Digiscopie : Equipement et réglages optimaux

Le
hervemougeot
Bonjour à tous,

La digiscopie vous connaissez ?

la digiscopie est une technique photographique qui permet, par
couplage d'une longue-vue et d'un appareil photo numérique, d'obtenir
des facteurs de grossissement de 30 à 100. A titre de comparaison, un
téléobjectif de 300 mm monté sur un appareil réflex donne un
grossissement de 6.

Cette technique fait donc merveille pour l'astronomie et pour la
photographie d'animaux, situés au loin.

l'intérêt de la digiscopie est évident: photographier des animaux de
très loin, directement dans leur milieu naturel, sans les déranger.
On peut alors obtenir des clichés d'une rare vérité. Les parcs
animaliers et ornithologiques sont une source inépuisable de sujets.

Rien ne vous empêche, également, de jouer les paparazzi et de
mitrailler vos stars préférées à leur insu. Mais là, nous abordons=
un
autre domaine, semé d'embûches !



Pour découvrir cette technique et télécharger un petit logiciel,
libre d'accès, qui vous permettra de choisir le meilleur équipement,
je vous propose de visiter mon blog :

http://hervemougeot.unblog.fr/digiscopie/
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Florent
Le #3438561
Bonjour à tous,

La digiscopie vous connaissez ?

la digiscopie est une technique photographique qui permet, par
couplage d'une longue-vue et d'un appareil photo numérique, d'obtenir
des facteurs de grossissement de 30 à 100. A titre de comparaison, un
téléobjectif de 300 mm monté sur un appareil réflex donne un
grossissement de 6.

Cette technique fait donc merveille pour l'astronomie et pour la
photographie d'animaux, situés au loin.

l'intérêt de la digiscopie est évident: photographier des animaux de
très loin, directement dans leur milieu naturel, sans les déranger.
On peut alors obtenir des clichés d'une rare vérité. Les parcs
animaliers et ornithologiques sont une source inépuisable de sujets.

Rien ne vous empêche, également, de jouer les paparazzi et de
mitrailler vos stars préférées à leur insu. Mais là, nous abordons un
autre domaine, semé d'embûches !



Pour découvrir cette technique et télécharger un petit logiciel,
libre d'accès, qui vous permettra de choisir le meilleur équipement,
je vous propose de visiter mon blog :

http://hervemougeot.unblog.fr/digiscopie/


en astro amateur, la qualité du suivi, du ciel, etc. est souvent en
dessous de la qualité optique du matériel... par contre pour ce qui
est, par exemple, de l'animalier.... c'est vraiment trop mauvais...
berk...

j'ai testé avec mon matériel, et rien ne vaut un bon objectif pour les
zanimals

filh
Le #3438351
hervemougeot
Bonjour à tous,

La digiscopie vous connaissez ?


C'est quand on photographie les empreintes digitales ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org

hervemougeot
Le #3438221
On 27 nov, 17:55, Florent





Bonjour à tous,

La digiscopie vous connaissez ?

la digiscopie est une technique photographique qui permet, par
couplage d'une longue-vue et d'un appareil photo numérique, d'obtenir
des facteurs de grossissement de 30 à 100. A titre de comparaison, un
téléobjectif de 300 mm monté sur un appareil réflex donne un
grossissement de 6.

Cette technique fait donc merveille pour l'astronomie et pour la
photographie d'animaux, situés au loin.

l'intérêt de la digiscopie est évident: photographier des animaux de
très loin, directement dans leur milieu naturel, sans les déranger.
On peut alors obtenir des clichés d'une rare vérité. Les parcs
animaliers et ornithologiques sont une source inépuisable de sujets.

Rien ne vous empêche, également, de jouer les paparazzi et de
mitrailler vos stars préférées à leur insu. Mais là, nous abor dons un
autre domaine, semé d'embûches !

Pour découvrir cette technique et télécharger un petit logiciel,
libre d'accès, qui vous permettra de choisir le meilleur équipement,
je vous propose de visiter mon blog :

http://hervemougeot.unblog.fr/digiscopie/


en astro amateur, la qualité du suivi, du ciel, etc. est souvent en
dessous de la qualité optique du matériel... par contre pour ce qui
est, par exemple, de l'animalier.... c'est vraiment trop mauvais...
berk...

j'ai testé avec mon matériel, et rien ne vaut un bon objectif pour les
zanimals- Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -



Comme souvent, la vérité est un peu au milieu, je m'explique :

pour l'astro, vous avec complètement raison, la digiscopie, ou
prpjection afocale, n'est valable que pour la lune le soleil ou les
éclipses.
En tout état de cause, optiquement un montage objectif téléscope
+oculaire télecope + objectif APN est forcément moins performant qu'un
"doublet" objectif + oculaire.

pour la photographie animalière tout dépend du sujet :

si l'animal n'est pas trop éloigné, rien ne remplace un bon reflex
avec zoom 300
si l'animal est très éloigné, vous aurez un meilleur résultat, avec la
digiscopie, car à agrandissement égal, le grossissement optique du
digiscope sera plus performant que la résolution maximale du capteur

à vous de voir, mais faites vous-même des essais, je serais étonné q ue
vous ne soyez pas convaincu par cette technique, cantonnée dans son
domaine. :-)


hervemougeot
Le #3438211
On 27 nov, 20:41, (FiLH) wrote:
hervemougeot
Bonjour à tous,

La digiscopie vous connaissez ?


C'est quand on photographie les empreintes digitales ?

FiLH

--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle .
Roland Barthes.http://www.filh.org


pourquoi pas ? :-))


Pierre Pallier
Le #3438191
Hello, hervemougeot a écrit dans

pourquoi pas ? :-))


Pas de problème.
--
Pierre.
Mes photographies : La FAQ de frp : Les news avec 40tude Dialog : http://perso.wanadoo.fr/pierre.pallier/Dialog

Jean-Claude Péclard
Le #3438181

...
pour la photographie animalière tout dépend du sujet :

si l'animal n'est pas trop éloigné, rien ne remplace un bon reflex
avec zoom 300
si l'animal est très éloigné, vous aurez un meilleur résultat, avec la
digiscopie, car à agrandissement égal, le grossissement optique du
digiscope sera plus performant que la résolution maximale du capteur


De nombreux photographes animaliers ont tâté de la digi, avec des succès
divers.
Si l'animal est éloigné, on aura des problèmes de diffraction de l'air et
des photos imbuvables !
Faire de la digiscopie en pensant faire de bonnes photos de loin est une
utopie et un mensonge balancé aux oreilles de nombreuses personnes qui
veulent faire de l'animalier à bon marché.
(Si c'était vraiment bon, les paparazzis auraient déjà mis la main sur la
technique :-)
Les bonnes digi sont faites à des distances inférieures à 30 mètres. (et
avec une lunette de pointe, Swarowski, Leica ou similaire) Là, on arrive à
exceller.
Donc la digiscopie ne permet pas de prendre de raccourcis dans
l'apprentissage et la connaissance des éspèces à photographier, ni de faire
des économies sur le montage d'affût et des heures de guet.
Cependant, sa force est plutôt dans l'enregistrement d'images ayant pour
but l'identification ultérieure, ou simplement de souvenirs personnels.
En bref et malheureusement, en plus des connaissances, la photo animalière
reste un histoire de matos cher !

--
Salut,
Jean-Claude
www.maintenant.ch

hervemougeot
Le #3438161
On 28 nov, 17:32, Jean-Claude Péclard <"jean-claude"at
"maintenant.ch"> wrote:

...
pour la photographie animalière tout dépend du sujet :

si l'animal n'est pas trop éloigné, rien ne remplace un bon reflex
avec zoom 300
si l'animal est très éloigné, vous aurez un meilleur résultat, a vec la
digiscopie, car à agrandissement égal, le grossissement optique du
digiscope sera plus performant que la résolution maximale du capteur


De nombreux photographes animaliers ont tâté de la digi, avec des succ ès
divers.
Si l'animal est éloigné, on aura des problèmes de diffraction de l'a ir et
des photos imbuvables !
Faire de la digiscopie en pensant faire de bonnes photos de loin est une
utopie et un mensonge balancé aux oreilles de nombreuses personnes qui
veulent faire de l'animalier à bon marché.
(Si c'était vraiment bon, les paparazzis auraient déjà mis la main s ur la
technique :-)
Les bonnes digi sont faites à des distances inférieures à 30 mètre s. (et
avec une lunette de pointe, Swarowski, Leica ou similaire) Là, on arrive à
exceller.
Donc la digiscopie ne permet pas de prendre de raccourcis dans
l'apprentissage et la connaissance des éspèces à photographier, ni d e faire
des économies sur le montage d'affût et des heures de guet.
Cependant, sa force est plutôt dans l'enregistrement d'images ayant pour
but l'identification ultérieure, ou simplement de souvenirs personnels.
En bref et malheureusement, en plus des connaissances, la photo animaliè re
reste un histoire de matos cher !

--
Salut,
Jean-Claudewww.maintenant.ch




Bonsoir Jean-Claude

Je suis globalement d'accord avec toi, je ne cherche pas à défendre
cette technique à tout crin.
Au plan de la qualité des images, "y a pas photo" comme on dit, sinon
ça se saurait dans le monde des paparazzi professionnels :-).
C'est vrai que pour des sujets très éloignés, la diffraction de l'air
et les perturbations athmosphériques feront perdre la plus grande
partie du gain optique du dispositif.


Je pense qu'il faut cantonner et juger cette technique, dans le
domaine dans lequel elle excelle et qui avait été parfaitement défini
et limité par son "créateur", feu M Laurence POH :
Disposer d'un matériel maniable et léger, en accompagnement de
l'équipement habituel des ornithologues, c'est à dire une bonne
lunette apo de 70 à 80 mm, pour saisir quelques scènes animalières
soit rares soit criantes de vérité, parce que l'on est à 100 m du
sujet.
Alors, au fond, peu importe la qualité technique réelle de la photo,
ce qui compte c'est l'instant photographié.
A cet égard les petits APN compacts sont un outil incomparable.
Après tout, M DOISNEAU a réalisé des chefs d'oeuvre immortels avec des
cailloux", dont personne ne voudrait aujourd'hui.

Les ornithologues "professionnels" utilisent d'ailleurs les 2
techniques : un reflex avec un excellent 100-300mm, pour les clichés
de qualité, et un petit APN, en appui "digiscopique", pour quelques
scènes fugaces et rares.

Et puis il ya le buget : pour 500 à 1 000 EURO, un adolescent ou "M. tout
le monde" pourront faire l'apprentissage de la photographie
animalière, en réalisant des photos souvenir, pas plus nulles que
leurs photos de plage ou d'anniversaire.
Ok avec toi, elles ne seront jamais publiées dans les revues
spécialisées.

Je suis curieux de beaucoup de choses, et je t'invite à consulte mon
blog à cet égard, http://hervemougeot.unblog.fr/ ,
et la digiscopie me paraît une avancée intéressante dans la photo,
avec l'apparition de ces petits APN fabuleux.

Amicalement, Hervé


Florent
Le #3438131
hervemougeot a pensé très fort :
On 28 nov, 17:32, Jean-Claude Péclard <"jean-claude"at
"maintenant.ch"> wrote:

...
pour la photographie animalière tout dépend du sujet :
si l'animal n'est pas trop éloigné, rien ne remplace un bon reflex
avec zoom 300
si l'animal est très éloigné, vous aurez un meilleur résultat, avec la
digiscopie, car à agrandissement égal, le grossissement optique du
digiscope sera plus performant que la résolution maximale du capteur


De nombreux photographes animaliers ont tâté de la digi, avec des succès
divers.
Si l'animal est éloigné, on aura des problèmes de diffraction de l'air et
des photos imbuvables !
Faire de la digiscopie en pensant faire de bonnes photos de loin est une
utopie et un mensonge balancé aux oreilles de nombreuses personnes qui
veulent faire de l'animalier à bon marché.
(Si c'était vraiment bon, les paparazzis auraient déjà mis la main sur la
technique :-)
Les bonnes digi sont faites à des distances inférieures à 30 mètres. (et
avec une lunette de pointe, Swarowski, Leica ou similaire) Là, on arrive à
exceller.
Donc la digiscopie ne permet pas de prendre de raccourcis dans
l'apprentissage et la connaissance des éspèces à photographier, ni de faire
des économies sur le montage d'affût et des heures de guet.
Cependant, sa force est plutôt dans l'enregistrement d'images ayant pour
but l'identification ultérieure, ou simplement de souvenirs personnels.
En bref et malheureusement, en plus des connaissances, la photo animalière
reste un histoire de matos cher !

--
Salut,
Jean-Claudewww.maintenant.ch




Bonsoir Jean-Claude

Je suis globalement d'accord avec toi, je ne cherche pas à défendre
cette technique à tout crin.
Au plan de la qualité des images, "y a pas photo" comme on dit, sinon
ça se saurait dans le monde des paparazzi professionnels :-).
C'est vrai que pour des sujets très éloignés, la diffraction de l'air
et les perturbations athmosphériques feront perdre la plus grande
partie du gain optique du dispositif.


Je pense qu'il faut cantonner et juger cette technique, dans le
domaine dans lequel elle excelle et qui avait été parfaitement défini
et limité par son "créateur", feu M Laurence POH :
Disposer d'un matériel maniable et léger, en accompagnement de
l'équipement habituel des ornithologues, c'est à dire une bonne
lunette apo de 70 à 80 mm, pour saisir quelques scènes animalières
soit rares soit criantes de vérité, parce que l'on est à 100 m du
sujet.
Alors, au fond, peu importe la qualité technique réelle de la photo,
ce qui compte c'est l'instant photographié.
A cet égard les petits APN compacts sont un outil incomparable.
Après tout, M DOISNEAU a réalisé des chefs d'oeuvre immortels avec des
cailloux", dont personne ne voudrait aujourd'hui.

Les ornithologues "professionnels" utilisent d'ailleurs les 2
techniques : un reflex avec un excellent 100-300mm, pour les clichés
de qualité, et un petit APN, en appui "digiscopique", pour quelques
scènes fugaces et rares.

Et puis il ya le buget : pour 500 à 1 000 EURO, un adolescent ou "M. tout
le monde" pourront faire l'apprentissage de la photographie
animalière, en réalisant des photos souvenir, pas plus nulles que
leurs photos de plage ou d'anniversaire.
Ok avec toi, elles ne seront jamais publiées dans les revues
spécialisées.

Je suis curieux de beaucoup de choses, et je t'invite à consulte mon
blog à cet égard, http://hervemougeot.unblog.fr/ ,
et la digiscopie me paraît une avancée intéressante dans la photo,
avec l'apparition de ces petits APN fabuleux.

Amicalement, Hervé


voilà ! il fallait que ce soit dit ! ça fait des photos de merde, mais
au moins, ça les fait :)



Jean-Claude Péclard
Le #3438111

voilà ! il fallait que ce soit dit ! ça fait des photos de merde, mais
au moins, ça les fait :)


Voilà une montagne d'ambiguïté : Le smiley, il est là pour "au moins ça les
fait" ou pour "ça fait des photos de merde" ?
Un exemple : http://www.maintenant.ch/Arbo-8.htm
Photo de merde ?

Alors je m'accroche à tes premiers mots : "il fallait que ce soit dit", car
dans ce qui a été dit, il y a aussi du bon, du favorable à la technique.

--
Salut,
Jean-Claude
www.maintenant.ch

Jean-Claude Péclard
Le #3438101

Je suis curieux de beaucoup de choses, et je t'invite à consulte mon
blog à cet égard, http://hervemougeot.unblog.fr/ ,
et la digiscopie me paraît une avancée intéressante dans la photo,
avec l'apparition de ces petits APN fabuleux.


J'ai vu tes digi. Pour la promotion de la technique, humm...humm...humm :)
Je comprends ton enthousiasme et ton envie de partager, mais tes photos
laissent à désirer. Je pense que la lunette en est responsable pour une
bonne part. Un Makustov ne sera jamais de qualité équivalente au meilleures
lunettes, prérequis indispensable pour de bonnes digi.
Ton équipement peut correspondre tout à fait aux attentes d'un ornito qui
veut garder des souvenirs de ses observations. Finalement autant stocker
des photos plutôt que des coches dans un carnet !
Pour ma part, je trouve que la diffusion sur internet ou ailleurs, se doit
de répondre à un certain niveau de qualité. La réaction de Florent en
l'illustration...


--
Salut,
Jean-Claude
www.maintenant.ch

Publicité
Poster une réponse
Anonyme