Empilement de macrophotos en rafale au flash [PHOTOS]

Le
GhostRaider
Voici un des 2 essais que j'ai effectués, annoncés dans le fil "Les
pixels inutiles au-delà de 16 Mpix".

Appareil Nikon D7000 + 18/300 + bonnette Olympus 2,85 D + Flash Nikon MB400.
Focale 190 mm, en manuel : 1/250, f16, iso 400, rafale à 3 images/seconde.
La cible fait 60mm de diamètre.
Méthode : à main levée, rotation manuelle de la bague de mise au point
dès le départ du déclenchement de la rafale.
Le flash a donné une rafale de 6 éclairs avant de ne plus se déclencher
ce qui a correspondu à la mise au net de la presque totalité du texte de
la cible.

La série des 6 photos :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu2kDpW17_d7000-2015-02-25-141_1.jpg

L'empilement des 6 photos avec Combine ZP :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu3lg177R_new-out99995-001_1.jpg

Il s'agit du 2ème essai.
Le premier, fait à 6 images/seconde n'a donné que 5 éclairs de flash.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 4
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Goto
Le #26341023
GhostRaider a pensé très fort :
GUILFORD FP4 et HP4, ça ne nous rajeunit pas ;-)
GhostRaider
Le #26341036
Le 25/02/2015 23:27, Goto a écrit :
GhostRaider a pensé très fort :
GUILFORD FP4 et HP4, ça ne nous rajeunit pas ;-)



L'argentique n'est pas mort, la preuve, on s'en sert encore !
Markorki
Le #26341059
GhostRaider a écrit :
Le 25/02/2015 23:27, Goto a écrit :
GhostRaider a pensé très fort :
GUILFORD FP4 et HP4, ça ne nous rajeunit pas ;-)



L'argentique n'est pas mort, la preuve, on s'en sert encore !



Oui, il y a aussi des archéologues/ethnologues qui taillent encore des
bifaces pour comparer les techniques, mais je n'ai pas trouvé le rayon
"bifaces en silex" au Carrefour le plus proche.

C'est normal, docteur ?

--
Chomsky (Noam) est un (fieffé) con...
Je ne dis pas ça que pour la NSA que je shitandfucke-démasses
Thomas
Le #26341107
GhostRaider a écrit :
Voici un des 2 essais que j'ai effectués, annoncés dans le fil "Les pixels
inutiles au-delà de 16 Mpix".

Appareil Nikon D7000 + 18/300 + bonnette Olympus 2,85 D + Flash Nikon MB400.
Focale 190 mm, en manuel : 1/250, f16, iso 400, rafale à 3 images/seconde.
La cible fait 60mm de diamètre.
Méthode : à main levée, rotation manuelle de la bague de mise au point dès le
départ du déclenchement de la rafale.
Le flash a donné une rafale de 6 éclairs avant de ne plus se déclencher ce
qui a correspondu à la mise au net de la presque totalité du texte de la
cible.

La série des 6 photos :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu2kDpW17_d7000-2015-02-25-141_1.jpg

L'empilement des 6 photos avec Combine ZP :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu3lg177R_new-out99995-001_1.jpg

Il s'agit du 2ème essai.
Le premier, fait à 6 images/seconde n'a donné que 5 éclairs de flash.



C'est pas mal fait, mais ça n'exploite pas tout le potentiel de
grandissement.

Si le rayon de la cible fait 30mm, on voit qu'il occupe un peu moins
des deux tiers de la largeur du capteur APS-C (env. 24 mm), soit donc
un grandissement voisin de 0,5.

Et même à seulement 0.5, on peut observer que la profondeur de champ
est restreinte pour la taille d'un insecte de cet ordre de grandeur.
Jacques DASSIÉ
Le #26341127
Thomas avait écrit le 26/02/2015 :
GhostRaider a écrit :
Voici un des 2 essais que j'ai effectués.

Méthode : à main levée, rotation manuelle de la bague de mise au
point dès le départ du déclenchement de la rafale.
Le flash a donné une rafale de 6 éclairs avant de ne plus se
déclencher ce qui a correspondu à la mise au net de la presque
totalité du texte de la cible.





Je comprends mieux ta diatribe récente sur l'inutilité de dépasser six
photos en stacking... Plié en deux, que je suis ! Et vu ma bedaine...

Tu fais une belle acrobatie pour résoudre un problème ancien dont la
solution commerciale existe depuis longtemps. Par exemple :

http://www.cognisys-inc.com/products/stackshot/stackshot.php
http://www.photospecialist.fr/cognisys-rail-macro-stackshot-1

Si tu souhaites conserver le stacking par variation du réglage
distance de l'appareil (pas usuel mais possible), tu le pourras
toujours. Mais comme tu maîtrise tous les paramètres, tu peux mettre le
banc en vue par vue, ce qui te laisse tout le temps nécessaire au
chiadage de ton plan de MàP. Et comme tu déclenches par le banc, plus
de vibrations du support. Oui, je sais, avec un flash qui fait 5
shots...

Tu ne vas pas nous dire qu'avec les droits phénoménaux découlants de
ton chevreuil flou, tu ne puisses pas te payer ce bijou... (:-o)

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
jdanield
Le #26341128
Le 27/02/2015 06:25, Jacques DASSIÉ a écrit :

Tu ne vas pas nous dire qu'avec les droits phénoménaux découlants de ton
chevreuil flou, tu ne puisses pas te payer ce bijou... (:-o)



à main levée sur un insecte vivant?

jdd
Thomas
Le #26341158
Jacques DASSIÉ a présenté l'énoncé suivant :
Thomas avait écrit le 26/02/2015 :
GhostRaider a écrit :
Voici un des 2 essais que j'ai effectués.





Méthode : à main levée, rotation manuelle de la bague de mise au point dès
le départ du déclenchement de la rafale.
Le flash a donné une rafale de 6 éclairs avant de ne plus se déclencher ce
qui a correspondu à la mise au net de la presque totalité du texte de la
cible.





Je comprends mieux ta diatribe récente sur l'inutilité de dépasser six photos
en stacking... Plié en deux, que je suis ! Et vu ma bedaine...



En te relevant, pense à ne pas te tromper d'interlocuteur.


Tu fais une belle acrobatie pour résoudre un problème ancien dont la solution
commerciale existe depuis longtemps. Par exemple :

http://www.cognisys-inc.com/products/stackshot/stackshot.php
http://www.photospecialist.fr/cognisys-rail-macro-stackshot-1

Si tu souhaites conserver le stacking par variation du réglage distance de
l'appareil (pas usuel mais possible), tu le pourras toujours. Mais comme tu
maîtrise tous les paramètres, tu peux mettre le banc en vue par vue, ce qui
te laisse tout le temps nécessaire au chiadage de ton plan de MàP. Et comme
tu déclenches par le banc, plus de vibrations du support. Oui, je sais, avec
un flash qui fait 5 shots...



Et à relire l'idée: une photo à main levée, en "live".

Tu ne vas pas nous dire qu'avec les droits phénoménaux découlants de ton
chevreuil flou, tu ne puisses pas te payer ce bijou... (:-o)
GhostRaider
Le #26341167
Le 26/02/2015 22:06, Thomas a écrit :
GhostRaider a écrit :

La série des 6 photos :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu2kDpW17_d7000-2015-02-25-141_1.jpg

L'empilement des 6 photos avec Combine ZP :
http://www.cjoint.com/data/0Bzu3lg177R_new-out99995-001_1.jpg



C'est pas mal fait, mais ça n'exploite pas tout le potentiel de
grandissement.

Si le rayon de la cible fait 30mm, on voit qu'il occupe un peu moins des
deux tiers de la largeur du capteur APS-C (env. 24 mm), soit donc un
grandissement voisin de 0,5.



Oui, c'est ça. A 200 mm j'ai un grandissement de 0,45 à 0,59 selon la
mise au point.

Et même à seulement 0.5, on peut observer que la profondeur de champ est
restreinte pour la taille d'un insecte de cet ordre de grandeur.



Oui. La question est : 6 images seront-elles suffisantes ? Surtout à G = 1 ?
Sans doute pas. La profondeur de champ s'exprime au mieux en millimètres.
http://www.cjoint.com/data/0Byurd1ZRAN_d7000_04139-002.jpg
Mézalor, comment faire si le flash est limité à 6 éclairs ?
J'ai bientôt la réponse...
GhostRaider
Le #26341180
Le 27/02/2015 06:25, Jacques DASSIÉ a écrit :
Thomas avait écrit le 26/02/2015 :
GhostRaider a écrit :
Voici un des 2 essais que j'ai effectués.





Méthode : à main levée, rotation manuelle de la bague de mise au
point dès le départ du déclenchement de la rafale.
Le flash a donné une rafale de 6 éclairs avant de ne plus se
déclencher ce qui a correspondu à la mise au net de la presque
totalité du texte de la cible.





Je comprends mieux ta diatribe récente sur l'inutilité de dépasser six
photos en stacking... Plié en deux, que je suis ! Et vu ma bedaine...



J'ai simplement écrit que 4 photos étaient en général suffisantes et non
pas des dizaines, mais comme je ne donnais aucune condition de prise de
vue, j'ai forcément raison dans quelques cas.

Tu fais une belle acrobatie pour résoudre un problème ancien dont la
solution commerciale existe depuis longtemps. Par exemple :

http://www.cognisys-inc.com/products/stackshot/stackshot.php
http://www.photospecialist.fr/cognisys-rail-macro-stackshot-1



Ah mon tour de rire de bon coeur !
Ouaf, ouaf, ouaf...
Une solution commerciale ! Fi donc ! Je suis un pur, moi !
Avec 3 bouts de bois, on peut économiser 600 ¤.
J'ai publié sur frpn en 2011 le schéma d'un banc micrométrique à
avancement différentiel qui révolutionnait cette technique.
En effet, plutôt que d'utiliser une vis micrométrique coûteuse à
réaliser, couplée à un moteur pas à pas, j'ai inventé un système
absolument inédit de double vis à pas différents et mouvements rotatifs
contraires qui résout le problème des micro-déplacements avec une grande
élégance.
J'obtiens ainsi un déplacement de 1µm, deux fois moins que le grossier
système du commerce.
Le schéma :
http://www.cjoint.com/data/0BBm4Twnhol_macro_a_vis.jpg
Tout est expliqué. C'est génial, je n'hésite pas à le dire.

Si tu souhaites conserver le stacking par variation du réglage distance
de l'appareil (pas usuel mais possible), tu le pourras toujours. Mais
comme tu maîtrise tous les paramètres, tu peux mettre le banc en vue par
vue, ce qui te laisse tout le temps nécessaire au chiadage de ton plan
de MàP. Et comme tu déclenches par le banc, plus de vibrations du
support. Oui, je sais, avec un flash qui fait 5 shots...



Je te rappelle que mon hypothèse est celle de la prise de vue à la quête
d'insectes débordants d'activité et non de cadavres rancis ou de sujets
passés à l'azote liquide.
Il est totalement impossible d'installer dans la nature et de régler un
lourd trépied et un banc électronique devant un insecte vivant et
pensant sans l'effrayer et le faire fuir.
Le banc électronique ne peut être utilisé qu'avec une installation fixe,
voire un terrarium où on apporte des insectes préalablement dressés à ne
pas bouger.
Mais où est alors le libre arbitre de nos petits frères à 6 pattes ?

Tu ne vas pas nous dire qu'avec les droits phénoménaux découlants de ton
chevreuil flou, tu ne puisses pas te payer ce bijou... (:-o)



J'ai décidé, à l'instar d'Elon Musk, de publier gratuitement mes
inventions pour le bonheur de l'Humanité.
Jacques DASSIÉ
Le #26341193
jdanield a écrit :
Le 27/02/2015 06:25, Jacques DASSIÉ a écrit :

Tu ne vas pas nous dire qu'avec les droits phénoménaux découlants
de ton
chevreuil flou, tu ne puisses pas te payer ce bijou... (:-o)



à main levée sur un insecte vivant?



Ah, ça, c'est très nouveaux ! Restons sérieux. Le sujet présenté par
G-R n'était pas particulièrement agité. Mais le banc de stacking
Cognisys permet des images totalement irréalisables autrement.

Un fil sérieux sur FRP réunissait déjà en mai-juin 2012 des personnes
comme Alf92, Bour-Brown, G-R, d'autres et moi sur ce sujet. G-R
proposait déjà une série de photos sur pied, en variant la MaP d'un
demi-quart de poil à chaque photo !

Quand à moi, il y avait longtemps que je faisait du stacking sans le
savoir (M. Jourdain). En préparant mon bouquin sur les insectes, paru
en 2008, ISBN : 978-2-916104-64-3), j'avais souvent fait des prise de
vues sans autofocus, à main levée, déplaçant l'appareil tout en prenant
une rafale. Et parfois, ça avait marché. Mais il faut compter sur un
gros facteur chance !
Les logiciels spécialisés commençaient à apparaître. J'ai dû tous les
essayer pour finalement porter mon choix sur Helicon Focus. Je ne dis
pas que c'est le meilleur mais c'était celui qui me convenait le mieux.
Et Photoshop n'avait pas encore incorporé le stacking dans ses menus.

Tiens, une image de cette période :

http://archaero.com/Charancon-stacking.jpg

--
Jacques DASSIÉ
Toujours sçavoir plus
http://archaero.com/
Publicité
Poster une réponse
Anonyme