faire des sous rapidement

Le
delestaque
Salut,

Un problème de voisinage risque de vous entraîner devant un tribunal, suite
à des plaintes abusives.
Vous prenez un avocat, il vous dit que ce genre de truc est un bâton
merdeux, mais qu'il y a quand même des risques, vous payez, provisionnez,
reprovisionnez, finalement après très peu d'interventions, l'avocat se doute
qu'il ne va pas vraiment pouvoir faire illusion longtemps et que vous êtes à
sec, il vous lâche, sans explication particulière, il a le droit.
Cette première avocate est assez antipathique mais vous vous dites que ça ne
doit pas être une marrante, qu'elle va être dynamique, finalement elle ne
l'est pas du tout,
Vous avez perdu vos tunes.
Vous prenez une autre avocate, celle ci est sympathique, vous l'avez vu en
action à la barre, et de plus dans le cadre de l'aide juridictionnelle, joli
boulot, la cause est difficile à défendre, son client semble mettre des
bâtons dans les roues de son défenseur, l'avocate arrive à minimiser la
casse.
On se met d'accord, 150 ? hors taxes de l'heure, je verse pour la première
consultation et une provision sur une heure, 358 ?.
Croyant bien faire, je lui mets pour mémoire quatre mails de faits survenus
très récemment.
Lecture de quatre mails, une réponse, " je vous l'ai déjà dit lors de notre
premier rendez vous, portez plainte, écrivez ".
je renonce à lui faire demander où en est cette affaire au greffe, parce
qu'il va falloir que, à mon grand étonnement; je provisionne à nouveau, et
que de toutes façons, bon, je recevrai une courrier si ça cause.
Je lui fait part de mon étonnement, lecture des mails et une réponse = 150
euros.( HT )
Ca me semble un peu élevé, elle me dit qu'elle se dessaisit de l'affaire,
résultat, rien, rien du tout.
Je vais finir par me demander si ce n'est pas un tic , prendre une affaire
qui vous emmerde, se faire payer, laisser tomber sous un prétexte
invérifiable.
la différence entre ces deux conseils, l'un est sympathique, l'autre ne
l'est pas, moi, je suis raide et ne vais même pas pouvoir me défendre, pas
mal !
Il n'y aura pas de troisième fois, finalement je risque la taule pour des
plaintes de faits inventifs, j'en prends mon parti, je ne devrais pas rester
longtemps ou avoir du sursis, mais ça me ferait quand même chier de me faire
condamner pour rien, ok , je ne suis pas le premier.
--
Ricco
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
lemeilleur
Le #22580531
On 17 sep, 00:06, "delestaque"
Salut,

Un problème de voisinage risque de vous entraîner devant un tribunal, suite
à des plaintes abusives.
Vous prenez un avocat, il vous dit que ce genre de truc est un bâton
merdeux, mais qu'il y a quand même des risques, vous payez, provisionne z,
reprovisionnez, finalement après très peu d'interventions, l'avocat s e doute
qu'il ne va pas vraiment pouvoir faire illusion longtemps et que vous ê tes à
sec, il vous lâche, sans explication particulière, il a le droit.
Cette première avocate est assez antipathique mais vous vous dites que ça ne
doit pas être une marrante, qu'elle va être dynamique, finalement ell e ne
l'est pas du tout,
Vous avez perdu vos tunes.
Vous prenez une autre avocate, celle ci est sympathique, vous l'avez vu e n
action à la barre, et de plus dans le cadre de l'aide juridictionnelle, joli
boulot, la cause est difficile à défendre, son client semble mettre d es
bâtons dans les roues de son défenseur, l'avocate arrive à minimise r la
casse.
On se met d'accord, 150 ? hors taxes de l'heure, je verse pour la premi ère
consultation et une provision sur une heure, 358 ?.
Croyant bien faire, je lui mets pour mémoire quatre mails de faits surv enus
très récemment.
Lecture de quatre mails, une réponse, " je vous l'ai déjà dit  lo rs de notre
premier rendez vous,  portez plainte, écrivez ".
je renonce à lui faire demander où en est cette affaire au greffe, pa rce
qu'il va falloir que, à mon grand étonnement;  je provisionne à n ouveau, et
que de toutes façons, bon, je recevrai une courrier si ça cause.
Je lui fait part de mon étonnement, lecture des mails et une réponse = 150
euros.( HT )
Ca me semble un peu élevé, elle me dit qu'elle se dessaisit de l'affa ire,
résultat, rien, rien du tout.
Je vais finir par me demander si ce n'est pas un tic , prendre une affair e
qui vous emmerde, se faire payer, laisser tomber sous un prétexte
invérifiable.
la différence entre ces deux conseils, l'un est sympathique, l'autre ne
l'est pas, moi, je suis raide et ne vais même pas pouvoir me défendre , pas
mal !
Il n'y aura pas de troisième fois, finalement je risque la taule pour d es
plaintes de faits inventifs, j'en prends mon parti, je ne devrais pas res ter
longtemps ou avoir du sursis, mais ça me ferait quand même chier de m e faire
condamner pour rien, ok , je ne suis pas le premier.
--
Ricco



salut la conciliation devant un juge cela n exciste pas en fr
Moisse
Le #22581661
"lemeilleur" de discussion :

Il n'y aura pas de troisième fois, finalement je risque la taule pour des
plaintes de faits inventifs, j'en prends mon parti, je ne devrais pas
rester
longtemps ou avoir du sursis, mais ça me ferait quand même chier de me
faire
condamner pour rien, ok , je ne suis pas le premier.
--
Ricco



salut la conciliation devant un juge cela n exciste pas en fr



Vous devriez réviser vos codes, il existe même dans certains domaines une
obligation de séance de conciliation avant tout renvoi en bureau de
jugement.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme