doc MIDI en franc,ais

Le
Thierry B.
Bonjour matinal.

Voilà, je connais la doc sur le MIDI que l'on trouve là:
http://www.borg.com/~jglatt/
et que je trouve assez utilisable, mais mon gamin a un peu
de mal avec l'anglais Je cherche donc le même genre de
documentation en français, qui permette à mon niston de
ne pas me poser mille questions à l'heure quand il joue
avec ma VMX en Python

Le jour se lève, je vais dormir


--
Ni fmbl ni fcold ne sont l'endroit approprié pour quoi que ce
soit. C'est une buvette ici, on parle de tout et de rien (ah merde,
tout usenet est comme ça en fait). -- JYB --
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Gerald
Le #13129931
Thierry B.
Bonjour matinal.



Itou et bravo pour la cédille dans le titre façon vieille typographie !
(sincère)

Voilà, je connais la doc sur le MIDI que l'on trouve là:
http://www.borg.com/~jglatt/
et que je trouve assez utilisable



J'ai été voir par curiosité et je ne partage pas ton avis. Cette
présentation du MIDI est *exactement* celle dont je pense qu'elle
pénalise beaucoup d'utilisateurs en réduisant leurs ambitions au « plus
petit commun blaireau ».

Deux exemples :
1/ la description du "hardware MIDI" limitée à la description des
prises. Or la partie vraiment importante de la norme MIDI hardware c'est
*l'optocoupleur*. Se souvenir que lors de la grand messe entre
constructeurs qui a présidé à la naissance du MIDI 1.0, leur grande peur
était qu'une surcharge électrique d'un synthétiseur A puisse flinguer le
synthétiseur B d'une autre marque. Ils ont donc imposé un découplage
*optique* dans la prise IN qui isole électriquement les deux appareils
(il y a même aussi en principe un découplage des masses au sein du
câble, à une des deux extrémités). Un peu d'une manière analogue à celle
des prises « rasoir » qu'on trouve dans les salles de bain (qui
fonctionnent, elles, par induction). Le gros problème à l'époque c'est
qu'il n'existait pas de microcircuits de couplage optique suffisamment
rapides pour supporter le débit de 31,25 kbps du MIDI, ou plutôt que les
quelques qui existaient étaient *chers*. Il y avait donc dans la norme
une description précise des caractéristiques *minimum* de ces
optocoupleurs.

Je me demande si tous les problèmes de latence qu'on rencontre sur
certains PC ne viennent pas d'une utilisation d'optocoupleurs au rabais
et non conformes à la norme... une piste ?

2/ la description du General MIDI et de son intérêt. L'auteur voit comme
une victoire qu'on puisse *enfin* avoir sur le DX7 Yamaha un son de
piano à la même place que sur le D-10 Roland. C'est considérer le DX7
comme un vulgaire générateur de son, ce qui n'est pas son but, et gommer
toutes les originalités expressives des milliers de sons de piano qu'on
pouvait créer sur un DX7 ! Là encore réduction au ppcb. Le General MIDI
a été en fait une catastrophe, y compris pour le MIDI dans ce qu'il
pouvait avoir de plus expressif. AVANT, un fichier MIDI ne pouvait être
correctement relu *que* par l'appareil et le son (programme) avec lequel
il avait été enregistré, mais avec un maximum d'expressivité. APRÈS, le
*bon* son (et la *bonne* expressivité) devenait celui qui faisait le
meilleur concensus entre des modes de génération de son (et de rendu
expressif) différents (tous les modes, en fait, incluant les moins bons
!), donc le plus mauvais (ou en tout cas le moins original).

Pour la norme en anglais, le seul endroit de référence (et le seul
autorisé) reste la MMA (MIDI Manufacturers Association) qui a créé la
norme et la maintient. La norme détaillée et actualisée n'est pas
disponible en ligne mais doit être *achetée* (et c'est pas donné !).
Si on veut voir vraiment à quoi ressemblait la norme 1.0 en 1983, on
peut aller voir là :
Si on veut de la documentation dense, utile et précise et EN FRANÇAIS,
le mieux et de loin est d'aller voir « les cahiers de l'ACME »
S'abonner à leur petite revue (devenir membre de l'association, comme
ils disent) est une source d'information essentielle.
Ils éditent des fascicules thématiques tirés à part dont le catalogue en
pdf se trouve ici :
<http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/02/59/18/2006-08/catadossiersq-site
pdf.pdf>
et dans lequel on trouve un « Le système MIDI » en 3 tomes qui ne laisse
rien dans l'ombre, lui (une douzaine d'euros par tome).

Dire à quel point Paul Snaps et ses amis, qu'on croise sur *tous* les
salons audio-pro et musicaux du monde depuis 25 ans sont d'une exquise
gentillesse et en même temps d'une immense compétence reste très
en-dessous de la vérité. Ils tiennent également leur petit stand très
discrètement sur la plupart des salons européens.

hth,

--
Gérald
Publicité
Poster une réponse
Anonyme