crypo asymétrique

Le
remy
bonjour

en gros et pour faire simple
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/ voir sqrt(a)+sqrt(b)

On oublie tout le baratin et je vous propose de saute
directement a la conclusion de considère p*q comme un rectangle
et ensuite d’étendre rsa aux décimaux

j'ai pas définit l’opération modulo elle et évidente

juste pour le sport et les longues soire d'hiver qui s'annonce


remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Francois Grieu
Le #24808862
Le 21/09/2012 16:05, remy a écrit :

http://remyaumeunier.chez-alice.fr/ voir sqrt(a)+sqrt(b)



Si je comprends bien vous considérez le système d'équations
SQRT(X) + SQRT(Y) = SQRT(Z)
tel qu'il existe b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z entiers positifs avec
X = x^2 = b^2 + b1^2
Y = y^2 = a^2 + a1^2
Z = z^2 = z1^2 + z2^2
a*b1 = b*a1 (peut-être ?)

Important: la dernière équation n'est pas une conséquence des
premières ! Contre exemple:

X = 17^2 = 8^2 + 15^2
Y = 20^2 = 12^2 + 16^2
Z = 37^2 = 12^2 + 35^2

Il faut clarifier si a*b1 = b*a1 est imposé, ou pas !


Une remarque de forme: la notation n'est pas orthogonale,
ça serait plus clair de faire en sorte qu'elle soit
homogène pour tous les triplets pythagoriciens. Genre
au lieu de b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z
noter les triplets x1,x2,x, y1,y2,y, z1,z2,z
[variante: x1,y1,z1, x2,y2,z2, x,y,z ]


Enfin et surtout: Quel est le cryptosystème asymétrique dérivé ?
En particulier
- quelle est la clé publique, quelle est la clé privée ?
- comment se passent signature/vérification,
ou/et chiffrement/déchiffrement ?

Sincèrement,

Francois Grieu
remy
Le #24810372
Le 24/09/2012 19:04, Francois Grieu a écrit :
Le 21/09/2012 16:05, remy a écrit :

http://remyaumeunier.chez-alice.fr/ voir sqrt(a)+sqrt(b)



Si je comprends bien vous considérez le système d'équations
SQRT(X) + SQRT(Y) = SQRT(Z)
tel qu'il existe b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z entiers positifs avec



pas entier

je dit juste que la diagonale de z et égale a la somme des diagonales
de x et y le reste ses de la cuisine (voir les dessins du début)


X = x^2 = b^2 + b1^2
Y = y^2 = a^2 + a1^2
Z = z^2 = z1^2 + z2^2
a*b1 = b*a1 (peut-être ?)

Important: la dernière équation n'est pas une conséquence des
premières ! Contre exemple:

X = 17^2 = 8^2 + 15^2
Y = 20^2 = 12^2 + 16^2
Z = 37^2 = 12^2 + 35^2

Il faut clarifier si a*b1 = b*a1 est imposé, ou pas !


Une remarque de forme: la notation n'est pas orthogonale,
ça serait plus clair de faire en sorte qu'elle soit
homogène pour tous les triplets pythagoriciens. Genre
au lieu de b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z
noter les triplets x1,x2,x, y1,y2,y, z1,z2,z
[variante: x1,y1,z1, x2,y2,z2, x,y,z ]


Enfin et surtout: Quel est le cryptosystème asymétrique dérivé ?
En particulier
- quelle est la clé publique, quelle est la clé privée ?
- comment se passent signature/vérification,
ou/et chiffrement/déchiffrement ?

Sincèrement,



Ensuite pour commencer je te remercié de regarde mon pdf avec un regard
de curieux j'ai pas écrit que tu y adairé


par contre pour le crypto asymétrique il et vraiment trops incomplet
disons que pour faire simple je pense qui et possible de remplace p*q
par la pente de la diagonale d'une surface donner ou définit , donc des
décimaux

j'ai définit l'addition donc la multiplication et la puissance
il me manque quelle que chose qui s'apparente a

e*d mod(p-1*q-1) et c^d mod n

j'ai pas trops réfléchi non plus mais cela doit êtres jouable parce que
maintenant je peut jouer avec les 2 systèmes
le système académique et le système synthétiser dans la conclusi on

addition par prolongement de la diagonale


remy







Francois Grieu





--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
remy
Le #24810502
En gros l’idée ou le brouillon
alice définit une surface

a*b puis calcule la diagonale sqrt(a^2+b^2)=d

envoi sa clef public d a bob

bob effectue une opération sur la diagonale

f(d,donne a crypte)

puis Alice se démerdé pour retrouver la valeur parce qu’elle et la seul
a connaître a et b, casser le système reviens a factoriser la surface
pour retrouver a et b a partir de la diagonale



remy




--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Francois Grieu
Le #24810672
Le 25/09/2012 vers 10h, remy a écrit :
Le 24/09/2012 19:04, Francois Grieu a écrit :
Le 21/09/2012 16:05, remy a écrit :

http://remyaumeunier.chez-alice.fr/ voir sqrt(a)+sqrt(b)



Si je comprends bien vous considérez le système d'équations
SQRT(X) + SQRT(Y) = SQRT(Z)
tel qu'il existe b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z entiers positifs avec



pas entier



Ah ?

Je dis juste que la diagonale de z est égale à la somme des
diagonales de x et y, le reste c'est de la cuisine (voir les
dessins du début)
(..)
En gros l’idée ou le brouillon
Alice définit une surface (rectangle) a*b puis calcule la
diagonale sqrt(a^2+b^2)=d, envoi sa clef public d à Bob;
Bob effectue une opération sur la diagonale/
f(d,donnée à crypter)
puis Alice se démerde pour retrouver la valeur parce qu’elle
est la seule à connaître a et b.

Casser le système revient a factoriser la surface pour retrouver
a et b à partir de la diagonale



Si a et b ne sont pas contraints à être des entiers, il est
trivial de déduire de d un couple a,b vérifiant sqrt(a^2+b^2)=d !
Et si un cryptosystème fait sur ces bases permet le déchiffrement
de "donnée à crypter" par Alice, cela va être possible pour
n'importe qui.

Je ne vois pas comment tirer un cryptosystème de ça, désolé.

Francois Grieu
remy
Le #24810752
Le 25/09/2012 10:34, remy a écrit :
En gros l’idée ou le brouillon
alice définit une surface

a*b puis calcule la diagonale sqrt(a^2+b^2)=d

envoi sa clef public d a bob

bob effectue une opération sur la diagonale

f(d,donne a crypte)



bingo
le vecteur unitaire d/7.2

je veux envoyer 5

(d/7.2)*5





puis Alice se démerdé pour retrouver la valeur parce qu’elle et l a seul
a connaître a et b, casser le système reviens a factoriser la surfa ce
pour retrouver a et b a partir de la diagonale




il ne reste plus cas alice a recherche le dénominateur commun
a a' et b' quelle a calculer en prolongent la diagonale de la surface
de référence ou clef de (d/7.2)*5


cela doit le faire





remy








--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
remy
Le #24810742
Le 25/09/2012 11:16, Francois Grieu a écrit :
Le 25/09/2012 vers 10h, remy a écrit :
Le 24/09/2012 19:04, Francois Grieu a écrit :
Le 21/09/2012 16:05, remy a écrit :

http://remyaumeunier.chez-alice.fr/ voir sqrt(a)+sqrt(b)



Si je comprends bien vous considérez le système d'équations
SQRT(X) + SQRT(Y) = SQRT(Z)
tel qu'il existe b,b1,x, a,a1,y, z1,z2,z entiers positifs avec



pas entier



Ah ?

Je dis juste que la diagonale de z est égale à la somme des
diagonales de x et y, le reste c'est de la cuisine (voir les
dessins du début)
(..)
En gros l’idée ou le brouillon
Alice définit une surface (rectangle) a*b puis calcule la
diagonale sqrt(a^2+b^2)=d, envoi sa clef public d à Bob;
Bob effectue une opération sur la diagonale/
f(d,donnée à crypter)
puis Alice se démerde pour retrouver la valeur parce qu’elle
est la seule à connaître a et b.

Casser le système revient a factoriser la surface pour retrouver
a et b à partir de la diagonale



Si a et b ne sont pas contraints à être des entiers, il est
trivial de déduire de d un couple a,b vérifiant sqrt(a^2+b^2)=d !



a oui ?

sqrt(10.5^2+13.78^2).32450287887072389111

trouver 10.5 et 13.78 a partir de 17.32450287887072389111

perso je ne sais pas faire

remy
--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Francois Grieu
Le #24811312
Le 25/09/2012 11:42, remy a écrit :
François Grieu a écrit:
Si a et b ne sont pas contraints à être des entiers, il est
trivial de déduire de d un couple a,b vérifiant sqrt(a^2+b^2)=d !



a oui ?

sqrt(10.5^2+13.78^2).32450287887072389111

trouver 10.5 et 13.78 a partir de 17.32450287887072389111
perso je ne sais pas faire



Et pour cause, il y a d'autres solutions. Par exemple
1 et 17.295617942126265642853.. qui sont tels que
sqrt(1^2 + 17.295617942126265642853..^2) = 17.32450287887072389111..

Ce a'=1 et b'.295617942126265642853.. est aussi conforme que
a.5 et b.78 aux contraintes énoncées pour Alice, et donne la même
clef publique, donc je ne vois pas pourquoi ces a' et b' ne permettraient
pas de déchiffrer !

Francois Grieu
remy
Le #24811442
Le 25/09/2012 14:14, Francois Grieu a écrit :
Le 25/09/2012 11:42, remy a écrit :
François Grieu a écrit:
Si a et b ne sont pas contraints à être des entiers, il est
trivial de déduire de d un couple a,b vérifiant sqrt(a^2+b^2)= d !



a oui ?

sqrt(10.5^2+13.78^2).32450287887072389111

trouver 10.5 et 13.78 a partir de 17.32450287887072389111
perso je ne sais pas faire



Et pour cause, il y a d'autres solutions. Par exemple
1 et 17.295617942126265642853.. qui sont tels que
sqrt(1^2 + 17.295617942126265642853..^2) = 17.32450287887072389111..

Ce a'=1 et b'.295617942126265642853.. est aussi conforme que
a.5 et b.78 aux contraintes énoncées pour Alice, et donne la même
clef publique, donc je ne vois pas pourquoi ces a' et b' ne permettraie nt
pas de déchiffrer !

Francois Grieu



L'idée et bonne mais la méthode pas vraiment génial je suis
complètement d'accord

donc

alice sqrt(a^2+b^2)=clef

bob

(clef -x)*n=y


alice recherche partir de y un z tel que

y/(sqrt(a^2+(b-z)^2)=n

des décimaux partout sauf pour n en gros bob déforme la
surface ou le rectangle a*b sqrt(a^2+b^2)-x tout en concevant un cote
du rectangle in-changer
cela revient a admettre comme solution sqrt(a^2+b^2)-x = sqrt(a^2+(b-x ')^2)

ou a modifier le cosinus au choix

mais je ne suis pas sur que cela soit calculable en temps raisonnable
pour alice
on doit pourvoir faire mieux


remy


--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
remy
Le #24811432
Le 25/09/2012 14:35, remy a écrit :
Le 25/09/2012 14:14, Francois Grieu a écrit :
Le 25/09/2012 11:42, remy a écrit :
François Grieu a écrit:
Si a et b ne sont pas contraints à être des entiers, il est
trivial de déduire de d un couple a,b vérifiant sqrt(a^2+b^2)= d !



a oui ?

sqrt(10.5^2+13.78^2).32450287887072389111

trouver 10.5 et 13.78 a partir de 17.32450287887072389111
perso je ne sais pas faire



Et pour cause, il y a d'autres solutions. Par exemple
1 et 17.295617942126265642853.. qui sont tels que
sqrt(1^2 + 17.295617942126265642853..^2) = 17.32450287887072389111..

Ce a'=1 et b'.295617942126265642853.. est aussi conforme que
a.5 et b.78 aux contraintes énoncées pour Alice, et donn e la même
clef publique, donc je ne vois pas pourquoi ces a' et b' ne permettrai ent
pas de déchiffrer !

Francois Grieu



L'idée et bonne mais la méthode pas vraiment génial je suis
complètement d'accord

donc

alice sqrt(a^2+b^2)=clef

bob

(clef -x)*n=y


alice recherche partir de y un z tel que

y/(sqrt(a^2+(b-z)^2)=n

des décimaux partout sauf pour n en gros bob déforme la
surface ou le rectangle a*b sqrt(a^2+b^2)-x tout en concevant un cote
du rectangle in-changer
cela revient a admettre comme solution sqrt(a^2+b^2)-x =
sqrt(a^2+(b-x')^2)

ou a modifier le cosinus au choix

mais je ne suis pas sur que cela soit calculable en temps raisonnable
pour alice
on doit pourvoir faire mieux


remy




donnée crypté n avec x et x' qui m’ont qu'un vague lien de paten ter
remy


--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
remy
Le #24811632
application numérique pipoté

alice

sqrt(7.2^2+11.5^2).56797700469749469570


bob

(13.56797700469749469570-1.00095667368823830744)*12345.7435007141385 3575598


alice


1545.74350071413853575598/(sqrt(7.2^2+(11.5-1.2)^2))
123.00000000000000000000

remy




--
http://remyaumeunier.chez-alice.fr/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme