Dérive de la HIFI

Le
Jean Nantouillet
Je me suis beaucoup amusé, tout en trouvant cela bien pathétique -c'est
le cas de le dire- de lire ici qu'un intervenant avait acheté de grosses
Tannoy (choix bien discutable au demeurant mais là n'est pas la
question) - pour se passer "L'Ouverture 1812" et s'extasier devant le
son des canons, des "vrais", insiste-t-il jubilatoire, dans cette
interprétation et une "vraie cloche"!!!

"Vraie cloche" ? Ah ça oui je veux bien le croire et pas seulement dans
les Tannoy

Jean Nantouillet Agence de Communication Nantouillet & Associés
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jean-Louis Matrat
Le #13914411
en ce 05/10/2007 17:12, Jean Nantouillet nous disait:
Je me suis beaucoup amusé,



C'est l'essentiel.

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13914371
en ce 05/10/2007 17:52, MELMOTH nous disait:

manifestement une fixation
_névrotique_ sur MELMOTH...Comme d'ailleurs tant sur les forums...Va
soir pourquoi !...



N'ont pas lu Balzac?
http://jydupuis.apinc.org/balzac/Balzac-69.pdf

JLM
Jean Nantouillet
Le #13914361
Chris a écrit :
Bonjour,

Le Fri, 05 Oct 2007 17:12:02 +0200, Jean Nantouillet a écrit:

Je me suis beaucoup amusé, tout en trouvant cela bien pathétique -c'est
le cas de le dire- de lire ici qu'un intervenant avait acheté de grosses
Tannoy



Et, ho, dugland, je l'ai acheté moi aussi ce CD, hein.
Alors tes remarques à la con tu te les gardes.
Non mais, pour qui il se prend celui-là...



Bon eh bien, avec ton copain, ça fait une paire de cloches...

Jean Nantouillet
Jean-Louis Matrat
Le #13914331
en ce 05/10/2007 18:45, Jean Nantouillet nous disait:

Bon eh bien, avec ton copain, ça fait une paire de cloches...



Heu, si on a l'édition Telarc, ça compte aussi?

JLM
Jean-Louis Matrat
Le #13914321
en ce 05/10/2007 19:07, MELMOTH nous disait:

Mon bon, J'ai pris MELMOTH comme pseudonyme non en honneur de Balzac,



Je m'en doutais un peu, mais dans le contexte, l'idée de réconciliation
collait mieux :-)

JLM
Jean Nantouillet
Le #13914301
MELMOTH a écrit :
Ce cher mammifère du nom de Jean-Louis Matrat nous susurrait, le
vendredi 05/10/2007, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu
sales quand même, et dans le message

Heu, si on a l'édition Telarc, ça compte aussi?



Franchement...Kunzel n'arrive pas à la cheville de Dorati, hein...




Je trouve insupportables ces jugements à l'emporte-pièce de la part d'un
type qui n'est pas même musicien, mais ex-soigneur de vaches, je crois,
en Bretagne, débite régulièrementson lot de conneries, ici mais aussi
sur fr musique classique, et évidemment est parfaitement infoutu
d'apporter le moindre début de justification à ses propos; dans le monde
de melmoth, outre les oreilles sales, il n'y a que des remarques du
type: "n'arrive pas à la cheville de ", "nul", "extraordinaire", "à
chier"etc... Pourquoi? on ne le sait jamais. Il a décidé ainsi, sans
doute pour se faire valoir et essayer de jouer le rôle de leader
grégaire .Stravinsky est par exemple, pour lui, un pitoyable chef
d'orchestre (meilleur compositeur, oui mais pitoyable chef d'orchestre,non).
Bref le sens des nuances échappe à l'individu et pas étonnant qu'en fait
la seule chose qu'il aime en musique, ce sont les .... canons (les
gros,les vrais, hein! ceux qui font du bruit, beaucoup de bruit)
JN
Pierre Maurette
Le #13914291
MELMOTH, le 05/10/2007 a écrit :
Ce cher mammifère du nom de Jean-Louis Matrat nous susurrait, le vendredi
05/10/2007, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand même,
et dans le message mélismes suivants :

N'ont pas lu Balzac?
http://jydupuis.apinc.org/balzac/Balzac-69.pdf



Mon bon, J'ai pris MELMOTH comme pseudonyme non en honneur de Balzac, mais
d'Oscar Fingal O'Flahertie Wills Wilde, dont Je suis un friand Amateur, et
qui, au sortir des géôles anglaises où ce connard de Queensburry l'avait
traîné pour homosexualité, prit le nom de Sébastien Melmoth, en référence au
roman Melmoth the Wanderer de Charles Robert Maturin (par ailleurs
grand-oncle de Wilde et un des fondateurs du courant ghotique en
littérature)...
Pour mourir en France 3 ans plus tard, en 1900, complètement oublié, et dans
la plus melmothéenne des pauvretés...



Cuistre de mes deux...

--
Pierre Maurette
Publicité
Poster une réponse
Anonyme