[débutant] distance hyperfocale ?

Le
donutman
Bonjour à tous/toutes,

je débute complétement en technique photo et je suis actuellement en
train de lire des bouquins sur le fonctionnement d'un appareil et le
rôle des différents paramètres de réglage.

J'aurais une question à vous soumettre concernant la distance
hyperfocale

Voilà, si j'ai bien compris, à mise au point donnée (disons, à une
distance D), la zone de la photo sera nette sur une distance allant de
D-d à D+d autour de la mise au point (la valeur d dépendant de
l'ouverture du diaphragme, plus le diaph est fermé et plus cette zone
est grande). Cela se retrouve sur la bague de l'objectif, il y a un
comportement "symétrique", la zone de netteté est "centrée" autour de
la distance mise au point.

Jusque là, ai-je bien cerné la chose ?

Premier soucis, je vois passer de ci de là des remarques affirmant que
la zone de netteté est dans un rapport "1/3 2/3" autour de la distance
de mise au point Qui croire ? La bague de mon objectif ou alors ces
commentaires mystérieux ?

Par définition, la distance hyperfocale est la distance a partir de
laquelle la photo est nette lorsqu'on fait la mise au point à
l'infini. Là encore, cette distance dépend également de l'ouverture du
diaphragme (plus le diaph est fermé et plus cette limite est proche de
l'appareil).

Maintenant, le point qui me pose problème est le suivant. Voici un
extrait de l'article Wikipedia sur la chose (j'ai retrouvé le même
argument dans mes livres) :

"Si la netteté doit s'étendre d'une distance A jusqu'à l'infini,
* la première chose à faire est de régler la mise au point sur 2A
* la seconde est de déterminer l'ouverture du diaphragme en
fonction du degré de netteté souhaité."

Là je ne comprends plus rien Je choisis de faire la mise au point
sur 2A soit En jouant sur l'ouverture du diaph, j'aurais une
zone de netteté de longueur variable autour de 2A (la profondeur de
champs donc). Pourquoi aurais-je systématiquement une netteté acquise
de A jusqu'à l'infini ??

Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ? D'après ce
que j'ai compris, ça permet de prendre une photo dans l'instant, dans
des situations où l'on ne peut pas se permettre de prendre 10 minutes
à regler son appareil. Est-ce exact ?

Merci d'avance pour ceux/celles qui prendront le temps de répondre à
cette question qui, je pense, doit leur sembler bien triviale


Bonne journée


DM
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Pierre Levraud
Le #3266721


Premier soucis, je vois passer de ci de là des remarques affirmant que
la zone de netteté est dans un rapport "1/3 2/3" autour de la distance
de mise au point... Qui croire ? La bague de mon objectif ou alors ces
commentaires mystérieux ?


(raisonnement avec une ouverture donnée)

Regarde à nouveau ton objectif. Les crans indiquant la limite
de la zone de netteté sont disposés symétriquement de part et
d'autre du repère de la distance de mise au point. Mais les
graduations sur ta bague de distance ne sont pas échelonnées
de façon linéaire: la zone de netteté en avant du point de màp
est toujours plus courte que celle en arrière.

Pour un distance "moyenne", typiquement en portrait, cela
fera en effet à peu près deux fois plus long derrière que
devant, d'où le fameux 1/3 2/3.

En pdv très rapprochée (macro), cela sera sensiblement égal devant
et derrière.

Si le sujet s'éloigne, la zone arrière devient beaucoup plus
importante que la zone avant, jusqu'à l'infini quand on atteint
l'hyperfocale (pour l'ouverture choisie).



Maintenant, le point qui me pose problème est le suivant. Voici un
extrait de l'article Wikipedia sur la chose (j'ai retrouvé le même
argument dans mes livres) :

"Si la netteté doit s'étendre d'une distance A jusqu'à l'infini,
* la première chose à faire est de régler la mise au point sur 2A
* la seconde est de déterminer l'ouverture du diaphragme en
fonction du degré de netteté souhaité."

Là je ne comprends plus rien... Je choisis de faire la mise au point
sur 2A... soit... En jouant sur l'ouverture du diaph, j'aurais une
zone de netteté de longueur variable autour de 2A (la profondeur de
champs donc). Pourquoi aurais-je systématiquement une netteté acquise
de A jusqu'à l'infini ??


C'est une propriété de l'hyperfocale: avec un màp faite sur 2A, la
zone de netteté s'étend de A à l'infini.
Le problème c'est que la distance hyperfocale dépend de l'ouverture
(plus c'est fermé, plus elle est proche).
Mais toi, ton point de départ, ce n'est pas l'ouverture, c'est la
distance. Cette méthode permet de retrouver l'ouverture correspondant
à l'hyperfocale que tu veux obtenir.


Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ? D'après ce
que j'ai compris, ça permet de prendre une photo dans l'instant, dans
des situations où l'on ne peut pas se permettre de prendre 10 minutes
à regler son appareil. Est-ce exact ?

Exactement. Pas besoin de régler la mise au point, on est sûr que

tout ce qui se situe au-delà d'une certaine distance sera au point.
L'ouverture aussi est fixée, ne reste plus qu'à régler la vitesse
d'obturation.

:@)
Jean-Pierre

Jean-Pierre Roche
Le #3266711


J'aurais une question à vous soumettre concernant la distance
hyperfocale...

Voilà, si j'ai bien compris, à mise au point donnée (disons, à une
distance D), la zone de la photo sera nette sur une distance allant de
D-d à D+d autour de la mise au point (la valeur d dépendant de
l'ouverture du diaphragme, plus le diaph est fermé et plus cette zone
est grande). Cela se retrouve sur la bague de l'objectif, il y a un
comportement "symétrique", la zone de netteté est "centrée" autour de
la distance mise au point.

Jusque là, ai-je bien cerné la chose ?


Oui mais ça n'a aucun rapport avec l'hyperfocale... La zone
de netteté n'est pas "centrée". Il y a une distance de mise
au point et des zones nettes en avant et en arrière qui
dépendent de l'ouverture et de cette distance (version simple).

Premier soucis, je vois passer de ci de là des remarques affirmant que
la zone de netteté est dans un rapport "1/3 2/3" autour de la distance
de mise au point... Qui croire ? La bague de mon objectif ou alors ces
commentaires mystérieux ?


? au cas où tu ne l'aurais pas remarqué l'échelle de
distance n'est pas du tout linéaire. Donc l'idée d'une zone
de netteté symétrique est éloignée de toute réalité...

Par définition, la distance hyperfocale est la distance a partir de
laquelle la photo est nette lorsqu'on fait la mise au point à
l'infini. Là encore, cette distance dépend également de l'ouverture du
diaphragme (plus le diaph est fermé et plus cette limite est proche de
l'appareil).

Maintenant, le point qui me pose problème est le suivant. Voici un
extrait de l'article Wikipedia sur la chose (j'ai retrouvé le même
argument dans mes livres) :

"Si la netteté doit s'étendre d'une distance A jusqu'à l'infini,
* la première chose à faire est de régler la mise au point sur 2A
* la seconde est de déterminer l'ouverture du diaphragme en
fonction du degré de netteté souhaité."

Là je ne comprends plus rien... Je choisis de faire la mise au point
sur 2A... soit... En jouant sur l'ouverture du diaph, j'aurais une
zone de netteté de longueur variable autour de 2A (la profondeur de
champs donc). Pourquoi aurais-je systématiquement une netteté acquise
de A jusqu'à l'infini ??

Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ? D'après ce
que j'ai compris, ça permet de prendre une photo dans l'instant, dans
des situations où l'on ne peut pas se permettre de prendre 10 minutes
à regler son appareil. Est-ce exact ?

Merci d'avance pour ceux/celles qui prendront le temps de répondre à
cette question qui, je pense, doit leur sembler bien triviale...


Amha pratique un peu et *regarde* les résultats. Dans la
pratique de la photo, on a rarement une infinité de choix
réellement possibles et on apprend vite à se décider entre
les quelques options vraiment disponibles...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

http://jpierreroche.free.fr/

Ricco
Le #3266701


Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ? D'après ce
que j'ai compris, ça permet de prendre une photo dans l'instant, dans
des situations où l'on ne peut pas se permettre de prendre 10 minutes
à regler son appareil. Est-ce exact ?

Merci d'avance pour ceux/celles qui prendront le temps de répondre à
cette question qui, je pense, doit leur sembler bien triviale...



c'est ce qu on fait en reportage, observe des photographes, ils ne sont pas
en prmanence et train de refaire le point, donc c'est en jouant sur cet
élément qu on travaille, je faisais souvent des reportages dans des
conferences, des gens autour d'une table, tu penses bien que comme j'etais
dans conditions repetitives, je travaillais comme ca, a la volée, avec un
diaph relativement fermé puisque j'etais au flash et d'assez pres.
maintenant les choses se sont aussi modifiées avec l'autofocus, mais ca
n'interfère pas vraiment avec la profondeur de champ; disons pas beaucoup
dans des conditions comme celles ci dessus


--
Ricco
d.francoise32[NO-SPAM]@aliceadsl.fr


JPW
Le #3266691

Bonjour à tous/toutes,

je débute complétement en technique photo et je suis actuellement en
train de lire des bouquins sur le fonctionnement d'un appareil et le
rôle des différents paramètres de réglage.
/snip/


Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ?


commençons pas là

amha l'intérêt n'est plus tratique aujourd'hui
mais seulement théorique

il va nous permettre de mieux comprendre
mais c'est à peu prêt tout

revenons quelques énnées en arrière
quans il n'y avait pas d'autofocus ou que celui ci balbutiait
et que la mise au point était un truc pas si facile à gérer bien et
rapidement

l'hyper focale était un truc à connaître pour se simplifier un peu la vie

bon j'ai mon appareil à visée télémétrique avec un 35mm de qualité
je vais couvrir un reportage, je met mon diaphragme sur 8
je règle ma profondeur de champs sur 5m

et je suis certain que j'aurais une netteté "acceptable" de 2.5 à l'infini

(selon mes souvenirs approximatifs qui ont bien pu se faire la malle )

donc en fait même si je n'ai rien d'inscrit sur mes objos
il suffit que j'ai une petite table dans mon sac avec pour 2 ou 3 objectifs
:
24-28-35 mm les valeur de mise au point pour des ouvertures de 5.6 8 et 11

soit une petite dizaine de valeurs, et à terme on les connaissait par coeur

aujourd'hui les AF sont rapides précis et permettent de meilleurs images que
les tables d'hperfocales

après tout le reste était essentiellement théorie

jpw

JPW
Le #3266681
"Ricco"

c'est ce qu on fait en reportage, observe des photographes, ils ne sont
pas en prmanence et train de refaire le point, donc c'est en jouant sur
cet élément qu on travaille, je faisais souvent des reportages dans des
conferences, des gens autour d'une table, tu penses bien que comme j'etais
dans conditions repetitives, je travaillais comme ca, a la volée, avec un
diaph relativement fermé puisque j'etais au flash et d'assez pres.
maintenant les choses se sont aussi modifiées avec l'autofocus, mais ca
n'interfère pas vraiment avec la profondeur de champ; disons pas beaucoup
dans des conditions comme celles ci dessus


tu as bien situé le contexte :

- reportage
- photo répétitives
- diaphragme fermé
- focales relativement courtes

jpw

donutman
Le #3266671
On 16 mar, 11:17, wrote:
Bonjour à tous/toutes,

je débute complétement en technique photo et je suis actuellement en
train de lire des bouquins sur le fonctionnement d'un appareil et le
rôle des différents paramètres de réglage.

J'aurais une question à vous soumettre concernant la distance
hyperfocale...


Ok,

merci à vous tous pour vos réponses rapides. En effet j'étais parti du
présupposé (faux) que la profondeur était centrée autour de la màp
(impression faussée par le fait que sur la bague l'échelle est
linéaire en diaph MAIS pas en distance... c'était tout simple mais je
l'ai pas vu). En effet, je crois que tout cela se mettre en place avec
un peu de pratique. Merci encore et (pour ceux qui sont sur le même
fuseau horaire que moi) bon appétit !!

A bientôt,

DM

Stéphan Peccini
Le #3266621
Sur fr.rec.photo, JPW s'est exprimé ainsi :


Bonjour à tous/toutes,

je débute complétement en technique photo et je suis actuellement en
train de lire des bouquins sur le fonctionnement d'un appareil et le
rôle des différents paramètres de réglage.
/snip/


Autre question, quel est l'interet pratique de tout ça ?


commençons pas là

amha l'intérêt n'est plus tratique aujourd'hui
mais seulement théorique


J'utilise la technique que tu décris à chacune de mes sorties photos en
randonnée. Pas une fois depuis une cinquantaine de pellicules je n'ai fait
la moindre mise au point en regardant dans mon viseur. Si je ferme à f/16,
je mets l'infini entre f/11 et f/16 et c'est fini
Même si je suis espilonesque dans le vaste monde des photographes, l'intérêt
n'est pas que théorique :-)

--
Stéphan Peccini


Publicité
Poster une réponse
Anonyme