Fin de bail et locataire qui ne veut pas partir

Le
Gerard
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les 3
ans de bail, et elle me doit toujours des loyers

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre de
non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non paiement
des loyers.

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de temps
que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il s'agit
d'occupation illégale non ?

Merci de vos conseils
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Emma
Le #15839421
Gerard a écrit :
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les 3
ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre de
non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non paiement
des loyers.



en LRAR ?

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de temps
que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il s'agit
d'occupation illégale non ?





Emma


--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par
l'obéissance il assure l'ordre; par la résistance il assure la liberté.
Alain
Gerard
Le #15839411
> en LRAR ?



oui bien entendu
Drannob
Le #15839391
La résiliation de bail pour non paiemnt de loyer est-elle inscrite sur le
contrat ?

--
Drannob
Moisse
Le #15839341
D'une plume alerte, dans le message
478f1788$0$891$,
Drannob
La résiliation de bail pour non paiemnt de loyer est-elle inscrite
sur le contrat ?



Ce n'est pas une obligation s'agissant d'un congé à l'échéance.
Il faut par contre s'assurer que la lettre recommandée a bien été
acceptée et/ou reçue, la simple présentation ne suffisant pas à valider
le congé.

--
Gerard
Le #15839261
oui, la lettre a bien étée reçue, j'ai l avis


"Moisse" 478f1e62$0$14332$
D'une plume alerte, dans le message
478f1788$0$891$,
Drannob
La résiliation de bail pour non paiemnt de loyer est-elle inscrite
sur le contrat ?



Ce n'est pas une obligation s'agissant d'un congé à l'échéance.
Il faut par contre s'assurer que la lettre recommandée a bien été acceptée
et/ou reçue, la simple présentation ne suffisant pas à valider le congé.

--


Fabienne
Le #15839191
"Gerard" 478f056e$0$19425$
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les 3
ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre de
non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non paiement
des loyers.

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de
temps que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il
s'agit d'occupation illégale non ?

Merci de vos conseils





A ma connaissance, et s'il s'agit d'un bail de locaux d'habitation nus (donc
pas un bail de location en meublé ni un bail de locaux non-habitation), il
n'existe pas dans la loi de "congé pour non-paiement des loyers".
Les seuls motifs de congé dont le propriétaire peut user sont la reprise
pour habiter ou faire habiter un de ses proches, et le congé pour vente
(avec droit de préemption du locataire).
Pour l'heure, il n'y a donc pas d'occupation illégale des lieux par votre
locataire, c'est plutôt votre congé qui est illégal (nul et non avenu).

C'est donc une procédure de résiliation du bail pour non-paiement des loyers
que vous devez engager, et ça revient exactement à ce que vous appelez
"virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyers". Espérons que vous avez
conservé trace de vos précédentes mises en demeure pour non-paiement du
loyer à bonne date et les traces bancaires des retards de versement.
Bruno
Le #15839171
FAUX, le non paiement des loyers ou les retards répétés sont des motifs
légitimes de non renouvellement de bail, mon huissier vient d en adresser un
à un locataire justement ...



Cordialement
"Fabienne" fmnci3$seq$

"Gerard" 478f056e$0$19425$
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les
3 ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre
de non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non
paiement des loyers.

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de
temps que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il
s'agit d'occupation illégale non ?

Merci de vos conseils





A ma connaissance, et s'il s'agit d'un bail de locaux d'habitation nus
(donc pas un bail de location en meublé ni un bail de locaux
non-habitation), il n'existe pas dans la loi de "congé pour non-paiement
des loyers".
Les seuls motifs de congé dont le propriétaire peut user sont la reprise
pour habiter ou faire habiter un de ses proches, et le congé pour vente
(avec droit de préemption du locataire).
Pour l'heure, il n'y a donc pas d'occupation illégale des lieux par votre
locataire, c'est plutôt votre congé qui est illégal (nul et non avenu).

C'est donc une procédure de résiliation du bail pour non-paiement des
loyers que vous devez engager, et ça revient exactement à ce que vous
appelez "virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyers". Espérons que vous
avez conservé trace de vos précédentes mises en demeure pour non-paiement
du loyer à bonne date et les traces bancaires des retards de versement.





Emma
Le #15839151
Fabienne a écrit :
"Gerard" 478f056e$0$19425$
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les 3
ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre de
non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non paiement
des loyers.

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de
temps que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il
s'agit d'occupation illégale non ?






A ma connaissance, et s'il s'agit d'un bail de locaux d'habitation nus (donc
pas un bail de location en meublé ni un bail de locaux non-habitation), il
n'existe pas dans la loi de "congé pour non-paiement des loyers".
Les seuls motifs de congé dont le propriétaire peut user sont la reprise
pour habiter ou faire habiter un de ses proches, et le congé pour vente
(avec droit de préemption du locataire).
Pour l'heure, il n'y a donc pas d'occupation illégale des lieux par votre
locataire, c'est plutôt votre congé qui est illégal (nul et non avenu).

C'est donc une procédure de résiliation du bail pour non-paiement des loyers
que vous devez engager, et ça revient exactement à ce que vous appelez
"virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyers". Espérons que vous avez
conservé trace de vos précédentes mises en demeure pour non-paiement du
loyer à bonne date et les traces bancaires des retards de versement.



Le locataire a des obligations : il ne les remplit pas.
article 7 de la loi de 1989
Donc inutile que le cas soit inscrit dans le bail
voir également article 15 de la même loi

Vérifiez que vous avez bien pris toutes les précautions et attendez le
15 février
On sera encore en hiver.

Ce peut être un peu long

Qu'a répondu votre locataire à votre lettre ?

Emma

--
(répondre en direct : virer le lezard qui sommeille dans mon adresse)

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par
l'obéissance il assure l'ordre; par la résistance il assure la liberté.
Alain
belloy
Le #15839071
"Fabienne" fmnci3$seq$

"Gerard" 478f056e$0$19425$
Bonjour,

j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les
3 ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre
de non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le non
paiement des loyers.

J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de
temps que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il
s'agit d'occupation illégale non ?

Merci de vos conseils





A ma connaissance, et s'il s'agit d'un bail de locaux d'habitation nus
(donc pas un bail de location en meublé ni un bail de locaux
non-habitation), il n'existe pas dans la loi de "congé pour non-paiement
des loyers".
Les seuls motifs de congé dont le propriétaire peut user sont la reprise
pour habiter ou faire habiter un de ses proches, et le congé pour vente
(avec droit de préemption du locataire).
Pour l'heure, il n'y a donc pas d'occupation illégale des lieux par votre
locataire, c'est plutôt votre congé qui est illégal (nul et non avenu).

C'est donc une procédure de résiliation du bail pour non-paiement des
loyers que vous devez engager, et ça revient exactement à ce que vous
appelez "virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyers". Espérons que vous
avez conservé trace de vos précédentes mises en demeure pour non-paiement
du loyer à bonne date et les traces bancaires des retards de versement.




Il existe un quatrième congé :
- Congé pour motif légitime et sérieux :
le défaut de paiement du loyer est un motif légitime et sérieux (CA Paris ,
21 déc. 1984 ; civ 3° ch 11 mars 1192))

Le congé donné par le bailleur doit être notifié par LRAR ou par acte d
huissier, et doit respecter un délai minimum de 6 mois avant la date du
terme du bail.
A défaut des ces 2 conditions le congé est frappé de nullité.

Il apparaitrait que votre congé notifié en aout 2007 pour le 15 février
2008, est opposable au locataire.

Le locataire a l'obligation de quitter les lieux à la date du terme du bail,
à défaut il devient occupant sans titre, et son expulsion pourrait être
ordonnée.
Pour ce faire il faut mettre en application la procédure d'expulsion qui
commencera par la signification d'un commandement de quitter les lieux.
enzodiver2000
Le #15838931
On 17 jan, 15:05, "belloy"
"Fabienne" fmnci3$







> "Gerard" > 478f056e$0$19425$
>> Bonjour,

>> j'ai une locataire avec qui j'ai eu des problèmes de paiement durant les
>> 3 ans de bail, et elle me doit toujours des loyers ...

>> Son bail arrive à expiration le 15 février, je lui ai envoyé une lettre
>> de non renouvellement de bail en Aout de mémoire, motivée par le no n
>> paiement des loyers.

>> J'imagine qu'elle ne va pas quitter les lieux de son plein grés.

>> Quelles sont donc les démarches à engager ? Cela prend t il autant de
>> temps que pour virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyer ? Car là il
>> s'agit d'occupation illégale non ?

>> Merci  de vos conseils

> A ma connaissance, et s'il s'agit d'un bail de locaux d'habitation nus
> (donc pas un bail de location en meublé ni un bail de locaux
> non-habitation), il n'existe pas dans la loi de "congé pour non-paieme nt
> des loyers".
> Les seuls motifs de congé dont le propriétaire peut user sont la rep rise
> pour habiter ou faire habiter un de ses proches, et le congé pour vent e
> (avec droit de préemption du locataire).
> Pour l'heure, il n'y a donc pas d'occupation illégale des lieux par vo tre
> locataire, c'est plutôt votre congé qui est illégal (nul et non av enu).

> C'est donc une procédure de résiliation du bail pour non-paiement de s
> loyers que vous devez engager, et ça revient exactement à ce que vou s
> appelez "virer quelqu'un qui ne paie pas ses loyers". Espérons que vou s
> avez conservé trace de vos précédentes mises en demeure pour non-p aiement
> du loyer à bonne date et les traces bancaires des retards de versement .

Il existe un quatrième congé :
- Congé pour motif légitime et sérieux :
le défaut de paiement du loyer est un motif  légitime et sérieux ( CA Paris ,
21 déc. 1984 ; civ 3° ch 11 mars 1192))

Le congé donné par le bailleur doit être notifié par LRAR ou par a cte d
huissier, et doit respecter un délai minimum de 6 mois avant la date du
terme du bail.
A défaut des ces 2 conditions le congé est frappé de nullité.

Il apparaitrait que votre congé notifié en aout 2007  pour le 15 f évrier
2008, est opposable au locataire.

Le locataire a l'obligation de quitter les lieux à la date du terme du b ail,
à défaut il devient occupant sans titre, et son expulsion pourrait ê tre
ordonnée.
Pour ce faire il faut mettre en application la procédure d'expulsion qui
commencera  par la signification d'un commandement de quitter les lieux. - Masquer le texte des messages précédents -

- Afficher le texte des messages précédents -



Des infos officielles : http://www.logement.gouv.fr/article.php3?id_article (91
Publicité
Poster une réponse
Anonyme