Deviendrons-nous tous des vidéastes ?

Le
Claudio Bonavolta
Une comparaison sur la façon de travailler entre un Hasselblad et une Red=
(en anglais):
http://youtu.be/B2EB0PTAyME?hd=1
Bon, vu les rafales déjà possibles sur les reflex actuels, on en est d=
éjà pas loin

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jean-daniel dodin
Le #24513421
Le 28/05/2012 09:44, Claudio Bonavolta a écrit :
Une comparaison sur la façon de travailler entre un Hasselblad et une Red (en anglais):
http://youtu.be/B2EB0PTAyME?hd=1
Bon, vu les rafales déjà possibles sur les reflex actuels, on en est déjà pas loin...



on y est, la preuve :-)

Pour l'instant il n'y a guère que trois ou quatre différences

* le prix. je crois la red (et ses accessoires) encore plus chère que
le Hasselblad :-)
* le poids. La RED c'est un pavé
* l'éclairage. Là il faut du continu, alors que la photo utilise le
flash. Avec l'usage de LEDs, ce n'est sans doute plus un problème (pas
de chaleur)
* la mise au point. Sur les exemples donnés, le point sur les yeux est
bien meilleur avec le blad, mais c'est juste une fonction à rajouter
et ca doit être trivial (suivre les yeux est plus simple que suivre un
visage).

Je ne dis rien du poids des fichiers, qui sera sans doute sans
importance d'ici quelques années: je ne crois pas qu'on ai besoin de
beaucoup augmenter le poids des fichiers utiles par rapport à
aujourd'hui et les supports de stockage n'ont pas dit leur dernier mot

d'autre idées?
jdd
Stephane Legras-Decussy
Le #24514101
Le 28/05/2012 09:44, Claudio Bonavolta a écrit :
Une comparaison sur la façon de travailler entre un Hasselblad et une Red (en anglais):
http://youtu.be/B2EB0PTAyME?hd=1
Bon, vu les rafales déjà possibles sur les reflex actuels, on en est déjà pas loin...





très interessant... je pratique déja ça depuis très longtemps
pour obtenir quelques chose des gens non-photogéniques.

bien sur en résolution modeste, mais vaut mieux une mauvaise photo
d'une belle expression que le contraire.

évidemment les babyboomer de la photo vont hurler à l'instant
décisif...

déja aujourd'hui un compact qui filme en fullHD donne un 10x15
potable techniquement et qui enterre n'importe quelle photographe tradi
dans une fête quelconque par exemple.

fini les "têtes de cons" yeux fermés / bouche ouverte ...
Claudio Bonavolta
Le #24514681
Le lundi 28 mai 2012 16:40:17 UTC+2, Stephane Legras-Decussy a écrit :
Le 28/05/2012 09:44, Claudio Bonavolta a écrit :
> Une comparaison sur la façon de travailler entre un Hasselblad et une Red (en anglais):
> http://youtu.be/B2EB0PTAyME?hd=1
> Bon, vu les rafales déjà possibles sur les reflex actuels, on en es t déjà pas loin...
>
>

très interessant... je pratique déja ça depuis très longtemps
pour obtenir quelques chose des gens non-photogéniques.

bien sur en résolution modeste, mais vaut mieux une mauvaise photo
d'une belle expression que le contraire.

évidemment les babyboomer de la photo vont hurler à l'instant
décisif...

déja aujourd'hui un compact qui filme en fullHD donne un 10x15
potable techniquement et qui enterre n'importe quelle photographe tradi
dans une fête quelconque par exemple.

fini les "têtes de cons" yeux fermés / bouche ouverte ...



Il y a deux façons de voir les choses:
- le mode "seul le résultat compte" et là, c'est du no-limit. Un mode t out à fait compréhensible quand tu dois absolument délivrer une photo .
- le mode "j'y mets la forme" et la complexité de la prise de vue devient un jeu additionnel, un challenge.

Perso, j'utilise les deux modes selon les cas, même si, en tant qu'amateu r, je préfère la version "j'y mets la forme" parce que le résultat ne devient alors que l'indicateur d'un certain niveau.

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch
jean-daniel dodin
Le #24514761
Le 28/05/2012 20:24, Claudio Bonavolta a écrit :

Perso, j'utilise les deux modes selon les cas, même si, en tant
qu'amateur, je préfère la version "j'y mets la forme" parce que le
résultat ne devient alors que l'indicateur d'un certain niveau.



tout à fait.

Cependant, l'auteur de la video faisant des photos de modèles vivants,
trouver la bonne expression n'est plus vraiment dépendant du hasard et
il dit que même avec le Blad il faisait un grand nombre de photos.

Notons aussi qu'avec les éclairages modernes à led (froids), il est
possible de modeler l'éclairage (j'ai été très impressionné par son
installation d'éclairage :-). Naguère on aurait juste eu du modèle
cuit :-))

jdd
Stephane Legras-Decussy
Le #24515241
Le 28/05/2012 20:24, Claudio Bonavolta a écrit :

Il y a deux façons de voir les choses:
- le mode "seul le résultat compte" et là, c'est du no-limit. Un mode tout à fait compréhensible quand tu dois absolument délivrer une photo.
- le mode "j'y mets la forme" et la complexité de la prise de vue devient un jeu additionnel, un challenge.




yep, quand ma femme me dit essaye de prendre des belles photos
à l'anniv de tati trucmuche, c'est le 1er cas !
Alf92
Le #24516141
"jean-daniel dodin"
Pour l'instant il n'y a guère que trois ou quatre différences

* le prix. je crois la red (et ses accessoires) encore plus chère que le
Hasselblad :-)
* le poids. La RED c'est un pavé
* l'éclairage. Là il faut du continu, alors que la photo utilise le flash.
Avec l'usage de LEDs, ce n'est sans doute plus un problème (pas de chaleur)
* la mise au point. Sur les exemples donnés, le point sur les yeux est bien
meilleur avec le blad, mais c'est juste une fonction à rajouter et ca doit
être trivial (suivre les yeux est plus simple que suivre un visage).



dans la video le type dit :
pas de différence visible, sauf sur la profondeur de champ très réduite du
Hasselblad.

dans le même ordre d'idée, certains APN bufferisent en permanence afin de ne pas
rater le début...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme