Detection paparazzo par laser

Le
Frantaluka
http://www.cilas.com/defense-produit-detecteurs-optiques-sld500.html

Après les Russes (FSB et FSO) les Français aussi apprécient le principe de
la détection laser.

Arme anti-paparazzo

Détecteur d'optiques photographiques (genre 600 mm f/4 dissimulé dans un
sous-bois.

DETECTEURS D'OPTIQUES POINTEES SLD 500 - Système laser de surveillance et de
détection de snipers

Le système laser de surveillance et de détection de snipers SLD 500 est
utilisé pour la surveillance et la protection de zones sensibles, de
personnes, de foules et d'infrastructures critiques.
Il permet de détecter et de localiser tous types d'optiques pointées : des
optiques de visées utilisées par les tireurs embusqués jusqu'aux systèmes de
visée optronique. Non seulement la menace est localisée avec précision, mais
une cible peut être clairement identifiée grâce à une caméra jour haute
définition ou une caméra thermique pour la nuit.

?

?

?

Le SLD 500 est conçu pour :
la surveillance et la sécurisation de zones sensibles et la protection des
infrastructures stratégiques,
la détection active ou passive d'optiques pointées souvent associées avec
des menaces potentielles (tireurs embusqués),
le scanning actif et la surveillance de zones ou contours spécifiques.

?

?

?

Le principe du SLD 500 est basé sur l'effet "oil de chat": quand un système
optique est illuminé par un faisceau laser, il renvoie sur le même axe
optique une lumière rétrodiffusée.
Basé sur les expertises laser et optroniques de CILAS, le SLD 500 intègre
les dernières technologies en matière d'imagerie active laser et de caméra:
l'exploration laser fonctionne alors que la tête optronique est en mouvement
et que le faisceau laser balaie l'ensemble de la zone à surveiller. Ce
faisceau se réfléchit sur la lunette de visée d'un élément menaçant dont la
position s'affiche avec précision sur le récepteur,
une vue panoramique jour ou nuit de la zone surveillée s'allie avec des
possibilités de focalisation sur des points précis,
une vue radar de la cible donne les coordonnées précises de la menace.

Souple d'utilisation, ce système présente l'avantage de pouvoir être monté
sur un trépied ou sur un véhicule à l'arrêt.

Le SLD 500 est composé de cinq éléments majeurs:

?

?

?

la tête optronique comprend une caméra jour haute définition pour la
surveillance de la scène, une voie émission laser pour illumination du
secteur de veille, une caméra de réception DOP pour détecter les faibles
niveaux d'énergie rétrodiffusée, un désignateur laser, un télémètre et un
compas inclinomètre pour la désignation et la localisation de la cible,
la tourelle motorisée permet l'orientation en azimut et en élévation de la
tête optronique pour scruter la zone suspecte,
l'unité de gestion, équipée d'un processeur haute cadence, contrôle l'ensemble
du système. Elle permet l'affichage des images de la scène sur un écran d'observation,
notamment sur une vue panoramique, et la représentation symbolique de la
menace sur une vue style radar. La vue panoramique inclut une correspondance
pixel à pixel des coordonnées des points de l'image dans le référentiel et
suivant les unités choisies par l'utilisateur,
le bloc d'alimentation permet d'alimenter le système ou recharger les
batteries. Il peut être branché soit sur un réseau de bord d'un véhicule en
24V, soit sur le secteur en 110/220V,
une batterie.

Flexible et modulaire, le SLD 500 comporte différentes options disponibles
en fonction des besoins du client :
une unité de visualisation déportée reçoit les vues de l'unité centrale et
donne l'opportunité à l'équipe de riposte de localiser la menace dans leur
propre référentiel,
une caméra IR optionnelle peut être montée sur le système pour la vision
nocturne.

?

?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Erwan David
Le #22532741
paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.

--
Le travail n'est pas une bonne chose. Si ça l'était,
les riches l'auraient accaparé
Maria Bartiromo
Le #22533011
"Erwan David"

paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.




Ciao ragazzo,

Paparazzo est le nom du photographe de La dolce vita de Federico Fellini.

Paparazzi est le pluriel de ce nom de personnage.

XoXo

http://it.wikipedia.org/wiki/Paparazzi


--
Le travail n'est pas une bonne chose. Si ça l'était,
les riches l'auraient accaparé
Stephane Legras-Decussy
Le #22533481
Le 02/09/2010 09:21, Erwan David a écrit :

paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.




+1, de même un scénario, des scénarios...
palmerclaude
Le #22533631
Erwan David wrote:
paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.



Encore un qui pique ce qui passe sur Inter, non ? :-)
palmerclaude
Le #22533621
Stephane Legras-Decussy wrote:
Le 02/09/2010 09:21, Erwan David a écrit :

paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.




+1, de même un scénario, des scénarios...



Non des scénarii :-)
delestaque
Le #22533611
In news:4c7f8eda$0$10228$,
palmerclaude
Erwan David wrote:
paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.



Encore un qui pique ce qui passe sur Inter, non ? :-)



Ca, c'est pas sur Radio Charentes, c'est sûr.

--
Ricco
Stephane Legras-Decussy
Le #22533701
Le 02/09/2010 13:47, palmerclaude a écrit :
Erwan David wrote:
paparrazi est à l'origine un nom propre. En faire un pseudo singulier
pseudo italien est inutile et pédant.



Encore un qui pique ce qui passe sur Inter, non ? :-)



tu parles, ça fait bien 20 ans que ce genre de
pédanterie ploucasse me gonfle... comme ceux qui
disent *en* Avignon...
Jide
Le #22534241
Le Thu, 02 Sep 2010 14:09:03 +0200, Stephane Legras-Decussy a écrit:

tu parles, ça fait bien 20 ans que ce genre de pédanterie ploucasse me
gonfle... comme ceux qui disent *en* Avignon...



C'est vrai que de s'efforcer de parler un Français correct c'est ringard
et fatiguant. Dire "a-Avignon" c'est bien plus classe que "en Avignon"...

J.D.
Jide
Le #22536591
Le Thu, 02 Sep 2010 16:52:13 +0200, delestaque a écrit:

Tu sais bien que ce n'est pas un domaine qu'on peut aborder ici, on
n'est pas au langage sms, mais ça viendra. C'est pédant, tu saais bien



La difficulté, à mon humble avis, c'est de distinguer le français
correct du français"figé" que l'on voudrait imposer à grand coup de
dictionnaires et de grammaires. La langue doit évoluer mais évidemment
sous les coups de la "culture pub" elle a tendance à simplement se
dégrader.
J.D.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme