Durée propag DNS

Le
Olivier Masson
Bonjour,

un domaine enregistré aux EU passe d'un hébergement (et DNS) situé en
suisse à un hébergement (et DNS) situé au EU.

Combien faut-il, au maximum, de temps pour que la propagation soit
complète ?

J'en suis à une soixantaine d'heures et, si je suis tombé qq fois sur le
nouvel hébergement (dont qq heures après le changement), la plupart des
requêtes tombent sur l'ancien

Merci.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
SB [Altaforma [Axiges]]
Le #135655
Olivier Masson avait prétendu :
Bonjour,

un domaine enregistré aux EU passe d'un hébergement (et DNS) situé en suisse
à un hébergement (et DNS) situé au EU.

Combien faut-il, au maximum, de temps pour que la propagation soit complète ?

J'en suis à une soixantaine d'heures et, si je suis tombé qq fois sur le
nouvel hébergement (dont qq heures après le changement), la plupart des
requêtes tombent sur l'ancien...

Merci.


Le délai paraît encore correct et vous témoignez du fait que les choses
avancent.
Bien sûr vous avez nettoyé la "résolution DNS cache" de votre PC... ?

Cdlt,

SB

Olivier Masson
Le #135654

Le délai paraît encore correct et vous témoignez du fait que les choses
avancent.
Bien sûr vous avez nettoyé la "résolution DNS cache" de votre PC... ?



Moui, ce qui n'a rien modifié.
Je ne sais pas s'il y a un cache DNS sur le DD-WRT de mon routeur, mais
j'ai redémarré bind pour la forme.

Mais bon, j'ai tracé ailleurs que chez moi, et ça semble atterrir
souvent sur les bons DNS.
C'est la première fois que c'est aussi long !

DavidB
Le #135653
Mais bon, j'ai tracé ailleurs que chez moi, et ça semble atterrir souvent sur
les bons DNS.
C'est la première fois que c'est aussi long !


utilisez dnsstuff.com pour tester.

Sinon, faites une requète dns directement sur les serveurs dns
concernés.
nslookup sous windows (server ns.truc.tld pour changer de serveur dns).

Spyou
Le #135652
Combien faut-il, au maximum, de temps pour que la propagation soit
complète ?


Le temps que les root servers DNS soient a jour + le TTL de la zone sur
les anciens DNS, tres exactement.

Pour la premiere composante, de mémoire, c'est 24h maxi et il y'en a qui
sont en temps reel (Soraya, sauve moi, dis nous si les .EU sont migrés
en temps reel)

Pour la seconde, faudrai demander aux anciens DNS :)

Patrick Mevzek
Le #135651
Combien faut-il, au maximum, de temps pour que la propagation soit
complète ?


Le temps que les root servers DNS soient a jour + le TTL de la zone sur
les anciens DNS, tres exactement.


En toute généralité, il faut tenir compte du refresh aussi.
Sauf si tous les DNS sont configurés à partir d'un même serveur caché
ou d'une base commune.

Pour la premiere composante, de mémoire, c'est 24h maxi et il y'en a qui
sont en temps reel (Soraya, sauve moi, dis nous si les .EU sont migrés
en temps reel)


Vu le serial employé, ce n'est pas en temps réel en tout cas.

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Dépêches sur le nommage

MM
Le #135650
Olivier Masson wrote:
Bonjour,

un domaine enregistré aux EU passe d'un hébergement (et DNS) situé en
suisse à un hébergement (et DNS) situé au EU.

Combien faut-il, au maximum, de temps pour que la propagation soit
complète ?


Ca va dépendre aussi du TTL qui a été configuré par le FAI précédent
dans la zone en question (pour votre nom de domaine).

J'en suis à une soixantaine d'heures et, si je suis tombé qq fois sur le
nouvel hébergement (dont qq heures après le changement), la plupart des
requêtes tombent sur l'ancien...


60h, ca semble beaucoup.

Patrick Mevzek
Le #135649
J'en suis à une soixantaine d'heures et, si je suis tombé qq fois sur le
nouvel hébergement (dont qq heures après le changement), la plupart des
requêtes tombent sur l'ancien...


Outre les problèmes de propagation, vérifiez la blaque classique : que
l'enregistrement qui vous intéresse (www.domain j'imagine) ne soit pas
créé comme colle (glue) sur les serveurs racines du TLD (par erreur le
plus souvent).

Bon maintenant, si vous donniez des détails, à commencer par le domaine
et ses anciens DNS, ca aiderait...

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Dépêches sur le nommage
Olivier Masson
Le #135648

Outre les problèmes de propagation, vérifiez la blaque classique : que
l'enregistrement qui vous intéresse (www.domain j'imagine) ne soit pas
créé comme colle (glue) sur les serveurs racines du TLD (par erreur le
plus souvent).

Bon maintenant, si vous donniez des détails, à commencer par le domaine
et ses anciens DNS, ca aiderait...



Merci, ça s'est arrangé en fin de journée.
Par curiosité, c'est quoi un enregistrement crée comme glue ?

Patrick Mevzek
Le #135524
Merci, ça s'est arrangé en fin de journée.


Le mystère restera complet pour tous les lecteurs et rats de
bibliothèque d'archives...

Par curiosité, c'est quoi un enregistrement crée comme glue ?


Si vous enregistrez le domaine example.org et qu'il est géré par le
serveur de nom ns1.example.org (ie un serveur dont le nom est dans le
domaine) alors ce dernier nom (et l'IP correspondante) doit être
enregistré auprès du registre, c'est à dire du gestionnaire DNS d'un
cran au-dessus du votre (donc dans mon exemple le registre du .ORG).
Sans cet enregistrement, le système DNS ne pourrait fonctionner puisque
le serveur du .ORG, quand interrogé au sujet de example.org, répondrait
: aller voir du côté de ns.example.org, eh bien on tournerait en rond
faute d'avoir une IP à se mettre sous la dent.

Certains registres permettent/permettaient aussi de créer de tels
enregistrements, même quand ils ne sont pas strictement nécessaires. En
particulier les DNS d'un TLD donné ne devrait jamais avoir
d'enregistrement de serveurs de noms dans d'autres TLDs.

A cet exposé, on pourrait croire que ce cas de figure est «idiot» et
qu'il suffit de toujours déposer ses noms de domaine avec des serveurs en
dehors. Cependant chaque cas de figure a des avantages et des
inconvénients. Dans le cas présenté ici, avoir tout sous le même TLD
peut accélérer le processus de résolution DNS et limiter les
dépendances. Cela nécessite par contre de penser à cet
enregistrement... le jour où l'on change l'adresse IP du serveur de nom
en particulier.

Et pour le coup, j'ai déjà vu des gens, plus ou moins
intentionnellement, enregistrer ainsi www.example.org (c'est à dire
www pour leur domaine) auprès du registre et s'étonner de l'absence de
prise en compte du changement d'adresse IP effectué uniquement dans les
fichiers de zone qu'ils contrôlaient.

Le terme technique de toute cette histoire, autre «glue» (pour le fait
d'enregistrer une information d'un niveau plus bas à un niveau plus haut
de l'arbre de résolution DNS), est «bailiwick», «out» ou «in» selon
que les serveurs de nom sont en-dehors de la juridiction ou à
l'intérieur.

Désolé si mon explication technique est pas très claire, j'ai essayé
de faire au mieux sans en faire 3 pages. Les DNS c'est compliqué (sans
être hors de portée de qui veut s'y intéresser avec un minimum de
curiosité et de temps disponible).

Dans tous les cas de figure, pensez la prochaine fois à donner davantage
de détails, j'imagine que votre nom de domaine n'est pas classé top
secret tout de même, cela aurait permis de vous donner des diagnostics
plus précis.

--
Patrick Mevzek . . . . . . . . . . . . . . Dot and Co
Dépêches sur le nommage
SB [Altaforma [Axiges]]
Le #135523
60h, ca semble beaucoup.


Je suis en passe d'atteindre cette performance pour une modif' de DNS
d'un prestataire archi-connu à un autre qui ne l'est pas moins.
Le tout pour un "bête" .fr...

Cdlt,

SB

Publicité
Poster une réponse
Anonyme