Est-ce que dire quelque chose sur internet c'est le mettre sur la place public ?

Le
Gun &
Je regrette que Dominique Strauss-Kahn ait décidé sous le conseil de =
Gérard LECLERC,
de demander à Martine Aubry de faire sauter la taxe d'habitation d'un =
anonyme sur
internet.
Je regrette que cela ait été fait en violant ma vie privée avec la =
complicité de
France télécom, d'EDF, de Wanadoo et sous un gouvernement socialiste =
alors que le
11 septembre avait déjà eu lieu, et qu'AZF à Toulouse avait aussi =
déjà sauté.

Je regrette que Gérard LECLERC n'ai pas eu une estime pour le =
télespectateur
anonyme que je suis. Je regrette que Gérard LECLERC ait eu la =
nécessité avec Chirac
et DSK préparer mon assassinat parce que le doute était contre eux =
pour AZF.

Je regrette d'avoir fait la connaissance d'une petite comptable, =
salarié de LAGARDERE,
après les élections présidentielles. 3ème fois que je montais =
anonymement à Paris sous
Chirac.

Je regrette que mes priorités personnelles en septembre 2001, ne =
m'aient laissé un
peu de temps pou comprendre comment avait eu lieu l'explosion du site =
AZF.

Je regrette que personne ne m'ait invité à quitter internet pour des =
raisons de cohésion
nationale alors toute la campagne présidentielle surfait sur la ligne =
éditoriale de
l'insécurité. Je regrette de ne pas avoir compris dans sa =
globalité le caractère critique,
secret et d'urgence du contexte politique lors des élections =
présidentielles, et ce alors
que le gouvernement Lionel Jospin n'a pas souhaité clôturer =
l'instruction pour l'explosion
du site AZF à Toulouse, siège d'Airbus - EADS dont Lagardère est =
le principal
actionnaire.

Je regrette que Chirac n'a cessé de me mettre en ballottage =
sécuritaire avec l'assistence
de France 2, l'outil officiel de l'état pour tout procés verbal, de =
sommations implicites,
afin de pointer du doigt un utilisateur anonyme d'internet.

Je regrette que personne ne se soit présenté à moi, évitant la =
lâcheté du subversif, avec
le courage soit de discuter le dossier, soit de me renseigner.

Je regrette de ne pas pouvoir me vanter de l'avoir fait exprès, de me =
défendre alors
qu'on se focalise sur moi, inconscient, pour m'abattre avant que =
l'avenir ait un jour
une chance de discuter la question AZF.

Je regrette de ne pas avoir été plus capable à comprendre très =
rapidement ce qui
m'arrivait. Je regrette que vous en ayez pour la plus part abusé, et =
peut être ai-je une
chance de ne me faire flinguer comme De Gaulle, Pompidou ou Mitterrand =
dans
l'indifférence la plus totale.

Je regrette que Chirac ait toujours eu la nécessité de tancé la =
nation pour la provoquer
à son avantage dans un ballottage inéquitable, et ce avec la =
volonté du tout Paris pour
armer sans cesse Chirac à l'omnipotence.

Je regrette que les socialistes aient tout fait pour me priver de soins. =
Je regrette qu'ils
aient voulu vous faire croire que Ségolène voulait récupérer mon =
drame, sans abuser
de ma détresse parce que Chirac se sent plus en sécurité avec le =
PS qu'avec
Sarkozy. Mais chirac est "vieux" !

Je regrette que Jean-Luc LAGARDERE soit mort le 13 mars 2003, que Jean =
DRUCKER
soit mort le 17 avril 2003, parce que je pense qu'ils ne sont pas les =
seuls responsables
de la ruine de notre pays, de la misère des bas salaires, de =
l'hypothèque de notre avenir !

Je regrette que leur merde soit ainsi révélée, parce tant de =
parties sont concernées, complices.

Je regrette que tous les soupçons pour le fait de guerre AZF se =
portent sur le monde de
l'entreprise, le patronat et ce par idéologie plus que pour =
l'intérêt de la France.

Je regrette, que les français ne soient pas considérés autrement =
que comme des moutons
disponibles à la peine de mort et ce parce que de toute façon, ils =
vivent mal sans plus
de valeurs humaines que ces élites qui les sacrifient.

Je regrette que le monde de la littérature à travers le Goncourt ait =
sali le monde du
livre, terre sacrée, et ce en collaborant comme ils savent le faire, =
comme des nazis,
au meurtre puis à la torture d'un innocent imprévisible face à la =
cabale littéraire et
ministèrielle.

Je regrette que personne ait lâché ouvertement le propos de mise en =
ballottage de
Chirac, la préemption manu militari et ce afin de rompre le chantage =
à la guerre civile.

G&R


P.S.: Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la mort de François =
Mitterrand.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
jmh
Le #15817871
Aujourd 'hui , mardi le 08/01/2008, Gun & @-->>----- a écrit :
Je regrette que Dominique Strauss-Kahn ait décidé sous le conseil de Gérard
LECLERC, de demander à Martine Aubry de faire sauter la taxe d'habitation
d'un anonyme sur internet.
Je regrette que cela ait été fait en violant ma vie privée avec la complicité
de France télécom, d'EDF, de Wanadoo et sous un gouvernement socialiste alors
que le 11 septembre avait déjà eu lieu, et qu'AZF à Toulouse avait aussi déjà
sauté.



Attention, t'as encore deux tueurs juste derriere toi !!!




P.S.: Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la mort de François Mitterrand.



F.N.: on est contents !!!
Gun &
Le #15817841
"jmh"
Attention, t'as encore deux tueurs juste derriere toi !!!
P.S.: Aujourd'hui c'est l'anniversaire de la mort de François Mitterrand.



F.N.: on est contents !!!



préoccupation n. f. 1. Souci, inquiétude. C’est pour lui un sujet de préoccupation.
2. Disposition d’un esprit occupé par un projet à réaliser, une question à résoudre.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme