Les fans de Linux doivent s'ouvrir aux sources fermées

Le
P4nd1-P4nd4
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 5
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Yliur
Le #26399254
Le Sun, 22 May 2016 20:07:43 +0200
P4nd1-P4nd4 <P4nd1-P4nd4@> a écrit :

http://www.techrepublic.com/article/time-linux-fans-open-their-arms-to-closed-source/

Signé: Un grand gourou de l'Open Source



Ben non.

Et l'article n'a pas beaucoup d'intérêt : il parle de pragmatisme
(pourquoi pas) mais considère qu'accepter (ou je ne sais quoi :
personne n'interdit les applications fermées sous Linux) les
applications fermées sous Linux pour promouvoir la plate-forme serait
une bonne chose.

Mais il ne discute pas vraiment la question : ça ne parle ni du
problème que posent ces logiciels fermés : "je veux faire les choses
efficacement dans la vraie vie", mais tant pis pour le coût du fait
qu'elles soient fermées, à court terme (ses données personnelles par
exemple) ou à long terme (le développement d'alternatives libres).
Linux n'est pas forcément l'objectif, le logiciel libre ne s'arrête par
à Linux et les autres logiciels sont tout aussi importants.
MAIxxx
Le #26399607
Le 22/05/2016 20:07, P4nd1-P4nd4 a écrit :
http://www.techrepublic.com/article/time-linux-fans-open-their-arms-to-closed-source/


Signé: Un grand gourou de l'Open Source



Bah, les "sources fermées" ça n'existe pas vraiment, la
"rétro-ingénierie" a fait des progrès et permet de *décompiler* à peu
près n'importe quoi dont on a l'objet. Ça demande un effort, évidemment,
et pas accessible au hacker lambda.

Le "source" obtenu est évidemment soumis à des restrictions d'usage dus
à la "propriété intellectuelle" qui comme chacun sait n'est pas une
propriété et n'est pas vraiment intellectuelle. Mais on peut alors
attaquer l'éditeur de logiciel si on détecte des bouts de code pompés
sur des sources "protégées" (ou open!!!) . Vive les lois
propriétariennes !
Dominique
Le #26399618
Le 26/05/2016 à 11:05, MAIxxx a écrit :

la
"rétro-ingénierie" a fait des progrès et permet de *décompiler* à peu
près n'importe...


...Mais on peut alors
attaquer l'éditeur de logiciel si on détecte des bouts de code pompés
sur des sources "protégées" (ou open!!!)




Et l'éditeur du logiciel propriétaire ne peut pas se retourner contre
toi au motif que tu as décompilé son soft ?

Je crois me souvenir que les contrats d'utilisation interdisent
justement la décompilation, mais je me trompe peut-être.


--
Dominique
Courriel : dominique point sextant ate orange en France
Esto quod es
JKB
Le #26399634
Le Thu, 26 May 2016 12:26:07 +0200,
Dominique
Le 26/05/2016 à 11:05, MAIxxx a écrit :

la
"rétro-ingénierie" a fait des progrès et permet de *décompiler* à peu
près n'importe...




...Mais on peut alors
attaquer l'éditeur de logiciel si on détecte des bouts de code pompés
sur des sources "protégées" (ou open!!!)




Et l'éditeur du logiciel propriétaire ne peut pas se retourner contre
toi au motif que tu as décompilé son soft ?

Je crois me souvenir que les contrats d'utilisation interdisent
justement la décompilation, mais je me trompe peut-être.



Je crois surtout que si ton binaire est bien protégé, le
décompilateur se tire une balle dans le pied. Je parle en
connaissance de cause, j'utilise ce genre d'outil.

JKB

--
Si votre demande me parvient sur carte perforée, je titiouaillerai très
volontiers une réponse...
=> http://grincheux.de-charybde-en-scylla.fr
=> http://loubardes.de-charybde-en-scylla.fr
Rambo
Le #26399653
JKB wrote on 26/05/2016 14:47:
Le Thu, 26 May 2016 12:26:07 +0200,
Dominique
Le 26/05/2016 à 11:05, MAIxxx a écrit :


Je crois me souvenir que les contrats d'utilisation interdisent
justement la décompilation, mais je me trompe peut-être.


Je crois surtout que si ton binaire est bien protégé, le
décompilateur se tire une balle dans le pied. Je parle en
connaissance de cause, j'utilise ce genre d'outil.

JKB



C'est vrai qu'il y a de binaires qui protègent bien de la rétro-ingénierie.
MAIxxx
Le #26399914
Le 26/05/2016 17:14, Rambo a écrit :
JKB wrote on 26/05/2016 14:47:
Le Thu, 26 May 2016 12:26:07 +0200,
Dominique
Le 26/05/2016 à 11:05, MAIxxx a écrit :


Je crois me souvenir que les contrats d'utilisation interdisent
justement la décompilation, mais je me trompe peut-être.


Je crois surtout que si ton binaire est bien protégé, le
décompilateur se tire une balle dans le pied. Je parle en
connaissance de cause, j'utilise ce genre d'outil.

JKB



C'est vrai qu'il y a de binaires qui protègent bien de la rétro-ingénierie.



Tout dépend des moyens mis en oeuvre...
MAIxxx
Le #26399915
Le 26/05/2016 12:26, Dominique a écrit :
Le 26/05/2016 à 11:05, MAIxxx a écrit :

la
"rétro-ingénierie" a fait des progrès et permet de *décompiler* à peu
près n'importe...




...Mais on peut alors
attaquer l'éditeur de logiciel si on détecte des bouts de code pompés
sur des sources "protégées" (ou open!!!)




Et l'éditeur du logiciel propriétaire ne peut pas se retourner contre
toi au motif que tu as décompilé son soft ?

Je crois me souvenir que les contrats d'utilisation interdisent
justement la décompilation, mais je me trompe peut-être.




On peut très bien décompiler sans "signer" un contrat d'utilisateur ni
même le lire. L'objet "programme binaire" ne peut à lui tout seul hors
exécution interdire ou permettre quoi que ce soit, il faudrait une loi
spécifique pour chaque programme ! La chose qui est interdite est la
duplication (piratage) et pas toujours d'ailleurs.
Mais sans doute le "décompilation" n'est-elle pas le moyen le meilleur
pour voir ce qu'il y a dans les boyaux d'un logiciel. Les "services"
savent très bien comment faire, mais là, c'est du secret défense.
Nicolas George
Le #26399916
MAIxxx , dans le message
On peut très bien décompiler sans "signer" un contrat d'utilisateur ni
même le lire.



Sauf si le contrat en question est une condition pour obtenir le binaire en
premier lieu.
MAIxxx
Le #26399931
Le 28/05/2016 23:37, Nicolas George a écrit :
MAIxxx , dans le message
On peut très bien décompiler sans "signer" un contrat d'utilisateur ni
même le lire.



Sauf si le contrat en question est une condition pour obtenir le binaire en
premier lieu.



C'est le cas en téléchargement s'il est nécessaire de cliquer "accepter
les conditions etc." , mais pas lors d'un achat de support où le
"contrat de vente" par exemple en grande surface n'impose pas de
restriction explicite, le vendeur ne faisant pas signer quoi que ce soit.

Si l'emballage indique des conditions en cas d'ouverture pas sûr
qu'elles soient valides, le jus "uti et abuti" du produit matériel étant
acquis. Et puis on trouve des emballages ouverts en rayon, parfois !!!
Et on peut toujours utiliser un cd-rom pour mettre sous un pot de fleur !
Nicolas George
Le #26399935
MAIxxx , dans le message
C'est le cas en téléchargement s'il est nécessaire de cliquer "accepter
les conditions etc." , mais pas lors d'un achat de support où le
"contrat de vente" par exemple en grande surface n'impose pas de
restriction explicite, le vendeur ne faisant pas signer quoi que ce soit.



La licence s'impose à tous et peut être conditionnée à l'acceptation du
contrat.
Publicité
Poster une réponse
Anonyme