Distrib sans cycle de « release »

Le
Lucas Levrel
Bonjour,

Je ne sais pas si le titre est très parlant Chez openSUSE, comme chez
pas mal d'autres il me semble, la distribution a de grandes mises à jour
par à-coups, accompagnées d'un numéro de version. Or pour changer de
version il faut tout réinstaller de zéro (au moins pour les versions
majeures), et dorénavant openSUSE ne maintiendra chaque version que 18
mois ! (Non seulement il n'y a plus de mises à jour de sécurité, ce que je
peux comprendre, mais les dépôts officiels de la distrib sont supprimés !)

Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ? Cela évite-t-il de
périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres inconvénients ?

Merci de partager votre science.
--
LL
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Frederic Bezies
Le #20684261
On 03/12/2009 11:10, Lucas Levrel wrote:
Bonjour,

Je ne sais pas si le titre est très parlant... Chez openSUSE, comme chez



=> "rolling releases" est le terme adapté ;)

pas mal d'autres il me semble, la distribution a de grandes mises à jour
par à-coups, accompagnées d'un numéro de version. Or pour changer de
version il faut tout réinstaller de zéro (au moins pour les versions
majeures), et dorénavant openSUSE ne maintiendra chaque version que 18
mois ! (Non seulement il n'y a plus de mises à jour de sécurité, ce que je
peux comprendre, mais les dépôts officiels de la distrib sont supprimés !)



Tu peux normalement faire une mise à jour en ligne, non ?


Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ? Cela évite-t-il de
périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres inconvénients ?



ArchLinux & Frugalware pour citer les deux premières qui me viennent à
l'esprit.

La réinstallation de zéro ne se fait alors que si tu changes de disque
dur / de machine.

Inconvénients ? De très rares périodes d'instabilité, et l'obligation de
mettre les mains dans le cambouis, parfois.


Merci de partager votre science.



J'allais oublier : http://www.archlinux.fr/ et http://www.frugalware.fr/

--
Frederic Bezies -
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/
Luc.Habert.00__arjf
Le #20684251
Lucas Levrel :

Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ?



Debian testing.

Cela évite-t-il de périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres
inconvénients ?



Des fois, il y a des bugs de dépendence, ou de scripts d'install/désinstall
de packages, qui bloquent les upgrades, et il faut un peu se bagarrer pour
arriver à ses fins. Aussi, les changements de nom de package ou les splits
ne font pas toujours bien ce qu'on veut, donc de temps en temps, il faut
faire le ménage dans des vieux packages qui trainent, ou alors on se
retrouve avec un truc qui ne marche plus parce qu'il manque un bout de
package. Enfin, on a tendance à se trainer des vieilleries parce qu'elles
marchent et qu'on a la flemme de se mettre au gout du jour. Menfin
globalement, j'en suis content.
batyann811
Le #20684241
Lucas Levrel a écrit :
Bonjour,

Je ne sais pas si le titre est très parlant... Chez openSUSE, comme chez
pas mal d'autres il me semble, la distribution a de grandes mises à jour
par à-coups, accompagnées d'un numéro de version. Or pour changer de
version il faut tout réinstaller de zéro (au moins pour les versions
majeures), et dorénavant openSUSE ne maintiendra chaque version que 18
mois ! (Non seulement il n'y a plus de mises à jour de sécurité, ce que je
peux comprendre, mais les dépôts officiels de la distrib sont supprimés !)




Pour les distributions que je connais (debian, ubuntu, slackware) on ne
repart pas de zéro à chaque version. Tu es sûr que c'est vraiment comme
ça pour OpenSUSE ?

Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ? Cela évite-t-il de
périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres inconvénients ?




Si tu veux des mises à jour continues des logiciels tu peux essayer
Debian. Elle existe en 3 versions :

- une version stable la version "officielle"
- une version testing qui est la future version stable
- une version unstable destinée à tester les nouveaux paquets

La testing et la unstable pourrait correspondre à ce que tu cherches.
Attention quand même il arrive que la unstable pose de gros problèmes...
Eric Belhomme
Le #20684231
Lucas Levrel a écrit :

Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ? Cela évite-t-il de
périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres inconvénients ?



Je ne parlerai que de ce que je connais bien... Debian !

J'utilise en "station de travail" la branche testing depuis des années.
Je fais une mise ç jour de mon système au mieux 1 fois par mois, au pire
tous les 3 mois. Ma plus vieille machine installée de cette façon est
un laptop (un Dell D600) installé en 2004 (Etch à l'époque
, Squeeze aujourd'hui)
* avantages : un système toujours à jour avec des paquets à peu près
récents, mais suffisemment testés pour éviter les gros problèmes
* inconvénients : des 10aines, voire 100aines de MB à mettre à jour à
chaque upgrade (j'ai très vite installé un mirroir local Debian chez moi...)

Sinon sur des serveurs de prod, j'utilise Debian Stable, mes plus vieux
serveurs encore en service ont été installé en Woody à l'époque, et sont
aujourd'hui en Lenny, et il n'y a jamais eu de réinstallation du
système; simplement des mises à jour programmées.

J'utilise aussi des RHEL 4 et 5, mais je n'ai jamais tenté d'upgrade sur
ces systèmes : je préfère les réinstaller from scratch

--
Rico
yl
Le #20684491
In article Lucas Levrel
Il me semble avoir lu que certaines distributions font plutôt des mises à
niveau continues des logiciels. Lesquelles ? Cela évite-t-il de
périodiquement réinstaller de zéro ? Y a-t-il d'autres inconvénients ?



Sous debian une mise à jour majeure est toujours plus ou moins douloureuse
et pas forcément possible (je n'ai pas réussi par exemple à mettre
à jour le noyau de sarge (old old-stable) vers celui de old-stable ou de
stable (ex. libc6 ne peut pas être mis à jour parce que le noyau est
trop vieux, et les outils d'installation du noyau sont trop vieux pour
installer le nouveau et les plus récents dépendent d'une version plus
récente de libc6) la mise à jour doit demeuyrer possible moyennant un
bricolage (installation manuelle du noyau ou de libc6. Je n'ai pas étudié
plus précisément la question)par contre je n'ai jamais eu de difficulté
pour passer de old-stable à stable ou testing, et les mise à jour sont en
continu (du moins avec testing ou unstable : quand testing devient stable,
si les mise à jour ont été effectuées régulièrement le passage
de stable à testing se fait pratiquement en toute tranquilié.

Ça devrait être la même chose avec ubuntu et les autres distributions
debian-like : C'est aptitude qui permet ça, l'emploi direct de dpkg ou
l'emploi de apt-get réserve probablement quelques surprises ou surtout
prises de tête.
Ça m'étonne que les surcouches de rpm, yum ou whatever ne le permettent
pas aussi.
yl
Le #20684861
In article batyann811
La testing et la unstable pourrait correspondre à ce que tu cherches.
Attention quand même il arrive que la unstable pose de gros problèmes...



Plus gros problèmes que j'ai eu avec unstable :
- paquet dépendant de quelque chose qui n'est plus dans les dépôts
ou pas encore (solution ajouter la ligne qu'il faut dans les sources de
paquetages stable et experimental)
Après ce sont des release qui sont dans unstable ce qui peut poser un
problème si on suit un programme (ce n'est pas la dernière beta qui
est disponible et encore moins le dernier snapshot)
Autre problème avec unstable : on a intérêt à faire les mise à
jour parce qu'il n'y a aucune recommandation de mise à jour (pas de
Dépôt de mise à jour de sécurité)
Après c'est une question d'usage : en cas de problème, il n'y a pas
de support : ne pas utilser unstable ou experimental pour une machine en
production et prendre le temps de signaler les problèmesi (via le BTS
et/ou directement au mainteneur du paquet) , leur solution
(patch ou autres) ou leur contournement (workaround) pour
éviter que
ceux-ci (les problèmes) se propagent vers testing et ça c'est aux
usagers de le faire, si ils ne le font pas ça ne leur ajoute pas de gêne ;)
Nicolas George
Le #20685281
Frederic Bezies wrote in message
La réinstallation de zéro ne se fait alors que si tu changes de disque
dur



Pourquoi réinstaller dans ce cas-là ? À part si le disque dur de départ
meurt avant qu'on ait pu le copier (et qu'on n'a pas de sauvegardes du
système, ce qui est raisonnable sur une machine personnelle), je ne vois pas
l'intérêt.
Frederic Bezies
Le #20685271
On 03/12/2009 13:50, Nicolas George wrote:
Frederic Bezies wrote in message
La réinstallation de zéro ne se fait alors que si tu changes de disque
dur



Pourquoi réinstaller dans ce cas-là ? À part si le disque dur de départ
meurt avant qu'on ait pu le copier (et qu'on n'a pas de sauvegardes du
système, ce qui est raisonnable sur une machine personnelle), je ne vois pas
l'intérêt.



Mouais, en effet. J'aurais peut-être mieux fait de fermer - encore une
fois - ma grande gueule.

--
Frederic Bezies -
Weblog : http://frederic.bezies.free.fr/blog/
Nicolas George
Le #20685381
Frederic Bezies wrote in message
Mouais, en effet. J'aurais peut-être mieux fait de fermer - encore une
fois - ma grande gueule.



Non, non, le reste du message était tout à fait pertinent.
François Patte
Le #20685461
Le 03/12/2009 11:10, Lucas Levrel a écrit :
Bonjour,

Je ne sais pas si le titre est très parlant... Chez openSUSE, comme chez
pas mal d'autres il me semble, la distribution a de grandes mises à jour
par à-coups, accompagnées d'un numéro de version. Or pour changer de
version il faut tout réinstaller de zéro (au moins pour les versions
majeures), et dorénavant openSUSE ne maintiendra chaque version que 18
mois ! (Non seulement il n'y a plus de mises à jour de sécurité, ce que je
peux comprendre, mais les dépôts officiels de la distrib sont supprimés !)



Voir centos: version pour 2 ans, maintenance pendant 7 ans.


L'évolution rapide du matériel oblige partiquement à faire évoluer les
systèmes rapidement aussi.

J'utilise fedora: il n'y a pratiquement pas de problèmes pendant 2/3ans:
j'installe une version 6 mois après sa parution pour éviter d'essuyer
les platres. Je la change après 2 ans et demi/3ans en faisant les
dernières mises à jour possibles après la sortie de la versin n+2.

centos est issue de fedora/redhat avec un cycle long de maintenance.



--
François Patte
Université Paris Descartes
Publicité
Poster une réponse
Anonyme