un fait divers une loi.

Le
jr
Appel des ex-ministres femmes:

« Plusieurs pistes doivent être étudiées », assurent-elles, en citant
notamment l’« allongement des délais de prescription en matière d’agression
sexuelle, la possibilité pour les associations compétentes de porter
plainte en lieu et place des victimes, la fin de la correctionnalisation
des viols »


Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.


--
https://vimeo.com/71196521
jr
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Sylvain
Le #26398548
"jr" a écrit dans le message de groupe de discussion :




Appel des ex-ministres femmes:

« Plusieurs pistes doivent être étudiées », assurent-elles, en citant
notamment l’« allongement des délais de prescription en matière d’agression
sexuelle, la possibilité pour les associations compétentes de porter
plainte en lieu et place des victimes, la fin de la correctionnalisation
des viols »...


Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.




Le but est de judiciariser, culpabiliser, condamner, la population, ça leurs
sert de prétexte pour mieux dresser le peuple. Et ils font ça en utilisant
de la pleurniche féministe gauchiste
François Guillet
Le #26398583
Après mûre réflexion, Sylvain a écrit :
...
Le but est de judiciariser, culpabiliser, condamner, la population, ça leurs
sert de prétexte pour mieux dresser le peuple.



C'est là qu'on voit la supériorité du politique sur le peuple. Car le
peuple va sûrement applaudir des deux mains ce qui va contre lui.
Anne G
Le #26398693
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :

Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.



*UN* fait divers ?
"une femme sur cinq a été ou sera au cours de sa vie victime de
harcèlement sexuel"



« Et moi ? Est-ce que je vaux mieux que ces silencieux messieurs ? Non.
J’ai été témoin de harcèlement. Et je n’ai rien fait. Ou pas assez. Je
n’ai surtout rien dit. Parce qu’il n’y avait là rien de justiciable et
de sanctionnable en droit. Il aurait sans doute suffi de dire au
harceleur qu’on savait pour que ses agissements cessent. Si une femme
sur cinq a été ou sera au cours de sa vie victime de harcèlement sexuel,
si seulement 5 % d’entre elles vont jusqu’à porter plainte, c’est parce
qu’il faut être sacrément courageuse pour dire stop à un collègue, un
supérieur ou un patron.
[...]
Ne faisons plus semblant de ne pas savoir. Et ne nous cherchons plus
d’excuses pour ne pas voir et dire. Arrêtons de convoquer la présomption
d’innocence, le «c’est parole contre parole», le «c’est pas si grave»,
la lutte contre le «politiquement correct»… [...] Allons-nous
collectivement rester sourds à ces appels et rester complices ? Ou
prendre conscience qu’il y a un problème et que nous pouvons tous, à
notre niveau, dire nous aussi non ? »

http://www.liberation.fr/france/2016/05/15/harcelement-les-hommes-doivent-l-ouvrir-aussi_1452855
jr
Le #26398694
Anne G
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :

Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.



*UN* fait divers ?



Un fait-divers c'est un fait relaté par la presse.



--
https://vimeo.com/71196521
jr
Anne G
Le #26398772
jr a écrit le 16/05/2016 22:35 :
Anne G
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :

Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.



*UN* fait divers ?



Un fait-divers c'est un fait relaté par la presse.



Ah, d'accord.
Les milliers d'autres n'existent donc pas; pas besoin de s'en
préoccuper, ni de leur donner les moyens pour que leurs mésaventures
deviennent elles aussi des "faits divers".
jr
Le #26398792
Anne G
jr a écrit le 16/05/2016 22:35 :
Anne G
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :





Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.







*UN* fait divers ?





Un fait-divers c'est un fait relaté par la presse.



Ah, d'accord.
Les milliers d'autres n'existent donc pas; pas besoin de s'en
préoccuper, ni de leur donner les moyens pour que leurs mésaventures
deviennent elles aussi des "faits divers".




Les milliers d'autres existent et ces moyens qu'on improvise à l'occasion
d'un fait-divers sont juste débiles. Permettre à des assocs de porter
plainte à la place de désignées-victimes majeures et capables et qui ne
portent pas plainte! C'est un boulevard pour toutes les assocs de cinglés.

--
https://vimeo.com/71196521
jr
Anne G
Le #26398801
jr a écrit le 17/05/2016 13:23 :
Anne G
jr a écrit le 16/05/2016 22:35 :
Anne G
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :

Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.



*UN* fait divers ?



Un fait-divers c'est un fait relaté par la presse.



Ah, d'accord.
Les milliers d'autres n'existent donc pas; pas besoin de s'en
préoccuper, ni de leur donner les moyens pour que leurs mésaventures
deviennent elles aussi des "faits divers".



Les milliers d'autres existent et ces moyens qu'on improvise à l'occasion
d'un fait-divers sont juste débiles. Permettre à des assocs de porter
plainte à la place de désignées-victimes majeures et capables et qui ne
portent pas plainte! C'est un boulevard pour toutes les assocs de cinglés.



Au Québec, une assoc (la Ligue des droits et libertés) vient de faire
invalider l'usage de l'article 500.1 du Code de la route, qui empêchait
les gens de manifester.
Tous ces jeunes gens auraient pu porter plainte eux-même.

http://www.ledevoir.com/politique/quebec/471101/droit-de-manifester-l-article-500-1-du-code-de-la-securite-routiere-est-invalide-en-attendant-sa-reecriture
jr
Le #26398809
Le 17/05/2016 à 23:15, Anne G a écrit :

Les milliers d'autres existent et ces moyens qu'on improvise à l'occasion
d'un fait-divers sont juste débiles. Permettre à des assocs de porter
plainte à la place de désignées-victimes majeures et capables et qui ne
portent pas plainte! C'est un boulevard pour toutes les assocs de cinglés.



Au Québec, une assoc (la Ligue des droits et libertés) vient de faire
invalider l'usage de l'article 500.1 du Code de la route, qui empêchait
les gens de manifester.
Tous ces jeunes gens auraient pu porter plainte eux-même.




C'est de l'ordre de la class-action. Ce qui est suggéré dans l'appel en
référence, c'est qu'une assoc puisse porter plainte contre le député
Machin sur la base d'un harcèlement commis sur mademoiselle Truc
nommément, et à sa place, elle qui n'a rien demandé à personne. Ceci
n'est concevable dans un pays civilisé que si la victime est mineure ou
sous tutelle. Le systématiser ne ferait que dire officiellement que
certaines personnes (lire: les femmes) sont par essence sous tutelle.

Par dessus le marché, en France, pour avoir le droit d'ester une assoc
doit juste avoir l'objet qui va bien et attendre quelques années. On a
déjà assez d'assocs religieuses créées spécifiquement et uniquement pour
porter plainte au nom de leur objet, épargnant ainsi aux évêques de
s'exposer en première ligne; au moins portent-elles plaintes pour
elles-mêmes! Mais si on leur permet de porter plainte au nom de
n'importe qui et de désigner les victimes...

Une de ces assocs vient de se faire aligner en dernier ressort: elle
s’immisçait d'autorité "au nom de l'enfant" dans les affaires civiles
d'adoption suite à GPA.

--
http://rouillard.org/bd.jpg
jr
Le #26398810
Le 17/05/2016 à 23:15, Anne G a écrit :
jr a écrit le 17/05/2016 13:23 :
Anne G
jr a écrit le 16/05/2016 22:35 :
Anne G
jr a écrit le 15/05/2016 00:44 :









Trois propositions, trois conneries. Mais comme il s'agit de sexe, ça va
finir par passer.













Les deux autres propositions:

- l'allongement de la durée de prescription. Mantra habituel post
fait-divers de révélation; les femmes dans l'affaire Baupin, si elles
ont cru un instant que la dénonciation retomberait sur elles, ne peuvent
que constater qu'elles se sont trompées: c'est bien Baupin qui est
allumé. Et on ne parle pas du siècle dernier. La prescription est une
belle chose qui par construction s'applique à des délinquants ou
criminels, dire "mais le délinquant s'en tire après un certain temps"
c'est juste la définition de la prescription. L'autre branche de
l'alternative c'est l'augmentation ad infinitum qu'on voit par ici:
prescription de 20 ans après la majorité (certains demandent 30) quand
le coupable est généralement bien plus vieux que la victime, ça nous
fait des procès avec un accusé de 45 ans devant le tribunal pour mineur
pour des faits commis 30 ans avant! Et l'instruction avec des témoins
cacochymes et de multiples changements de lois et de procédures depuis
les faits, et le procès, et l'appel...

- la fin de la correctionnalisation des viols "simples", alors
qu'objectivement c'est le contraire qu'il faudrait faire au vu de ce qui
passe aux assises par ailleurs. Aujourd'hui si on appliquait les textes
dans les cas extrêmes, un doigt imposé dans le cul sans autre dommage
est passible des assises avec 15 ans de taule avec de 10 à 28 ans de
prescription selon l'âge de la victime, quand le fait de casser la tête
à quelqu'un et de lui crever les yeux est passible de correctionnelle,
de 10 ans de taule et prescription de 3 ans.


--
http://rouillard.org/bd.jpg
François Guillet
Le #26398832
Anne G avait soumis l'idée :
...
*UN* fait divers ?
"une femme sur cinq a été ou sera au cours de sa vie victime de
harcèlement sexuel"



En tant qu'homme, je trouve injuste de ne pas être suffisamment harcelé
sexuellement par les femmes. Les DSKettes et les Beaupinettes semblent
rares. Nous sommes vraiment dans une société inégalitaire. Il y a
beaucoup à faire pour le rattrapage (on peut me contacter par mail).

fu2 frh
Publicité
Poster une réponse
Anonyme