Empoisonneur

Le
dmkgbt
On peut se demander, s'il y a, chez cet homme, une véritable volonté de
nuire ou un simple déni de réalité.

C'est important car cela détermine le type d'infraction : violences
volontaires ou involontaires, empoisonnement ou simple imprudence, voilà
ce que devront déterminer ses juges.

Sur le plan du comportement, il se peut que la femme soit pour lui juste
un moyen de satisfaire ses pulsions incontrôlées, auquel cas ce serait
un déni de la nature humaine de ce simple objet sexuel.
Ce en quoi il se rattacherait à la majorité des violeurs et des
frappeurs de femmes, trop facilement excusés en fait sinon en droit par
une supposée faute de leurs victimes.

Après tout, frapper, violer, mutiler, tuer ou infecter une femme, pour
certains hommes voire certains magistrats, ce n'est pas si grave,
puisqu'elles "l'ont bien cherché".


<http://www.leparisien.fr/faits-divers/seropositif-empoisonneur-recidiviste-28-09-2014-4170541.php>


--
Dominique de Corse
"Toute en nuance, toute en finesse,
toute en connaissance de cause"
(Thomas sur fsf sept 2014)
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jr
Le #26312148
Le 29/09/2014 06:34, Dominique de Corse a écrit :

On peut se demander, s'il y a, chez cet homme, une véritable volonté de
nuire ou un simple déni de réalité.



On peut surtout se demander si le risque conscient de contamination est
un empoisonnement au sens pénal qui est en principe d'interprétation
stricte. Cerise sur le gâteau, aujourd'hui un séropositif qui se traite
n'est pas contagieux. Pas sûr que les juges entendent ça. Je lis que la
plaignante n'a *pas* été contaminée.

Un effet possible de ce genre d’interprétation pourrait être le refus de
se faire tester, puisque du jour au lendemain on devient coupable en
agissant de la même façon.

Un autre effet pourrait être l'extension à plein de maladies bien plus
mortelles, après tout refiler la grippe à un vieillard en sachant qu'on
l'a...

--
jr
Sylvain
Le #26312149
"Dominique de Corse" wrote in message
news:1lsq1b3.e13kj9nxin8iN%



Après tout, frapper, violer, mutiler, tuer ou infecter une femme, pour
certains hommes voire certains magistrats, ce n'est pas si grave,
puisqu'elles "l'ont bien cherché".



Sur 70 millions d'habitants ça arrive combien de fois ?
Or que c'est très facile de ne pas dire que l'on a le SIDA, une fois et ça
fait l'actualité.

Après tout, raconter des conneries, salir, harceler, scandaliser, voler,
escroquer, un homme, pour
certaines femmes voire certaines magistrats, ce n'est pas si grave,
puisqu'ils "l'ont bien cherché".

C'est facile aussi, et ça arrive combien de fois pour toute la France ?
Même moi ça m'est arrivé, même Hollande ça lui est arrivé, même Johnny ça
lui est arrivé plusieurs fois.................
Sylvain
Le #26312152
"jr" wrote in message news:5428fd09$0$2079$

Un autre effet pourrait être l'extension à plein de maladies bien plus
mortelles, après tout refiler la grippe à un vieillard en sachant qu'on
l'a...



En Asie et tout particulièrement au Japon.

On ne sort jamais avec un rhume une grippe ou toute autre infections
contaminantes qui fait tousser, sans un masque. Non pas pour soit, mais par
correction vis à vis des autres pour ne pas les contaminer.

En France tu prend le métro avec un masque tes un cons, que tout le monde
regarde, "qu'est qu'il a celui là ?" et toute le monde toussent sur tout
monde, en en aillant rien a foutre.

Au Japon au restaurant tout le monde va se laver les mains avant de manger,
en France je n'ai jamais vu aller se laver les mains avant de rentrer au
restau, y compris après avoir pris le métro et en aillant toucher les barres
dégueulasses.

Au Japon dans les supermarché il y a disposition du public des spray au gel
désinfectant pour se laver les mains, son caddy, son cabas et les articles
sortie de supermarché. Et quand il y de la moquette dans certains commerces,
vous ne rentrez avec vos chaussures dont on ne sais pas où elles ont
trainées.
Sylvain
Le #26312154
"Dominique de Corse" wrote in message
news:1lsq1b3.e13kj9nxin8iN%

On peut se demander, s'il y a, chez cet homme, une véritable volonté de
nuire ou un simple déni de réalité.



Et à propos

Lui, il l'a attrapé comment le SIDA ?
Elle ne pouvait pas le dire qu'elle avait le sida.

Une fois j'ai fait un cunniligus a contre-coeur, on m'a fait des quantité de
fellations or que je n'ai jamais demandé que l'on me fasse une fellation.
Colonial2014
Le #26312153
Sylvain a utilisé son clavier pour écrire :

"Dominique de Corse" wrote in message
news:1lsq1b3.e13kj9nxin8iN%

On peut se demander, s'il y a, chez cet homme, une véritable volonté de
nuire ou un simple déni de réalité.



Et à propos

Lui, il l'a attrapé comment le SIDA ?
Elle ne pouvait pas le dire qu'elle avait le sida.

Une fois j'ai fait un cunniligus a contre-coeur, on m'a fait des quantité de
fellations or que je n'ai jamais demandé que l'on me fasse une fellation.



Quelle aventure!

--

"Nous voici parvenus au bout de vingt siècles de civilisation et,
cependant, aucun régime ne résisterait à deux mois de vérité..."

L.F. Céline (1933)
Cl.Massé
Le #26312169
"Sylvain" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5428fee0$0$2911$

Après tout, raconter des conneries, salir, harceler, scandaliser, voler,
escroquer, un homme, pour certaines femmes voire certaines magistrats, ce
n'est pas si grave, puisqu'ils "l'ont bien cherché".



Mais non, tu délires. Le harcèlement par un boudin en pleine fureur utérine,
c'est beau, c'est pur, c'est élevé, même si elle utilise les pires injures puis
se venge, c'est par dépit la pauvre, sa cible devrait plutôt être flattée, et
pis les nanas ont une sorte de droit sur le sexe opposé, ils ne demandent que ça
c'est bien connu. Mais si un mec fait la même chose, on lui coupe les couilles.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26312168
"Sylvain" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5429027d$0$1982$

En Asie et tout particulièrement au Japon.

On ne sort jamais avec un rhume une grippe ou toute autre infections
contaminantes qui fait tousser, sans un masque. Non pas pour soit, mais par
correction vis à vis des autres pour ne pas les contaminer.


...

Il y a aussi des bactéries résistantes à tous les antibiotiques connus. Un
excès dans un sens n'est pas la solution à un excès dans l'autre.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
Cl.Massé
Le #26312167
"Dominique de Corse" a écrit dans le message de groupe de discussion :
1lsq1b3.e13kj9nxin8iN%

On peut se demander, s'il y a, chez cet homme, une véritable volonté de nuire
ou un simple déni de réalité.

C'est important car cela détermine le type d'infraction : violences
volontaires ou involontaires, empoisonnement ou simple imprudence, voilà ce
que devront déterminer ses juges.

Sur le plan du comportement, il se peut que la femme soit pour lui juste un
moyen de satisfaire ses pulsions incontrôlées, auquel cas ce serait un déni de
la nature humaine de ce simple objet sexuel. Ce en quoi il se rattacherait à
la majorité des violeurs et des frappeurs de femmes, trop facilement excusés
en fait sinon en droit par une supposée faute de leurs victimes.

Après tout, frapper, violer, mutiler, tuer ou infecter une femme, pour
certains hommes voire certains magistrats, ce n'est pas si grave, puisqu'elles
"l'ont bien cherché".




L'affaire n'a pas encore été jugée, alors que vient faire ici ce jugement du
jugement encore inexistant. Surtout qu'il ne s'agit ni de viol ni de violence.

Il y a des condamnations pour viol, il y a aussi des accusations calomnieuse, et
beaucoup plus qu'on croit. On considère souvent que la femme est faible et
l'homme forcément un salaud.

-- ~~~~ clmasse chez libre Hexagone
Liberté, Egalité, Sale assisté.
jr
Le #26312172
Le 29/09/2014 10:46, Cl.Massé a écrit :
"Sylvain" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5428fee0$0$2911$

Après tout, raconter des conneries, salir, harceler, scandaliser, voler,
escroquer, un homme, pour certaines femmes voire certaines magistrats, ce
n'est pas si grave, puisqu'ils "l'ont bien cherché".



Mais non, tu délires. Le harcèlement par un boudin en pleine fureur utérine,



On sent bien que ça vous arrive tout le temps.


--
http://rouillard.org/bd.jpg
alain
Le #26312173
Cl.Massé
"Sylvain" a écrit dans le message de groupe de discussion :
5428fee0$0$2911$

> Après tout, raconter des conneries, salir, harceler, scandaliser, voler,
> escroquer, un homme, pour certaines femmes voire certaines magistrats, ce
> n'est pas si grave, puisqu'ils "l'ont bien cherché".

Mais non, tu délires. Le harcèlement par un boudin en pleine fureur
utérine, c'est beau, c'est pur, c'est élevé, même si elle utilise les
pires injures puis se venge, c'est par dépit la pauvre, sa cible devrait
plutôt être flattée, et pis les nanas ont une sorte de droit sur le sexe
opposé, ils ne demandent que ça c'est bien connu. Mais si un mec fait la
même chose, on lui coupe les couilles.




Une femme meurt sous les coups d'un homme tous les deux jours, le plus
souvent en famille, vous pourriez dire combien de couille coupée chaque
année ?

Alain
Publicité
Poster une réponse
Anonyme