$
Le 28/01/2012 09:45, Dominique a écrit :
Bonjour,

On ne lit que ça : 11 000 Euros d'indemnisation par passager "valide"
plus 3 000 Euros pour couvrir les billets et les effets personnels
perdus ...
Mais... et le millier de membres d'équipage, qui en parle, qui s'en
soucie ?
Que sont-ils devenus ? Seront-ils indemnisés ? Que devient leur contrat
de travail? Ont-ils été déjà réembarqués sur d'autres navires de la
Compagnie ou ont-ils été licenciés ?
J'ai épluché la presse et je n'ai rien trouvé sur leur sort :-(

Pourtant, le croisièriste a bien insisté sur une indemnisation _des
passagers_ quel que soit le pays d'origine!

Ça représenterait quoi, 11 000 Euros, pour le niveau de vie d'un
Philippin, d'un Indien, d'une Péruvienne ?



ben si t'indemnise par exemple un APN ou un camescope ou encore un
bijoux... tu peux considérer que le prix est le meme grossomodo dans tous
ces pays.... par ailleurs, je pense pas qu'il y ait beaucoup de passager
péruviens ou philippin...

pour l'équipage, ils ont normalement des contrats de travail qui sont
signé en vertue de la législation de leur employeur... donc quid de
l'accident du travail en italie, du CDD ou CDI en italie, des conditions
de licenciement, j'en sais rien...

mais quand t'achetes chinois tous les jours, tu te pose pas trop la
question des conditions de vie de celui qui travaille derrière: s'il se
blaisse au travail, perd un doigt dans une machine, chope un cancer à
cause d'un colorant : quid de la sécu, d'indemnité, de quoi va-t-il se
nourrir...

j'ai moins peur pour les phillipins du concordia pour le coup que pour les
phillipins qui sont restés dans leur pays..

Et d'abord, à combien se montaient leurs salaires avant l'accident ?

Est-ce que c'est du ressort du droit maritime, du droit international
privé, du droit du travail ?



Y a t'il seulement une spécialité du droit qui s'applique à ces salariés
et un avocat au monde qui leur a proposé de les défendre ?



ne t'inquiete pas, on en parle pas, mais il y a très certainement des
associations italiennes et des institutions qui vont veiller sur la
chose... on trouvera toujours ca insuffisant... mais c'est le problème de
toute indemnisation.

Dans l'histoire, quand tu vois le prix du bateau, et 11 000€ x 3 ou 4000
passager, c'est pas énorme...



J'ai eu l'occasion de voir un reportage d'une journaliste sur les personnes
travaillant sur ce genre de bateau.
Elle s'était faite embaucher et en a profité pour filmer et enregistrer
l'envers du décor.
Les contrats sont fait à la saison mais le paiement en espèces à la semaine.
Ce qui fait que si la personne ne fait pas l'affaire, elle est débarquée à
la prochaine escale.
Il me semblait qu'il y en a même une qui est restée sans travailler et a du
payer ses repas avant le débarquement.
La paie si je me souviens bien était d'environ 800 € mensuel pour les
asiatiques.
C'était assez glauque de les voir cotoyer le luxe et leur conditions de vie
à bord.
pif34
Le #24202321
Le 28/01/2012 11:16, itague a écrit :

C'était assez glauque de les voir cotoyer le luxe et leur conditions de
vie à bord.



pas besoin d'aller en mer pour voir cela...
va voir les hotels club en république dominicaine, au maghreb, en
égypte, etc. Compare avec le population qui vit à 3 km dans des
conditions de salubrité très douteuses et c'est la réalité.

Un salaire de base au maroc je crois que c'est autour du 200 à 250€...
ca veut dire qu'un philipin touche 3 fois cela, en étant nourri, logé
blanchi.

tu vas en chine tu regarde les conditions de vie des personnels qui te
servent dans un resto pour touriste ou résident européen...

et la je site des grands pays ou destination touristique clés... car y'a
des situations semblables voir pient dans une bonne partie du monde..

on appelle des fois ca le tiers-monde... l'expression est mal choisie,
c'est pas tant un tiers dans la mesure ou ca couvre la majeure partie de
la surface de la terre et la très majeure partie de sa population !
alain
Le #24202591
Dominique
Bonjour,

On ne lit que ça : 11 000 Euros d'indemnisation par passager "valide"
plus 3 000 Euros pour couvrir les billets et les effets personnels
perdus ...
Mais... et le millier de membres d'équipage, qui en parle, qui s'en
soucie ?
Que sont-ils devenus ? Seront-ils indemnisés ? Que devient leur contrat
de travail? Ont-ils été déjà réembarqués sur d'autres navires de la
Compagnie ou ont-ils été licenciés ?
J'ai épluché la presse et je n'ai rien trouvé sur leur sort :-(

Pourtant, le croisièriste a bien insisté sur une indemnisation _des
passagers_ quel que soit le pays d'origine!

Ça représenterait quoi, 11 000 Euros, pour le niveau de vie d'un
Philippin, d'un Indien, d'une Péruvienne ?
Et d'abord, à combien se montaient leurs salaires avant l'accident ?

Est-ce que c'est du ressort du droit maritime, du droit international
privé, du droit du travail ?
Y a t'il seulement une spécialité du droit qui s'applique à ces salariés
et un avocat au monde qui leur a proposé de les défendre ?




Bah, les touristes, ça rapporte, surtout ceux qui rempliront les
prochaines croisières, par contre les salariés, ça coute, et il y en a
tant qui n'attendent qu'à embarquer...

Alain
maurice
Le #24203721
Après mûre réflexion, Dominique a écrit :
Bonjour,

On ne lit que ça : 11 000 Euros d'indemnisation par passager "valide"
plus 3 000 Euros pour couvrir les billets et les effets personnels
perdus ...
Mais... et le millier de membres d'équipage, qui en parle, qui s'en
soucie ?
Que sont-ils devenus ? Seront-ils indemnisés ? Que devient leur
contrat de travail? Ont-ils été déjà réembarqués sur d'autres navires
de la Compagnie ou ont-ils été licenciés ?
J'ai épluché la presse et je n'ai rien trouvé sur leur sort :-(

Pourtant, le croisièriste a bien insisté sur une indemnisation _des
passagers_ quel que soit le pays d'origine!

Ça représenterait quoi, 11 000 Euros, pour le niveau de vie d'un
Philippin, d'un Indien, d'une Péruvienne ?
Et d'abord, à combien se montaient leurs salaires avant l'accident ?

Est-ce que c'est du ressort du droit maritime, du droit international
privé, du droit du travail ?
Y a t'il seulement une spécialité du droit qui s'applique à ces
salariés et un avocat au monde qui leur a proposé de les défendre ?



Bonjour,

Les touristes se voient proposer une indemnisation pour réparer le
préjudice subi par rapport à la prestation achetée, tout comme la Sncf
vous indemnise avec un avoir plus ou moins important lors de retards de
tgv. Or je ne pense pas que le conducteur du tgv ou le contrôleur
bénéficie de cette indemnisation....
Les membres d'équipage sont des employés, leur situation est
malheureusement totalement différente de celle des passagers. Et je
serais très étonné que Costa leur fasse la même offre :-(

--
maurice
Publicité
Poster une réponse
Anonyme