donation et heritage

Le
Dc
Bonjour,

Soit une fmaille pere, mere, fils fille
il y a une 10 zaine d'années, les parents font des donations aux deux
enfants.
Comme la "fille" a bénéficié au fil du temps de plus de largesses que
le "fils", les parents donnent 2 maisons au fils et une seule a la
fille, pour compenser.

Y-a-t-il une influence sur l'heritage final ?
L'heritage sera-t-il réajusté en faveur de la "fille" au vu des
donations disproportionnées ou cela n'entrera pas en ligne de compte ?

merci.



--
-
www.ctc-soft.com
Gestion biblo-documentaire (free-share)
Comptabilité shareware
Logiciels de Gestion de saisie terrain
Spécialisé Tournées de boulangers
-
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Laurent Jumet
Le #15410121
Hello Dc !

Dc
Soit une fmaille pere, mere, fils fille
il y a une 10 zaine d'années, les parents font des donations aux deux
enfants.
Comme la "fille" a bénéficié au fil du temps de plus de largesses que
le "fils", les parents donnent 2 maisons au fils et une seule a la
fille, pour compenser.
Y-a-t-il une influence sur l'heritage final ?
L'heritage sera-t-il réajusté en faveur de la "fille" au vu des
donations disproportionnées ou cela n'entrera pas en ligne de compte ?



Normalement, à l'ouverture d'une succession, les héritiers établissent le "rapport" c'est-à-dire l'inventaire de tous les dons antérieurs.
Ces dons sont ajoutés à l'actif mais pas au plan fiscal, qui obéit à d'autres règles.
Et ensuite a lieu la répartition, qui tient compte du testament s'il en est un, et des parts réservataires.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]
Dc
Le #15410071
Bjr,

Laurent Jumet vient de nous annoncer :

Normalement, à l'ouverture d'une succession, les héritiers établissent le
"rapport" c'est-à-dire l'inventaire de tous les dons antérieurs.




cela est fait comment, et si on est pas d'accord ?

Ces dons



dons = donations ?

sont ajoutés à l'actif mais pas au plan fiscal, qui obéit à d'autres règles.



Ce n'est pas le plan fiscal qui me preoccupe, et sans testament, en
reprenant l'exemple de mon post initial, le "fils" heritera-t-il moins
que la "fille" ?

merci.

--
-------------------------------------------------------------
www.ctc-soft.com
Gestion biblo-documentaire (free-share)
Comptabilité shareware
Logiciels de Gestion de saisie terrain
Spécialisé Tournées de boulangers
-------------------------------------------------------------
Spyou
Le #15409881
Dc a écrit :
Ce n'est pas le plan fiscal qui me preoccupe, et sans testament, en
reprenant l'exemple de mon post initial, le "fils" heritera-t-il moins
que la "fille" ?



Il aura du mal a cacher la donnation des deux maisons. Par contre, si
les "largesses" dont a beneficier la fille ne sautent pas aux yeux
(voyages, loyer d'etudiante, argent de poche, nourriture, fringues, etc
..) ce sera au fils de prouver et de quantifier la somme dont elle aura
bénéficié et pas lui.

A cette condition uniquement, ils seront sur un pied d'égalité lors de
la liquidation de la succession.
Emma
Le #15409771
Spyou a écrit :
Dc a écrit :
Ce n'est pas le plan fiscal qui me preoccupe, et sans testament, en
reprenant l'exemple de mon post initial, le "fils" heritera-t-il moins
que la "fille" ?



Il aura du mal a cacher la donnation des deux maisons. Par contre, si
les "largesses" dont a beneficier la fille ne sautent pas aux yeux
(voyages, loyer d'etudiante, argent de poche, nourriture, fringues, etc
..) ce sera au fils de prouver et de quantifier la somme dont elle aura
bénéficié et pas lui.

A cette condition uniquement, ils seront sur un pied d'égalité lors de
la liquidation de la succession.




Un cas me péoccupe : un enfant n'a pas les moyens de subvenir à ses
besoins (chômage, études longues, autres cas) et les parents l'aident :
mettons allocation mensuelle pour payer son loyer et sa nourriture
Les autres travaillent.
Au bout de x mois ou années, cela fait une bonne différence.


Cette obligation alimentaire crée une différence de traitement entre les
enfants.

Comment agir ? Les parents ne peuvent pas forcément donner à tous les
enfants chaque mois
Comment la justice a-t-elle pu déjà trancher ?

Emma
christof
Le #15436881
Emma a écrit :

Un cas me péoccupe : un enfant n'a pas les moyens de subvenir à ses
besoins (chômage, études longues, autres cas) et les parents l'aident :
mettons allocation mensuelle pour payer son loyer et sa nourriture
Les autres travaillent.
Au bout de x mois ou années, cela fait une bonne différence.



Arf. Moi ce qui me preoccupe, c'est que l'on puisse compter les petites
cuilleres à la mort des parents en faisant bien attention que l'un des
frères ou soeurs n'en ait pas une de plus que les autres.

Chacun ses "valeurs".
Dc
Le #15436401
Bjr,

christof a pensé très fort :
Arf. Moi ce qui me preoccupe, c'est que l'on puisse compter les petites
cuilleres à la mort des parents en faisant bien attention que l'un des frères
ou soeurs n'en ait pas une de plus que les autres.

Chacun ses "valeurs".



Tu ne sais pas de quoi tu parles....
et donc tu dis des betises.

--
-------------------------------------------------------------
www.ctc-soft.com
Gestion biblo-documentaire (free-share)
Comptabilité shareware
Logiciels de Gestion de saisie terrain
Spécialisé Tournées de boulangers
-------------------------------------------------------------
alishadevochka
Le #15436321
On Aug 23, 8:41 am, "Laurent Jumet" wrote:
Hello Dc !

Dc > Soit une fmaille pere, mere, fils fille
> il y a une 10 zaine d'années, les parents font des donations aux deux
> enfants.
> Comme la "fille" a bénéficié au fil du temps de plus de largesses que
> le "fils", les parents donnent 2 maisons au fils et une seule a la
> fille, pour compenser.
> Y-a-t-il une influence sur l'heritage final ?
> L'heritage sera-t-il réajusté en faveur de la "fille" au vu des
> donations disproportionnées ou cela n'entrera pas en ligne de compte ?

Normalement, à l'ouverture d'une succession, les héritiers étab lissent le "rapport" c'est-à-dire l'inventaire de tous les dons antérie urs.
Ces dons sont ajoutés à l'actif mais pas au plan fiscal, qui ob éit à d'autres règles.
Et ensuite a lieu la répartition, qui tient compte du testament s'i l en est un, et des parts réservataires.

--
Laurent Jumet - Point de Chat, Liège, BELGIUM
KeyID: 0xCFAF704C
[Restore address to laurent.jumet for e-mail reply.]



je ne sais pas.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme