La Cour européenne examine 4 affaires de" liberté religieuse"

Le
xenufrance
La Cour de Strasbourg examine quatre affaires de liberté religieuse

(texte complet àl'URL citée plus bas)


le 4/9/12

La Croix

LOUP BESMOND DE SENNEVILLE



La Cour européenne des droits de l’homme étudie mardi 4 septembre les
recours déposés par quatre ressortissantes britanniques estimant avoir
été discriminées par leur employeur en raison de leur appartenance
religieuse.





Est-il permis à un officier d’état civil de refuser le mariage, pourtant
autorisé par la loi de son pays, à deux personnes homosexuelles ? C’est
l’une des épineuses questions qu’a examinées, hier, la Cour européenne
des droits de l’homme (CEDH).
/



Refus de marier des personnes du même sexe
/



Une infirmière et une hôtesse de l’air licenciées pour avoir porté un
crucifix

/



Liberté de « manifester sa religion »

/


http://www.la-croix.com/Religion/S-informer/Actualite/La-Cour-de-Strasbourg-examine-quatre-affaires-de-liberte-religieuse-_NP_-2012-09-04-849613
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Michelle Niouz
Le #24767452
xenufrance avait prétendu :
La Cour de Strasbourg examine quatre affaires de liberté religieuse

(texte complet àl'URL citée plus bas)


le 4/9/12

La Croix

LOUP BESMOND DE SENNEVILLE

La Cour européenne des droits de l’homme étudie mardi 4 septembre les recours
déposés par quatre ressortissantes britanniques estimant avoir été
discriminées par leur employeur en raison de leur appartenance religieuse.

Est-il permis à un officier d’état civil de refuser le mariage, pourtant
autorisé par la loi de son pays, à deux personnes homosexuelles ? C’est l’une
des épineuses questions qu’a examinées, hier, la Cour européenne des droits
de l’homme (CEDH).
.../...

Refus de marier des personnes du même sexe
.../...



Vu que ça se passe en Angleterre, il ne s'agit pas de mariage mais de
Civil Partnership...
La Croix devrait recruter de vrais journalistes ;)
xenufrance
Le #24768172
Le 08/09/2012 14:41, Michelle Niouz a écrit :
xenufrance avait prétendu :
La Cour de Strasbourg examine quatre affaires de liberté religieuse

(texte complet àl'URL citée plus bas)


le 4/9/12

La Croix

LOUP BESMOND DE SENNEVILLE

La Cour européenne des droits de l’homme étudie mardi 4 septembre les
recours déposés par quatre ressortissantes britanniques estimant avoir
été discriminées par leur employeur en raison de leur appartenance
religieuse.

Est-il permis à un officier d’état civil de refuser le mariage,
pourtant autorisé par la loi de son pays, à deux personnes
homosexuelles ? C’est l’une des épineuses questions qu’a examinées,
hier, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
.../...

Refus de marier des personnes du même sexe
.../...



Vu que ça se passe en Angleterre, il ne s'agit pas de mariage mais de
Civil Partnership...
La Croix devrait recruter de vrais journalistes ;)




j'avoue que c'est bien une réponse de "droit"... mais dans les faits du
droit, c'est presque identique, que ce soit ici ou ailleurs. Un peu
comme se pacser en France ne change pas grand-chose .
Michelle Niouz
Le #24768582
xenufrance a couché sur son écran :
Le 08/09/2012 14:41, Michelle Niouz a écrit :
xenufrance avait prétendu :
La Cour de Strasbourg examine quatre affaires de liberté religieuse

(texte complet àl'URL citée plus bas)


le 4/9/12

La Croix

LOUP BESMOND DE SENNEVILLE

La Cour européenne des droits de l’homme étudie mardi 4 septembre les
recours déposés par quatre ressortissantes britanniques estimant avoir
été discriminées par leur employeur en raison de leur appartenance
religieuse.

Est-il permis à un officier d’état civil de refuser le mariage,
pourtant autorisé par la loi de son pays, à deux personnes
homosexuelles ? C’est l’une des épineuses questions qu’a examinées,
hier, la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH).
.../...

Refus de marier des personnes du même sexe
.../...



Vu que ça se passe en Angleterre, il ne s'agit pas de mariage mais de
Civil Partnership...
La Croix devrait recruter de vrais journalistes ;)




j'avoue que c'est bien une réponse de "droit"... mais dans les faits du
droit, c'est presque identique, que ce soit ici ou ailleurs. Un peu comme se
pacser en France ne change pas grand-chose .



C'est le "presque" qui reste embêtant pour beaucoup de gens ;) ,
surtout sur un NG de droit...
DEMAINE Benoit-Pierre
Le #24771712
On 08/09/12 09:15, xenufrance wrote:
Une infirmière et une hôtesse de l’air licenciées pour avoir porté un
crucifix



Je ne vois pas en quoi c'est un problème de liberté religieuse. Dans ces
deux cas là, c'est un problème d'uniforme:
- si le contrat est bien rédigé, une société peut imposer le port d'un
uniforme neutre, et interdisant le port de tout signe distinctif (bijou,
tatouage visible ...)
- dans le milieu médical, les bijoux et pendentifs sont interdits pour des
raisons sanitaires (règlement interne de la majorité des établissements).

Ca justifie un blâme, pas un renvoi. Ca justifie un renvoi si suite à des
avertissements répétés l'employé persiste.

Pour qu'on en soit venu à invoquer la liberté de religion, il faut que les
deux partis (employé et employeur) soient vraiment idiots ou bornés.

--
o_/ DEMAINE Benoit-Pierre (aka DoubleHP) http://benoit.demaine.info/


If computing were an exact science, IT engineers would'nt have work _o<

"So all that's left, Is the proof that love's not only blind but deaf."
(FAKE TALES OF SAN FRANCISCO, Arctic Monkeys)
moisse
Le #24771912
Après mûre réflexion, DEMAINE Benoit-Pierre a écrit :
On 08/09/12 09:15, xenufrance wrote:
Une infirmière et une hôtesse de l’air licenciées pour avoir porté un
crucifix



Je ne vois pas en quoi c'est un problème de liberté religieuse. Dans ces
deux cas là, c'est un problème d'uniforme:
- si le contrat est bien rédigé, une société peut imposer le port d'un
uniforme neutre, et interdisant le port de tout signe distinctif (bijou,
tatouage visible ...)
- dans le milieu médical, les bijoux et pendentifs sont interdits pour des
raisons sanitaires (règlement interne de la majorité des établissements).



Un routier n'a pas le droit de conduire en savates. (vous non plus
d'ailleurs).

Ca justifie un blâme, pas un renvoi. Ca justifie un renvoi si suite à des
avertissements répétés l'employé persiste.



Bien malin qui peut prononcer un tel avis. La notion de blâme à devant
nos institutions la valeur d'un léger (petit) avertissement
n'entrainant aucune incidence sur la pérénité de l'emploi et le
salaire, et n'impliquant aucune procédure spécifique, contrairement aux
autres sanctions (avertissement, licenciement).
Pour le reste c'est le juge (4 en France) qui appréciéra si la sanction
est disproportionée aux faits reprochés, en fonction des circonstances
et de l'activité.
C'est ainsi qu'une bordée d'injures à l'égard d'un supérieur
hiérarchique sera appréciée différement sur un chantier de BTP, dans un
bureau d'études ou devant un rayon de grande surface au vu et au su de
la clientèle

Pour qu'on en soit venu à invoquer la liberté de religion, il faut que les
deux partis (employé et employeur) soient vraiment idiots ou bornés.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme