La devinette des F R E E R O Q U E T S!

Le
david
"Luc Châtel a également annoncé qu'il allait convoquer dans les jours
qui viennent les représentants d'une société engendrant à elle seule 5 %
des plaintes (sans donner son nom)!"

C'est qui, qui les FreeRoquets qui va encore être convoqué? ;-)



Plaintes
Les télécoms dans le rouge

Selon les services de la DGCCRF, les fournisseurs d'accès à Internet et
les opérateurs de téléphonie arrivent toujours largement en tête des
plaintes des consommateurs. Pour avoir une idée plus précise du nombre
de récriminations, un nouveau baromètre sera publié tous les 6 mois.

Les années se suivent et se ressemblent. En 2007, les professionnels des
télécommunications remportent une fois de plus haut la main la palme du
secteur le plus décrié par les consommateurs. Environ un tiers des
récriminations adressées aux services de la Direction générale de la
concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)
concernent un fournisseur d'accès à Internet ou un opérateur de
téléphonie. Les défaillances techniques et les demandes de résiliation
non prises en compte restent les motifs d'insatisfaction les plus
fréquents, mais les problèmes de facturation et les abonnements forcés
ont fait un bond (+30 % entre le 3e et le 4e trimestre 2007 !). Les
sociétés de vente à distance, parmi lesquelles de plus en plus de
cybermarchands, sont aussi dans le collimateur des consommateurs, tout
comme l'automobile et les services à la personne.

Au final, la DGCCRF a recensé 109 000 plaintes en 2007 contre 75 000
l'année précédente, une hausse impressionnante de 46 % qu'il convient de
relativiser un peu. Car entre 2006 et 2007, la méthode de calcul a
changé. En juillet dernier, la DGCCRF a mis en place un nouvel outil
destiné à mieux recenser les plaintes reçues par les services
départementaux de la répression des fraudes, qu'elles aient été reçues
par courrier, par courriel, par téléphone ou aux guichets d'accueil du
public.

En présentant ces résultats, hier mercredi, le ministre de la
Consommation a promis qu'un baromètre des plaintes serait désormais
publié tous les 6 mois et servirait à prendre des mesures destinées à
renforcer le droit des consommateurs. Luc Châtel a également annoncé
qu'il allait convoquer dans les jours qui viennent les représentants
d'une société engendrant à elle seule 5 % des plaintes (sans donner son
nom) et que les 10 sociétés les plus génératrices de litiges (20 % du
total des plaintes) allaient être rappelées à l'ordre.

Ce n'est pas trop tôt. Même si les précédents chiffres n'étaient pas
aussi fiables, cela fait plusieurs années que la DGCCRF constate une
augmentation récurrente des plaintes liées au secteur des
télécommunications. Le ministre aurait pu aussi s'appuyer sur les
chiffres que d'autres organismes publient régulièrement. Les plaintes
reçues à la fédération UFC-Que Choisir, par exemple, ont augmenté
d'environ 13 % en 2007 avec, là aussi, une nette prédominance des FAI et
des opérateurs de téléphonie.



http://minilien.com/?dgd7qoNIcX


--
http://www.horreurecologique.blogspot.com/
http://www.baupin2008.fr/-Le-billet-de-Claude-Marie-Vadrot-.html
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Jil S
Le #1405403
Il se trouve que david a formulé :
"Luc Châtel a également annoncé qu'il allait convoquer dans les jours qui
viennent les représentants d'une société engendrant à elle seule 5 % des
plaintes (sans donner son nom)!"

C'est qui, qui les FreeRoquets qui va encore être convoqué? ;-)



Plaintes
Les télécoms dans le rouge

Selon les services de la DGCCRF, les fournisseurs d'accès à Internet et les
opérateurs de téléphonie arrivent toujours largement en tête des plaintes des
consommateurs. Pour avoir une idée plus précise du nombre de récriminations,
un nouveau baromètre sera publié tous les 6 mois.

Les années se suivent et se ressemblent. En 2007, les professionnels des
télécommunications remportent une fois de plus haut la main la palme du
secteur le plus décrié par les consommateurs. Environ un tiers des
récriminations adressées aux services de la Direction générale de la
concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)
concernent un fournisseur d'accès à Internet ou un opérateur de téléphonie.
Les défaillances techniques et les demandes de résiliation non prises en
compte restent les motifs d'insatisfaction les plus fréquents, mais les
problèmes de facturation et les abonnements forcés ont fait un bond (+30 %
entre le 3e et le 4e trimestre 2007 !). Les sociétés de vente à distance,
parmi lesquelles de plus en plus de cybermarchands, sont aussi dans le
collimateur des consommateurs, tout comme l'automobile et les services à la
personne.

Au final, la DGCCRF a recensé 109 000 plaintes en 2007 contre 75 000 l'année
précédente, une hausse impressionnante de 46 % qu'il convient de relativiser
un peu. Car entre 2006 et 2007, la méthode de calcul a changé. En juillet
dernier, la DGCCRF a mis en place un nouvel outil destiné à mieux recenser
les plaintes reçues par les services départementaux de la répression des
fraudes, qu'elles aient été reçues par courrier, par courriel, par téléphone
ou aux guichets d'accueil du public.

En présentant ces résultats, hier mercredi, le ministre de la Consommation a
promis qu'un baromètre des plaintes serait désormais publié tous les 6 mois
et servirait à prendre des mesures destinées à renforcer le droit des
consommateurs. Luc Châtel a également annoncé qu'il allait convoquer dans les
jours qui viennent les représentants d'une société engendrant à elle seule 5
% des plaintes (sans donner son nom) et que les 10 sociétés les plus
génératrices de litiges (20 % du total des plaintes) allaient être rappelées
à l'ordre.

Ce n'est pas trop tôt. Même si les précédents chiffres n'étaient pas aussi
fiables, cela fait plusieurs années que la DGCCRF constate une augmentation
récurrente des plaintes liées au secteur des télécommunications. Le ministre
aurait pu aussi s'appuyer sur les chiffres que d'autres organismes publient
régulièrement. Les plaintes reçues à la fédération UFC-Que Choisir, par
exemple, ont augmenté d'environ 13 % en 2007 avec, là aussi, une nette
prédominance des FAI et des opérateurs de téléphonie.



http://minilien.com/?dgd7qoNIcX


le train ne s'arrêtera pas au Chatel Héro

--
"avec ma sincérité la plus totale qui est la mienne à l'instant où je
vous parle" a déclaré l'Omni le jour de son élection le 07 mai 2007
:-)))))
"Le vent de la diabolisation et des mensonges répétés n’a pas déserté
certains esprits retors qui, à défaut d’avoir appris à écouter, nous
prouvent qu’ils peinent à réfléchir."

Publicité
Poster une réponse
Anonyme