Détecter les retouches

Le
Fred
C'est ce que se propose
http://impulseadventure.com/photo/jpeg-snoop.html
C'est pas à m'épreuve des balles mais çà donne beaucoup d'infos sur une
image.
(Windows only)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
mannucci_spamkiller
Le #18970091
Fred
C'est ce que se propose
http://impulseadventure.com/photo/jpeg-snoop.html
C'est pas à m'épreuve des balles mais çà donne beaucoup d'infos sur une
image.
(Windows only)



perso, lorsque l'on me fournit une image, qu'elle soit numérique
"originellement" ou qu'elle soit le scan d'un Ekta ou autre, j'examine
TOUJOURS l'histogramme dans Photoshop.
Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".
Parce que ce que l'on ne soupçonne pas généralement, c'est le rapport
surface-de-retouche -> répercussion sur l"histogramme. Une retouche
"locale" n'a pas besoin de faire la moitié de la surface de l'image pour
provoquer une "faille" dans le relief de l'histogramme.

je ne suis pas en train de dire qu'un tel outil est inutile, mais
simplement qu'une bonne observation de l'histogramme renseigne déjà à
80% sur les éventuelles interventions faites sur une image.


--
Jean-marc Mannucci
************************************************
Charles VASSALLO
Le #18971101
jean-marc Mannucci wrote:
[ http://impulseadventure.com/photo/jpeg-snoop.html ]





perso, lorsque l'on me fournit une image, qu'elle soit numérique
"originellement" ou qu'elle soit le scan d'un Ekta ou autre, j'examine
TOUJOURS l'histogramme dans Photoshop.
Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".
Parce que ce que l'on ne soupçonne pas généralement, c'est le rapport
surface-de-retouche -> répercussion sur l"histogramme. Une retouche
"locale" n'a pas besoin de faire la moitié de la surface de l'image pour
provoquer une "faille" dans le relief de l'histogramme.
je ne suis pas en train de dire qu'un tel outil est inutile, mais
simplement qu'une bonne observation de l'histogramme renseigne déjà à
80% sur les éventuelles interventions faites sur une image.




Tu n'as pas tout à fait tort, mais tout de même, regardons une image que
j'ai lourdement charcutée:
http://cjoint.com/?dAsmw6aPFr
Ça se voit tant que ça sur la bonne mine de l'histogramme ?

Charles
Bour-Brown
Le #18971581
jean-marc Mannucci a écrit
( 1ix35b0.4uqv001t993vmN% )

Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".



Bof, une photo numérique est toujours le résultat d'une cuisine interne,
qu'elle soit faite en jpg par le boîtier ou en ouverture de raw. Donner à
l'histogramme la fonction de contrôle de véracité, je n'y crois pas une
seconde.

(par contre ça peut souligner des défauts)
Delestaque
Le #18972011
Bour-Brown wrote:
jean-marc Mannucci a écrit
( 1ix35b0.4uqv001t993vmN% )

Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le
fichier est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de
peigne ou de "pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma
et/ou chromie, soit de manière "locale".



Bof, une photo numérique est toujours le résultat d'une cuisine
interne, qu'elle soit faite en jpg par le boîtier ou en ouverture de
raw. Donner à l'histogramme la fonction de contrôle de véracité, je
n'y crois pas une seconde.

(par contre ça peut souligner des défauts)



et qu'une image soit retouchée ne me gêne pas
le premier pas vers la retouche en argentique, après tout, le choix du grade
de papier, un maquillage ou deux, bref avec les moyens dont on disposait.

--
--
Ricco
Ofnuts
Le #18972601
Charles VASSALLO wrote:
jean-marc Mannucci wrote:
[ http://impulseadventure.com/photo/jpeg-snoop.html ]





perso, lorsque l'on me fournit une image, qu'elle soit numérique
"originellement" ou qu'elle soit le scan d'un Ekta ou autre, j'examine
TOUJOURS l'histogramme dans Photoshop.
Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".
Parce que ce que l'on ne soupçonne pas généralement, c'est le rapport
surface-de-retouche -> répercussion sur l"histogramme. Une retouche
"locale" n'a pas besoin de faire la moitié de la surface de l'image pour
provoquer une "faille" dans le relief de l'histogramme. je ne suis pas
en train de dire qu'un tel outil est inutile, mais
simplement qu'une bonne observation de l'histogramme renseigne déjà à
80% sur les éventuelles interventions faites sur une image.




Tu n'as pas tout à fait tort, mais tout de même, regardons une image que
j'ai lourdement charcutée:
http://cjoint.com/?dAsmw6aPFr
Ça se voit tant que ça sur la bonne mine de l'histogramme ?

Charles



Vu de près, il est très dentelé dans la partie ou tu l'a changé.

--
Bertrand
Stephane Legras-Decussy
Le #18972741
"jean-marc Mannucci" message de news: 1ix35b0.4uqv001t993vmN%
Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".



pourtant le processeur de l'APN a fait son propre
photoshop à mort sur l'image et sort un histo lisse...

donc rien n'empeche de faire la même chose avec
un PC de bureau...
Stephane Legras-Decussy
Le #18972831
"Stephane Legras-Decussy" a écrit dans le message de news:
49c9471b$0$6516$
et j'ajoute que la re-compression en jpeg
va creer des nuances qui vont boucher les trous du peigne...
mannucci_spamkiller
Le #18973831
Charles VASSALLO
Tu n'as pas tout à fait tort, mais tout de même, regardons une image que
j'ai lourdement charcutée:
http://cjoint.com/?dAsmw6aPFr
Ça se voit tant que ça sur la bonne mine de l'histogramme ?



vrai.

Mais bon, en sous-entendu, je parlais d'image quadri ou RVB. C'est clair
qu'avec une simili/NdG/bichro, l'incidence sur l'histogramme sera
forcément amoindrie.
Même avec une image couleur, tu peux très bien faire une retouche locale
(et que tu estimeras comme "sauvage" à la fois) qui ne provoque pas de
grosses ruptures dans l'histogramme... tout simplement parce qu'elle
utilise des teintes déjà employées ailleurs dans l'image et sans zones
de fort contraste.
Mais ça reste des situations bien particulières.

Sinon, globalement, l'idée qu'un histogramme "homogène" est le signe
d'une image non retouchée est difficile à contredire.

(Après, y'a une autre manière de voir les choses: se dire qu'un
histogramme bien "homogène" est soit le signe d'une image non retouchée,
soit le signe d'une image "très bien retouchée"... et là encore, c'est
une proposition qui sera d'autant plus impossible à contester, que c'est
précisément le "but" d'un travail de retouche bien fait)
;-)


--
Jean-marc Mannucci
************************************************
Jean-Pierre Roche
Le #18975401
jean-marc Mannucci a écrit :

perso, lorsque l'on me fournit une image, qu'elle soit numérique
"originellement" ou qu'elle soit le scan d'un Ekta ou autre, j'examine
TOUJOURS l'histogramme dans Photoshop.
Et ça ne trompe pas : si le relief est homogène et arrondi, le fichier
est "brut-d'APN" (ou "brut-de-scan")... si y'a un effet de peigne ou de
"pics", c'et que l'image a été touchée, soit en Gamma et/ou chromie,
soit de manière "locale".
Parce que ce que l'on ne soupçonne pas généralement, c'est le rapport
surface-de-retouche -> répercussion sur l"histogramme. Une retouche
"locale" n'a pas besoin de faire la moitié de la surface de l'image pour
provoquer une "faille" dans le relief de l'histogramme.

je ne suis pas en train de dire qu'un tel outil est inutile, mais
simplement qu'une bonne observation de l'histogramme renseigne déjà à
80% sur les éventuelles interventions faites sur une image.



Hum... On peut très bien retoucher fortement une image et
avoir un histogramme bien lisse.
Il suffit, par exemple, de partir d'un raw pour obtenir un
jpeg... Ou même d'utiliser un logiciel comme Lightroom à
partir d'un tiff.
Il n'y a pas que Photoshop dans la vie, surtout la vie d'un
photographe.

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...
Jacques L'helgoualc'h
Le #18975551
Le 25-03-2009, jean-marc Mannucci a écrit :
[...]
Sinon, globalement, l'idée qu'un histogramme "homogène" est le signe
d'une image non retouchée est difficile à contredire.



Si la retouche se borne à permuter les positions de certains pixels,
l'histogramme reste strictement le même... On peut donc, avec de la
patience, changer une inscription --- par exemple, sur le site
http://www.casse-toi-pov-con.net/
on doit pouvoir trouver des photos trafiquées à histogramme « normal »,
et d'authentiques à histogramme plus ou moins bizarre...
--
Jacques L'helgoualc'h
Publicité
Poster une réponse
Anonyme