Faces crachées

Le
Philippe Lheureux
Le photographe Albert Fleury vous propose une série de clichés sur
http://www.vox-populi.net/article.php3?id_articleP9

Phil
www.vox-populi.net
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Stephane Legras-Decussy
Le #3611291
"Philippe Lheureux" news: 47ddff0f$0$879$
Le photographe Albert Fleury vous propose une série de clichés sur
http://www.vox-populi.net/article.php3?id_articleP9


"L'introspection d'un être dont la quête est en soi une génèse, une
renaissance, un souffle..."

pourquoi se décrédibiliser en écrivant des conneries pareilles ?

Ghost Rider
Le #3611231

"L'introspection d'un être dont la quête est en soi une génèse, une
renaissance, un souffle..."

pourquoi se décrédibiliser en écrivant des conneries pareilles ?



Il faudrait tout citer.
Le texte dit:
"Albert Fleury nous présente une nouvelle série, les "faces c(r)aché es",
autoportraits en demi-teintes entre ombre et lumière, vérité et cav erne,
abysses et profondeurs.
L'introspection d'un être dont la quête est en soi une génèse, un e
renaissance, un souffle..."

Plus loin:
"Avec une infinie justesse, Albert Fleury nous fait vivre par son regard
des sentiments dédoublés : intérieur-extérieur, liberté et enfe rmement,
insouciance et mémoire, évasion et quotidienneté, noir et blanc...
La beauté est de ce monde : il suffit juste d'ouvrir les yeux."

Et encore:
"Il y a un mois, nous vous avions présenté "Carnets de route", une sé rie
de clichés réalisés par le photographe Albert Fleury.
Compte tenu de votre enthousiasme (et du nôtre), nous poursuivons avec
le plus grand bonheur notre vagabondage, cette fois sur les plages du
Nord-Pas de Calais, ballotés entre ressac, guerre et paix.
Cette nouvelle série, intitulée "De sable et de béton", connaîtra deux
volets, tant la qualité des photos ne nous a pas permis de choisir parm i
elles.
"L'homme est un faire-libre" disait Sartre.
Qu'avons-nous fait ?
Que faisons-nous ?"

Et toujours:
"Sans le connaître, je suis tombée sous le charme étrange d'Albert Fleury...
Quel nom curieux ! On dirait une pub pour du beurre allégé. Pourtant, il
ne l'est pas - léger - et ses clichés sont comme une résonance dans nos
têtes.
Noirs, blancs, infinis, indéfinis, voici des hymnes à la nature, plei ns
de vie.
La "Place du mort", premier volet d'une série de quatre thèmes, nous
incite au vagabondage, sur les chemins de traverse des Ardennes Belges.
En toute poésie, flânons au détour des voies que nous pourrions cho isir.
Où allons-nous ?
Via nos tours et détours, le savez-vous "


Il y en a comme ça des pages.

Ça laisse effectivement songeur.
Les photos aussi d'ailleurs.
De quoi vit-il ? De ses photos ?

Ghost Rider

Ofnuts
Le #3611221
Ghost Rider wrote:

Il y en a comme ça des pages.

Ça laisse effectivement songeur.
Les photos aussi d'ailleurs.
De quoi vit-il ? De ses photos ?


On dirait le genre de verbiage qu'affectionne tant le prof de français
de ma fille. En plus je parie que l'est lui-même qui l'écrit...
Président (mais peut-être unique membre) de sa société des amis.

--
Bd.

JeanPasse
Le #3611211
"Stephane Legras-Decussy" a écrit dans le message de news:
47de76d6$0$7449$

"Philippe Lheureux" news: 47ddff0f$0$879$
Le photographe Albert Fleury vous propose une série de clichés sur
http://www.vox-populi.net/article.php3?id_articleP9


"L'introspection d'un être dont la quête est en soi une génèse, une
renaissance, un souffle..."

pourquoi se décrédibiliser en écrivant des conneries pareilles ?


En effet on peut s'interroger sur le degré de vérité d'un pareille

"sentence" lorsque l'on visite son site.

"Une génèse, une renaissance, un souffle..." s'oppose alors aux titres de
ses galeries:
"Les eaux lointaines"
"La place du mort"
"D'ici, d'ailleurs et de nulle part"
"Bunkers"
"Les sentinelles mélancoliques"
Quoiqu'il y ait parfois des enfants ou une femme le tout est généralement
assez mortel ou mortuaire. Si l'on désire on peut voir dans sa dernière
série un certaine humanisation puisqu'il s'agit de portraits,
d'autoportraits plus précisément. Peut-être s'agit-il en fait du linceuil de
Lazare... d'ou l'idée de la renaissance?

Je ne dis pas que je déteste, mais que la vie semble lourde.

René


Stephane Legras-Decussy
Le #3611131
"Ofnuts" 47df00f7$0$8945$

On dirait le genre de verbiage qu'affectionne tant le prof de français de
ma fille.


c'est un fleau ce genre de prof...
ça me rappelle une vieille peau en seconde
qui voyait une apologie du communisme
à la moindre allusion à la couleur rouge dans
n'importe quel texte....

Publicité
Poster une réponse
Anonyme