Deux poids, deux mesures : Oussama se cache quand Charles Pasqua se pavane

Le
Yanick Toutain
http://site.voila.fr/monsyte/de/AS/actualite/Deux_poids_deux_mesures.htm
DEUX POIDS DEUX MESURES

Les petits écrivains de 7 ans sont pourchassés quand les trafiqua=
nts
de drogues se pavanent
Oussama se cache quand Charles Pasqua se pavane
Yanick Toutain
Dimanche 1 juillet 2007
01/07/07 18:57

Deux élèves de mon amie égalitariste Julie Amadis sont menac=
és à tout
moment de reconduite hors de France (le premier est en cours
préparatoire, le second, ainsi que leur petite sœur, en maternell=
e).
Pour l'aîné Oussama (arrivé en France, en janvier 2002, Ã=
  l'âge 18
mois), je viens de participer à la mise en page web de son histoire
"Jason et le singe Ouistiti" écrite (avec votes des personnages, des
lieux, des circonstances, des noms etc.) avec ses amis petits
écrivains.

Ces menaces d'expulsions, ces pratiques vichystes sont scandaleuses.
Que la police française aille plutôt jeter un œil du cô=
té de ceux que
François-Xavier Vershave a accusé dans son livre "noir silence" :=
les
généraux algériens au pouvoir, accusés d'être les =
vrais responsables
du massacre du métro Saint Michel en 1995, ainsi que les amis du roi
Hassan II du Maroc accusés d'avoir organisé des trafics de drogue=
sous
la couverture de la société Pernod-Ricard.

FX Vershave accuse nommément Charles Pasqua d'être un trafiquant =
de
drogue. Que tous ces policiers qui ont obéi à ce ministre de
l'Intérieur se décident, avant la retraite, de s'acheter, enfin, =
un
honneur, qu'ils ont perdu depuis longtemps, que tous ces policiers qui
ont refusé de voir l'évidence, la corruption indicible des sommets
français et la volonté politique de l'oligarchie, en France, aux =
États-
Unis, sous l'égide de la CIA, et partout, de répandre le poison d=
ans
les quartiers pauvres, se décident enfin à refuser d'obéir =
à des
ordres pour lesquels NOUS les jugerons un jour comme les complices
d'un nouvel ordre fasciste qui ne dit pas encore son nom.

Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que le trafiquant
de drogue Pasqua se pavane dans les librairies avec ses "souvenirs",
le petit écrivain Oussama, coauteur de "Jason et le singe Ouistiti",
est obligé, à l'âge de 7 ans, de se cacher pour fuir cette p=
olice
"aveugle". Deux poids, deux mesures !

Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que des membres de
l'appareil militaire français sont les proches conseillers des
assassins du métro Saint Michel, un petit enfant de 7 ans, sous le
prétexte crétin que lui ou ses parents sont nés de tel ou te=
l côté
d'une mer, de tel ou tel côté d'une frontière, est obligÃ=
© de se cacher
des brutalités d'une police raciste, mais dont le racisme s'arrêt=
e aux
portes des trafiquants marocains collaborateurs du gaulliste Charles
Pasqua, d'une police raciste dont le racisme s'arrête aux portes de
bureaux des assassins algériens dirigeants de la sécurité mi=
litaire
algérienne nommément désignée comme l'organisatrice des=
assassinats de
1995. Deux poids, deux mesures.

Il n'est pas étonnant, alors, qu'une élève policière m'=
ait informé des
trafics de drogue dans son école : deux poids deux mesures ! La police
poursuit le petit Oussama mais ne voit pas sous son nez ! La police
poursuit ceux qu'elle appelle clandestins quand les trafics
clandestins ont lieu dans sa propre école !

La clandestinité, c'est le secret, le caché, le fait de sortir de=
la
légalité. La bourgeoisie française se met dans l'illéga=
lité depuis des
années et des années. C'est la bourgeoisie toute entière qui=
a coup de
meurtres cachés, de corruption généralisée mais secrÃ=
¨te, d'assassinats
discrets comme méthode de gestion en Afrique, qui s'est mise, elle-
même dans une clandestinité que ses juges refusent d'aller auscul=
ter.
Il a fallu le courage d'Elizabeth Borrel pour que la mort de son mari
cesse d'être un suicide pour devenir un meurtre d'Etat : Les coupables
français sont encore clandestins ! Protégés par des magistra=
ts
corrompus. Et ce sont ces gens qui vont décider de l'avenir du petit
Oussama ? Les assassinats de citoyens Ivoiriens par l'armée franç=
aises
sont toujours dans l'ombre par la volonté de juges et de médias a=
ux
ordres de cette bourgeoisie puante.

La révolution anticapitaliste mettra bon ordre à ce charivaris !



Yanick Toutain

01/07/07 19:59


Noir Silence par François Xavier Vershave est paru en 2000 aux
éditions Les Arènes. Ce livre fut poursuivi par quelques gangsters
(dictateurs) africains qui perdirent leur procès : cela donna le livre
"noir procès"








Notes:

Sur les assassins du métro Saint Michel

J'ai déjà consacré un texte aux assassinats de 1995 : Monsie=
ur X et
l'Algérie. Tous les faits cités sur France Inter se retrouvent da=
ns le
chapitre de "Noir Silence" consacré à "Algérie, la mafia des=
généraux"
et à cette affaire du métro Saint Michel.(page 246)

Sur Charles Pasqua et les trafics de drogue

NS page 433 "Au début des années soixante, une partie du disposit=
if
anti-OAS a installé au Maroc, avec la bénédiction du jeune m=
onarque
Hassan II, une multinationale de stupéfiants () Autrement dit, une
joint-venture reliait le Sdece, le SAC, Hassan II, la pègre et Ricard.
Or tout cela n'est peut-être pas à conjuguer au passé."

NS page 434 "Ajoutons que Jean Venturi, l'un des destinataires de
l'opium indochinois, est resté jusqu'en 1967 le représentant du p=
astis
Ricard au Canada, importateur et distributeur pour toute l'Amérique du
Nord (..) Sur la fiche de police américaine de Jean Venturi, on
pouvait lire : "Principal distributeur de l'héroïne français=
e aux
États-Unis". Son supérieur hiérarchique chez Ricard ? Charle=
s Pasqua.

A celui-ci, des journalistes américains ont demandé en novembre 1=
972
pourquoi il était si riche. Il leur a expliqué que sa fortune
provenait de son aptitude "à faire marcher quelques bonnes affaires".

En 1995, Ali Bourequat a déclaré à la justice américain=
e qu'il avait
été menacé par la DST, placée sous les ordres du minist=
re de
l'Intérieur. C'était Charles Pasqua."

Page 434 "Le 29 octobre 1979 disparaît le ministre du travail Robert
Boulin. (..) La thèse officielle ne variera pas : c'est un suicide.
() Ses services avaient obtenu des informations de première main
sur le trafic international des stupéfiants et les circuits de
blanchiment qui lui sont liés. () Quelques mois plus tôt, une =
vive
altercation avait eu lieu entre Robert Boulin et Charles Pasqua."

Je ne vais pas recopier toute la page 435. FX Vershave relie même
l'assassinat de Robert Boulin à celui du député RPR Charles =
Bignon
camouflé en accident automobile.

Comme FX Vershave écrit qu'il ne fait pas partie de ceux qui savent
quels sont les auteurs de l'assassinat de Robert Boulin et de leurs
possibles commanditaires je ne peux outrepasser ses accusions, mais je
ne peux que remarquer qu'il fait suivre le chapitre accusant Pasqua de
trafics de drogues par celui de l'assassinat de Robert Boulin et de
Charles Bignon. La justice égalitariste aura un grand ménage de
printemps à faire sur ce ramassis de gangsters médaillés !

Les pages de "Noir silence" consacrées aux trafics de drogues sont les
suivantes : 26, 53, 73, 85, 161, 207, 213, 233, 239, 241, 262, 309,
324, 347, 378, 379, 390, 432-434, 435, 440

Les pages consacrées à Charles Pasqua : 9, 41, 50-52, 54, 60, 64,=
67,
88, 97, 99n, 100, 142, 177, 179, 180, 186, 195-196, 198, 220, 226,
234, 242, 243-244, 247-248, 254, 258, 277, 285, 286n, 291, 303n, 304n,
309, 318, 343, 347, 373n, 374, 376, 377, 379, 380, 381-384, 387, 398,
405n, 408, 416-441, 445n, 452, 469, 555.

Les pages Pernod-Ricard 68, 423, 433-434, 440.

Sur la drogue et les quartiers pauvres

Un livre vient de paraître signé d'un journaliste français, =
qui relate
la façon dont John Kerry a mis à jour des trafics de drogue de la=
CIA
à destination des quartiers pauvres aux États-Unis. Son enquÃ=
ªte
sénatoriale confirmait une enquête menée par un journaliste
indépendante. Ces révélations furent finalement étouff=
ées et John
Kerry lui-même finit par renoncer à mettre à jour les pratiq=
ues
criminelles de la principale agence de renseignement de la bourgeoisie
mondiale. Ces pratiques de diffusion organisée de drogue sont
courantes dans les services secrets : le chef du Sdece devenu Dgse,
Alexandre de Marenches proposa aux Américains de prendre en charge la
diffusion de drogue contre les soldats russes occupant l'Afghanistan.
Les Américains refusèrent ses services.

C'est pourquoi une des première mesures de la révolution victorie=
use
sera l'arrestation immédiate de la totalité des gros bonnets ayan=
t été
accusés de trafics de drogue dans les 50 années précéde=
ntes. Un jury
d'honneur formé de journalistes investigateurs honnêtes sera le s=
eul
recours de ces gangsters. A mesure de l'éradication du poison, ils
seront libérés. Dans le cas contraire, l'étage inférieu=
r sera, à son
tour incarcéré.

Sur la drogue et l'armée française

Un ancien légionnaire de 74 ans, ex OAS, lui-même enfant de citoy=
ens
polonais victimes de la barbarie fasciste des amis d'Henry Ford, m'a
confirmé les trafics de drogue de l'armée française au Vietn=
am "secret
de polichinelle".

Ce témoin a, naturellement, signé la pétition en faveur d'Ou=
ssama !


SCIENCES HUMAINES

LES DERNIERS AJOUTS

PS : Je dispense les "patriotes" en carton pâte" de venir vider leur
haine pathologique raciste dans les thèmes que j'initie : Qu'ils
commencent par aller dénoncer les leaders de leur Etat capitaliste qui
inondent la France de leurs nauséabonds trafics de drogue et cela
depuis plus de 30 ans!
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
JPM
Le #15399501
et en plus nous manquons de lit en psychiatrie!!!!!
lavariole
Le #15399341
Et vous espérez sincèrement faire pleurer dans les chaumière s en
disant le "petit écrivain" ... "sa petite soeur" ... "leur maman" ...
j'en passe et des meilleures ... Non ! J'oubliais "mon amie
égalitariste" ... Vous êtes ridicule de miévrerie quand vous défendez
la cause à laquelle vous semblez croire. Ca me rappelle "la trayeuse
émérite" ... "l'ouvrière courageuse" ... "l'héroïq ue stakhanoviste de
la mine de charbon " ... et là aussi j'en passe et des meilleures.

Soyez plus sobre, vous n'en serez que plus convaincant. A moins que
vous ne ressentiez quelques difficultés à croire, vous même, à vos
allégations.

Sinon, à part ça, tout à fait d'accord avec vos suggestions. Mais de
grâce, prenez en charge vous même le devenir de ce futur prix Nob el de
littérature. Merci de nous indiquer ici les références de vo tre compte
bancaire afin que des prélèvements y soient effectués mensue llement.
Nous vous prions de bien vouloir nous épargner la charge financiè re de
vos idées si humanistes. Et si vous êtes cohérent, ou simple ment de
bonne foi, je sais que vous ne reculerez devant aucun sacrifice plutôt
que de passer pour un être très généreux ... oui, mais avec l'argent
des autres.



On 2 juil, 19:32, Yanick Toutain
http://site.voila.fr/monsyte/de/AS/actualite/Deux_poids_deux_mesures.htm
DEUX POIDS DEUX MESURES

Les petits écrivains de 7 ans sont pourchassés quand les trafiq uants
de drogues se pavanent
Oussama se cache quand Charles Pasqua se pavane
Yanick Toutain
Dimanche 1 juillet 2007
01/07/07 18:57

Deux élèves de mon amie égalitariste Julie Amadis sont men acés à tout
moment de reconduite hors de France (le premier est en cours
préparatoire, le second, ainsi que leur petite sœur, en materne lle).
Pour l'aîné Oussama (arrivé en France, en janvier 2002, à l'âge 18
mois), je viens de participer à la mise en page web de son histoire
"Jason et le singe Ouistiti" écrite (avec votes des personnages, des
lieux, des circonstances, des noms etc.) avec ses amis petits
écrivains.

Ces menaces d'expulsions, ces pratiques vichystes sont scandaleuses.
Que la police française aille plutôt jeter un œil du cà ´té de ceux que
François-Xavier Vershave a accusé dans son livre "noir silence" : les
généraux algériens au pouvoir, accusés d'être le s vrais responsables
du massacre du métro Saint Michel en 1995, ainsi que les amis du roi
Hassan II du Maroc accusés d'avoir organisé des trafics de drog ue sous
la couverture de la société Pernod-Ricard.

FX Vershave accuse nommément Charles Pasqua d'être un trafiquan t de
drogue. Que tous ces policiers qui ont obéi à ce ministre de
l'Intérieur se décident, avant la retraite, de s'acheter, enfin , un
honneur, qu'ils ont perdu depuis longtemps, que tous ces policiers qui
ont refusé de voir l'évidence, la corruption indicible des somm ets
français et la volonté politique de l'oligarchie, en France, au x États-
Unis, sous l'égide de la CIA, et partout, de répandre le poison dans
les quartiers pauvres, se décident enfin à refuser d'obéir à des
ordres pour lesquels NOUS les jugerons un jour comme les complices
d'un nouvel ordre fasciste qui ne dit pas encore son nom.

Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que le trafiquant
de drogue Pasqua se pavane dans les librairies avec ses "souvenirs",
le petit écrivain Oussama, coauteur de "Jason et le singe Ouistiti",
est obligé, à l'âge de 7 ans, de se cacher pour fuir cette police
"aveugle". Deux poids, deux mesures !

Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que des membres de
l'appareil militaire français sont les proches conseillers des
assassins du métro Saint Michel, un petit enfant de 7 ans, sous le
prétexte crétin que lui ou ses parents sont nés de tel ou tel côté
d'une mer, de tel ou tel côté d'une frontière, est oblig é de se cacher
des brutalités d'une police raciste, mais dont le racisme s'arrà ªte aux
portes des trafiquants marocains collaborateurs du gaulliste Charles
Pasqua, d'une police raciste dont le racisme s'arrête aux portes de
bureaux des assassins algériens dirigeants de la sécurité militaire
algérienne nommément désignée comme l'organisatrice d es assassinats de
1995. Deux poids, deux mesures.

Il n'est pas étonnant, alors, qu'une élève policière m'ait informé des
trafics de drogue dans son école : deux poids deux mesures ! La poli ce
poursuit le petit Oussama mais ne voit pas sous son nez ! La police
poursuit ceux qu'elle appelle clandestins quand les trafics
clandestins ont lieu dans sa propre école !

La clandestinité, c'est le secret, le caché, le fait de sortir de la
légalité. La bourgeoisie française se met dans l'illé galité depuis des
années et des années. C'est la bourgeoisie toute entière q ui a coup de
meurtres cachés, de corruption généralisée mais secr ète, d'assassinats
discrets comme méthode de gestion en Afrique, qui s'est mise, elle-
même dans une clandestinité que ses juges refusent d'aller ausc ulter.
Il a fallu le courage d'Elizabeth Borrel pour que la mort de son mari
cesse d'être un suicide pour devenir un meurtre d'Etat : Les coupabl es
français sont encore clandestins ! Protégés par des magist rats
corrompus. Et ce sont ces gens qui vont décider de l'avenir du petit
Oussama ? Les assassinats de citoyens Ivoiriens par l'armée franà §aises
sont toujours dans l'ombre par la volonté de juges et de médias aux
ordres de cette bourgeoisie puante.

La révolution anticapitaliste mettra bon ordre à ce charivaris !

Yanick Toutain

01/07/07 19:59

 Noir Silence par François Xavier Vershave est paru en 2000 aux
éditions Les Arènes. Ce livre fut poursuivi par quelques gangst ers
(dictateurs) africains qui perdirent leur procès : cela donna le liv re
"noir procès"

Notes:

Sur les assassins du métro Saint Michel

J'ai déjà consacré un texte aux assassinats de 1995 : Mons ieur X et
l'Algérie. Tous les faits cités sur France Inter se retrouvent dans le
chapitre de "Noir Silence" consacré à "Algérie, la mafia d es généraux"
et à cette affaire du métro Saint Michel.(page 246)

Sur Charles Pasqua et les trafics de drogue

NS page 433 "Au début des années soixante, une partie du dispos itif
anti-OAS a installé au Maroc, avec la bénédiction du jeune monarque
Hassan II, une multinationale de stupéfiants (...) Autrement dit, une
joint-venture reliait le Sdece, le SAC, Hassan II, la pègre et Ricar d.
Or tout cela n'est peut-être pas à conjuguer au passé."

NS page 434 "Ajoutons que Jean Venturi, l'un des destinataires de
l'opium indochinois, est resté jusqu'en 1967 le représentant du pastis
Ricard au Canada, importateur et distributeur pour toute l'Amérique du
Nord (..) Sur la fiche de police américaine de Jean Venturi, on
pouvait lire : "Principal distributeur de l'héroïne frança ise aux
États-Unis". Son supérieur hiérarchique chez Ricard ? Char les Pasqua.

A celui-ci, des journalistes américains ont demandé en novembre 1972
pourquoi il était si riche. Il leur a expliqué que sa fortune
provenait de son aptitude "à faire marcher quelques bonnes affaires".

En 1995, Ali Bourequat a déclaré à la justice américa ine qu'il avait
été menacé par la DST, placée sous les ordres du mini stre de
l'Intérieur. C'était ... Charles Pasqua."

Page 434 "Le 29 octobre 1979 disparaît le ministre du travail Robert
Boulin. (..) La thèse officielle ne variera pas : c'est un suicide.
(...) Ses services avaient obtenu des informations de première main
sur le trafic international des stupéfiants et les circuits de
blanchiment qui lui sont liés. (...) Quelques mois plus tôt, un e vive
altercation avait eu lieu entre Robert Boulin et Charles Pasqua."

Je ne vais pas recopier toute la page 435. FX Vershave relie même
l'assassinat de Robert Boulin à celui du député RPR Charle s Bignon
camouflé en accident automobile.

Comme FX Vershave écrit qu'il ne fait pas partie de ceux qui savent
quels sont les auteurs de l'assassinat de Robert Boulin et de leurs
possibles commanditaires je ne peux outrepasser ses accusions, mais je
ne peux que remarquer qu'il fait suivre le chapitre accusant Pasqua de
trafics de drogues par celui de l'assassinat de Robert Boulin et de
Charles Bignon. La justice égalitariste aura un grand ménage de
printemps à faire sur ce ramassis de gangsters médaillés !

Les pages de "Noir silence" consacrées aux trafics de drogues sont l es
suivantes : 26, 53, 73, 85, 161, 207, 213, 233, 239, 241, 262, 309,
324, 347, 378, 379, 390, 432-434, 435, 440

Les pages consacrées à Charles Pasqua : 9, 41, 50-52, 54, 60, 6 4, 67,
88, 97, 99n, 100, 142, 177, 179, 180, 186, 195-196, 198, 220, 226,
234, 242, 243-244, 247-248, 254, 258, 277, 285, 286n, 291, 303n, 304n,
309, 318, 343, 347, 373n, 374, 376, 377, 379, 380, 381-384, 387, 398,
405n, 408, 416-441, 445n, 452, 469, 555.

Les pages Pernod-Ricard 68, 423, 433-434, 440.

Sur la drogue et les quartiers pauvres

Un livre vient de paraître signé d'un journaliste français , qui relate
la façon dont John Kerry a mis à jour des trafics de drogue de la CIA
à destination des quartiers pauvres aux États-Unis. Son enquà ªte
sénatoriale confirmait une enquête menée par un journaliste
indépendante. Ces révélations furent finalement étouf fées et John
Kerry lui-même finit par renoncer à mettre à jour les prat iques
criminelles de la principale agence de renseignement de la bourgeoisie
mondiale. Ces pratiques de diffusion organisée de drogue sont
courantes dans les services secrets : le chef du Sdece devenu Dgse,
Alexandre de Marenches proposa aux Américains de prendre en charge la
diffusion de drogue contre les soldats russes occupant l'Afghanistan.
Les Américains refusèrent ses services.

C'est pourquoi une des première mesures de la révolution victor ieuse
sera l'arrestation immédiate de la totalité des gros bonnets ay ant été
accusés de trafics de drogue dans les 50 années précé dentes. Un jury
d'honneur formé de journalistes investigateurs honnêtes sera le seul
recours de ces gangsters. A mesure de l'éradication du poison, ils
seront libérés. Dans le cas contraire, l'étage inféri eur sera, à son
tour incarcéré.

Sur la drogue et l'armée française

Un ancien légionnaire de 74 ans, ex OAS, lui-même enfant de cit oyens
polonais victimes de la barbarie fasciste des amis d'Henry Ford, m'a
confirmé les trafics de drogue de l'armée française au Vie tnam "secret
de polichinelle".

Ce témoin a, naturellement, signé la pétition en faveur d' Oussama !

SCIENCES HUMAINES

LES DERNIERS AJOUTS

PS : Je dispense les "patriotes" en carton pâte" de venir vider leur
haine pathologique raciste dans les thèmes que j'initie : Qu'ils
commencent par aller dénoncer les leaders de leur Etat capitaliste q ui
inondent la France de leurs nauséabonds trafics de drogue et cela
depuis plus de 30 ans!


Yanick Toutain
Le #15558851
On 2 juil, 22:26, ""
Et vous espérez sincèrement faire pleurer dans les chaumiè res


Vous vivez dans une chaumière ? Je n'ose y croire !
en
disant le "petit écrivain" ... "sa petite soeur" ... "leur maman" ...
j'en passe et des meilleures ... Non ! J'oubliais "mon amie
égalitariste" ... Vous êtes ridicule de miévrerie quand vo us défendez
la cause à laquelle vous semblez croire.


Mièvrerie ? Pour les cyniques dans votre genre, la simple notion
d'Humanité mérite d'être aussitôt class" en bibliothà ¨que rose. Votre
capacité à rester humain a été détruite par votre portefeuille.
De plus, vous truquez mes citations : Où aurais-je écrit "leur
maman" ? Mais vous n'êtes pas, en défenseur des immondes trafiqua nts
de drogue à un détail près !
J'ai écrit :
"Deux élèves de mon amie égalitariste Julie Amadis sont mena cés à
tout
moment de reconduite hors de France (le premier est en cours
préparatoire, le second, ainsi que leur petite sœur, en maternell e).
Pour l'aîné Oussama (arrivé en France, en janvier 2002, à   l'âge 18
mois), je viens de participer à la mise en page web de son histoire
"Jason et le singe Ouistiti" écrite (avec votes des personnages, des
lieux, des circonstances, des noms etc.) avec ses amis petits
écrivains. "

Ca me rappelle "la trayeuse
émérite" ... "l'ouvrière courageuse" ... "l'héroà ¯que stakhanoviste de
la mine de charbon " ... et là aussi j'en passe et des meilleures.



Là vous confondez : Les cadres supérieurs menchéviks de la p romotion
Lénine, les Vinchinsky ont massacré les égalitaristes, les v éritables
communistes. Vous utilisez le vocabulaire des valets de Staline, comme
vous êtes vous mêmes valet des classes exploiteuses.


Soyez plus sobre, vous n'en serez que plus convaincant. A moins que
vous ne ressentiez quelques difficultés à croire, vous mêm e, à vos
allégations.



Je ne crois à RIEN !
Mes "allégations" - citations de "Noir silence" ont été pour suivies
par des chefs d'Etat (dictateurs) qui ont perdu . Charles Pasqua n'a
pas poursuivi FX Vershave.


Sinon, à part ça, tout à fait d'accord avec vos suggestion s.


???

Mais de
grâce, prenez en charge vous même le devenir de ce futur prix N obel de
littérature. Merci de nous indiquer ici les références de votre compte
bancaire afin que des prélèvements y soient effectués mens uellement.



Proposition de corruption : plusieurs milliards ont été proposà ©s à la
famille du ministre Boulin... J'ai lu un passionnant livre cet après-
midi, sur lequel je reviendrai.

Nous vous prions de bien vouloir nous épargner la charge financià ¨re de
vos idées si humanistes.


???
Et si vous êtes cohérent, ou simplement de
bonne foi, je sais que vous ne reculerez devant aucun sacrifice plutà ´t
que de passer pour un être très généreux ... oui, mai s avec l'argent
des autres.



Allusions absconses d'un lecteur manifestement pas dérangé par les
odeurs nauséabondes des trafiquants de drogue et des pseudo-islamistes
vrais agents du gouvernment des généraux algériens.

Yanick Toutain

http://colleges.ac-rouen.fr/varlin/ecole_primaire/Index.htm
http://www.google.com/search?hl=fr&ie=ISO-8859-1&oe=ISO-8859-1&q=mo nsyte%20exploitation&sa=N&tab=gw

On 2 juil, 19:32, Yanick Toutain


>http://site.voila.fr/monsyte/de/AS/actualite/Deux_poids_deux_mesures.htm
> DEUX POIDS DEUX MESURES

> Les petits écrivains de 7 ans sont pourchassés quand les traf iquants
> de drogues se pavanent
> Oussama se cache quand Charles Pasqua se pavane
> Yanick Toutain
> Dimanche 1 juillet 2007
> 01/07/07 18:57

> Deux élèves de mon amie égalitariste Julie Amadis sont m enacés à tout
> moment de reconduite hors de France (le premier est en cours
> préparatoire, le second, ainsi que leur petite sœur, en mater nelle).
> Pour l'aîné Oussama (arrivé en France, en janvier 2002, à l'âge 18
> mois), je viens de participer à la mise en page web de son histoire
> "Jason et le singe Ouistiti" écrite (avec votes des personnages, d es
> lieux, des circonstances, des noms etc.) avec ses amis petits
> écrivains.

> Ces menaces d'expulsions, ces pratiques vichystes sont scandaleuses.
> Que la police française aille plutôt jeter un œil du c ôté de ceux que
> François-Xavier Vershave a accusé dans son livre "noir silenc e" : les
> généraux algériens au pouvoir, accusés d'être les vrais responsables
> du massacre du métro Saint Michel en 1995, ainsi que les amis du r oi
> Hassan II du Maroc accusés d'avoir organisé des trafics de dr ogue sous
> la couverture de la société Pernod-Ricard.

> FX Vershave accuse nommément Charles Pasqua d'être un trafiqu ant de
> drogue. Que tous ces policiers qui ont obéi à ce ministre de
> l'Intérieur se décident, avant la retraite, de s'acheter, enf in, un
> honneur, qu'ils ont perdu depuis longtemps, que tous ces policiers qui
> ont refusé de voir l'évidence, la corruption indicible des so mmets
> français et la volonté politique de l'oligarchie, en France, aux États-
> Unis, sous l'égide de la CIA, et partout, de répandre le pois on dans
> les quartiers pauvres, se décident enfin à refuser d'obé ir à des
> ordres pour lesquels NOUS les jugerons un jour comme les complices
> d'un nouvel ordre fasciste qui ne dit pas encore son nom.

> Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que le trafiquant
> de drogue Pasqua se pavane dans les librairies avec ses "souvenirs",
> le petit écrivain Oussama, coauteur de "Jason et le singe Ouistiti ",
> est obligé, à l'âge de 7 ans, de se cacher pour fuir cet te police
> "aveugle". Deux poids, deux mesures !

> Si je m'en tiens aux propos de FX Vershave, pendant que des membres de
> l'appareil militaire français sont les proches conseillers des
> assassins du métro Saint Michel, un petit enfant de 7 ans, sous le
> prétexte crétin que lui ou ses parents sont nés de tel o u tel côté
> d'une mer, de tel ou tel côté d'une frontière, est oblig é de se cacher
> des brutalités d'une police raciste, mais dont le racisme s'arrà ªte aux
> portes des trafiquants marocains collaborateurs du gaulliste Charles
> Pasqua, d'une police raciste dont le racisme s'arrête aux portes de
> bureaux des assassins algériens dirigeants de la sécurità © militaire
> algérienne nommément désignée comme l'organisatrice des assassinats de
> 1995. Deux poids, deux mesures.

> Il n'est pas étonnant, alors, qu'une élève policièr e m'ait informé des
> trafics de drogue dans son école : deux poids deux mesures ! La po lice
> poursuit le petit Oussama mais ne voit pas sous son nez ! La police
> poursuit ceux qu'elle appelle clandestins quand les trafics
> clandestins ont lieu dans sa propre école !

> La clandestinité, c'est le secret, le caché, le fait de sorti r de la
> légalité. La bourgeoisie française se met dans l'illà ©galité depuis des
> années et des années. C'est la bourgeoisie toute entière qui a coup de
> meurtres cachés, de corruption généralisée mais sec rète, d'assassinats
> discrets comme méthode de gestion en Afrique, qui s'est mise, elle-
> même dans une clandestinité que ses juges refusent d'aller au sculter.
> Il a fallu le courage d'Elizabeth Borrel pour que la mort de son mari
> cesse d'être un suicide pour devenir un meurtre d'Etat : Les coupa bles
> français sont encore clandestins ! Protégés par des magi strats
> corrompus. Et ce sont ces gens qui vont décider de l'avenir du pet it
> Oussama ? Les assassinats de citoyens Ivoiriens par l'armée fran çaises
> sont toujours dans l'ombre par la volonté de juges et de médi as aux
> ordres de cette bourgeoisie puante.

> La révolution anticapitaliste mettra bon ordre à ce charivari s !

> Yanick Toutain

> 01/07/07 19:59

>  Noir Silence par François Xavier Vershave est paru en 2000 a ux
> éditions Les Arènes. Ce livre fut poursuivi par quelques gang sters
> (dictateurs) africains qui perdirent leur procès : cela donna le l ivre
> "noir procès"

> Notes:

> Sur les assassins du métro Saint Michel

> J'ai déjà consacré un texte aux assassinats de 1995 : Mo nsieur X et
> l'Algérie. Tous les faits cités sur France Inter se retrouven t dans le
> chapitre de "Noir Silence" consacré à "Algérie, la mafia des généraux"
> et à cette affaire du métro Saint Michel.(page 246)

> Sur Charles Pasqua et les trafics de drogue

> NS page 433 "Au début des années soixante, une partie du disp ositif
> anti-OAS a installé au Maroc, avec la bénédiction du jeu ne monarque
> Hassan II, une multinationale de stupéfiants (...) Autrement dit, une
> joint-venture reliait le Sdece, le SAC, Hassan II, la pègre et Ric ard.
> Or tout cela n'est peut-être pas à conjuguer au passé."

> NS page 434 "Ajoutons que Jean Venturi, l'un des destinataires de
> l'opium indochinois, est resté jusqu'en 1967 le représentant du pastis
> Ricard au Canada, importateur et distributeur pour toute l'Amériqu e du
> Nord (..) Sur la fiche de police américaine de Jean Venturi, on
> pouvait lire : "Principal distributeur de l'héroïne franà §aise aux
> États-Unis". Son supérieur hiérarchique chez Ricard ? Ch arles Pasqua.

> A celui-ci, des journalistes américains ont demandé en novemb re 1972
> pourquoi il était si riche. Il leur a expliqué que sa fortune
> provenait de son aptitude "à faire marcher quelques bonnes affaire s".

> En 1995, Ali Bourequat a déclaré à la justice améri caine qu'il avait
> été menacé par la DST, placée sous les ordres du mi nistre de
> l'Intérieur. C'était ... Charles Pasqua."

> Page 434 "Le 29 octobre 1979 disparaît le ministre du travail Robe rt
> Boulin. (..) La thèse officielle ne variera pas : c'est un suicide.
> (...) Ses services avaient obtenu des informations de première main
> sur le trafic international des stupéfiants et les circuits de
> blanchiment qui lui sont liés. (...) Quelques mois plus tôt, une vive
> altercation avait eu lieu entre Robert Boulin et Charles Pasqua."

> Je ne vais pas recopier toute la page 435. FX Vershave relie même
> l'assassinat de Robert Boulin à celui du député RPR Char les Bignon
> camouflé en accident automobile.

> Comme FX Vershave écrit qu'il ne fait pas partie de ceux qui savent
> quels sont les auteurs de l'assassinat de Robert Boulin et de leurs
> possibles commanditaires je ne peux outrepasser ses accusions, mais je
> ne peux que remarquer qu'il fait suivre le chapitre accusant Pasqua de
> trafics de drogues par celui de l'assassinat de Robert Boulin et de
> Charles Bignon. La justice égalitariste aura un grand ménage de
> printemps à faire sur ce ramassis de gangsters médaillés !

> Les pages de "Noir silence" consacrées aux trafics de drogues sont les
> suivantes : 26, 53, 73, 85, 161, 207, 213, 233, 239, 241, 262, 309,
> 324, 347, 378, 379, 390, 432-434, 435, 440

> Les pages consacrées à Charles Pasqua : 9, 41, 50-52, 54, 60, 64, 67,
> 88, 97, 99n, 100, 142, 177, 179, 180, 186, 195-196, 198, 220, 226,
> 234, 242, 243-244, 247-248, 254, 258, 277, 285, 286n, 291, 303n, 304n,
> 309, 318, 343, 347, 373n, 374, 376, 377, 379, 380, 381-384, 387, 398,
> 405n, 408, 416-441, 445n, 452, 469, 555.

> Les pages Pernod-Ricard 68, 423, 433-434, 440.

> Sur la drogue et les quartiers pauvres

> Un livre vient de paraître signé d'un journaliste frança is, qui relate
> la façon dont John Kerry a mis à jour des trafics de drogue d e la CIA
> à destination des quartiers pauvres aux États-Unis. Son enqu ête
> sénatoriale confirmait une enquête menée par un journali ste
> indépendante. Ces révélations furent finalement éto uffées et John
> Kerry lui-même finit par renoncer à mettre à jour les pr atiques
> criminelles de la principale agence de renseignement de la bourgeoisie
> mondiale. Ces pratiques de diffusion organisée de drogue sont
> courantes dans les services secrets : le chef du Sdece devenu Dgse,
> Alexandre de Marenches proposa aux Américains de prendre

...

plus de détails »- Masquer le texte des messages précà ©dents -

- Afficher le texte des messages précédents -


Le Fou
Le #15558821
Yanick Toutain a écrit :

Deux élèves de mon amie égalitariste Julie Amadis
sont menacés à tout moment de reconduite hors
de France



Et ?
Y'a certainement une raison à celà...
Sont certainement dans l'illégalité. Z'ont certainement pas le droit d'être
sur le territoire.
C'est malheureux mais c'est certainement la faute à leurs parents...
Suffit pas de rentrer en fraude sur le territoire français, de se planquer
pendant 5 ans et de surgir en disant "Ca y est ! On peut plus m'expulser
maintenant, mes gosses vont à l'école, je travaille etc."
Manquerait plus que parceque les clandestins ne se sont pas fait prendre
pendant quelques années, on les régularise automatiquement.
Putain ! Y'en a qui manquent pas d'air...

--
A' tchao

Le Fou
http://shippylelivre.free.fr/
http://gloupclub.free.fr/
http://www.ffessm-cd84.com/
JPM
Le #15558791
communistes??? Communistes??? Ca existe encore?????
strixbubo
Le #15557571
On Mon, 02 Jul 2007 10:32:18 -0700, Yanick Toutain

http://site.voila.fr/monsyte/de/AS/actualite/Deux_poids_deux_mesures.htm
DEUX POIDS DEUX MESURES

Les petits écrivains de 7 ans sont pourchassés quand les trafiquants
de drogues se pavanent
Oussama se cache quand Charles Pasqua se pavane



Il se cache si bien que G. W. Bush ne l'a toujours pas trouvé.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme