Dégradations, aide avant tribunal correctionnel, merci

Le
Samuel
Deux jeunes étudiants sans aucun antécédent judiciaire ont vers 5 heures
du matin une journée de mars cassé la vitrine d’un bar, entré à
l’intérieur de celui-ci, cassé la caisse enregistreuse, des bouteilles
d’alcools, de la mousse au chocolat à été trouvée un peu partout sur les
vitrines etc.

Ils ont environ 20 minutes plus tard, réalisé à peu près la même action
dans un bar à thé (cassage de vitrine sans effectuer de dégradation à
l’intérieur).

45 minutes plus tard les forces de l’ordre arrêtent les 2 individus,
ceux-ci avaient passé une soirée open bar et se trouvaient dans un état
de forte ébriété .Ils sont inculpés pour vol avec dégradation et passent
en correctionnelle le 9 mai.

Pensez-vous qu’en vue d’obtenir une condamnation légère du tribunal il
puisse être intéressant de dédommager les restaurateurs, et dans quelle
mesure ce dédommagement pourrait-il influer ou non sur le jugement ?
Par ailleurs, ces jeunes ont d’orès et déjà proposé une aide manuelle et
donné 1000 euros au 1er restaurateur donc l’établissement a été
légèrement mis à mal. Ce dernier réclame toujours 2900 euros alors qu’il
a été dédommagé par son assurance.

Je vous remercie par avance.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ariel DAHAN
Le #15709111
"Samuel" 4635fb3a$0$14469$
Deux jeunes étudiants sans aucun antécédent judiciaire ont vers 5 heures
du matin une journée de mars cassé la vitrine d’un bar, entré à l’intérieur
de celui-ci, cassé la caisse enregistreuse, des bouteilles d’alcools, de
la mousse au chocolat à été trouvée un peu partout sur les vitrines etc.

Ils ont environ 20 minutes plus tard, réalisé à peu près la même action
dans un bar à thé (cassage de vitrine sans effectuer de dégradation à l’intérieur).

45 minutes plus tard les forces de l’ordre arrêtent les 2 individus,
ceux-ci avaient passé une soirée open bar et se trouvaient dans un état de
forte ébriété .Ils sont inculpés pour vol avec dégradation et passent en
correctionnelle le 9 mai.

Pensez-vous qu’en vue d’obtenir une condamnation légère du tribunal il
puisse être intéressant de dédommager les restaurateurs,



La réparation des victimes permet de montrer au Tribunal qu'on a pris
conscience de la grâvité des faits.
Peut-être également une injonction thérapeutique vu le degré d'alcoolisme ?

et dans quelle mesure ce dédommagement pourrait-il influer ou non sur
le jugement ?


dans la mesure où il vaux toujours mieux reconnaître l'évidence et composer
avec la victime.

Par ailleurs, ces jeunes ont d’orès et déjà proposé une aide manuelle et
donné 1000 euros au 1er restaurateur donc l’établissement a été légèrement
mis à mal. Ce dernier réclame toujours 2900 euros alors qu’il a été
dédommagé par son assurance.



Ce ne sont peut-être pas les mêmes préjudices.
Samuel
Le #15709091
Ariel DAHAN a écrit :
Par ailleurs, ces jeunes ont d’orès et déjà proposé une aide manuelle et
donné 1000 euros au 1er restaurateur donc l’établissement a été légèrement
mis à mal. Ce dernier réclame toujours 2900 euros alors qu’il a été
dédommagé par son assurance.



Ce ne sont peut-être pas les mêmes préjudices.



Merci pour votre réponse.
1000EUR sur les 3900 réclamés ont été payés.
Les auteurs ont fait une demande de prêt à la banque, preuve à l'appui,
mais cette dernière a été refusée.
Cela peut-il démontrer un tant soit peu la bonne foi des auteurs devant
le tribunal?
Bien entendu les auteurs ont la preuve du versement des 1000 euros.
Merci encore.
Samuel
Le #15704531
Ariel DAHAN a écrit :


Pour info, jugement ce jour, sans avocat, le proc demande 1 mois avec
sursis, les parties civiles réclament 500 et 5000 euros (complètement
exagéré, mais bon).

Le juge tranche TROIS mois, 3000 euros...

Incroyable...!

Appel + avocat...
Patrick V
Le #15704481
On 9 mai, 14:02, Samuel
Pour info, jugement ce jour, sans avocat, le proc demande 1 mois avec
sursis, les parties civiles réclament 500 et 5000 euros (complètement
exagéré, mais bon).

Le juge tranche TROIS mois, 3000 euros...

Incroyable...!

Appel + avocat...



Pas évident que ce soit dans leur intérêt... 3000 euros pour changer
une vitrine, une caisse enregistreuse, les bouteilles et nettoyer les
dégats, avec la main d'oeuvre, on y arrive vite ! Et 3 mois avec
sursis, ce n'est pas exagéré, pour des majeurs.
sobeol
Le #15704441
Patrick V a ecrit
On 9 mai, 14:02, Samuel
Pour info, jugement ce jour, sans avocat, le proc demande 1 mois avec
sursis, les parties civiles réclament 500 et 5000 euros (complètement
exagéré, mais bon).

Le juge tranche TROIS mois, 3000 euros...

Incroyable...!

Appel + avocat...



Pas évident que ce soit dans leur intérêt... 3000 euros pour changer
une vitrine, une caisse enregistreuse, les bouteilles et nettoyer les
dégats, avec la main d'oeuvre, on y arrive vite ! Et 3 mois avec
sursis, ce n'est pas exagéré, pour des majeurs.



sans plus de details, je suis plutot d'accord avec cette analyse :
3 mois (sursis) , pas d'amende et 3000 de DI
à opposer à la possible aggravation des peines en appel (il y aura tres
surement appel incident) , des DI , aux honoraires, etc ,
compte tenu de la realité non contestée des faits, c'est amha une
"proposition de solde pour tout compte" à ne pas evacuer aussi
epidermiquement et rapidement d'un revers de main ;o)
Sof
Samuel
Le #15704171
sobeol a écrit :
sans plus de details, je suis plutot d'accord avec cette analyse :
3 mois (sursis) , pas d'amende et 3000 de DI
à opposer à la possible aggravation des peines en appel (il y aura tres
surement appel incident) , des DI , aux honoraires, etc ,
compte tenu de la realité non contestée des faits, c'est amha une
"proposition de solde pour tout compte" à ne pas evacuer aussi
epidermiquement et rapidement d'un revers de main ;o)
Sof



Merci pour vos réponses ô combien interressantes.
J'apporte quelques précisions, et vous me confirmerez ou non votre
avis... toutes ces précisions n'ont pu être apportées à la barre du fait
de la justice "rapide" et du juge particulièrement agressif.

Les deux sont inconnus des services de police.
Les deux ont amené 1000 euros à l'un des plaignants, proposés de
travailler dans le bar en guise de dédommagement (refusé).
Pour le reste, leur banque leur a refusé un prêt, ils ont la preuve.
A savoir qu'une des deux plaignantes s'est faite "engueuler" par le juge
car elle n'avait pas fait jouer son assurance.

Vous confirmez? :)

Merci
Publicité
Poster une réponse
Anonyme