Création de compte mail: il faut donner son numéro

Le
Abc
Sous le fallacieux prétexte d'augmenter la sécurité, google et yahoo exigent
désormais que l'usager fournisse un numéro de portable pour confirmer la
création d'un compte (Et pour les comptes qui existaient auparavant, ils ne
ratent pas une occasion de rappeler qu'il faudrait en donner un ).

Cette exigence de fournir une donnée personnelle me parait abusive, aussi
bien en matière de droit que du fait de sa réutilisation: ils ont beau dire
qu'ils n'en feront rien d'autre, on ne peut jamais en être sûr. S'ils
fonctionnent comme facebook, ce sera une manière de plus de pister les gens
à travers leur activité sur le net partout où ils auraient pu indiquer leur
numéro pour d'autres raisons ou bien en relevant leurs adresses dans les
annuaires publics en ligne par exemple.

C'est légal ou bien il existe un vide juridique à ce sujet ?

Au passage, les banques font de même dès qu'on veut faire un achat sur le
net: il y a alors intérêt à posséder un portable ou à ne pas se l'être fait
voler car sinon adieu la possibilité de payer en ligne.

Je sais que la sécurité des données sur le net est devenue primordiale de
nos jours, mais cette paranoïa conduisant à pourrir la vie des gens devient
lassante et se fait au détriment de la confidentialité et du respect de la
vie privée.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Arthur
Le #26357215
Le 19/06/2015 14:47, Abc a écrit :
Sous le fallacieux prétexte d'augmenter la sécurité, google et yahoo
exigent désormais que l'usager fournisse un numéro de portable pour
confirmer la création d'un compte (Et pour les comptes qui existaient
auparavant, ils ne ratent pas une occasion de rappeler qu'il faudrait en
donner un ).

Cette exigence de fournir une donnée personnelle me parait abusive,
aussi bien en matière de droit que du fait de sa réutilisation: ils ont
beau dire qu'ils n'en feront rien d'autre, on ne peut jamais en être
sûr. S'ils fonctionnent comme facebook, ce sera une manière de plus de
pister les gens à travers leur activité sur le net partout où ils
auraient pu indiquer leur numéro pour d'autres raisons ou bien en
relevant leurs adresses dans les annuaires publics en ligne par exemple.

C'est légal ou bien il existe un vide juridique à ce sujet ?



Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.

Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si
les conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.


Au passage, les banques font de même dès qu'on veut faire un achat sur
le net: il y a alors intérêt à posséder un portable ou à ne pas se
l'être fait voler car sinon adieu la possibilité de payer en ligne.

Je sais que la sécurité des données sur le net est devenue primordiale
de nos jours, mais cette paranoïa conduisant à pourrir la vie des gens
devient lassante et se fait au détriment de la confidentialité et du
respect de la vie privée.



--
Arthur
Albert ARIBAUD
Le #26357218
Bonjour Abc,

Le Fri, 19 Jun 2015 14:47:15 +0200, "Abc"
Sous le fallacieux prétexte d'augmenter la sécurité, google et yaho o exigent
désormais que l'usager fournisse un numéro de portable pour confirmer la
création d'un compte (Et pour les comptes qui existaient auparavant, il s ne
ratent pas une occasion de rappeler qu'il faudrait en donner un ).

Cette exigence de fournir une donnée personnelle me parait abusive, aus si
bien en matière de droit que du fait de sa réutilisation: ils ont bea u dire
qu'ils n'en feront rien d'autre, on ne peut jamais en être sûr. S'ils
fonctionnent comme facebook, ce sera une manière de plus de pister les gens
à travers leur activité sur le net partout où ils auraient pu indiq uer leur
numéro pour d'autres raisons ou bien en relevant leurs adresses dans le s
annuaires publics en ligne par exemple.

C'est légal ou bien il existe un vide juridique à ce sujet ?

Au passage, les banques font de même dès qu'on veut faire un achat su r le
net: il y a alors intérêt à posséder un portable ou à ne pas se l'être fait
voler car sinon adieu la possibilité de payer en ligne.

Je sais que la sécurité des données sur le net est devenue primordi ale de
nos jours, mais cette paranoïa conduisant à pourrir la vie des gens d evient
lassante et se fait au détriment de la confidentialité et du respect de la
vie privée.



"Un vide juridique", ça n'existe pas : soit la loi dit si une situation
donnée est licite ou ilicite, soit la loi ne dit rien et la situation
est licite.

Quant à demander le numéro de portable pour la création d'un compte
mail, c'est licite au regard de la loi 78-17 pour autant que le numéro
est collecté auprès de son titulaire, que celui-ci est informé au
préalable de l'existence du traitement sur ce numéro et de ses
finalités, qu'il accepte explicitement cette collecte, et qu'il dispose
des droits d'accès et de rectification requis.

Enfin, notons que personne n'est forcé de prendre un compte de courriel
chez Google ou Yahoo.

Amicalement,
--
Albert.
Abc
Le #26357217
Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.



Ce n'est pas la réponse à ma question.

Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si les
conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.



Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.
Abc
Le #26357216
"Un vide juridique", ça n'existe pas : soit la loi dit si une situation
donnée est licite ou ilicite, soit la loi ne dit rien et la situation
est licite.



Le commun des mortels comme moi parle de vide juridique dans la mesure où un
abus a trouvé place simplement parce qu'il n'a pas été interdit par une loi.

Quant à demander le numéro de portable pour la création d'un compte
mail, c'est licite au regard de la loi 78-17 pour autant que le numéro
est collecté auprès de son titulaire, que celui-ci est informé au
préalable de l'existence du traitement sur ce numéro et de ses
finalités, qu'il accepte explicitement cette collecte, et qu'il dispose
des droits d'accès et de rectification requis.



La loi informatique et libertés donc, aussi vaste qu'inutile contre le
traitement abusif des données personnelles.

Enfin, notons que personne n'est forcé de prendre un compte de courriel
chez Google ou Yahoo.



Mais comme ils font tous la même chose (c'est pareil pour hotmail, je ne les
ai pas tous cités), toute personne souhaitant avoir un compte de courriel
sera pris en otage car de nos jours, il est impossible de ne pas en avoir.
Donc adieu à notre liberté (mais dans notre pays de toutes façons ce n'est
pas un scoop).
Albert ARIBAUD
Le #26357223
Bonjour Abc,

Le Fri, 19 Jun 2015 15:07:28 +0200, "Abc"
>Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
>Le vide juridique n'existe pas.



[ et m..., grillé :) ]

Ce n'est pas la réponse à ma question.



En partie, si : c'est la réponse à ta question sur l"existence po ssible
d'un vide juridique, réponse qui est "non".

>Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Y ahoo si les
>conditions de création ne vous conviennent pas.
>Donc a priori, rien d’illégal.

Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.



Oui, et pour cause : c'est une obligation pour eux que de pouvoir
fournir aux services autorisés l'identité des utilisateurs de leu rs
services, au moins en France. Pour le coup, pas de vide juridique, la
loi est explicite sur ce point. :)

Amicalement,
--
Albert.
Arthur
Le #26357222
Le 19/06/2015 15:07, Abc a écrit :
Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.



Ce n'est pas la réponse à ma question.



Pour moi une phrase que se termine par un point d'interrogation est une
question.


Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si
les conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.



Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.



Mon fournisseur d'adresse e-mail ne demande pas de numéro de téléphone.

--
Arthur
Arthur
Le #26357221
Le 19/06/2015 15:25, Arthur a écrit :
Le 19/06/2015 15:07, Abc a écrit :
Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.



Ce n'est pas la réponse à ma question.



Pour moi une phrase que se termine par un point d'interrogation est une
question.


"qui"



Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si
les conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.



Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.



Mon fournisseur d'adresse e-mail ne demande pas de numéro de téléphone.

Abc
Le #26357232
"Arthur" a écrit dans le message de groupe de discussion :
55841863$0$3023$

Le 19/06/2015 15:07, Abc a écrit :
Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.



Ce n'est pas la réponse à ma question.

Pour moi une phrase que se termine par un point d'interrogation est une
question.



Puissant raisonnement.


Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si
les conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.



Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.



Mon fournisseur d'adresse e-mail ne demande pas de numéro de téléphone.

--
Arthur
Arthur
Le #26357236
Le 19/06/2015 15:55, Abc a écrit :


"Arthur" a écrit dans le message de groupe de discussion :
55841863$0$3023$

Le 19/06/2015 15:07, Abc a écrit :
Ce qui n'est pas interdit est autorisé, par définition.
Le vide juridique n'existe pas.



Ce n'est pas la réponse à ma question.



Pour moi une phrase que se termine par un point d'interrogation est
une question.



Puissant raisonnement.



Oh vous savez, j'ai juste appris ça à l'école.
Au CP si je me souviens bien.




Sur le fond, rien ne vous oblige à créer un compte Google ou Yahoo si
les conditions de création ne vous conviennent pas.
Donc a priori, rien d’illégal.



Sauf que les gens sont pris en otages puisque tous les fournisseurs
d'adresses mail font la même chose.



Mon fournisseur d'adresse e-mail ne demande pas de numéro de téléphone.




--
Arthur
Albert ARIBAUD
Le #26357235
Bonjour Abc,

Le Fri, 19 Jun 2015 15:12:28 +0200, "Abc"
>"Un vide juridique", ça n'existe pas : soit la loi dit si une situation
>donnée est licite ou ilicite, soit la loi ne dit rien et la situation
>est licite.

Le commun des mortels comme moi parle de vide juridique dans la mesure o ù un
abus a trouvé place simplement parce qu'il n'a pas été interdit par une loi.



Si la loi ne punit pas une chose, alors cette chose n'est pas un abus.

>Quant à demander le numéro de portable pour la création d'un compte
>mail, c'est licite au regard de la loi 78-17 pour autant que le numéro
>est collecté auprès de son titulaire, que celui-ci est informé au
>préalable de l'existence du traitement sur ce numéro et de ses
>finalités, qu'il accepte explicitement cette collecte, et qu'il dispose
>des droits d'accès et de rectification requis.

La loi informatique et libertés donc, aussi vaste qu'inutile contre le
traitement abusif des données personnelles.



Ah. Il faudra dire ça à la CNIL. :)

>Enfin, notons que personne n'est forcé de prendre un compte de courriel
>chez Google ou Yahoo.

Mais comme ils font tous la même chose (c'est pareil pour hotmail, je n e les
ai pas tous cités), toute personne souhaitant avoir un compte de courri el
sera pris en otage car de nos jours, il est impossible de ne pas en avoir .
Donc adieu à notre liberté (mais dans notre pays de toutes façons c e n'est
pas un scoop).



J'ai au moins trois adresses mail dont le fournisseur ne m'a demandé
aucun numéro de téléphone (et oui, c'est parfaitement licite).

Quoi qu'il en soit, la question de droit qui était "est-il licite de
conditionner la fourniture d'une adresse de messagerie à celle d'un
numéro de téléphone" a reçu sa réponse, et c'est "oui dans les li mites
fixées par la loi 78-17".

Amicalement,
--
Albert.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme