directive européenne concernant le poids des conditionnements des produits alimentaires

Le
ricazerty
Quelle est la loi qui réglementait en France le poids des conditionnements
pour la vente au détail des produits alimentaires et quelles étaient les
raisons invoquées pour la justifier?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
ricazerty
Le #19116341
> Quelle est la loi qui réglementait en France le poids des
conditionnements pour la vente au détail des produits
alimentaires et quelles étaient les raisons invoquées
pour la justifier?...



Europe1 => http://minilien.com/?7BM88Wup2V


" Une directive européenne entrée en vigueur samedi proclame
la fin de l'emballage réglementé, ouvrant la porte à la
commercialisation de paquets de riz de 470 grammes ou de
bouteilles d'huile de 95 centilitres. Par conséquent, les prix
au kilo ou au litre devront être affichés plus clairement dans
les rayons des supermarchés.

" Il va désormais falloir être vigilant en achetant ses pâtes au
supermarché. Une directive européenne entrée en vigueur
samedi empêche les Etats membres de l'Union européenne
de "refuser, interdire ou restreindre la mise sur le marché de
produits préemballés pour des motifs liés aux quantités
nominales des emballages."

" En clair, les industriels vont pouvoir vendre des paquets de
pâtes de 470 grammes, des briques de lait de 92 centilitres,
ou des plaquettes de beurre de 230 grammes. Certains
secteurs ne sont pas concernés par cette nouvelle disposition,
comme les vins et spiritueux, les aérosols, ou encore le pain
préemballé.

" Objectif de la directive : garantir une concurrence pleine et
entière pour les entreprises et une liberté de choix pour les
consommateurs. Ceux-ci devront certainement s'habituer à
comparer les prix au kilo ou au litre, et non plus à l'unité,
s'ils veulent acheter le produit le moins cher. Pour éviter les
dérives, et afin d'aider les plus vulnérables "tels que les
personnes âgées ou handicapées", la directive stipule que les
"les indications de poids sur l'étiquetage devront être plus
visibles". (quelle délicate attention ! ;-))

" C'est évidemment très intéressant pour les professionnels,
juge Reine-Claude Mader, présidente de l'association de
consommateurs "Consommation, Logement et Cadre de Vie"
(CLCV). Ils pourront continuer à vendre au même prix
quelque chose qui, en fait, sera d'une quantité moins
importante."

" La déréglementation des quantités nominales des produits
préemballés va à l'encontre de ce que l'Union européenne a
mis en place depuis plus de 30 ans dans ce domaine.
En 1975, comme le rappelle Jean-François Couvrat sur son
blog DéCHIFFRAGES, une directive jugeait "nécessaire de
réduire autant que possible le nombre de volumes de
contenants qui sont trop proches les uns des autres pour le
même produit et qui sont par conséquent susceptibles
d'induire le consommateur en erreur".

-----

Autrement dit une directive de '75 jugeait nécessaire de
protéger le consommateur de pratiques susceptibles de
l'induire en erreur, aucune autre raison n'étant ici
imaginable. Aujourd'hui cette précaution, qui ne
présentait absolument aucune contrainte préjudiciable
aux producteurs, est jugée inopportune, ce qui signifie
ni plus ni moins que la protection du consommateur est
elle-même jugée inopportune et l'offre mensongère
encouragée.

Mais ce n'est pas tout! Comment nos illustres limiers du
gouvernement vont-ils comparer un caddie 2009 avec un
caddie 2010 dès lors que les produits qu'ils contiendront
ne seront plus comparables ?... Que voilà une bonne
occasion d'entretenir une déflation fictive apte à réduire
le taux du livret A, les salaires et pourquoi pas les
prestations sociales...
Publicité
Poster une réponse
Anonyme