Cout de la connerie du procureur Jean Claude Marin

Le
Nietsnie
Quel est le coût estimé de la connerie obsessionnelle du procureur Jean
Claude Marin ?

Depuis que le bagne, les galères et la guillotine ont étés abolis, que le
droit régalien est (quasiment) en voie d'extinction, quel résultat Marin
espère-t-il de l'appel de Clearstream, sur une affaire où le préjudice
matériel est nul et le préjudice moral surréaliste ?

Combien cela va-t-il nous coûter ? Est ce le prix à payer pour sa future
promotion obtenue par servilité ?

Suivi sur droit
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jules ALIX
Le #21095821
Le 31/01/2010 11:03, Nietsnie a écrit :
Quel est le coût estimé de la connerie obsessionnelle du procureur Jean
Claude Marin ?

Depuis que le bagne, les galères et la guillotine ont étés abolis, que le
droit régalien est (quasiment) en voie d'extinction, quel résultat Marin
espère-t-il de l'appel de Clearstream, sur une affaire où le préjudice
matériel est nul et le préjudice moral surréaliste ?

Combien cela va-t-il nous coûter ? Est ce le prix à payer pour sa future
promotion obtenue par servilité ?

Suivi sur droit





c'est lagardère qui paie les 700.000 euros...ils ont encore de la
marge...pour rester à la table...


Jules ALIX
Jules ALIX
Le #21095811
Le 31/01/2010 11:03, Nietsnie a écrit :
Quel est le coût estimé de la connerie obsessionnelle du procureur Jean
Claude Marin ?

Depuis que le bagne, les galères et la guillotine ont étés abolis, que le
droit régalien est (quasiment) en voie d'extinction, quel résultat Marin
espère-t-il de l'appel de Clearstream, sur une affaire où le préjudice
matériel est nul et le préjudice moral surréaliste ?

Combien cela va-t-il nous coûter ? Est ce le prix à payer pour sa future
promotion obtenue par servilité ?

Suivi sur droit





c'est lagardère qui paie les 700.000 euros...ils ont encore de la
marge...pour rester à la table...


Jules ALIX
JLC
Le #21096911
Le 31/01/2010 11:03, Nietsnie a écrit :

Depuis que le bagne, les galères et la guillotine ont étés abolis, que le
droit régalien est (quasiment) en voie d'extinction, quel résultat Marin
espère-t-il de l'appel de Clearstream, sur une affaire où le préjudice
matériel est nul et le préjudice moral surréaliste ?



Tout de suite les grands mots !

Le préjudice, il est démocratique. Ce n'est pas rien, non ?

On y apprend que dans notre belle République, deux gus briguent une
élection. Normal jusque là. A noter que l'un est drivé par Chirac, qui
ne peut pas encadrer Sarko depuis sa trahison de 1993.

Mais on voit bien que le processus est complètement dévoyé par l'emploi
de moyens de trafics d'influence éhontés.
L'un "découvre innocemment" un listing de supposés fraudeurs dans lequel
apparaît son adversaire. Comme il est très haut placé, il fait lancer
des enquêtes par les RG, la DST, etc. pour vérifier.
Au retour, les enquêteurs lui démontrent que ce listing est un faux.
Mais peu importe, il le fait transmettre en catimini et par un comparse
à un juge d'instruction. Celui-ci fait sa propre enquête officieuse et
arrive à la conclusion du faux lui aussi.

Entre temps, le présumé fraudeur (ben oui, Sarko) découvre ces
manigances qui le visent et prend la grosse colère (on le ferait à moins).
Comme il est très susceptible et bien armé, il décide de porter plainte
pour faire démontrer les turpitudes et les magouilles de son adversaire.

Bref, si de Villepin avait été intelligent et probe, il aurait arrêté
les frais de lui-même avant le scandale. Mais il s'est dit "laissons
courir la rumeur, il n'y a pas de fumée sans feu".

A l'instruction et à l'audience, il a menti sans arrêt, en contredisant
les déclarations sous serment des témoins (le général et les autres).

Il s'est ridiculisé, mais il reste puissant et le jugement du TC l'a
relaxé pour essayer de ménager la chèvre et le chou.
En fait, moi j'attends qu'il mouille Chirac, qui est l'instigateur de
l'affaire comme de tant d'autres. Nul ne peut ignorer que TOUS ses
proches (voir Juppé et consotrs) ont été condamnés avant lui et à sa
place depuis dix ans.

Conclusion : heureusement qu'il y aura un appel !

NOTA : je suis personnellement totalement opposé à Sarko bling-bling et
à sa politique éminemment partiale.

--
@ + et cordialement
JLC
eve
Le #21097251
c'est marrant ( enfin si l'on veut )DeVillepin a trouvé que la justice avait
été équitable et très bien en étant relaxé, et après un appel d'un juge (
quelque 'il soit ) il trouve que la justice est pas reglementaire et lui en
veut par l'intermédiaire du président, jusqu'à dire qu'il y avait un conseil
"qui s'était réuni sans un grand secret " pour faire appel
Il va ou De Villepin là ???


"JLC" 4b657c1f$0$10091$
Le 31/01/2010 11:03, Nietsnie a écrit :

Depuis que le bagne, les galères et la guillotine ont étés abolis, que le
droit régalien est (quasiment) en voie d'extinction, quel résultat Marin
espère-t-il de l'appel de Clearstream, sur une affaire où le préjudice
matériel est nul et le préjudice moral surréaliste ?



Tout de suite les grands mots !

Le préjudice, il est démocratique. Ce n'est pas rien, non ?

On y apprend que dans notre belle République, deux gus briguent une
élection. Normal jusque là. A noter que l'un est drivé par Chirac, qui ne
peut pas encadrer Sarko depuis sa trahison de 1993.

Mais on voit bien que le processus est complètement dévoyé par l'emploi de
moyens de trafics d'influence éhontés.
L'un "découvre innocemment" un listing de supposés fraudeurs dans lequel
apparaît son adversaire. Comme il est très haut placé, il fait lancer des
enquêtes par les RG, la DST, etc. pour vérifier.
Au retour, les enquêteurs lui démontrent que ce listing est un faux. Mais
peu importe, il le fait transmettre en catimini et par un comparse à un
juge d'instruction. Celui-ci fait sa propre enquête officieuse et arrive à
la conclusion du faux lui aussi.

Entre temps, le présumé fraudeur (ben oui, Sarko) découvre ces manigances
qui le visent et prend la grosse colère (on le ferait à moins).
Comme il est très susceptible et bien armé, il décide de porter plainte
pour faire démontrer les turpitudes et les magouilles de son adversaire.

Bref, si de Villepin avait été intelligent et probe, il aurait arrêté les
frais de lui-même avant le scandale. Mais il s'est dit "laissons courir la
rumeur, il n'y a pas de fumée sans feu".

A l'instruction et à l'audience, il a menti sans arrêt, en contredisant
les déclarations sous serment des témoins (le général et les autres).

Il s'est ridiculisé, mais il reste puissant et le jugement du TC l'a
relaxé pour essayer de ménager la chèvre et le chou.
En fait, moi j'attends qu'il mouille Chirac, qui est l'instigateur de
l'affaire comme de tant d'autres. Nul ne peut ignorer que TOUS ses proches
(voir Juppé et consotrs) ont été condamnés avant lui et à sa place depuis
dix ans.

Conclusion : heureusement qu'il y aura un appel !

NOTA : je suis personnellement totalement opposé à Sarko bling-bling et à
sa politique éminemment partiale.

--
@ + et cordialement
JLC


Broc_Ex_Co
Le #21097581
Nietsnie a écrit :
Quel est le coût estimé de la connerie obsessionnelle du procureur Jean
Claude Marin ?



Hors polémique politique, on voit bien là une limite à imposer au
pouvoir judiciaire: un concurrent(?) du président de la République est
poursuivi en appel à la demande d'un procureur qui est - quand bien même
il n'aurait pas pris ses consignes avant de se décider - dépendant du
Gouvernement de la République.
... et le motif de l'acharnement, - complicité de dénonciation
calomnieuse-, n'aurait certainement valu à l'éventuel fautif, qu'un
rappel à la loi si la prétendue victime n'avait pas été ministre au
moment des faits ....

Peu importe que l'on croit ou non au danger réel de concurrence, le fait
est que la justice est utilisée pour modifier le débat démocratique à venir.
JLC
Le #21097851
Le 31/01/2010 14:30, eve a écrit :
c'est marrant ( enfin si l'on veut )DeVillepin a trouvé que la justice
avait été équitable et très bien en étant relaxé, et après un appel d'un
juge ( quelque 'il soit ) il trouve que la justice est pas reglementaire
et lui en veut par l'intermédiaire du président, jusqu'à dire qu'il y
avait un conseil "qui s'était réuni sans un grand secret " pour faire appel
Il va ou De Villepin là ???




De Villepin est un parano qui se figure qu'il pourrait être élu
président alors qu'il n'a même jamais été conseiller municipal. Un vrai
con totalement imbu de sa seule personne et de son verbe. Jusqu'à
paraphraser le comte de Mirabeau en 1789 ("je suis ici par la volonté...
d'un homme", etc.). Scrupules : zéro. Quelle honte pour lui.

C'est dire où peut mener le sur moi de certains très hauts fonctionnaires !

Pour Sarko, que je n'aime pas du tout, il faut reconnaître qu'il a au
moins su se battre et progresser démocratiquement (élu maire de Neuilly,
député (?), président du CG des Hauts de Seine contre Pasqua, président
de l'UMP après avoir viré tous les autres concurrents, etc.). Beau
parcours politique, et politicien, mais c'est la règle. Un gagneur et un
tueur, et pas qu'en paroles.
Mitterand était pareil, Chirac en a pris plein sa musette (face à face
de 1988). C'est comme ça.

Villepin aurait été intelligent, il aurait arrêté les hostilités après
un RV en privé avec Sarko avant que ça déraille, en arguant par
exemple qu'il s'était senti obligé d'obéir aux voeux de son mentor
ripoux Chirac (l'illustrissime qui dissout une assemblée pour faire
élire ses adversaires, on en rigole encore dans les chaumières ! Une
belle paire avec de Villepin).

--
@ + et cordialement
JLC
Broc_Ex_Co
Le #21098761
JLC a écrit :
De Villepin est un parano ............
Pour Sarko, que je n'aime pas du tout, ...............



Oui, mais la loi est faite pour tous:
Est il normal qu'on s'acharne par appel d'un auxiliaire du gouvernement
sur un individu qui aurait au plus reçu un rappel à la loi si
l'éventuelle complicité de dénonciation calomnieuse avait concerné un
quidam non ministre?

Exemple: si je dis à Alphonse: " Lucien m'a dit que JLC figure sur le
fichier Clearstream", croyez vous réellement que la justice ira
seulement chercher si j'étais au courant en disant cela que ce
qu'affirmait Lucien était calomnieux?

Croyez vous qu'il soit sain qu'on utilise la justice pour éviter dans le
débat démocratique la critique d'un concurrent (sérieux ou non, peu
importe)?

On affirme qu'il n'y a pas eu d'instructions du ministère, mais
justement, j'aurais aimé pour le débat démocratique, qu'il y eut une
instruction ministérielle qui dise 'stop!'.
_ _ vocatus
Le #21099191
"JLC" 4b659216$0$31688$
Le 31/01/2010 14:30, eve a écrit :


..../..

audica ON
Pour Sarko, que je n'aime pas du tout, il faut reconnaître qu'il a au
moins su se battre et progresser démocratiquement



(élu maire de Neuilly,
......dans quelles conditions de *succession* :-))))

. Beau
parcours politique, et politicien, mais c'est la règle. Un gagneur et un
tueur, et pas qu'en paroles.


.
Sarcourt premier a perdu le jour ou elu president il aurait du laisser
tomber
cette affaire
..petit homme politique ....des idees, mais petit homme politique
pas de classe
Il ne comprend rien à la France ..c pas de sa faute
pour cela qu'il mouline en reformes à tout va , c pas de sa faute
dans sa communauté changement est synonyme de progrés

L'autre soir quand il a gaccé dans le poste ( causé deux fois son temps )
on a remarqué sur plusieurs
bases que les forum bricolaient ferme ..et hop c'est redevenu normal vers
23h00
strange ...
.
.


Villepin aurait été intelligent, il aurait arrêté les hostilités après un
RV en privé avec Sarko avant que ça déraille, en arguant par exemple qu'il
s'était senti obligé d'obéir aux voeux de son mentor ripoux Chirac
(l'illustrissime qui dissout une assemblée pour faire élire ses
adversaires,


ben chirac est de gauche ...
vous en doutez encore ?

chiraz, le chant secret

audica OFF


Questions : quels sont les motifs d'un proc pour faire appel


Victor


.
JLC
Le #21099311
Le 31/01/2010 17:58, Broc_Ex_Co a écrit :
On affirme qu'il n'y a pas eu d'instructions du ministère, mais
justement, j'aurais aimé pour le débat démocratique, qu'il y eut une
instruction ministérielle qui dise 'stop!'.



Mais il est évident qu'il y a eu une injonction présidentielle, que
personne ne prouvera jamais parce que c'est bien trop dangereux pour une
carrière. Sarko n'est pas du genre à laisser glisser. C'est quand même
lui qui a viré un préfet pas assez ferme avec des manifestants. C'est un
tueur, comme on en rencontre dans les sphères dirigeantes. Ça ne se voit
pas nécessairement à leur tête ni à leur discours, mais aux conséquences
qu'on découvre quelques semaines ou mois plus tard en cas d'accrochage
avec eux (mise au placard, mutation non sollicitée, mauvais procès dans
les pattes, etc.). Pasqua lui-même s'est fait entuber comme ça, par plus
fort que lui. Et pourtant, il en connaissait un rayon avec le SAC et le
reste.

Sarko s'est constitué partie civile au pénal, il fallait bien que la
Justice suive en première instance. Ou alors qu'elle prononce un non
lieu ou que le proc classe sans suite. Il paraît que c'était son
intention première au proc, mais Sarko a du passer par là pour le
motiver à poursuivre.

Pour l'appel, il aurait été encore plus intéressant de voir la décision
du proc si les deux condamnés n'avaient pas interjeté appel. Parce que
là il serait apparu à visage totalement découvert comme auxiliaire
direct de la volonté de Sarko.

--
@ + et cordialement
JLC
Broc_Ex_Co
Le #21099561
JLC a écrit :
Le 31/01/2010 17:58, Broc_Ex_Co a écrit :
On affirme qu'il n'y a pas eu d'instructions du ministère, mais
justement, j'aurais aimé pour le débat démocratique, qu'il y eut une
instruction ministérielle qui dise 'stop!'.



Mais il est évident qu'il y a eu une injonction présidentielle,......



Encore une fois, je refuse de me placer directement sur le plan
politique, mais uniquement en droit.

La raison invoquée pour justifier la dépendance du parquet est la
volonté que nos élus orientent la justice vers des répressions ciblées
en fonction des besoins de la société.

Dans cette optique, le fait de donner des instructions (écrites) est
totalement justifié.

Quand une affaire prend une telle importance, une instruction
ministérielle me parait même un devoir.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme