Crédit à la consommation abusif

Le
allbatros52
Bonjour à tous

Un artisan propose un crédit à un particulier pour effectuer des travaux.
Le crédit concerne l'achat et l'installation d'une chaudière et d'un chauffe
eau.
Sachant que le montant total de cet achat et de la prestation vont endetter
l'acheteur de l'ordre de 60% donc => refus du crédit.
L'artisan revient donc sur sa proposition en effectuant deux demandes de
crédit à des organismes différents et en scindant également les travaux.
Présentation à un organisme de crédit qui aura à accepter l'achat de la
chaudière et son installation, et l'autre organisme de crédit à qui l'on
présentera l'achat du chauffe-eau et son installation.
Comme ça, ça devrait passer. Dixit l'artisan.
On se doute bien que ce n'est pas pour faire plaisir à l'acheteur qu'il
effectue ces démarches. D'une part c'est pour avoir du travail et en second
pour toucher la commission de chaque organisme de crédit.
Comment peut-on définir cette façon de faire ?
Abus de faiblesse ?
Escroquerie ?
Abus de confiance ?

Merci pour vos réponses.

Albert
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
edgar
Le #22521821
"allbatros52" discussion : 4c7bddee$0$535$
Bonjour à tous

Un artisan propose un crédit à un particulier pour effectuer des travaux.
Le crédit concerne l'achat et l'installation d'une chaudière et d'un
chauffe eau.
Sachant que le montant total de cet achat et de la prestation vont
endetter l'acheteur de l'ordre de 60% donc => refus du crédit.
L'artisan revient donc sur sa proposition en effectuant deux demandes de
crédit à des organismes différents et en scindant également les travaux.
Présentation à un organisme de crédit qui aura à accepter l'achat de la
chaudière et son installation, et l'autre organisme de crédit à qui l'on
présentera l'achat du chauffe-eau et son installation.
Comme ça, ça devrait passer. Dixit l'artisan.
On se doute bien que ce n'est pas pour faire plaisir à l'acheteur qu'il
effectue ces démarches. D'une part c'est pour avoir du travail et en
second pour toucher la commission de chaque organisme de crédit.
Comment peut-on définir cette façon de faire ?
Abus de faiblesse ?



tres certainement, car il faut etre tres faible d'esprit pour s'endetter a
60%, ou alors avoir des revenus non declares

Escroquerie ?
Abus de confiance ?



ho, la, comme vous y allez, pourquoi pas trahison en(temps de guerre?
R1
Le #22531331
allbatros52 wrote on lundi 30 août 2010 18:35:

Bonjour à tous

Un artisan propose un crédit à un particulier pour effectuer des travaux.
Le crédit concerne l'achat et l'installation d'une chaudière et d'un
chauffe eau.
Sachant que le montant total de cet achat et de la prestation vont
endetter l'acheteur de l'ordre de 60% donc => refus du crédit.
L'artisan revient donc sur sa proposition en effectuant deux demandes de
crédit à des organismes différents et en scindant également les travaux.
Présentation à un organisme de crédit qui aura à accepter l'achat de la
chaudière et son installation, et l'autre organisme de crédit à qui l'on
présentera l'achat du chauffe-eau et son installation.
Comme ça, ça devrait passer. Dixit l'artisan.
On se doute bien que ce n'est pas pour faire plaisir à l'acheteur qu'il
effectue ces démarches. D'une part c'est pour avoir du travail et en
second pour toucher la commission de chaque organisme de crédit.
Comment peut-on définir cette façon de faire ?
Abus de faiblesse ?
Escroquerie ?
Abus de confiance ?

Merci pour vos réponses.

Albert



de toute façon c'est toujours le particulier qui signe la demande de crédit
et dans le cas présent , au moins 1 des 2 sera fausse puisqu'elle occultera
la démarche effectuée su l'autre.
Certes l'artisan ne devrait pas proposer cela mais le particulier ne devrait
pas accepter des charges au dessus de ses moyens.
mariette1 Hors ligne
Le #26144082
Le lundi 30 Août 2010 à 18:35 par allbatros52 :
Bonjour à tous

Un artisan propose un crédit à un particulier pour effectuer des
travaux.
Le crédit concerne l'achat et l'installation d'une chaudière et
d'un chauffe
eau.
Sachant que le montant total de cet achat et de la prestation vont endetter
l'acheteur de l'ordre de 60% donc => refus du crédit.
L'artisan revient donc sur sa proposition en effectuant deux demandes de
crédit à des organismes différents et en scindant
également les travaux.
Présentation à un organisme de crédit qui aura à
accepter l'achat de la
chaudière et son installation, et l'autre organisme de crédit
à qui l'on
présentera l'achat du chauffe-eau et son installation.
Comme ça, ça devrait passer. Dixit l'artisan.
On se doute bien que ce n'est pas pour faire plaisir à l'acheteur qu'il

effectue ces démarches. D'une part c'est pour avoir du travail et en
second
pour toucher la commission de chaque organisme de crédit.
Comment peut-on définir cette façon de faire ?
Abus de faiblesse ?
Escroquerie ?
Abus de confiance ?

Merci pour vos réponses.

Albert


Témoignage d’un prêt reçus chez Andry Anne-line

Il serait injuste de ma part de ne pas faire l'éloge de celle qui m'a
permis d'obtenir un prêt d'argent dont j'avais besoin pour sauver une
vie en danger. Dans un délai de 72 heures,j'ai rempli les conditions
qu’il m'a posées et sans tracasseries, mon compte a été crédité des
100.000 EURO que j'ai demandé. Vous qui avez besoin de faire un prêt, je
Vous prie de prendre contact avec cette dame si vous êteshabitant de la France,
Martinique,Guadeloupe,Wallis-e t-Futuna, Nouvelle-Calédonie, Réunion
,Saint-Barthélémy, Saint-Pierre-et-Miquelon, Guyane et la Polynésie
merci de faire comme moi et envoyer votre demande pour obtenir votre
prêt en 72 heures au plus.Voici son email: Email:

Contacté-le si vous êtes dans le besoin...
PS : Passé le message enfin d'aider ceux qui sont dans le besoin...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme