Equivalent de Band In A Box sous Linux ?

Le
JM Lesavagnin
Bonjour.

Je serais intéressé par un soft sous LINUX qui proposerait quelques
fonctions basiques de BIAB, à savoir :

* jouer sur sortie MIDI un accompagnement à partir d'une grille entrée
manuellement,
* selon un 'style' (principalement : différents styles jazz ternaire,
latinos, blues avec batterie, basse, piano et/ou guitare)
* à un tempo à choisir.

Evidemment, quelques options supplémentaires seraient un plus :

* possibilité d'entrer et de jouer une mélodie sur un instrument à choisir,
* pouvoir utiliser des fichiers BIAB existants.

Mes recherches m'ont amené jusqu'à présent à MMA qui crée un fichier
MIDI à partir de l'entrée de paramètres en ligne de commande et un autre
dont j'ai oublié le nom, apparemment assez rustique aussi, en en V0.0.5
depuis 2002. Je n'imagine pas les utilisateurs à qui serait destiné ce
soft se 'prendre la tête' avec la ligne de commande et plusieurs manips
de fichiers.

Je précise que, dans le contexte de l'utilisation envisagée, il n'est
pas question d'utiliser BIAB sous Wine (ou autre émulateur Win tournant
sous Linux), car on se retrouve avec l'obligation d'avoir les licences
Win (je pense) et BIAB (sûr)

Merci à ceux qui pourraient donner des pistes, et, encore mieux,
rapporter des expériences vécues.

Mic
--
Pour me contacter hors newsgroup :
ng.20.mikosax#spamgourmet.com en n'omettant pas de remplacer le # par @
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Thierry B.
Le #13236971
--{ JM Lesavagnin a plopé ceci: }--

* jouer sur sortie MIDI un accompagnement à partir d'une grille entrée
manuellement,
* selon un 'style' (principalement : différents styles jazz ternaire,
latinos, blues avec batterie, basse, piano et/ou guitare)
* à un tempo à choisir.



Euh, je tente la carte "seq24", mais c'est un peu au hasard...

* pouvoir utiliser des fichiers BIAB existants.



Et hop, je pose mon joker...

Mais où est donc passé le wiki musical des alpages ?-(

--
L'avis de décès de regroupement du groupe avec un groupe père pourrait
ainsi être publié post-mortem, évitant ainsi les votes désolants et
surtout les résurrections artificielles.
--{ fufe et le Vaudou }--
PulkoMandy
Le #13236961
> pas question d'utiliser BIAB sous Wine (ou autre émulateur Win tournant
sous Linux), car on se retrouve avec l'obligation d'avoir les licences
Win


Euh... faux :)
Wine est une réécriture complète de l'API Wine et une couche permettant de
charger des fichiers EXE sous linux. Il n'y a pas une ligne de code
empruntée à Windows dedans, et c'est justement là son interêt...
Gerald
Le #13236951
JM Lesavagnin
Je serais intéressé par un soft sous LINUX qui proposerait quelques
fonctions basiques de BIAB [...]



Je précise que, dans le contexte de l'utilisation envisagée, il n'est
pas question d'utiliser BIAB sous Wine [...]



Je crains fort que la réponse à ce désir ne soit globalement
insatisfaisante pour toi pour plusieurs raisons :

- BiaB est un logiciel de MAO préhistorique fabuleux qui date d'une
époque (1985-1990) ou l'interaction entre le MIDI et le Macintosh avait
généré de superbes initiatives passionnantes et qui ont toutes en commun
de ne pas avoir été copiées et/ou de ne pas avoir eu de descendance.
Citons "M" (racheté et encore commercialisé par Cycling '74), Max (si on
considère que PureData n'en est pas exactement un "clône" mais plutôt
une branche "soeur" car même père), HyperMIDI, MIDI Lisp, Le
Musicologue, et certains softs de l'Ircam, entre autres.

- Le marché pour de tels logiciels est étroit, et il n'y a guère
d'espoir que la quantité énorme de travail nécessaire pour les créer
puisse être rémunérée autrement que par une distribution sous un mode
commercial. Même sous ce mode, BiaB ne survit que parce que son "moteur"
est amorti depuis longtemps et qu'il avait été suffisamment bien écrit à
la base pour permettre des portages multiples sans trop de difficultés.
C'est l'explication de l'absence de concurrent (trop de travail). Le
marché est étroit car il concerne des *musiciens* déjà d'un certain
niveau (en tout cas d'un niveau que les djeunz sont plus rares
aujourd'hui à vouloir atteindre), branchés MIDI (au sens natif et pas au
sens blaireau-wintel) et à démarche en partie "solitaire" (BiaB ne
pouvant se substituer à un travail en groupe mais constituant d'abord et
avant tout un super-métronome dédié à l'étude). Cette étroitesse rend
peu probable l'émergence d'un groupe de travail de type Linux sur un tel
projet.

- Il existe toutefois UNE solution : acheter un mac (aïe ! pas taper !)
qui te permettra de poursuivre sous Linux sans aucun problème (d'après
les témoignages Linuxiens qui semblaient apprécier en particulier le
MacBook) ET d'utiliser BiaB en natif (avec une certaine cohérence en
plus, vu son interface délicieusement restée MacOS 5-6 d'avant les
niveaux de gris !). Bien sûr il faut acheter BiaB, mais je te garantis
que sur la durée (20 ans) c'est certainement le soft dont les mises à
jour m'ont coûté le moins cher !

On l'a souvent dit ici et en particulier très récemment : la démarche
cohérente consiste DANS L'ORDRE
. à se préoccuper de ce qu'on veut faire/produire
. à se préoccuper du logiciel qui permet de le faire de manière optimale
. à se préoccuper du(des) système(s) sur le(s)quel(s) il tourne
. à se préoccuper de la machine (optimisée) capable d'accueillir iceux,
et d'assurer une polyvalence suffisante avec ses autres activités.

Partir dans l'autre sens (pour des raisons idéologiques par exemple),
depuis un système ou un matériel, implique simplement de devoir accepter
la frustration de rencontrer une impossibilité.

--
Gérald
fgirault
Le #13236941
On 10 juil, 11:03, (Gerald) wrote:
[Les blaireaux sous Windows, les communistes sous Linux]



Bravo. La MAO progresse. Je suis certains que l'op a couru acheté un
mac, terrorisé par cet argumentation.

--
FG
Gerald
Le #13236931

On 10 juil, 11:03, (Gerald) wrote:
> [Les blaireaux sous Windows, les communistes sous Linux]

Bravo. La MAO progresse. Je suis certains que l'op a couru acheté un
mac, terrorisé par cet argumentation.



Je ne sais pas, je sais par contre que le contenu informatif de ce forum
pourrait bien *régresser* sous l'influence de gens :
- qui attribuent aux autres des propos qu'ils n'ont pas tenu
- qui n'apportent *aucune* info nouvelle dans le thread, seulement un
avis qui ne vaut qu'à la hauteur de la notoriété du posteur !?)
... jusqu'à plus ample informé évidemment.

- je confirme que la manière dont le MIDI a été *présenté* dans le monde
Windows *à partir de 1996* (c'était différent dans les 13 années qui ont
précédé) est nocive car elle garde pour nulles et non avenues les
conséquences induites les plus importantes, au plan théorique, du
standard MIDI (et également sa nature propre !). C'est une manière de
présenter "blaireau".
- ça ne sous entend en aucune manière que les *utilisateurs* soient des
blaireaux et encore moins qu'il soit impossible d'utiliser le MIDI de
manière intelligente sous Windows. Juste que pour la grande masse cela
représente un obstacle à surmonter pour y arriver.
- dans une certaine mesure la logique GarageBand actuelle d'Apple va
aussi dans ce sens, mais avec quelques nuances importantes et surtout un
historique ancien dans le MIDI et sans solution de continuïté.

J'ai le plus grand respect pour la démarche linuxienne. Je n'ai fait
état que d'une *impression* qu'elle ne convient pas à des niches aussi
petites, *connaissant ce logiciel complexe* et l'étendue de sa
diffusion.

Puisque tu l'ouvres et que tu as donc un avis non pas sur moi mais sur
Band-in-a-Box v12 de PGmusic et sa portabilité, tu vas pouvoir nous
aider et prouver derechef que tu n'es pas l'immonde troll gluant qu'on
pourrait supposer ! Hardi !

[à la cantonnade] : intéressant de noter que quand effectivement un mac
actuel est la *seule* solution possible à la question posée - sachant
que jm Lasavagnin excluait d'entrée tout émulateur Win et l'achat de
Windows - y'en a automatiquement que ça chatouille. L'inverse serait-il
vrai ? Il exclut aussi, c'est vrai, l'achat d'une licence BIAB mais là
c'est incontournable et on n'est pas ici pour parler de piratage (et je
ne pense pas que ce soit son intention), donc...

--
Gérald
fgirault
Le #13236921
On 10 juil, 15:08, (Gerald) wrote:
> On 10 juil, 11:03, (Gerald) wrote:
> > [Les blaireaux sous Windows, les communistes sous Linux]

> Bravo. La MAO progresse. Je suis certains que l'op a couru acheté un
> mac, terrorisé par cet argumentation.

Je ne sais pas, je sais par contre que le contenu informatif de ce forum
pourrait bien *régresser* sous l'influence de gens :
- qui attribuent aux autres des propos qu'ils n'ont pas tenu



Relisez vos posts ... ou relisez avant de les envoyer.

- qui n'apportent *aucune* info nouvelle dans le thread, seulement un
avis qui ne vaut qu'à la hauteur de la notoriété du posteur !?)
... jusqu'à plus ample informé évidemment.



pff la notoriété ?? société du spectacle, toussa ...

- je confirme que la manière dont le MIDI a été *présenté* dans le monde
Windows *à partir de 1996* (c'était différent dans les 13 années qui ont
précédé) est nocive car elle garde pour nulles et non avenues les
conséquences induites les plus importantes, au plan théorique, du
standard MIDI (et également sa nature propre !). C'est une manière de
présenter "blaireau".



Et ça avance à quoi dans le problème de l'op de refaire l'histoire du
midi ?

- ça ne sous entend en aucune manière que les *utilisateurs* soient d es
blaireaux et encore moins qu'il soit impossible d'utiliser le MIDI de
manière intelligente sous Windows. Juste que pour la grande masse cela
représente un obstacle à surmonter pour y arriver.



Aah la grande masse ; c'est effectivement un problème que subissent,
en masse, les utilisateurs de logiciels libres.

J'ai le plus grand respect pour la démarche linuxienne.



Non, vous l'associez *systématiquement* à une démarche idéologique,
"alter mondialiste de base" et j'en passe, et *jamais* technnique,
pourtant ce ne sont pas les qualités, et défauts aussi, qui manquent à
ce niveau.

Puisque tu l'ouvres et que tu as donc un avis non pas sur moi mais sur
Band-in-a-Box v12 de PGmusic et sa portabilité, tu vas pouvoir nous
aider et prouver derechef que tu n'es pas l'immonde troll gluant qu'on
pourrait supposer ! Hardi !



Si je n'ai pas posté de réponse, c'est que je ne connais pas de
"clone" de BiaB sous Linux. Juste marre de lire les mêmes préjugés
éculés sur cette plate-forme.

J'ai regardé MMA, où il est n'est pas vraiment question de rentrer une
grille d'accord en ligne de commande, mais d'éditer un fichier texte
qu'on fait mouliner à une commande. Je ne trouve pas cela
traumatisant, mais je suis d'accord : ce n'est pas BiaB et sa
"convivialité" ; ceci dit, j'essaierai prochainement, la notation
étant plutôt accessible.

Par contre, remplir le besoin de "super métronome", je serai de l'avis
de Thierry qui suggérait seq24. Personnellement, je ferais des banques
de courts patterns dans les différents styles. C'est certes un gros
effort de saisir, jouer, ou découper à partir de midi file existants,
mais amha, cela permet d'étudier un style sous les coutures rythmiques
et harmoniques. Savoir ce qu'il y a à l'intérieur, c'est plutôt
intéressant pour pouvoir jouer dessus à son aise.

Mais ça ne remplit pas le besoin initial de l'op.

[à la cantonnade] : intéressant de noter que quand effectivement un m ac
actuel est la *seule* solution possible à la question posée



Non, ce n'est pas une solution : l'op a précisé qu'il voulait un soft
similaire à BiaB tournant *sous* Linux. Il n'a pas dit qu'il voulait
acheter une nouvelle machine et un os pour le faire tourner, car je le
soupçonne d'être assez intelligent pour naturellement penser à faire
tourner BiaB dans un environnement natif (win ou mac) s'il le voulait/
pouvait.

Il n'y a pas solution. Donc pas de problème, comme diraient les
shadocks :)

--
FG
thierry
Le #13236911
a écrit :

- je confirme que la manière dont le MIDI a été *présenté* dans le monde
Windows *à partir de 1996* (c'était différent dans les 13 années qui ont
précédé) est nocive car elle garde pour nulles et non avenues les
conséquences induites les plus importantes, au plan théorique, du
standard MIDI (et également sa nature propre !). C'est une manière de
présenter "blaireau".



Et ça avance à quoi dans le problème de l'op de refaire l'histoire du
midi ?



Parce que les idées _fausses_ qui circulent en masse dans le
grand Ternet mondial empêchent les gens de comprendre les choses
comme elles se passent réellement.

C'en est vraiment catastrophique dès que tu veux expliquer trois
trucs, et il est bon, à mon avis, de reprendre du début parfois.
PulkoMandy
Le #13236901
> J'ai regardé MMA, où il est n'est pas vraiment question de rentrer une
grille d'accord en ligne de commande, mais d'éditer un fichier texte
qu'on fait mouliner à une commande. Je ne trouve pas cela
traumatisant, mais je suis d'accord : ce n'est pas BiaB et sa
"convivialité" ; ceci dit, j'essaierai prochainement, la notation
étant plutôt accessible.



dans ce cas, il ne doit pas être difficile de l'interfacer avec un éditeur
de texte comme scsiTE, qui permet facilement (en éditant un fichier texte
:) ) d'ajouter des entrées dans son menu, associée à des commandes. La
magie de linux :)
Thierry B.
Le #13236881
--{ Gerald a plopé ceci: }--

Partir dans l'autre sens (pour des raisons idéologiques par exemple),
depuis un système ou un matériel, implique simplement de devoir accepter
la frustration de rencontrer une impossibilité.



Je ne suis pas tout à fait d'accord. Bon, je suis mal placé parce
que je ne suis pas musicien, mais j'aime les sons, les bruits, les
distorsions de la réalité sonore. Mais je suis avant tout un vieux
dino informaticien. J'ai connu une foultitude de machines, d'OS
divers et variés. J'ai fait bouger _1_ bit pour faire frétiller
un haut-parleur branché sur un monocarte 6502, j'ai poussé à donf
le chip sonore de l'Atari ST avec du code assembleur de goret,
et je vais continuer comme ça. Je ne suis ni musicien, ni profes-
-sionnel, mais à l'heure où je poste, je ne veux plus avoir à
faire avec autre chose qu'un système de la famille des Unix.

Il n'y a jamais d'impossibilité, il n'y a que des marches à
gravir, et des découvertes à faire. Aucune idéologie[1] là
dessous, juste le feeling avec la machine à faire du son.

[1] quoique les Zuniquses libres sont quand même, assez souvent,
un peu mieux que les autres...

--
On pourrait aussi se passer du 1 avec !0.
"0"[!0] == ''
PulkoMandy
Le #13236851
> j'ai poussé à donf
le chip sonore de l'Atari ST avec du code assembleur de goret,



On peut entendre ?
J'ai le même chip, dans mon Amstrad CPC... mais avec des outils
performants :) ( http://www.julien-nevo.com/starkos/ )
Publicité
Poster une réponse
Anonyme