Exposition Dupon

Le
higgs158
Belle exposition chez Dupon, le fameux laboratoire parisien.

Nikon permet à de jeunes photographes d'exposer des pièces intéressantes
(dans le domaine de l'art plastique et spéculatif, on dit pièce et non
photographie).

Aurélia Blanc (diplômée ENSAD), Jean Marc Caracci, Ingrid Delberghe,
Cristian Esculier, Laure Lafarge et Jérémie Lenoir (Beaux-arts d'Orléans)
ont bien travaillé : les photographies expriment un e grande maîtrise de la
composition, des lignes de tension et du cadrage.

Ils maîtrisent la technique photo, l'esthétique et le sémantique (le sens de
l'image).

Leurs photographies exposées chez Dupon seront désormais des icônes qui
invitent à réfléchir. Les tirages impeccables soulignent la qualité des
démarches réalisées par les jeunes talents.

Dupon : 74 rue joseph de Maistre 75018.
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
delestaque
Le #22957271
Le 19/12/2010 09:14, higgs158 a écrit :
Belle exposition chez Dupon, le fameux laboratoire parisien.

Nikon permet à de jeunes photographes d'exposer des pièces intéressantes
(dans le domaine de l'art plastique et spéculatif, on dit pièce et non
photographie).

Aurélia Blanc (diplômée ENSAD), Jean Marc Caracci, Ingrid Delberghe,
Cristian Esculier, Laure Lafarge et Jérémie Lenoir (Beaux-arts d'Orléans)
ont bien travaillé : les photographies expriment un e grande maîtrise de la
composition, des lignes de tension et du cadrage.

Ils maîtrisent la technique photo, l'esthétique et le sémantique (le sens de
l'image).




J'avais raté ce torchon quotidien

alors, " sémantique " c'est du genre féminin et n'a rien à voir avec le
sens de l'image.

Leurs photographies exposées chez Dupon seront désormais des icônes qui
invitent à réfléchir. Les tirages impeccables soulignent la qualité des
démarches réalisées par les jeunes talents.



Quel délayage convenu, ça ne sert guère la cause de ces photographes de
lire ces conneries, mais comme il faut absolument pondre un truc dans le
genre dès qu'on pend une photo au mur, on appelle le rédacteurs confirmé
es-bla-bla , quelle misère, quelle pauvreté, " le fameux laboratoire
parisien " ,

les photographies expriment un e grande maîtrise de la
composition, des lignes de tension et du cadrage."

" les lignes de tension " celle ci je note et transmets à ERDF, maitrise
du cadrage, encore heureux !
Une grande maîtrise de la composition, quelle pauvreté de langage, même
un photo club de province n'oserait pas, même dans le Berry Républicain
on ne lirait pas ça, c'est à peu près aussi nul que les commentaires sur
les photos elles mêmes complétement ridicules de Depardon, j'en profite
pour faire un "UP " je viens d'entendre une annonce sur France Info ,ça
se termine le 9 janvier, alors, si on n'y est pas encore allé, faut se
secouer, j'ai aimé le commentaire également, " des photos de la France
dans laquelle nous vivons et que nous ne voyons pas ".
mais j'aime bien ces communiqués, ils sont pour moi l'occasion de bonnes
parties de rigolade.
j'aime surtout le sérieux, la conviction qu'on y trouve, on aurait même
l'impression que l'auteur croit lui même à ses délires.
Tiens, l'auteur fais nous donc un petit papier sur Filh, et ses "Ektas
de verre " séries signalée verdâtre pas un participant, compensée
rapidement pas un série orange, pour contre balancer.
L'ekta a souvent une dominante verdâtre dans les zones sous exposées.
Et si tu es surchargé, l'auteur, tu peux me demander de faire des piges,
je suis très bon dans ce domaine, raconter des délires sur les photos,
c'est mon pêché mignon.





Dupon : 74 rue joseph de Maistre 75018.



pendant qu'il n'a pas encore déposé le bilan, faut aller voir l'expo et
repartir avec un tarif.


--
Ricco
Publicité
Poster une réponse
Anonyme