digigraphie // tirage argentique

Le
Ricco
Salut

vous trouverez en lien quelques entretiens et réflexions sur l'impression
jet d'encre, la Digigraphie, moi, je pense que vu ce dont on dispose encore
comme papiers n&b , les tirages jet d'encre ont supplanté l'argentique, et
les possibilités des logiciels qui viennent se substituer aux tireurs sous
les agrandisseurs ne font qu' y ajouter, bien sûr il s'agit là d'un procédé
rigoureux, qui n'est pas a la portée d'une petite machine et met en oeuvre
des réglages et contrôles poussés, mais il en était de même avec un tirage
qualité exposition.
c'est là :


http://www.photographie.com/index.php?pubid4189&secid=2&rubid=8&pag=1&serid=

--
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Claudio Bonavolta
Le #1644078
On 9 août, 12:24, "Ricco" wrote:
Salut

vous trouverez en lien quelques entretiens et réflexions sur l'impressi on
jet d'encre, la Digigraphie, moi, je pense que vu ce dont on dispose enco re
comme papiers n&b , les tirages jet d'encre ont supplanté l'argentique, et
les possibilités des logiciels qui viennent se substituer aux tireurs s ous
les agrandisseurs ne font qu' y ajouter, bien sûr il s'agit là d'un p rocédé
rigoureux, qui n'est pas a la portée d'une petite machine et met en oeu vre
des réglages et contrôles poussés, mais il en était de même ave c un tirage
qualité exposition.
c'est là :

http://www.photographie.com/index.php?pubid4189&secid=2&rubid=8& pa...

--
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr


La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch

Ricco
Le #1644077
Claudio Bonavolta wrote:



La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...


ça peut être vu comme ça, moi même, je me pose la question, néanmoins ,
disposant de matériel éligible digigraphie, ça m'intéresse de savoir
comment ça peut être perçu de l'extérieur
par ailleurs, il est sûr qu on peut faire un travail de grande qualité
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #1644075
Claudio Bonavolta wrote:

La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...


Si.
En bon français d'ailleurs on devrait dire numerigraphie, parce
qu'écrire avec le doigt ça fait des pâtés.

Noëlle Adam.

Claudio Bonavolta
Le #1644074
On 9 août, 14:29, "Ricco" wrote:
Claudio Bonavolta wrote:
La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...


ça peut être vu comme ça, moi même, je me pose la question, néa nmoins ,
disposant de matériel éligible digigraphie, ça m'intéresse de sav oir
comment ça peut être perçu de l'extérieur
par ailleurs, il est sûr qu on peut faire un travail de grande qualit é
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr


Ben, si tu arrives à reprendre ce marketing pour ton compte dans ton
enseigne, faut pas te gêner.
Le quidam standard sera heu-reux de tirages labellisés, comme il a
bien de la peine à juger lui-même de la qualité d'un tirage, que ce
soit écrit noir sur blanc va singulièrement le rassurer et te
permettre de demander des tarifs plus conséquents.

Ca te changeras de passer d'un bon boulot sous-évalué à du travail
honnête sur-évalué ! :-)
La différence, c'est que dans le deuxième cas, tu peux éventuellement
en vivre.

C'est bien le marketing quand on arrive à être payé 20'000$ pour la
retouche d'une couverture de magazine, non ? :-)

Reste à voir ce qu'Epson impose pour donner ce label, que ce soit sur
un plan contrôle qualité ou sur un plan beaucoup plus bassement
financier (si tu poses la question, fais-nous savoir) ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch


Claudio Bonavolta
Le #1644073
On 9 août, 15:57, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Claudio Bonavolta wrote:
La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...


Si.
En bon français d'ailleurs on devrait dire numerigraphie, parce
qu'écrire avec le doigt ça fait des pâtés.

Noëlle Adam.


Effectivement, de gros pixels en perspective ...

Claudio Bonavolta
http://www.bonavolta.ch


Charles VASSALLO
Le #1644072
Ricco wrote:
vous trouverez en lien quelques entretiens et réflexions sur
l'impression jet d'encre, la Digigraphie, moi, je pense que vu ce dont
on dispose encore comme papiers n&b , les tirages jet d'encre ont
supplanté l'argentique, et les possibilités des logiciels qui viennent
se substituer aux tireurs sous les agrandisseurs ne font qu' y ajouter,
bien sûr il s'agit là d'un procédé rigoureux, qui n'est pas a la portée
d'une petite machine et met en oeuvre des réglages et contrôles poussés,
mais il en était de même avec un tirage qualité exposition.
c'est là :
http://www.photographie.com/index.php?pubid4189&secid=2&rubid=8&pag=1&serid=


Les tirages argentiques ne sont pas encore morts. J'ai un copain qui
fait des barytés virés aux petits oignons qui me paraissent encore hors
d'atteinte. Mais le compliment se retourne : on fait en tirage numérique
des choses définitivement hors de portée du tirage argentiques. Bref, le
numérique est très bien.

Si j'ai bien compris, la digigraphie n'est rien d'autre qu'une chaîne de
tirage Epson étroitement contrôlée par Epson, avec en plus un système
d'authentification dont je n'ai pas compris la nature. Mais ça ne fait
probablement pas un meilleur travail d'impression que n'importe autre
machine à encres Ultrachrome (ou autres, piezo, UT7, Lyson...) placée
en de bonnes mains — ça commence avant les vieilles 2100. Et les
dimensions des tirages font le reste. Tu entends, Noëlle? Les documents
feuilletés par JF Bauret dans la dernière page sont des tirages A2 à ta
portée... Et bien sûr un labo "digigraphie" peut faire plus grand
encore, si on a de gros fichiers à la hauteur.

Perso, j'ai été ravi d'écouter Gallois et Bauret chanter les louanges du
papier « à toucher » et protester contre tout verre ou plastique de
protection.

Charles

Ricco
Le #1644071
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" <"YoudontNeedThatNeither wrote:
Claudio Bonavolta wrote:

La Digigraphie, c'est pas ce label aux relents d'outil marketing
d'Epson ?
L'article a un sacré look de publi-reportage ...


Si.
En bon français d'ailleurs on devrait dire numerigraphie, parce
qu'écrire avec le doigt ça fait des pâtés.


c'est une marque déposée Epson , faut pas leur demander des subtilités de la
langue francaise

--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr


Ricco
Le #1644070
Claudio Bonavolta wrote:


Ben, si tu arrives à reprendre ce marketing pour ton compte dans ton
enseigne, faut pas te gêner.
Le quidam standard sera heu-reux de tirages labellisés, comme il a
bien de la peine à juger lui-même de la qualité d'un tirage, que ce
soit écrit noir sur blanc va singulièrement le rassurer et te
permettre de demander des tarifs plus conséquents.


je ne pense pas qu il existe vraiment un créneau pour le particuliers, ou
alors par d'autres chemins et c'est pas un truc qu on vend au coin de la rue
, comme un " photoboutiquier "

Ca te changeras de passer d'un bon boulot sous-évalué à du travail
honnête sur-évalué ! :-)
La différence, c'est que dans le deuxième cas, tu peux éventuellement
en vivre.


s' c'etait seulement a son juste prix, ca conviendrait, crois moi

C'est bien le marketing quand on arrive à être payé 20'000$ pour la
retouche d'une couverture de magazine, non ? :-)


oui, mais le quidam dont on parle ne fait pas de digigraphie, trop petit
pour lui



Reste à voir ce qu'Epson impose pour donner ce label, que ce soit sur
un plan contrôle qualité ou sur un plan beaucoup plus bassement
financier (si tu poses la question, fais-nous savoir) ...


Epson demande une machine série 7600, 9600 ou 7800 9800, les papiers
validés, certains comme le arche ne provenant pas de leur marque, Hannemule
est validé et d'autres, mais pas des masses
il faut donc les profils qui vont avec, un étalonnage suivi par eux, ou par
toi si tu as le spectro, et tu as une pince a repousser avec ton label
un engagement a ne jamais imprimer plus de tirages d'auteur que celui ci
demande, comme par exemple le nombre d'epreuves d'artistes prévu par l'
Agessa
un peu comme en lithographie, on détruisait la pierre une fois la quantité
pressée.
ils le disent bien, c'est un engagement moral, mais dans tout ça, ni
l'artiste ni le prestataire n'ont intérêt a en imprimer plus que la série
originale
ça a été créé pour constituer un label de qualité, pour l'instant il y a peu
de gens qui en font et Central Colo, par exemple ne passe pas pour un
faiseur.
ce un plan pécuniaire, ça ne coûte pas spécialement cher, enfin, si on a
déjà la machine.
je ne pense pas que ce soit uniquement pour des raisons d'argent, parce que
ça ne représentera probablement jamais un gros marché, c'est plutôt de
prestige.
--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

Ricco
Le #1644069
Claudio Bonavolta wrote:

Effectivement, de gros pixels en perspective ...


les pixels ne viennent pas de la machine

--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

Ricco
Le #1644068
Charles VASSALLO wrote:

Les tirages argentiques ne sont pas encore morts. J'ai un copain qui
fait des barytés virés aux petits oignons qui me paraissent encore
hors d'atteinte.
et tu as aussi vu le boulot que c'est, j'ai connu et si on fait pour

archiver, c'est encore pire.

Mais le compliment se retourne : on fait en tirage
numérique des choses définitivement hors de portée du tirage
argentiques. Bref, le numérique est très bien.


exact

Si j'ai bien compris, la digigraphie n'est rien d'autre qu'une chaîne
de tirage Epson étroitement contrôlée par Epson, avec en plus un
système d'authentification dont je n'ai pas compris la nature.


c'est une pince a marquer le papier, un sceau de confirmation, identifiable
, fait par Epson


Mais
ça ne fait probablement pas un meilleur travail d'impression que
n'importe autre machine à encres Ultrachrome (ou autres, piezo, UT7,
Lyson...) placée en de bonnes mains — ça commence avant les vieilles
2100. Et les dimensions des tirages font le reste.


ce sont les encres Ultrachrome et K3, moi ayant une 9600, ca va, du reste,
c'est apparu avant la serie 7800/9800


Tu entends Noëlle? Les documents feuilletés par JF Bauret dans la dernière
page
sont des tirages A2 à ta portée...


absolument, reste la calibration de la chaîne

Et bien sûr un labo "digigraphie peut faire plus grand encore, si on a de
gros fichiers à la hauteur.

j'ai fait ouvent des tirages de cartes postales en rapport 10 , soit 1.50 x
1 mètre

Perso, j'ai été ravi d'écouter Gallois et Bauret chanter les louanges
du papier « à toucher » et protester contre tout verre ou plastique de
protection.


je dirais bien a Bauret qu on regarde avec les yeux, mais il est vrai que la
texture, la " main " du papier, la surface, couleur, sont des éléments très
intéressants.
comme je disais a mes clients, a la place de " mat ou brillant " la gamme en
papier est importante, mais ça ne se vend pas au bord de la rue chez un
photoboutiquier.
le coup verre / plastique m'a plu aussi
Bauret que j'ai connu chez Central quand j'etais jeune n'est pas devenu plus
sympathique avec l'age, a cette époque il faisait des photos de ventres de
femmes enceintes peintes avec des spirales, des trucs comme ça, a l'époquue
ça choquait !

--
Ricco
d.francoise32[NOPouriel]@aliceadsl.fr

Publicité
Poster une réponse
Anonyme