droit à l'image(5)

Le
Octave
Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'éditeur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3246,36-928172@51-928268,0.html

Octave
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Florent
Le #3558471
Octave avait écrit le 26/06/2007 :
Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'éditeur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.html

Octave


heureusement qu'il existe encore des photographes pour prendre des
risques insensés !!
(aka faire des fotos)

ricco
Le #3558421
Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'édi teur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.ht ml

Octave


merci pour le lien et l'article, on dirait que ca progresse un peu, on

va peut etre avoir a nouveau le droit de faire des photos de ses gamines
a la danse

--
ricco

LG
Le #3558401
"Octave"
Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'éditeur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.html

Octave

Autant pour moi, après renseignement pris auprès de "instance autorisée",
il n'est donc pas interdit de prendre des photos d'enfants où qu'ils
soient. SEUL LA DIFFUSION ET L'EXPOSITION (galerie) est règlementée.
Evidement, les image prisent ne peuvent pas avoir un caractère à "heurter
les bonnes moeurs".


En court, c'est du flan que d'interdire aux parents de prendre des photos
des gosses. En tout cas pas à usage strictement privé et de souvenir.
Seul le caractère de sécurité est à prendre en compte. Est elle mise en
péril ?
Alors a vos APN et autres et bon amusement.
Lg

Jean-Claude Péclard
Le #3558391

Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'éditeur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :


Merci,
Intéressant. J'observe que le retrait de l'édition avec les images
litigieuses a eu une influence sur le Tribunal.
L'article fait mention du fait que n'ayant été en vente que peu de temps...

début de citation :
"l'association n'a pu prouver que la première édition "ait entraîné des
conséquences d'une particulière gravité" pour les deux femmes."
fin de citation.

Donc la victoire juridique est à nuancer...

--
Salut,
Jean-Claude
www.maintenant.ch

YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #3558371
LG wrote:

En court, c'est du flan que d'interdire aux parents de prendre des photos
des gosses. En tout cas pas à usage strictement privé et de souvenir.
En gros oui. Par contre, la salle de spectacle étant un lieu privé

ouvert au public et non un lieu public, l'autorisation de photographier
est à la discrétion des organisateurs du spectacle / propriétaires du
lieu. Qui préfèrent raconter n'importe quoi plutôt que dire qu'ils ont
un arrangement avec un photographe.

Noëlle Adam

Alf92
Le #3558341
*Octave* a écrit dans news: :

Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que
l'éditeur a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.html



les photos en question ne sont pas bien méchantes :
http://www.bief.org/images/coversM/9782070118427M.jpg

--
Alf92
===> http://frpn.free.fr/0divers/chocapic

ricco
Le #3558331
"Octave"
Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que l'éd iteur
a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.h tml

Octave

Autant pour moi, après renseignement pris auprès de "instance auto risée",
il n'est donc pas interdit de prendre des photos d'enfants où qu'ils
soient. SEUL LA DIFFUSION ET L'EXPOSITION (galerie) est règlementé e.
Evidement, les image prisent ne peuvent pas avoir un caractère à " heurter
les bonnes moeurs".


En court, c'est du flan que d'interdire aux parents de prendre des phot os
des gosses. En tout cas pas à usage strictement privé et de souveni r.
Seul le caractère de sécurité est à prendre en compte. Est elle mise en
péril ?
Alors a vos APN et autres et bon amusement.
Lg


EXACTEMENT !


--
ricco


ricco
Le #3558321
LG wrote:

En court, c'est du flan que d'interdire aux parents de prendre des pho tos
des gosses. En tout cas pas à usage strictement privé et de souven ir.
En gros oui. Par contre, la salle de spectacle étant un lieu privé

ouvert au public et non un lieu public, l'autorisation de photographier
est à la discrétion des organisateurs du spectacle / propriétaire s du
lieu. Qui préfèrent raconter n'importe quoi plutôt que dire qu'il s ont
un arrangement avec un photographe.

Noëlle Adam



ca me semble etre tout à fait ça, mais qu 'est ce que c'est que ces
sornettes, on croirait qu il a l'exclusivité pour Paris Match
en général les cours de danse et divers font des photos des gosses, u n
ami pphotographe faisait des photos de toutes les classes d'un cours,
tous les ans, sur un fond , un par un,les parents achetaient ou pas

--
ricco


daniel patin
Le #3558311
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle wrote:
LG wrote:

En court, c'est du flan que d'interdire aux parents de prendre des photos
des gosses. En tout cas pas à usage strictement privé et de souvenir.
En gros oui. Par contre, la salle de spectacle étant un lieu privé

ouvert au public et non un lieu public, l'autorisation de photographier
est à la discrétion des organisateurs du spectacle / propriétaires du
lieu. Qui préfèrent raconter n'importe quoi plutôt que dire qu'ils ont
un arrangement avec un photographe.



à l'espace culturel de ma ville, ou j'officie pour le son, les photos
dépendent, non pas de l'artiste, mais du manager de l'artiste. Michael
Jones se foutait bien qu'on le prenne en photo mais son manager ne
voulait pas. comme je shootait (sans flash) en étant sur le plateau, il
ne m'a rien dit. puis il a demandé à ce qu'on annonce que les photos
était interdite. je lui ai dit que Michael Jones etait d'accord. il m'a
répondu: "ce n'est pas lui qui décide".

et comme je suis tétu, j'ai continué à shooter, de meme que pour Manau
qui s'en foutaient eux aussi.

mais là, c'est non plus le droit à l'image, mais l'image de l'artiste
que défend le manager.
et personne ne m'a jamais rien dit pour les photos publiées sur le web.
--
daniel.patin (et non pas marcel.dugenou)
http://leinad-fr.net le blog
http://www.daniel-patin.net sur mon mac
http://daniel.patin.adsl.free.fr/ quelques photos


ricco
Le #3558301
*Octave* a écrit dans news: :

Un article du Monde expliquant un procès particulier (comme tous?!)
où l'intention du photographe est pris en compte. A noter que
l'éditeur a republié l'ouvrage sans les photos incriminées :
http://www.lemonde.fr/web/article/0,,,0.h tml



les photos en question ne sont pas bien méchantes :
http://www.bief.org/images/coversM/9782070118427M.jpg

exact, mais maintenant en achetant deux kilos de patates sur le marché,

tu portes atteinte à la dignité des gens !
moi je trouve que quand même c'est un bon résultat en termes de
jugement, de toutes façons, c'esty bien là le pb quand même, ne pas
photographier des gens dans des attitudes ridicules ou degradantes,
c'est bien normal
exemple, on fait souvent des photos de gens a table , on ne prend pas de
photo quand ils sont en train de manger, en général on leur dit et il s
s'arretent, tout comme on fait la photo avant , pas après le repas

--
ricco


Publicité
Poster une réponse
Anonyme