«Déficits» d’un système à l’agonie : Une question de civilisation. Que faire ?

Le
wen.kroy
Les « déficits » d’un système à l’agonie : Que faire ?
Plus que jamais l’alternative « Socialisme ou barbarie » est à
l’ordre du jour.
Pour information (les thuriféraires du maintien l’exploitation de
l'homme par l'homme et de la Propriété Privée de Moyens de
Production ne sont pas obligés de lire ce « post » qui est la copie
de l’Édito le 09 octobre 2008 de « Informations Ouvrières », hebdo
du POI (Parti Ouvrier Indépendant) -France- :
***************************************************************************************

QUELS DÉFICITS ?

« Les Bourses mondiales s'effondrent », titre l'AFP au soir du « lundi noir » du
06 octobre 2008.
En trois semaines, du 15 septembre au 6 octobre, capitalistes et spéculateurs
ont obtenu plus de 1 500 milliards d'euros de la Banque Centrale Européenne.
Chaque jour plus clairement, il apparaît que ces sommes faramineuses seront
financées par le pillage et la destruction des conditions d'existence de l'immense
majorité de la population, celle qui n'a pour toute richesse que sa force de
travail.

Est-il possible de laisser faire ?

Tandis que la BCE inonde les marchés de ses milliers de milliards,
les 27 chefs d'État et de gouvernement de l'Union européenne ont, ce
06 octobre 2008, signé une « déclaration » -lue par Sarkozy- par laquelle
ils s'engagent dans chacun des pays à procéder à « l'injection de liquidités
en provenance des banques centrales ».

Au même moment, le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Junker, Premier
ministre luxembourgeois, rappelle à l'ordre tous les gouvernements : « Cela ne
veut pas dire qu'on laissera maintenant filer les déficits (…), le pacte de stabilité
doit être respecté dans son intégralité. »

Aussitôt, Claude Guéant, secrétaire général de l'Élysée, répond :
« Nous continuons à tenir la dépense. »

Les déficits ?
Quels déficits ?
Rappelons que, depuis 1992 (traité de Maastricht), toutes les attaques contre la
classe ouvrière -liquidation des services publics, blocage des salaires, privatisations,
destruction programmée de notre Sécurité sociale, allongement de l'âge de départ
à la retraite, diminution des pensions, etc.- sont organisées au nom de la lutte contre
les prétendus déficits.
Or les sommes versées en trois semaines par la BCE aux spéculateurs
représentent 35 fois le prétendu déficit annuel de la France !

Alors, est-il possible de se laisser abuser plus longtemps par cet « argument »
fallacieux ?

D'un point de vue ouvrier, la réponse est : NON. Il est pourtant stupéfiant d'entendre
François Hollande, premier secrétaire du PS, déclarer que « le pacte de stabilité pour
nous s'impose ».
Ou encore de lire dans L'Humanité (4 octobre) la proposition de « modifier ces
critères (de Maastricht, NDLR) en excluant par exemple du calcul du déficit les
dépenses utiles à l'emploi ». Est ce là, la réponse des dirigeants du PS et du PC à
l'appel lancé par le Premier ministre en faveur de « l'unité nationale » ?

Mais qu'est-ce que le pacte de stabilité et les critères (« modifiés » ou non) de
Maastricht, sinon les armes communes à tous les gouvernements d'Europe pour
frapper les classes ouvrières ?

La situation est d'une gravité exceptionnelle.

La RUPTURE avec l'Union européenne et les critères de Maastricht est le point
de départ de toute politique conforme aux besoins de la population :

Non à l' « Unité Nationale » [Union Sacrée et collaboration de classes, note de wen] !
Pas un euro pour les spéculateurs et les banquiers faillis !
Confiscation sans indemnité ni rachat de tous les avoirs des fonds spéculatifs
et des banques !
Nationalisation, sans indemnité ni rachat, de toutes les entreprises clés !
Interdiction des plans de licenciements !
Rétablissement de l'ensemble des droits et garanties pour la population !
Rétablissement des services publics, des hôpitaux et de la Sécurité sociale !

Est-il possible d'avancer en ce sens en continuant à se prosterner devant l'UE
(Union Européenne) ?
Cette discussion sera au cœur de la conférence nationale de délégués pour
l'unité du 07 décembre (initiée par le POI).
Le Secrétariat du POI -France-
*********************************************************************************************
N’en déplaise à ceux qui sont les chefs de file de la participation/collaboration
avec le Capitalisme « pour un capitalisme encadré » avec l’UE, l’OTAN, ONU,
le FMI, OMC et autres institutions de l’impérialisme et de la barbarie.
BARBARIE qui est la forme prise par le capitalisme au stade de son agonie :
C'est à dire « la réaction sur toute la ligne ».
N’en déplaise à tous ceux qui vivent avec « l’horizon indépassable de ce
Système d’Exploitation de l'Homme par l'Homme dont le seul avenir possible
est toujours plus de barbarie et toujours plus de morts » :
Par la guerre, la spéculation, la contre révolution, la chasse aux profits,
la malnutrition, la privatisation de la Santé, les assassinats politiques, la
légalisation de la torture, les mensonges d’État, la falsification érigée en
principe, le prétendu « droit » ou « devoir d’ingérence », la fabrication de
fausses preuves, la provocation (exemple le 11 septembre 2001), le racisme,
l’anticommunisme, la prévarication, la « guerre sans fin de BUSH », ses
millions de morts, ses dizaines de millions de blessés, sans compter (si l’on
remonte à l’ONU), ses centaines de millions de victimes dans des centaines
de guerres, la famine induite par le FMI sur les 5 continents, sa spirale
insondable de la paupérisation générale mondiale, etc.
N’en déplaise à ceux qui (comme Besancenot) osent parler d’un « Nouveau
Parti Anti-Capitaliste » mais se refusent à ROMPRE avec TOUTES les
Institutions de ce même Capitalisme et qui, à l’inverse, font tout pour
y collaborer et où ils sont chaleureusement accueillis par les politiciens
Bourgeois : Car ceux-ci savent parfaitement qu’ils ne « tiennent » que grâce
à cette ignoble collaboration et cet inique soutien
La CIVILISATION HUMAINE est en grave danger :
Le SOCIALISME MONDIAL (qui n’a pas encore vu le jour et ne peut donc
pas être jugé) organisé par l’union internationale libre des peuples libres et
nations libres est la seule issue pour la survie de l’espèce humaine.
--
On trouvera toutes les informations concernant le POI sur son site (provisoire) :
www.conventionouvriereetsocialiste.com

On peut adhérer ou entrer en contact avec le POI en écrivant à :
POI, COPO,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Le POI est membre de l’EITP (Entente Internationale des Travailleurs et des
Peuples) et de l’Alliance Européenne des Travailleurs (AET) qui luttent contre
la « guerre/exploitation » et disent que ça n’est pas inéluctable.
Site de l’EITP :
http://www.eit-ilc.org/fr/index.php

On peut s’abonner à «Informations Ouvrières» en écrivant à :
« Informations Ouvrières » ;
Service abonnements,
87 rue du Faubourg-Saint-Denis,
75010 Paris.

Abonnement promotionnel de 12 numéros pour 10 euros.
Libellez vos chèques à l’ordre du journal.
Site de « Informations Ouvrières » :
http://perso.orange.fr/pt.bagnolet/cariboost1/crbst_0.html

« Stop à la dictature de l’UE/OTAN/ONU/FMI/USA ! »
Reconquête de la démocratie !
Salutations socialistes, républicaines et démocratiques :
wen.kroy@wanadoo.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
diegel
Le #17489531
Nous ne savons toujours pas si vous êtes issu de la même maison de soin
mental que Makhno et Wen Croy : pourriez-vous faire toute la lumière sur
cette question que chacun se pose ici ?
Dave Neve
Le #17491781
On 10 oct, 22:58, "diegel"
La totalité de vos interventions signale, et votre faible niveau
intellectuel, et votre quérulence maladive.
A l'image de Malatesta et de Makhno.
Vos multipostages délirants et vos hors-chartes bravant les conditions
générales de vente de votre fournisseur d'accès ne disent rien d'au tres que
le désordre mental qui vous habite.
Aussi bien la question qui vous ait posée exige une réponse de votre part :
êtes-vous issu de la même maison de soin mental que les sus-nommés ?



Ah, c'est la France de 'crever mais fermer ta gueule'

Vous mangez des biegels Diegels?
Publicité
Poster une réponse
Anonyme