Diffamation?

Le
dmkgbt
Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
Jean-Luc Lahaye?
Je n'y vois même pas d'injure

<http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/20/julie-pietri-jean-luc-lahaye-justice_n_7339676.html?ncidübklnkfrhpmg00000001>



--
Signature en révision
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Alain de Romecourt
Le #26353601
Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
Jean-Luc Lahaye?
Je n'y vois même pas d'injure...




Mais si, il peut y avoir diffamation ! Je vais te faire la
démonstration à partir de ce que m'a expliqué un avocat, mais c'est
vrai que pour l'injure, c'est plus compliqué, selon lui.

Reprenons donc ce qui peut concerner Julie Piétri dans la logorrhée de
JLL :

Jean-Luc L a déclaré, selon le Figaro, "Je ne vais quand même pas me
taper Julie Pietri!", phrase dite dans un contexte où JJL expliquait
qu'il était attiré par les jeunes filles sorties de la puberté, en
précisant '*majeures sexuelles*', ce qui ne veut rien dire en droit
quant à la libre volonté de ces gamines de coïter avec un majeur, mais
est pour certains pédophiles une extrapolation connue à partir de la
différence de répression entre les victimes de moins de 15 ans et les
victimes de 15 ans et plus (jusqu'à la veille du jour des 18 ans). Le
droit français considère en effet que la puberté est en moyenne à 15
ans. Il est des pays où c'est neuf ans, et d'autres où c'est plus de 15
ans. C'est donc logiquement moins grave de coïter avec une mineure de
15 ans et plus, qu'avec une mineure n'ayant pas atteint ses 15 ans,
même si elle a déjà ses règles. Il faut savoir au passage que la
mineure est toujours présumée ne pas pouvoir donner son consentement à
l'accouplement, même si son attitude peut être prise en compte au titre
des circonstances pour atténuer la peine (ce qui semble avoir été le
cas pour JJL dans l'affaire le concernant).

Julie Piétri estime donc que cette phrase est une atteinte diffamatoire
à... à quoi au fait ? A son pouvoir de séduction ?

Pour qu'il y ait diffamation, on doit en effet considérer que le fait
imputé n'est pas réel, ce qui voudrait donc dire :
1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc et qu'elle a
encore les moyens, en jouant les gamines dont il raffole, de le faire
bander comme un Turc et même de le faire jouir,
2°) que JJL ne rêve que d'une chose en réalité, c'est se taper Julie
Pietri, peut-être déguisée en Bunny.

Allons plus loin.
Je crois qu'elle risque de voir l'avocat de JLL demander à user de la
faculté de rapporter la preuve des faits allégués, peut-être pour une
fois par un moyen comme l'expertise. Cela peut donc conduire à ce qu'on
les mette en présence dans une salle ad hoc, avec et/ou sans vêtement,
pour voir l'effet que Julie Pietri a sur JJL et s'il se met à bander en
la voyant, et ensuite si cela peut le faire aller jusqu'à
l'éjaculation.

:-) :-) :-)
Cl.Massé
Le #26353616
"Dominique G." a écrit dans le message de groupe de discussion :
1m4pyu0.rq4c1i16rxog8N%

Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de Jean-Luc
Lahaye?
Je n'y vois même pas d'injure...




On a l'âge qu'on a, aucune injure et aucune diffamation, même si ça lui plait
pas et que c'est une femme. (Ça serait un homme on n'en parlerait même pas,
mais c'est une femme vous vous rendez compte?)

Voilà, tout ça pour dire que beaucoup de jeunes filles (au delà de 18 ans) sont
attirées par des hommes plus, voire beaucoup plus, âgés, et que si ça affole les
gros bourgeois bien d'avantage que les couples homo, c'est pas le problème,
chacun est libre entre adultes consentants. Les ménopausées n'y trouvent pas
leur compte mais on n'y peut rien, on va quand même pas légiférer là-dessus.

Quant à Jean-Luc Lahaye qui serait un con, on est tous le con de quelqu'un, mais
je dois avouer que c'est un con qui a beaucoup de talent, à mon avis, et Julie
Pietri aussi, même si pour les boutonneux d'aujourd'hui "ça craint," alors qu'on
n'a pas le droit de dire du mal de leur rap et de leur techno de merde. Je
crois bien que ces deux là ont tout simplement envie qu'on parle un peu d'eux.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Bird
Le #26353633
Alain de Romecourt
précisant '*majeures sexuelles*', ce qui ne veut rien dire en droit
quant à la libre volonté de ces gamines de coïter avec un majeur, mais
est pour certains pédophiles une extrapolation connue à partir de la
différence de répression entre les victimes de moins de 15 ans et les
victimes de 15 ans et plus (jusqu'à la veille du jour des 18 ans)



Sous réserves de mauvaise compréhension, ce que tu dis est faux :

...principalement au motif qu'en France, ce qui n'est pas interdit est
permis (principe de base des lois).

-> l'article 227-25 du CPP ne réprime que l'atteinte sexuelle sur mineur
de [moins de] quinze ans. En invoques-tu un autre ?

-> hors autres causes répréhensibles pénalement (viols, contexte
d'autorité sur le mineur...) non seulement le Conseil constitutionnel a
confirmé qu'un mineur de plus de quinze ans peut valablement consentir à
des relations sexuelles (avec ou sans pénétration, homo ou
hétérosexuelles) avec une personne majeure, mais ni cette autorité ni la
loi n'indiquent *dans ce contexte* (de consentement) la moindre limite
au jour (ou à la veille !) de sa majorité.

La limite ne semble exister que dans ta tête, et c'est bien intéressant
d'ailleurs ! :-)

--
Bird Feathers
dmkgbt
Le #26353631
Alain de Romecourt
> Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
> Jean-Luc Lahaye?
> Je n'y vois même pas d'injure...

>
><http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/20/julie-pietri-jean-luc-lahaye-jus
>tice_n_7339676.html?ncidübklnkfrhpmg00000001>
>

Mais si, il peut y avoir diffamation ! Je vais te faire la
démonstration à partir de ce que m'a expliqué un avocat, mais c'est
vrai que pour l'injure, c'est plus compliqué, selon lui.



Bon, la plaisanterie est presque sympathique même si elle contient
elle-même un soupçon de diffamation, à savoir :
"1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc "
C'est une allégation sous forme dubitative sur un fait prècis
attentatoire à l'honneur de Julie Pietri.

Mais cette plaisanterie comporte quelques grossières erreurs de droit
qu'on ne peut laisser prospérer et je me permets donc de sabrer dans le
texte pour les mettre en exergue.

(snip)

1ère erreur :
C'est donc logiquement moins grave de coïter avec une mineure de
15 ans et plus, qu'avec une mineure n'ayant pas atteint ses 15 ans,



"Mineure de 15 ans" signifie très exactement "qui a moins de 15 ans"donc
écrire "mineure de 15 ans et plus" est une grossière erreur
d'interprétation et faire la différence entre une mineure de 15 ans et
une mineure qui n'a pas atteint ses 15 ans, ressemble à une histoire de
Coluche ( quelle est la différence entre un pigeon?) vu que c'est la
même chose.

même si elle a déjà ses règles. Il faut savoir au passage que la mineure
est toujours présumée ne pas pouvoir donner son consentement à
l'accouplement,



Quand il s'agit de relations sexuelles entre mineurs de plus de 15 ans,
la loi est suffisamment floue pour que ça ne finisse pas au Tribunal.
C'est quand l'un est majeur et l'autre mineur que ça pose problème ( cas
JL Lahaye) ou quand l'un a plus de 15 ans et l'autre moins de 15 ans
(cas des petits merdeux d'un célèbre collège parisien)

2éme erreur :
même si son attitude peut être prise en compte au titre
des circonstances pour atténuer la peine (ce qui semble avoir été le
cas pour JJL dans l'affaire le concernant).



Les circonstances atténuantes ont disparu de facto en 1994 (Nouveau Code
Pénal) avec les peines minimales en deça desquelles le juge ne pouvait
pas aller.
Les circonstances aggravantes perdurent, je vous rassure.


Julie Piétri estime donc que cette phrase est une atteinte diffamatoire
à... à quoi au fait ? A son pouvoir de séduction ?



Normalement, la diffamation est censée être attentatoire à l'honneur.
Ceci dit, comme l'a fait remarquer nombre de fois l'excellent jr, sur
les groupes de droit et autres groupes de discussions techniques tels
que france.corse ou fr.soc.feminisme, personne ne s'est donné la peine
de définir ce qu'est l'honneur et cette notion reste assez subjective
quand il ne s'agit pas d'un quidam arborant une rosette à la boutonnière
ou un vêtement rigolo avec hermine ou fourragère.

Encore une :
Pour qu'il y ait diffamation, on doit en effet considérer que le fait
imputé n'est pas réel,



Aaaaaargh!
3ème et fatale erreur!
Vous confondez diffamation et calomnie.
Si la calomnie peut-être une diffamation, la diffamation n'est pas
forcément une calomnie.
Il est des faits précis qui sont vrais mais qui sont présumés
attentatoires à l'honneur s'ils sont divulgués.

" l"a" "v"ér"i"t"é"d"e"s" "f"a"i"t"s" d"i"f"f"a"m"a"t"o"i"r"e"s"
p"e"u"t" "t"o"u"j"o"u"r"s" "êt"r"e" p"r"o"u"v"ée.
T"o"u"t"e"f"o"i"s"," "c"e"t"t"e" d"i"s"p"o"s"i"t"i"o"n" "a"
l"i"m"i"t"é"l"e" "d"o"m"a"i"n"e" "d"e" "l"a" "p"r"e"u"v"e" "e"n
"én"o"n"ça"n"t" "t"r"o"i"s" "c"a"s" "d"a"n"s" "l"e"s"q"u"e"l"s"
"l"'e"x"c"e"p"t"i"o"n" "d"e" v"ér"i"t"é"n"'e"s"t" "p"a"s"
"o"u"v"e"r"t"e" ":" "l"o"r"s"q"u"e" l"'i"m"p"u"t"a"t"i"o"n"
c"o"n"c"e"r"n"e" "l"a" "v"i"e" p"r"i"v"ée" "("a")","
l"o"r"s"q"u"'e"l"l"e" "s"e" "r"éf"èr"e" "à d"e"s" "f"a"i"t"s" "q"u"i"
"o"n"t" "p"l"u"s" "d"e" "d"i"x" "a"n"s" "("b")" "o"u" "a"" "u"n"
"f"a"i"t" c"o"n"s"t"i"t"u"a"n"t" "u"n"e" "i"n"f"r"a"c"t"i"o"n"
a"m"n"i"s"t"i"ée" "o"u" "p"r"e"s"c"r"i"t"e" "o"u" "q"u"i" "a" "d"o"n"n"é
"l"i"e"u" "à"u"n"e" "c"o"n"d"a"m"n"a"t"i"o"n" e"f"f"a"c"ée" p"a"r"
"l"a" "r"éh"a"b"i"l"i"t"a"t"i"o"n" "o"u" "l"a" "r"év"i"s"i"o"n ("c")".""



ce qui voudrait donc dire :
1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc et qu'elle a
encore les moyens, en jouant les gamines dont il raffole, de le faire
bander comme un Turc et même de le faire jouir,



Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Julie Pietri.

2°) que JJL ne rêve que d'une chose en réalité, c'est se taper Julie
Pietri, peut-être déguisée en Bunny.



Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Jean-Luc Lahaye.

Allons plus loin.



Non, je ne crois pas que cette intromission dans la vie privée des gens
doive aller plus loin.



--
Signature en révision
dmkgbt
Le #26353640
(Supersedes pour oubli d'un morceau de phrase)

Alain de Romecourt
> Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
> Jean-Luc Lahaye?
> Je n'y vois même pas d'injure...

>
><http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/20/julie-pietri-jean-luc-lahaye-jus
>tice_n_7339676.html?ncidübklnkfrhpmg00000001>
>

Mais si, il peut y avoir diffamation ! Je vais te faire la
démonstration à partir de ce que m'a expliqué un avocat, mais c'est
vrai que pour l'injure, c'est plus compliqué, selon lui.



Bon, la plaisanterie est presque sympathique même si elle contient
elle-même un soupçon de diffamation, à savoir :
"1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc "
C'est une allégation sous forme dubitative sur un fait prècis
attentatoire à l'honneur de Julie Pietri.

Mais cette plaisanterie comporte quelques grossières erreurs de droit
qu'on ne peut laisser prospérer et je me permets donc de sabrer dans le
texte pour les mettre en exergue.

(snip)

1ère erreur :
C'est donc logiquement moins grave de coïter avec une mineure de
15 ans et plus, qu'avec une mineure n'ayant pas atteint ses 15 ans,



"Mineure de 15 ans" signifie très exactement "qui a moins de 15 ans"donc
écrire "mineure de 15 ans et plus" est une grossière erreur
d'interprétation et faire la différence entre une mineure de 15 ans et
une mineure qui n'a pas atteint ses 15 ans, ressemble à une histoire de
Coluche ( quelle est la différence entre un pigeon?) vu que c'est la
même chose.

même si elle a déjà ses règles. Il faut savoir au passage que la mineure
est toujours présumée ne pas pouvoir donner son consentement à
l'accouplement,



Quand il s'agit de relations sexuelles entre mineurs de plus de 15 ans,
la loi est suffisamment floue pour que ça ne finisse pas au Tribunal.
C'est quand l'un est majeur et l'autre mineur que ça pose problème ( cas
JL Lahaye) ou quand l'un a plus de 15 ans et l'autre moins de 15 ans ou
quand tout le monde a moins de 15 ans (cas des petits merdeux d'un
célèbre collège parisien)

2éme erreur :
même si son attitude peut être prise en compte au titre
des circonstances pour atténuer la peine (ce qui semble avoir été le
cas pour JJL dans l'affaire le concernant).



Les circonstances atténuantes ont disparu de facto en 1994 (Nouveau Code
Pénal) avec les peines minimales en deça desquelles le juge ne pouvait
pas aller.
Les circonstances aggravantes perdurent, je vous rassure.


Julie Piétri estime donc que cette phrase est une atteinte diffamatoire
à... à quoi au fait ? A son pouvoir de séduction ?



Normalement, la diffamation est censée être attentatoire à l'honneur.
Ceci dit, comme l'a fait remarquer nombre de fois l'excellent jr, sur
les groupes de droit et autres groupes de discussions techniques tels
que france.corse ou fr.soc.feminisme, personne ne s'est donné la peine
de définir ce qu'est l'honneur et cette notion reste assez subjective
quand il ne s'agit pas d'un quidam arborant une rosette à la boutonnière
ou un vêtement rigolo avec hermine ou fourragère.

Encore une :
Pour qu'il y ait diffamation, on doit en effet considérer que le fait
imputé n'est pas réel,



Aaaaaargh!
3ème et fatale erreur!
Vous confondez diffamation et calomnie.
Si la calomnie peut-être une diffamation, la diffamation n'est pas
forcément une calomnie.
Il est des faits précis qui sont vrais mais qui sont présumés
attentatoires à l'honneur s'ils sont divulgués.

" l"a" "v"ér"i"t"é"d"e"s" "f"a"i"t"s" d"i"f"f"a"m"a"t"o"i"r"e"s"
p"e"u"t" "t"o"u"j"o"u"r"s" "êt"r"e" p"r"o"u"v"ée.
T"o"u"t"e"f"o"i"s"," "c"e"t"t"e" d"i"s"p"o"s"i"t"i"o"n" "a"
l"i"m"i"t"é"l"e" "d"o"m"a"i"n"e" "d"e" "l"a" "p"r"e"u"v"e" "e"n
"én"o"n"ça"n"t" "t"r"o"i"s" "c"a"s" "d"a"n"s" "l"e"s"q"u"e"l"s"
"l"'e"x"c"e"p"t"i"o"n" "d"e" v"ér"i"t"é"n"'e"s"t" "p"a"s"
"o"u"v"e"r"t"e" ":" "l"o"r"s"q"u"e" l"'i"m"p"u"t"a"t"i"o"n"
c"o"n"c"e"r"n"e" "l"a" "v"i"e" p"r"i"v"ée" "("a")","
l"o"r"s"q"u"'e"l"l"e" "s"e" "r"éf"èr"e" "à d"e"s" "f"a"i"t"s" "q"u"i"
"o"n"t" "p"l"u"s" "d"e" "d"i"x" "a"n"s" "("b")" "o"u" "a"" "u"n"
"f"a"i"t" c"o"n"s"t"i"t"u"a"n"t" "u"n"e" "i"n"f"r"a"c"t"i"o"n"
a"m"n"i"s"t"i"ée" "o"u" "p"r"e"s"c"r"i"t"e" "o"u" "q"u"i" "a" "d"o"n"n"é
"l"i"e"u" "à"u"n"e" "c"o"n"d"a"m"n"a"t"i"o"n" e"f"f"a"c"ée" p"a"r"
"l"a" "r"éh"a"b"i"l"i"t"a"t"i"o"n" "o"u" "l"a" "r"év"i"s"i"o"n ("c")".""



ce qui voudrait donc dire :
1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc et qu'elle a
encore les moyens, en jouant les gamines dont il raffole, de le faire
bander comme un Turc et même de le faire jouir,



Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Julie Pietri.

2°) que JJL ne rêve que d'une chose en réalité, c'est se taper Julie
Pietri, peut-être déguisée en Bunny.



Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Jean-Luc Lahaye.

Allons plus loin.



Non, je ne crois pas que cette intromission dans la vie privée des gens
doive aller plus loin.



--
Signature en révision
Yannix
Le #26353638
Le 20/05/2015 17:05, a écrit :
[...]
Quant à Jean-Luc Lahaye qui serait un con, on est tous le con de quelqu'un, mais



Je pense que son avocat pourrait plaider que son niveau intellectuel
peut constituer de facto une circonstance atténuante.

X.
--
-----BEGIN PGP PUBLIC KEY BLOCK-----
Version: GnuPG v2.0.21-beta20 (MingW32)

mQENBFHyY7EBCADQ+p2Ra0eEHyBPXkJTUsUECgQ6MZnkHQzFJbK7Flk+ZaGhfqgP
BFA+2kEO15iDFXv5iKJX5TPoGmtLeW8d40ePnW0xIJddV2tzk4sDok5wsv76KMO/
UEo8rbxdqQUS8EGy/GsfBjCT8DZRUQ64mTyjZep3WHOmZJTCn58362Ijwtl/O3mx
gGbnv8Z4IJmufNQg96U6DlOkkYe5soFyU838mbqZ9No5Bfd7QGDE4DaNBnAV+w8K
Dk9Zj58T/D52FkOmaYKeo6wjlJ+cJNxreRVGQ4JqGZvQ2rTUEgl5tLTX+B4LtyQV
bHaGCCd2/fiLl7cxzjFJcRWNrKzCwzm8nKzxABEBAAG0IVlhbm4gUm9uZWwgPHlh
bm4ucm9uZWxAZ21haWwuY29tPokBPAQTAQIAJgIbAwcLCQgHAwIBBhUIAgkKCwQW
AgMBAh4BAheABQJR8mqvAhkBAAoJEMSp4Oo/0RVECe8IAMlhNYTa3Y4WufGwQqtU
nb83oOrsSLw3VVewGWCksRleJJsiO+nfphPXQWErAMfstOMPx083FlajbvoFy7ow
p+YdghcxFqfS9gIX8fATYxZHLQnDMpXK2kh/PoSvrhdKWfkzo0CEsJHEITCCuXWP
uccxunHzfqS5e9SdEPZqXgjUhKXirGlR8ZAD87s6k18YendvvJpFvvHyr3p4InX3
sT757ZGRwx7XKqJ2K8MPCCYnokO6i+n9qQn+Ntla/BAFkUSthlIamwIDR7T97y3k
ahhfvf0alUF0f3vBNL00yDOf87bPVERzinaNx9oo/oL7fDjD7Xor0IvEnACbqIni
FbW0G1lhbm4gUm9uZWwgPHlyb25lbEBmcmVlLmZyPokBOQQTAQIAIwUCUfJrFwIb
AwcLCQgHAwIBBhUIAgkKCwQWAgMBAh4BAheAAAoJEMSp4Oo/0RVEwd8H/iy8HugY
dDf94ggEnGlnIkXiYyyDWMNWxVNvgYkerGKskzl43RN5UjwqiaRICeEiBL/jC6Os
d5tAznUSWGTUsJpbcZLv/PBfkzbSOHs+COfQoeqHdFVu/uqV2ooVi1nJDzKRbV0D
0+/hjM5i6mIdCgB74TLMsjEL2uV5PBNJVCZE5IRIYX3aOxvut9tCDkGd/lPQ0/7B
jRzBE/22ak1Mo5caGFPB+H8siLURy0dcitCu8L+H4jCPo+bb+MxndqmSlV/OBngj
uRPNBk58RlLeGsp/D6W4PY2crMUViQHBZutqRQVZDkyiqgu8usAn3BsRuVaucYCF
moHOnMkk8OGnVb25AQ0EUfJjsQEIALXHE7+f8srHumXBYDCgCuQ7bO6U948V0g4r
n5mSQuzgpIZuDL8Wo6VGOV4bW4Vxv45OVwM5BDwg+ufXGdBRnum/MVfjXZpQgxKM
9GFA6V7tVYdz0W4UcddpmRLyzHiRl2L9yGBVSbh18k7YbkBZ8Ih0WRwzbzLw/C9g
xqbRvi9RsLd7z8oJr64bKkksnSAJLUHBYBSXBR9LQK9DlNOfNVIo3Gii9mvhQb9k
f1tSfNU0nm/k4YqVjTcR+p6nGa7q2XyP8TrJPe/0HIjcNCKNhOrw7RFp8Ju+alD1
iU76hvEBoAX7R1BnIDa/rMm8J6lJ2hsQbXZvkofVZn7bWa34R8UAEQEAAYkBHwQY
AQIACQUCUfJjsQIbDAAKCRDEqeDqP9EVRFjAB/92vaXmq+lybDrvybJgs0rYTYV3
QcnrW+9py9rncBJLksTlX7AY++RWj0fAi7wLwWhCr26y6eCONXer1+yl+XYdeqns
PM98T7ZOhI/hc+AG7NadXwZ6N1xCe8rrpHhVE0zs7eTyhGc8qNlRqbDZnbIaCmbr
U7rUZsPdAaRpPAWBVgBkLqmMs++cKtp/kgNGwBJfmU6G3BRa/WQ9rxMK1XnIptKL
oayty3qV+7iQcvCY2Xv02/yuoXgAJKxoZiLgwMODk0s1z9goD9ghRTTlYkET/rZF
tNAf+1DebRJ7pjzmnFYJY3EKm1scgEsS+veVURokNiS13Lo8Z3mariPS4WPK
ëLC
-----END PGP PUBLIC KEY BLOCK-----
dmkgbt
Le #26353637
Dominique G.
(Supersedes pour oubli d'un morceau de phrase)

Alain de Romecourt
> > Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
> > Jean-Luc Lahaye?
> > Je n'y vois même pas d'injure...
>
> >
> ><http://www.huffingtonpost.fr/2015/05/20/julie-pietri-jean-luc-lahaye-jus
> >tice_n_7339676.html?ncidübklnkfrhpmg00000001>
> >

> Mais si, il peut y avoir diffamation ! Je vais te faire la
> démonstration à partir de ce que m'a expliqué un avocat, mais c'est
> vrai que pour l'injure, c'est plus compliqué, selon lui.

Bon, la plaisanterie est presque sympathique même si elle contient
elle-même un soupçon de diffamation, à savoir :
"1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc "
C'est une allégation sous forme dubitative sur un fait prècis
attentatoire à l'honneur de Julie Pietri.

Mais cette plaisanterie comporte quelques grossières erreurs de droit
qu'on ne peut laisser prospérer et je me permets donc de sabrer dans le
texte pour les mettre en exergue.

(snip)

1ère erreur :
> C'est donc logiquement moins grave de coïter avec une mineure de
> 15 ans et plus, qu'avec une mineure n'ayant pas atteint ses 15 ans,

"Mineure de 15 ans" signifie très exactement "qui a moins de 15 ans"donc
écrire "mineure de 15 ans et plus" est une grossière erreur
d'interprétation et faire la différence entre une mineure de 15 ans et
une mineure qui n'a pas atteint ses 15 ans, ressemble à une histoire de
Coluche ( quelle est la différence entre un pigeon?) vu que c'est la
même chose.

> même si elle a déjà ses règles. Il faut savoir au passage que la mineure
> est toujours présumée ne pas pouvoir donner son consentement à
> l'accouplement,

Quand il s'agit de relations sexuelles entre mineurs de plus de 15 ans,
la loi est suffisamment floue pour que ça ne finisse pas au Tribunal.
C'est quand l'un est majeur et l'autre mineur que ça pose problème ( cas
JL Lahaye) ou quand l'un a plus de 15 ans et l'autre moins de 15 ans ou
quand tout le monde a moins de 15 ans (cas des petits merdeux d'un
célèbre collège parisien)

2éme erreur :
> même si son attitude peut être prise en compte au titre
> des circonstances pour atténuer la peine (ce qui semble avoir été le
> cas pour JJL dans l'affaire le concernant).

Les circonstances atténuantes ont disparu de facto en 1994 (Nouveau Code
Pénal) avec les peines minimales en deça desquelles le juge ne pouvait
pas aller.
Les circonstances aggravantes perdurent, je vous rassure.

>
> Julie Piétri estime donc que cette phrase est une atteinte diffamatoire
> à... à quoi au fait ? A son pouvoir de séduction ?

Normalement, la diffamation est censée être attentatoire à l'honneur.
Ceci dit, comme l'a fait remarquer nombre de fois l'excellent jr, sur
les groupes de droit et autres groupes de discussions techniques tels
que france.corse ou fr.soc.feminisme, personne ne s'est donné la peine
de définir ce qu'est l'honneur et cette notion reste assez subjective
quand il ne s'agit pas d'un quidam arborant une rosette à la boutonnière
ou un vêtement rigolo avec hermine ou fourragère.

Encore une :
> Pour qu'il y ait diffamation, on doit en effet considérer que le fait
> imputé n'est pas réel,

Aaaaaargh!
3ème et fatale erreur!
Vous confondez diffamation et calomnie.
Si la calomnie peut-être une diffamation, la diffamation n'est pas
forcément une calomnie.
Il est des faits précis qui sont vrais mais qui sont présumés
attentatoires à l'honneur s'ils sont divulgués.



(Houlà, le copier/coller n'est pas passé, je supprime)





> ce qui voudrait donc dire :
> 1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc et qu'elle a
> encore les moyens, en jouant les gamines dont il raffole, de le faire
> bander comme un Turc et même de le faire jouir,

Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Julie Pietri.

> 2°) que JJL ne rêve que d'une chose en réalité, c'est se taper Julie
> Pietri, peut-être déguisée en Bunny.

Diffamation sous forme dubitative à l'encontre de Jean-Luc Lahaye.
>
> Allons plus loin.

Non, je ne crois pas que cette intromission dans la vie privée des gens
doive aller plus loin.




--
Signature en révision
jr
Le #26353644
"Alain de Romecourt"
Quelqu'un voit une diffamation possible dans les propos de ce con de
Jean-Luc Lahaye?
Je n'y vois même pas d'injure...






Mais si, il peut y avoir diffamation ! Je vais te faire la démonstration
à partir de ce que m'a expliqué un avocat, mais c'est vrai que pour
l'injure, c'est plus compliqué, selon lui.

Reprenons donc ce qui peut concerner Julie Piétri dans la logorrhée de JLL :

Jean-Luc L a déclaré, selon le Figaro, "Je ne vais quand même pas me
taper Julie Pietri!", phrase dite dans un contexte où JJL expliquait
qu'il était attiré par les jeunes filles sorties de la puberté, en
précisant '*majeures sexuelles*', ce qui ne veut rien dire en droit quant
à la libre volonté de ces gamines de coïter avec un majeur, mais est pour
certains pédophiles une extrapolation connue à partir de la différence de
répression entre les victimes de moins de 15 ans et les victimes de 15
ans et plus (jusqu'à la veille du jour des 18 ans). Le droit français
considère en effet que la puberté est en moyenne à 15 ans. Il est des
pays où c'est neuf ans, et d'autres où c'est plus de 15 ans. C'est donc
logiquement moins grave de coïter avec une mineure de 15 ans et plus,
qu'avec une mineure n'ayant pas atteint ses 15 ans, même si elle a déjà
ses règles. Il faut savoir au passage que la mineure est toujours
présumée ne pas pouvoir donner son consentement à l'accouplement, même si
son attitude peut être prise en compte au titre des circonstances pour
atténuer la peine (ce qui semble avoir été le cas pour JJL dans l'affaire le concernant).



Quelle soupe.

Un enfant de plus de 15 ans peut parfaitement baiser sans envoyer son
partenaire en prison. Il y a juste le détournement de mineur qui pourrait
s'appliquer le cas échéant en tirant les poils du cul et si les parents
s'en mêlent. Rien a voir avec la puberté.

En dessous de 15 ans avec un adulte, l'adulte est pénalisé. Mais *pas de
viol* si elle est consentante (atteinte sexuelle). Si l'enfant est très
jeune, et il n'y a pas d'âge limite dans la loi, on considère qu'il n'y a
pas de consentement (viol par surprise). Mais on a vu une cour refuser la
qualification de viol par surprise dans une affaire consentante parce que
la fille -12 ans je crois- était prostituée.

Tout ça se complique dans les hypothèses 14 ans-17 ans et autres
combinaisons, puisque la lettre de la loi pénalise une baise entre deux
co-lycéens dans certaines classes.


--
Naturellement trouble.
Cl.Massé
Le #26353651
"Dominique G." a écrit dans le message de groupe de discussion :
1m4qgwh.1kc0rddshbk9fN%

Bon, la plaisanterie est presque sympathique même si elle contient
elle-même un soupçon de diffamation, à savoir :
"1°) qu'elle meurt d'envie de se taper le vieux Jean-Luc "
C'est une allégation sous forme dubitative sur un fait prècis attentatoire à
l'honneur de Julie Pietri.



Il n'y a rien de déshonorant à vouloir "se taper quelqu'un," encore une fois
même si ça ne lui plait pas qu'on le sache et même si c'est une femme. (Un
homme qui se prend une veste, c'est "normal," mais les femmes ne prennent même
pas le risque.) D'ailleurs, il y a probablement une histoire sous-jacente entre
ces deux-là, deux enfants terribles des eighties. C'est surement pour ça qu'il
l'a citée, et qu'elle a pris la mouche (et un râteau, mais il n'y a pas de
raison que ça n'arrive pas aussi aux femmes, égalité!) Mais cela ne nous
re-gar-de pas.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Alain de Romecourt
Le #26353659
Merci d'avoir compris que ce n'était qu'une intervention pour rire.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme