Créer société pour mission unique d'une semaine ?

Le
YannDeo
Salut

Je bosse dans l'informatique. Je suis salarié dans une boite.

Un client me demande une presta que ma boite ne fait pas et ne veut pas
faire.

Je sais et peux le faire en 2-3 week end.

Comment pourrais je faire pour lui facturer une telle prestation? (grosso
modo 40h de travail sur un pc)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Broc_Ex_Co
Le #23268871
"YannDeo" | Salut
|
| Je bosse dans l'informatique. Je suis salarié dans une boite.
|
| Un client me demande une presta que ma boite ne fait pas et ne veut pas
| faire.
|
| Je sais et peux le faire en 2-3 week end.
|
| Comment pourrais je faire pour lui facturer une telle prestation? (grosso
| modo 40h de travail sur un pc)


En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)
Léon Malkmus
Le #23268921
Le 08/04/2011 17:40, Broc_Ex_Co a écrit :

En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)



Si ce n'est pas loyal mais que l'employeur donne néanmoins son accord,
ça va devenir loyal /ipso facto/ ?
maurice
Le #23269301
Léon Malkmus a émis l'idée suivante :
Le 08/04/2011 17:40, Broc_Ex_Co a écrit :

En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur
actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)



Si ce n'est pas loyal mais que l'employeur donne néanmoins son accord, ça va
devenir loyal /ipso facto/ ?



si ce n'est pas loyal, l'employeur refusera d'autant plus facilement
que ça ne lui coute rien. S'il donne son accord, c'est que çà lui
convient.

--
maurice
Sylvain
Le #23269351
Broc_Ex_Co wrote:


En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur
actuel, puisque vous avez une obligation de loyauté)



C'est dégueulasse !!

Parce que un artisans, lui n'aurait pas le droit de s'incrire
auto-entrepreneur pour une semaine, en plus de son activité artisanale, pour
faire un travail qu'il ne fait pas en tant que artisans, or qu'un fonc ou un
salarier lui peut le faire.
Baton Rouge
Le #23269451
On Fri, 8 Apr 2011 17:29:50 +0200, "YannDeo"

Salut

Je bosse dans l'informatique. Je suis salarié dans une boite.

Un client me demande une presta que ma boite ne fait pas et ne veut pas
faire.

Je sais et peux le faire en 2-3 week end.

Comment pourrais je faire pour lui facturer une telle prestation? (grosso
modo 40h de travail sur un pc)



c'est pas une oeuvre intellectuelle à mettre sur la déclaration de
revenue ?

http://www.virtualegis.com/bulletins/document.php?refW

Extrait :
Si les particuliers ne peuvent pas " facturer ", ils peuvent néanmoins
exercer des activités professionnelles non salariées et percevoir des
revenus autres que les traitements et salaires.
Les particuliers peuvent, notamment, participer à l'activité
rédactionnelle d'une revue, d'un magazine ou d'un site web moyennant
le paiement de ce que l'on appelle communément des " droits d'auteur
", sans toutefois que le versement de cette rémunération d'auteur ne
donne lieu à l'établissement de factures.


--
Les Américains ont Steve Jobs, nous on a Paul Emploi
Baton Rouge
Le #23269501
On Fri, 08 Apr 2011 20:41:11 +0200, Baton Rouge wrote:

On Fri, 8 Apr 2011 17:29:50 +0200, "YannDeo"

Salut

Je bosse dans l'informatique. Je suis salarié dans une boite.

Un client me demande une presta que ma boite ne fait pas et ne veut pas
faire.

Je sais et peux le faire en 2-3 week end.

Comment pourrais je faire pour lui facturer une telle prestation? (grosso
modo 40h de travail sur un pc)



c'est pas une oeuvre intellectuelle à mettre sur la déclaration de
revenue ?

http://www.virtualegis.com/bulletins/document.php?refW

Extrait :
Si les particuliers ne peuvent pas " facturer ", ils peuvent néanmoins
exercer des activités professionnelles non salariées et percevoir des
revenus autres que les traitements et salaires.
Les particuliers peuvent, notamment, participer à l'activité
rédactionnelle d'une revue, d'un magazine ou d'un site web moyennant
le paiement de ce que l'on appelle communément des " droits d'auteur
", sans toutefois que le versement de cette rémunération d'auteur ne
donne lieu à l'établissement de factures.



Sinon société de portage elle facture à ta place mais te prend environ
50% du montant + fiche de paye.

La meilleurs solution est de voir avec le centre des impots.



--
Les Américains ont Steve Jobs, nous on a Paul Emploi
Sylvain
Le #23269481
"Baton Rouge" news:

c'est pas une oeuvre intellectuelle à mettre sur la déclaration de
revenue ?

http://www.virtualegis.com/bulletins/document.php?refW

Extrait :
Si les particuliers ne peuvent pas " facturer ", ils peuvent néanmoins
exercer des activités professionnelles non salariées et percevoir des
revenus autres que les traitements et salaires.
Les particuliers peuvent, notamment, participer à l'activité
rédactionnelle d'une revue, d'un magazine ou d'un site web moyennant
le paiement de ce que l'on appelle communément des " droits d'auteur
", sans toutefois que le versement de cette rémunération d'auteur ne
donne lieu à l'établissement de factures.




N'importe quoi aucun rapport avec la question posée,

Le plus simple étant de se déclarer auto-entrepreneur ou de se faire payer
en chéques emplois service
Broc_Ex_Co
Le #23269581
Le 08/04/2011 17:50, Léon Malkmus a écrit :
Le 08/04/2011 17:40, Broc_Ex_Co a écrit :

En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur
actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)



Si ce n'est pas loyal mais que l'employeur donne néanmoins son accord,
ça va devenir loyal /ipso facto/ ?



La loyauté consiste principalement à ne pas nuire à son employeur (en
réalisant par exemple des travaux informatiques qui concurencerait sa
production ....)
Dès lors, qu'il accepte, il reconnait qu'il n'y a pas de nuisance
véritable. La loyauté n'est donc pas altérée.
Léon Malkmus
Le #23270081
Le 08/04/2011 21:33, Broc_Ex_Co a écrit :
Le 08/04/2011 17:50, Léon Malkmus a écrit :
Le 08/04/2011 17:40, Broc_Ex_Co a écrit :

En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur
actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)



Si ce n'est pas loyal mais que l'employeur donne néanmoins son accord,
ça va devenir loyal /ipso facto/ ?



La loyauté consiste principalement à ne pas nuire à son employeur (en
réalisant par exemple des travaux informatiques qui concurencerait sa
production ....)
Dès lors, qu'il accepte, il reconnait qu'il n'y a pas de nuisance
véritable. La loyauté n'est donc pas altérée.



S'il n'y a pas de nuisance et que la loyauté n'est pas altérée, il n'est
point besoin de l'accord de l'employeur puisqu'il n'y a pas de violation
de l'obligation de loyauté.

Ce que je veux dire c'est que d'un point de vue éthique, le caractère
loyal ou non de la prestation envisagée n'est modifié en rien par
l'accord éventuel de l'employeur. S'il s'agit d'un acte déloyal, il
restera déloyal que l'employeur y consente ou non.
moisse
Le #23270141
Léon Malkmus avait écrit le 09/04/2011 :
Le 08/04/2011 21:33, Broc_Ex_Co a écrit :
Le 08/04/2011 17:50, Léon Malkmus a écrit :
Le 08/04/2011 17:40, Broc_Ex_Co a écrit :

En s'inscrivant comme auto-entrepreneur (avec l'accord de l'employeur
actuel, puisque vous avez une obligation
de loyauté)



Si ce n'est pas loyal mais que l'employeur donne néanmoins son accord,
ça va devenir loyal /ipso facto/ ?



La loyauté consiste principalement à ne pas nuire à son employeur (en
réalisant par exemple des travaux informatiques qui concurencerait sa
production ....)
Dès lors, qu'il accepte, il reconnait qu'il n'y a pas de nuisance
véritable. La loyauté n'est donc pas altérée.



S'il n'y a pas de nuisance et que la loyauté n'est pas altérée, il n'est
point besoin de l'accord de l'employeur puisqu'il n'y a pas de violation de
l'obligation de loyauté.



C'est ce que vous pensez, mais ce n'est pas forcément l'opinion de
l'employeur à qui on est censé consacrer sa force de travail.
Le violeur pense ainsi, ne pas porter tort à sa victime qui est
consentante sans le savoir tout en le sachant.

Ce que je veux dire c'est que d'un point de vue éthique, le caractère loyal
ou non de la prestation envisagée n'est modifié en rien par l'accord éventuel
de l'employeur. S'il s'agit d'un acte déloyal, il restera déloyal que
l'employeur y consente ou non.



Je vais reprendre la situation exposée et déclarer qu'en cas de
rapports consentis il n'y a pas viol.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme