divorce sans juge

Le
jr
Joli baroud de déshonneur à propos du divorce sans juge que le gouvernement
vient d'imposer aux forceps. On y trouve les "féministes" essentialistes
victimistes, les soucieux d'enfants et bien entendu les évêques de France.
Pour un traitement de séparation qui existe déjà sans problème dans le cas
du Pacs.

Aujourd'hui dans le cas de figure impliqué (consentement mutuel, convention
signée) le juge examine l'affaire en 8 minutes en moyenne pour la valider
dans 99% des cas, et rien ne dit qu'il a toujours raison dans le 1% qui
reste, examiné dans les mêmes conditions, et rien ne dit que les
corrections afférentes de ce 1% ne seraient pas traitées correctement par
le triplet avocats/notaire.

Par contre tout indique que ce temps de JAF serait mieux employé quand il y
a quelque chose à juger entre personnes en conflit.

Tous ces gens là feraient mieux de militer pour le mariage avec juge,
avocats, délais. Voilà qui règlerait bien des soucis à la base.


--
https://vimeo.com/71196521
jr
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Desmond
Le #26399108
jr a écrit :
Joli baroud de déshonneur à propos du divorce sans juge que le gouvernement
vient d'imposer aux forceps.



Au forceps.

On y trouve les "féministes" essentialistes
victimistes, les soucieux d'enfants et bien entendu les évêques de France.
Pour un traitement de séparation



Mal dit.

qui existe déjà sans problème dans le cas
du Pacs.

Aujourd'hui dans le cas de figure impliqué



Mal dit.

(consentement mutuel, convention
signée) le juge examine l'affaire en 8 minutes en moyenne pour la valider
dans 99% des cas, et rien ne dit qu'il a toujours raison dans le 1% qui
reste, examiné dans les mêmes conditions, et rien ne dit que les
corrections afférentes de



Les corrections afférentes à.

ce 1% ne seraient pas traitées correctement par
le triplet avocats/notaire.



Encore mal dit.

Par contre tout indique que ce temps de JAF serait mieux employé quand il y
a quelque chose à juger entre personnes en conflit.

Tous ces gens là feraient mieux de militer pour le mariage avec juge,
avocats, délais. Voilà qui règlerait bien des soucis à la base.



Je comprends ce que vous voulez dire.
jr
Le #26399130
Desmond
jr a écrit :
Joli baroud de déshonneur à propos du divorce sans juge que le gouvernement
vient d'imposer aux forceps.



Au forceps.



Il y a plusieurs députés.

[bla]

(consentement mutuel, convention
signée) le juge examine l'affaire en 8 minutes en moyenne pour la valider
dans 99% des cas, et rien ne dit qu'il a toujours raison dans le 1% qui
reste, examiné dans les mêmes conditions, et rien ne dit que les
corrections afférentes de



Les corrections afférentes à.



Nope. Corrections afférentes [à d'éventuels défauts de la convention] de
ces 1%.


--
https://vimeo.com/71196521
jr
Mine
Le #26399281
Le mariage civil n'est pas un vrai mariage, c'est juste un contrat
commercial comme un autre. Un simple notaire peut le valide ou
l'invalider, le juge n'est pas nécessaire.

Le vrai mariage ne peut être que religieux. Car seule la religion a une
vision idéalisée des relations hommes/femmes, et qui implique un lien
fort et à long terme.

Le mariage laique n'est pas un mariage comme le sous entend la religion
depuis des millénaires. Le mariage à la mairie fut instaurée par
napoléon...

Le 20/05/2016 à 07:13, jr a écrit :
Joli baroud de déshonneur à propos du divorce sans juge que le gouvernement
vient d'imposer aux forceps. On y trouve les "féministes" essentialistes
victimistes, les soucieux d'enfants et bien entendu les évêques de France.
Pour un traitement de séparation qui existe déjà sans problème dans le cas
du Pacs.

Aujourd'hui dans le cas de figure impliqué (consentement mutuel, convention
signée) le juge examine l'affaire en 8 minutes en moyenne pour la valider
dans 99% des cas, et rien ne dit qu'il a toujours raison dans le 1% qui
reste, examiné dans les mêmes conditions, et rien ne dit que les
corrections afférentes de ce 1% ne seraient pas traitées correctement par
le triplet avocats/notaire.

Par contre tout indique que ce temps de JAF serait mieux employé quand il y
a quelque chose à juger entre personnes en conflit.

Tous ces gens là feraient mieux de militer pour le mariage avec juge,
avocats, délais. Voilà qui règlerait bien des soucis à la base.


jr
Le #26399283
Mine
Le mariage laique n'est pas un mariage comme le sous entend la religion
depuis des millénaires. Le mariage à la mairie fut instaurée par
napoléon...





...lui-même marié deux fois religieusement, deux fois par un cardinal et
une fois par un archevêque (le second mariage a été célébré deux fois), les
deux épouses étant vivantes.

Excusez du peu.



--
https://vimeo.com/71196521
jr
Desmond
Le #26399285
jr a écrit :
Mine
Le mariage laique n'est pas un mariage comme le sous entend la religion
depuis des millénaires. Le mariage à la mairie fut instaurée par
napoléon...





...lui-même marié deux fois religieusement, deux fois par un cardinal et
une fois par un archevêque (le second mariage a été célébré deux fois),






les deux épouses étant vivantes.



Ça valait le coup d'être mentionné. ;-)
Publicité
Poster une réponse
Anonyme