flashes de studio

Le
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
En général, je m'en passe fort bien : avec un trépied et une pose lente.
Oui mais là voilà, j'ai l'occasion de faire un peu de portraits-mode et
je trouve ça très amusant. Et il fait gris sombre

Donc, de façon purement hypothétique pour le moment, je me renseigne sur
les flashes de studio.

Quelle config ? Dans le doute, un gros modulable me semble mieux que
deux petits qui seront limite, mais je ne suis pas certaine quelle est
la puissance minimale utile
J'ai vu des kits à tout les prix, y compris guère plus cher qu'une paire
d'halogènes de chantier

Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.

Merci de vos lumières

Noëlle Adam
Questions / Réponses high-tech
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 6
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Pleinair
Le #22782291
Le 12/11/2010 01:04, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
En général, je m'en passe fort bien : avec un trépied et une pose lente.
Oui mais là voilà, j'ai l'occasion de faire un peu de portraits-mode et
je trouve ça très amusant. Et il fait gris sombre...

Donc, de façon purement hypothétique pour le moment, je me renseigne sur
les flashes de studio.

Quelle config ? Dans le doute, un gros modulable me semble mieux que
deux petits qui seront limite, mais je ne suis pas certaine quelle est
la puissance minimale utile...
J'ai vu des kits à tout les prix, y compris guère plus cher qu'une paire
d'halogènes de chantier...

Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.

Merci de vos lumières



J'y connais pas grand chose en éclairage, mais il me semble qu'un SB900
avec un SB600 piloté serait l'idéal, munis chacun d'un truc comme ça :


Niveau prix (que tu n'as pas donné d'ailleurs...) en tirant un peu et en
cherchant de l'occase ou sur la baie je pense que 400-500€ sont
envisageable...
Bonne recherche...

--
François.
Daniel Rocha
Le #22782471
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?



Tu peux trouver des kits Multiblitz qui sont très correct et à prix
"sympa", comparé à Prophoto, par exemple qui est marque plus "pro".

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.



C'était de la lumière continue ?

--
http://www.monochromatique.com
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22782601
Le 12/11/10 06:48, Daniel Rocha a écrit :

C'était de la lumière continue ?



Il y avait une lampe pilote -je n'envisage pas de m'en passer, histoire
de voir ce que je fis. Donc j'écarte les cobras mis sur une tige.

Coté budget je ne sais pas, c'est le père Noël qui commence à penser à
mon anniversaire...J'ai de la chance hein :) ?
Mais comme par ailleurs le budget n'est pas au top de sa forme et qu'il
se profile des soins dentaires coûteux, je ne vais pas exagerer.

Noëlle Adam
Claudio Bonavolta
Le #22785391
Le 12.11.2010 01:04, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
En général, je m'en passe fort bien : avec un trépied et une pose lente.
Oui mais là voilà, j'ai l'occasion de faire un peu de portraits-mode et
je trouve ça très amusant. Et il fait gris sombre...

Donc, de façon purement hypothétique pour le moment, je me renseigne sur
les flashes de studio.

Quelle config ? Dans le doute, un gros modulable me semble mieux que
deux petits qui seront limite, mais je ne suis pas certaine quelle est
la puissance minimale utile...
J'ai vu des kits à tout les prix, y compris guère plus cher qu'une paire
d'halogènes de chantier...

Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.

Merci de vos lumières

Noëlle Adam



Salut Noëlle,

Tu mets le doigt dans un engrenage, crois-moi ... :-)

Pour les marques, il y a:
- les pros: Elinchrome, Broncolor, Visatec, ...
- les amateurs de qualité: Multiblitz, Bowens, ...
- les "chinois": Walimex, ...
Certains fabricants haut de gamme ont également des gammes plus
accessibles (Elinchrom D-Lite).
Chez les chinois, ça va du très acceptable à du nettement moins ...
La plupart ont des baïonnettes spécifiques mais celle de Bowens (ou Type
S) se retrouve chez pas mal de fabricants.

Pour la config, c'est assez compliqué, parce que selon le besoin, ça va
de la tête unique avec réflecteur standard jusqu'à 4 ou 6 têtes avec
moult boîtes à lumière et autres accessoires.
Comme je ne pense pas que tu vas te limiter à du "portrait-mode", il ne
faut pas uniquement axer ton choix là-dessus.
Un point positif est que tu peux y aller progressivement et compléter
ton matos au fur et à mesure. De toute manière, il y a toujours du
"Système D" dans un studio et tu n'en as pas fini avec les réflecteurs
en polystyrène et autres accessoires du genre.
Les flashes de studio sont soit monobloc (alimentation et flash inclus
dans la tête) ou séparés (souvent une alimentation pour plusieurs
têtes), dans les séparés, il y a également ceux à batteries qui
permettent les prises de vue en absence de secteur.
Les monoblocs représentent la plus grosse part du marché.
Je pense qu'il faut démarrer avec deux têtes, une seule est un peu trop
limitative, le tout dans un kit avec pieds, réflecteur standard,
parapluies, snoot et barn-doors.
Au passage, on ne multiplie pas les têtes pour avoir plus de puissance
mais pour avoir plus de sources. L'équation 1 grosse tête au lieu de 2
petites ne veut pas dire grand chose. Il n'y a que dans la photographie
de très grands objets qu'il faut ajouter les têtes pour arriver à la
puissance souhaitée.
Pour la puissance, et avec ton D700 et sa sensibilité nominale de
200ISO, il ne faut pas prévoir trop puissant, 400-600 joules max.
Par contre, choisis des modèles avec une gamme de réglage aussi grande
que possible (5-6 diaphs) qui te permettent de descendre à des
puissances plus basses (sujet proche, souhait d'une profondeur de champ
réduite, ...).
Certains ont un affichage de la puissance par 1/10èmes de diaph, c'est
plus agréable à régler et de revenir au même réglage ultérieurement si
tu dois refaire une série. Au passage, ça vaut la peine de conserver les
schémas d'éclairage si tu fais des séries qui risquent de se répéter.
La plupart ont des lampes-pilotes halogènes qui peuvent fonctionner en
divers modes:
- éteint, ça sert avec certains accessoires qui chauffent énormément
comme les snoots (cônes spot) ou projecteur (avec une lentille qui
permet de focaliser la lumière)
- pleine puissance, question d'y voir un peu mieux
- proportionnel qui simule vaguement le résultat final.
La plupart ont également un asservissement optique du déclenchement,
l'éclair du flash maître déclenchant le reste de la troupe.
Les radiocommandes (émetteur sur le socle flash de l'appareil et
récepteur sur le flash maître) sont devenues courantes et évitent le fil
à la patte de la synchro-flash par câble.
On commence également à trouver des flashes dont tu peux moduler la
puissance avec une télécommande mais ce n'est pas encore très démocratisé.

En numérique, pas vraiment besoin de flashmètre, l'histogramme est bien
suffisant. Perso, j'utilise un numérique comme flashmètre/dos Polaroid
pour mes photos argentiques et ça le fait très bien.
Fais attention à l'affichage du LCD, dans le noir, les images
apparaissent toujours plus claires qu'elles ne sont réellement, donc à
nouveau, utilise l'histogramme et l'option hautes lumières brulées pour
vérifier l'expo.

Pour les accessoires, il y a pléthore:
- le réflecteur standard avec un angle d'env. 50°
- le barn-door (volets) souvent vendu avec différentes grilles en nid
d'abeilles et filtres colorés et qui se monte sur le réflecteur
standard. Les grilles permettent de réduire l'angle du faisceau et
donnent une lumière plus dirigée. Plus la grille a des mailles fines,
plus la lumière est dirigée.
- snoot (cône spot) avec ou sans grille, permet, entre autres, le
classique reflet dans les cheveux
- les boîtes à lumière de toutes formes (carrée, rectangulaire,
octogonale, strip-light, ...) et toutes dimensions de 40cm à 3 mètres.
Plus la source est grande et proche et plus la lumière est douce.
- les parapluies réflecteurs ou transparents, les réflecteurs pouvant
être blancs, argentés ou dorés. Là aussi il y a plusieurs dimensions.
- les brollies (parapluies transparents dont l'arrière est fermé et
enferme le flash) ressemblent à des boîtes à lumière mais se plient
comme des parapluies donc facilement transportables.
- beauty dish ou bowl and spoon (sorte de grosse casserole, genre wok)
avec ou sans grille qui donne une lumière très dirigée
- les fonds, en papier ou tissu ou pliables faciles à transporter
- les réflecteurs, là aussi on trouve les versions pliables en diverses
couleurs (translucide comme diffuseur, blanc, argenté, doré ou noir pour
assombrir des zones)
- l'environnement, par exemple un environnement noir pour éviter tout
éclaircissement secondaire dû aux réflexions
- les cubes de lumières pour des photos genre pack shots avec peu
d'ombres. Ca va du petit cube de 40cm à celui ou le modèle entier y
entre pour faire du high-key
- les pieds, standard (droit) ou en girafe avec un contrepoids
- les fixations de plafond
- etc ...

Guides online:
- comparaison de ce que donnent divers accessoires:
http://www.bron.ch/vt_pd_lg_sc_en/index.php
- http://www.bron.ch/vt_do_bs_en/index.php
- http://elinchrom.s3.amazonaws.com/download/simply_lit.pdf
- des vidéos en googlant avec "Joe craig flash lighting"

Pour te faire une idée sur les configs nécessaires, le plus simple est
d'acheter des bouquins qui donnent des exemples et leur schéma d'éclairage.
En français:
- Manuel d'éclairage photo aux éditions VM, traduit par René Bouillot
(ISBN 978-2-212-67312-8). Un peu académique à mon goût mais tu y
trouveras toutes les bases, y compris certaines matières plus difficiles
comme le métal ou le verre.
- La technique Professionnelle de l'Eclairage chez Verlag Photographie,
par Jost. J. Marchesi (ISBN 3-7231-0060-0) Sponsorisé par Broncolor mais
ce n'est pas un catalogue publicitaire.
Celui-ci est "académico-helvétique" :-) très axé photographie
professionnelle.
En anglais, il y a pléthore, juste deux sur le nu que je trouve bien
faits (bonnes photos et bonnes explications avec schémas d'éclairage
clairs):
- Lighting for Nude chez Rotovision par Rod Ashford (ISBN 2-88046-571-0)
- Lighting the Nude chez Rotovision par Roger Hicks (ISBN 978-2-940378-10-4)

Perso ?
Ben, j'ai commencé (comme tout le monde ?) avec des halogènes de
chantier doublés de gros diffuseurs dépliants puis, comme les résultats
étaient suffisamment encourageants, je me suis décidé pour des flashes
de studio et, pour des raisons de coût, j'ai contacté un fabriquant
chinois en me proposant comme distributeur potentiel, du coup j'ai
acheté mon matos comme "échantillons" (4 têtes 600 joules + beaucoup
d'accessoires) à prix usine.
Quand je vois les prix du matos chinois en Europe, je me dis que
certains se font des balloches en or et ce n'est pas que du plaqué !
Ceci dit c'est une méthode peu recommandable, les importations depuis la
Chine ne sont pas toutes simples et les risques non négligeables, même
si dans mon cas, ça s'est bien passé.

Pour les résultats, quelques exemples avec des halogènes et diffuseur:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img001.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img002.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img003.jpg

Et quelques exemples avec les flashes:
- 4 têtes et une bonne demi-journée avant de maîtriser à peu près les
réflexions:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/vin/images/img005.jpg
et son schéma d'éclairage http://www.cijoint.fr/cj201011/cijDvxPQjW.jpg
- une seule tête:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img035.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img009.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img022.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img025.jpg
- en entreprise avec deux têtes et brollies:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/entreprises/images/img011.jpg
- en portrait classique avec deux têtes et octogones:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img030.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img032.jpg

Il me manque du high-key dans mes gammes, ça va venir ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch

--- news://freenews.netfront.net/ - complaints: ---
Jacques Dassié
Le #22785401
Le Sat, 13 Nov 2010 04:56:57 +0100, Claudio Bonavolta


Tu mets le doigt dans un engrenage, crois-moi ... :-)



Oui, mais quelle magnifique réponse. Une synthèse condensée et claire.
Ça change un peu des éternelles et stériles empoignades !
Merci Claudio (même si je ne suis pas directement concerné).
--
Jacques DASSIÉ
http://archaero.com/
Jean Passe
Le #22785451
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" a écrit dans le message de groupe de
discussion : ibirs2$v5r$

Le 12/11/10 06:48, Daniel Rocha a écrit :

C'était de la lumière continue ?



Il y avait une lampe pilote -je n'envisage pas de m'en passer, histoire
de voir ce que je fis. Donc j'écarte les cobras mis sur une tige.

Coté budget je ne sais pas, c'est le père Noël qui commence à penser à
mon anniversaire...J'ai de la chance hein :) ?
Mais comme par ailleurs le budget n'est pas au top de sa forme et qu'il
se profile des soins dentaires coûteux, je ne vais pas exagerer.

Noëlle Adam
________________________________________

L'an dernier après analyse de ce que le marché m'offrait j'ai acheté le
prédécesseur de cet ensemble:

Elinchrom D-Lite-it 4 (2 flashs)
http://www.elinchrom.com/products.php?cat2

Raisons: le moins cher pour 2 têtes d'un marque reconnue. Moins cher je
devais acheter des marques de petits fabricants (ou vendeurs) des USA, que
certains disent moins fiables. Ou de la marque Opus qui offre moins selon
les conseils de mon fournisseur.

Je les utilise pour photographier des maquettes, pas très grosses car je
dispose de peu d'espace. J'en suis satisfait mais mon expérience ne me
permet pas de comparer. Comme le détaille bien Claudio plusieurs accessoires
se font sentir indispensables.

René
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22786141
Le 13/11/10 04:56, Claudio Bonavolta a écrit :
Le 12.11.2010 01:04, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
En général, je m'en passe fort bien : avec un trépied et une pose lente.
Oui mais là voilà, j'ai l'occasion de faire un peu de portraits-mode et
je trouve ça très amusant. Et il fait gris sombre...

Donc, de façon purement hypothétique pour le moment, je me renseigne sur
les flashes de studio.

Quelle config ? Dans le doute, un gros modulable me semble mieux que
deux petits qui seront limite, mais je ne suis pas certaine quelle est
la puissance minimale utile...
J'ai vu des kits à tout les prix, y compris guère plus cher qu'une paire
d'halogènes de chantier...

Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.

Merci de vos lumières

Noëlle Adam



Salut Noëlle,

Tu mets le doigt dans un engrenage, crois-moi ... :-)

Pour les marques, il y a:
- les pros: Elinchrome, Broncolor, Visatec, ...
- les amateurs de qualité: Multiblitz, Bowens, ...
- les "chinois": Walimex, ...
Certains fabricants haut de gamme ont également des gammes plus
accessibles (Elinchrom D-Lite).
Chez les chinois, ça va du très acceptable à du nettement moins ...
La plupart ont des baïonnettes spécifiques mais celle de Bowens (ou Type
S) se retrouve chez pas mal de fabricants.

Pour la config, c'est assez compliqué, parce que selon le besoin, ça va
de la tête unique avec réflecteur standard jusqu'à 4 ou 6 têtes avec
moult boîtes à lumière et autres accessoires.
Comme je ne pense pas que tu vas te limiter à du "portrait-mode", il ne
faut pas uniquement axer ton choix là-dessus.
Un point positif est que tu peux y aller progressivement et compléter
ton matos au fur et à mesure. De toute manière, il y a toujours du
"Système D" dans un studio et tu n'en as pas fini avec les réflecteurs
en polystyrène et autres accessoires du genre.
Les flashes de studio sont soit monobloc (alimentation et flash inclus
dans la tête) ou séparés (souvent une alimentation pour plusieurs
têtes), dans les séparés, il y a également ceux à batteries qui
permettent les prises de vue en absence de secteur.
Les monoblocs représentent la plus grosse part du marché.
Je pense qu'il faut démarrer avec deux têtes, une seule est un peu trop
limitative, le tout dans un kit avec pieds, réflecteur standard,
parapluies, snoot et barn-doors.
Au passage, on ne multiplie pas les têtes pour avoir plus de puissance
mais pour avoir plus de sources. L'équation 1 grosse tête au lieu de 2
petites ne veut pas dire grand chose. Il n'y a que dans la photographie
de très grands objets qu'il faut ajouter les têtes pour arriver à la
puissance souhaitée.
Pour la puissance, et avec ton D700 et sa sensibilité nominale de
200ISO, il ne faut pas prévoir trop puissant, 400-600 joules max.
Par contre, choisis des modèles avec une gamme de réglage aussi grande
que possible (5-6 diaphs) qui te permettent de descendre à des
puissances plus basses (sujet proche, souhait d'une profondeur de champ
réduite, ...).
Certains ont un affichage de la puissance par 1/10èmes de diaph, c'est
plus agréable à régler et de revenir au même réglage ultérieurement si
tu dois refaire une série. Au passage, ça vaut la peine de conserver les
schémas d'éclairage si tu fais des séries qui risquent de se répéter.
La plupart ont des lampes-pilotes halogènes qui peuvent fonctionner en
divers modes:
- éteint, ça sert avec certains accessoires qui chauffent énormément
comme les snoots (cônes spot) ou projecteur (avec une lentille qui
permet de focaliser la lumière)
- pleine puissance, question d'y voir un peu mieux
- proportionnel qui simule vaguement le résultat final.
La plupart ont également un asservissement optique du déclenchement,
l'éclair du flash maître déclenchant le reste de la troupe.
Les radiocommandes (émetteur sur le socle flash de l'appareil et
récepteur sur le flash maître) sont devenues courantes et évitent le fil
à la patte de la synchro-flash par câble.
On commence également à trouver des flashes dont tu peux moduler la
puissance avec une télécommande mais ce n'est pas encore très démocratisé.

En numérique, pas vraiment besoin de flashmètre, l'histogramme est bien
suffisant. Perso, j'utilise un numérique comme flashmètre/dos Polaroid
pour mes photos argentiques et ça le fait très bien.
Fais attention à l'affichage du LCD, dans le noir, les images
apparaissent toujours plus claires qu'elles ne sont réellement, donc à
nouveau, utilise l'histogramme et l'option hautes lumières brulées pour
vérifier l'expo.

Pour les accessoires, il y a pléthore:
- le réflecteur standard avec un angle d'env. 50°
- le barn-door (volets) souvent vendu avec différentes grilles en nid
d'abeilles et filtres colorés et qui se monte sur le réflecteur
standard. Les grilles permettent de réduire l'angle du faisceau et
donnent une lumière plus dirigée. Plus la grille a des mailles fines,
plus la lumière est dirigée.
- snoot (cône spot) avec ou sans grille, permet, entre autres, le
classique reflet dans les cheveux
- les boîtes à lumière de toutes formes (carrée, rectangulaire,
octogonale, strip-light, ...) et toutes dimensions de 40cm à 3 mètres.
Plus la source est grande et proche et plus la lumière est douce.
- les parapluies réflecteurs ou transparents, les réflecteurs pouvant
être blancs, argentés ou dorés. Là aussi il y a plusieurs dimensions.
- les brollies (parapluies transparents dont l'arrière est fermé et
enferme le flash) ressemblent à des boîtes à lumière mais se plient
comme des parapluies donc facilement transportables.
- beauty dish ou bowl and spoon (sorte de grosse casserole, genre wok)
avec ou sans grille qui donne une lumière très dirigée
- les fonds, en papier ou tissu ou pliables faciles à transporter
- les réflecteurs, là aussi on trouve les versions pliables en diverses
couleurs (translucide comme diffuseur, blanc, argenté, doré ou noir pour
assombrir des zones)
- l'environnement, par exemple un environnement noir pour éviter tout
éclaircissement secondaire dû aux réflexions
- les cubes de lumières pour des photos genre pack shots avec peu
d'ombres. Ca va du petit cube de 40cm à celui ou le modèle entier y
entre pour faire du high-key
- les pieds, standard (droit) ou en girafe avec un contrepoids
- les fixations de plafond
- etc ...

Guides online:
- comparaison de ce que donnent divers accessoires:
http://www.bron.ch/vt_pd_lg_sc_en/index.php
- http://www.bron.ch/vt_do_bs_en/index.php
- http://elinchrom.s3.amazonaws.com/download/simply_lit.pdf
- des vidéos en googlant avec "Joe craig flash lighting"

Pour te faire une idée sur les configs nécessaires, le plus simple est
d'acheter des bouquins qui donnent des exemples et leur schéma d'éclairage.
En français:
- Manuel d'éclairage photo aux éditions VM, traduit par René Bouillot
(ISBN 978-2-212-67312-8). Un peu académique à mon goût mais tu y
trouveras toutes les bases, y compris certaines matières plus difficiles
comme le métal ou le verre.
- La technique Professionnelle de l'Eclairage chez Verlag Photographie,
par Jost. J. Marchesi (ISBN 3-7231-0060-0) Sponsorisé par Broncolor mais
ce n'est pas un catalogue publicitaire.
Celui-ci est "académico-helvétique" :-) très axé photographie
professionnelle.
En anglais, il y a pléthore, juste deux sur le nu que je trouve bien
faits (bonnes photos et bonnes explications avec schémas d'éclairage
clairs):
- Lighting for Nude chez Rotovision par Rod Ashford (ISBN 2-88046-571-0)
- Lighting the Nude chez Rotovision par Roger Hicks (ISBN
978-2-940378-10-4)

Perso ?
Ben, j'ai commencé (comme tout le monde ?) avec des halogènes de
chantier doublés de gros diffuseurs dépliants puis, comme les résultats
étaient suffisamment encourageants, je me suis décidé pour des flashes
de studio et, pour des raisons de coût, j'ai contacté un fabriquant
chinois en me proposant comme distributeur potentiel, du coup j'ai
acheté mon matos comme "échantillons" (4 têtes 600 joules + beaucoup
d'accessoires) à prix usine.
Quand je vois les prix du matos chinois en Europe, je me dis que
certains se font des balloches en or et ce n'est pas que du plaqué !
Ceci dit c'est une méthode peu recommandable, les importations depuis la
Chine ne sont pas toutes simples et les risques non négligeables, même
si dans mon cas, ça s'est bien passé.

Pour les résultats, quelques exemples avec des halogènes et diffuseur:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img001.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img002.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img003.jpg

Et quelques exemples avec les flashes:
- 4 têtes et une bonne demi-journée avant de maîtriser à peu près les
réflexions:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/vin/images/img005.jpg
et son schéma d'éclairage http://www.cijoint.fr/cj201011/cijDvxPQjW.jpg
- une seule tête:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img035.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img009.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img022.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img025.jpg

- en entreprise avec deux têtes et brollies:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/entreprises/images/img011.jpg

- en portrait classique avec deux têtes et octogones:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img030.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img032.jpg


Il me manque du high-key dans mes gammes, ça va venir ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch

--- news://freenews.netfront.net/ - complaints: ---



Claudio, tu es un ange ! Contrairement à mes habitudes, je laisse ton
post en citation car il mérite d'être archivé en 2 plusieurs exemplaires
:).
J'ai en effet vu des tas de kits chinois à pas cher, mais je me pose des
questions sur la compatibilité des tailles et la qualité : et dans ma
petite tête en effet je serais bien partante pour 2 têtes bien
dimensionnées pour qu'elles chauffent moins.
Mon équipement est déjà largement bidouille, j'ai des tissus de fond,
des écrans diapo (mais où diantre est passé mon stock de pinces à
linge...). Ne pas chauffer pourquoi ? Je ne suis pas pro donc peu de
chance de faire studio tous les jours, par contre quand je m'y mets
c'est beaucoup d'affilée.
Coté source électrique je ne veux pas m'embarquer dans une histoire de
générateur externe, sauf si c'est indispensable pour fournir la
puissance instantanée. J'ai une confiance très moyenne dans
l'électricien qui a fait la pièce.
Comme bouquin j'ai "Light, science and magic".
Je suis tombée il y a peu sur un site de DIY photo studio, j'ai envie de
me lancer là-dedans pour les accessoires, maintenant j'ai le temps de
bricoler.
Ma pièce fait un peu plus de 6m X 6m, mais un peu moins aussi car il y a
l'emprise de l'escalier et le secteur bureau. J'arrive à avoir une
personne en pied mais pas dans tout les angles.
Je crains que les halogènes de chantier (qui se font rares ; au rayon
bricolage c'est remplacé par des tubes fluo ) soient un peu faibles pour
des portraits en pied, et un peu courts sur pattes. M'est arrivé d'en
coincer un sur un grand escabeau pour avoir la hauteur.
J'aime le NB à regarder mais je n'en fait jamais.
Un argument en faveur de l'éclairage continu serait pour moi d'exploiter
le liveview en direct sur l'écran de ma machine.
Le contre serait la puissance électrique demandée, j'ai vraiment un peu
peur de ce qu'a fait l'électricien.
C'était quoi la marque de ton truc chinois qui va bien ? Après tout,
j'ai un ami en Chine et si je ne peux vraiment pas lui demander de
porter des flashes dans ses bagages, je peux peut-être lui demander de
se charger de l'expédition par transporteur.
À moins que tu ne veuille vraiment faire importateur :).
Enfin, dernière chose, je remarque qu'on voit parfois des joules,
parfois des watts, mais pas les deux qui permettraient de se faire une
idée de la capacité de l'objet à produire "une certaine quantité" de
lumière dans un certain temps utile. Je suppose que 400 à 600 joules ça
va, si c'est ramassé sur la durée de l'éclair.
Et enfin, merci pour les exemples très beaux, y a du boulot...De ta part
et pour moi pour arriver à faire ce que je veux avec des éclairages
rapportés et un modèle !
Je ne sais pas si c'est du high-key réglementaire mais j'ai fait des
trucs très clairs avec ma petite modèle, à cause de son style tout en
pastels.
Et l'ultime question bête : les lampes pilotes fluo, elles sont
réglables en proportion ? Parce que si elles ne le sont pas, je ne voit
pas bien à quoi elles servent.

Noëlle Adam
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22786201
Le 13/11/10 08:29, Jean Passe a écrit :

Je les utilise pour photographier des maquettes, pas très grosses car je
dispose de peu d'espace. J'en suis satisfait mais mon expérience ne me
permet pas de comparer. Comme le détaille bien Claudio plusieurs
accessoires se font sentir indispensables.



Merci, je regarde ce que propose ce fabricant.
Pour les objets fixes je me débrouille avec la lumière disponible ou un
appoint de lampes, tant que je peux faire les choses avec un trépied.
Mon local est assez grand pour que je puisse photographier une personne
en pied.

Noëlle Adam
LG
Le #22786681
"YouDontNeedToKnowButItsNoëlle" le message de news: ibm0gk$2d7$
Le 13/11/10 04:56, Claudio Bonavolta a écrit :
Le 12.11.2010 01:04, YouDontNeedToKnowButItsNoëlle a écrit :
En général, je m'en passe fort bien : avec un trépied et une pose
lente.
Oui mais là voilà, j'ai l'occasion de faire un peu de portraits-mode
et
je trouve ça très amusant. Et il fait gris sombre...

Donc, de façon purement hypothétique pour le moment, je me renseigne
sur
les flashes de studio.

Quelle config ? Dans le doute, un gros modulable me semble mieux que
deux petits qui seront limite, mais je ne suis pas certaine quelle
est
la puissance minimale utile...
J'ai vu des kits à tout les prix, y compris guère plus cher qu'une
paire
d'halogènes de chantier...

Quelles marques à recommander, à éviter ?
Des bon plans pour l'occasion, des mauvais plans à ne pas faire ?

Je n'ai utilisé des flashes de studio qu'une fois, chez Denis
Gadenne ;
du matériel "largement suffisant" avec des volets rabatables et un
porte-grille pour le nid d'abeille ou le diffuseur.

Merci de vos lumières

Noëlle Adam



Salut Noëlle,

Tu mets le doigt dans un engrenage, crois-moi ... :-)

Pour les marques, il y a:
- les pros: Elinchrome, Broncolor, Visatec, ...
- les amateurs de qualité: Multiblitz, Bowens, ...
- les "chinois": Walimex, ...
Certains fabricants haut de gamme ont également des gammes plus
accessibles (Elinchrom D-Lite).
Chez les chinois, ça va du très acceptable à du nettement moins ...
La plupart ont des baïonnettes spécifiques mais celle de Bowens (ou
Type
S) se retrouve chez pas mal de fabricants.

Pour la config, c'est assez compliqué, parce que selon le besoin, ça
va
de la tête unique avec réflecteur standard jusqu'à 4 ou 6 têtes avec
moult boîtes à lumière et autres accessoires.
Comme je ne pense pas que tu vas te limiter à du "portrait-mode", il
ne
faut pas uniquement axer ton choix là-dessus.
Un point positif est que tu peux y aller progressivement et compléter
ton matos au fur et à mesure. De toute manière, il y a toujours du
"Système D" dans un studio et tu n'en as pas fini avec les
réflecteurs
en polystyrène et autres accessoires du genre.
Les flashes de studio sont soit monobloc (alimentation et flash
inclus
dans la tête) ou séparés (souvent une alimentation pour plusieurs
têtes), dans les séparés, il y a également ceux à batteries qui
permettent les prises de vue en absence de secteur.
Les monoblocs représentent la plus grosse part du marché.
Je pense qu'il faut démarrer avec deux têtes, une seule est un peu
trop
limitative, le tout dans un kit avec pieds, réflecteur standard,
parapluies, snoot et barn-doors.
Au passage, on ne multiplie pas les têtes pour avoir plus de
puissance
mais pour avoir plus de sources. L'équation 1 grosse tête au lieu de
2
petites ne veut pas dire grand chose. Il n'y a que dans la
photographie
de très grands objets qu'il faut ajouter les têtes pour arriver à la
puissance souhaitée.
Pour la puissance, et avec ton D700 et sa sensibilité nominale de
200ISO, il ne faut pas prévoir trop puissant, 400-600 joules max.
Par contre, choisis des modèles avec une gamme de réglage aussi
grande
que possible (5-6 diaphs) qui te permettent de descendre à des
puissances plus basses (sujet proche, souhait d'une profondeur de
champ
réduite, ...).
Certains ont un affichage de la puissance par 1/10èmes de diaph,
c'est
plus agréable à régler et de revenir au même réglage ultérieurement
si
tu dois refaire une série. Au passage, ça vaut la peine de conserver
les
schémas d'éclairage si tu fais des séries qui risquent de se répéter.
La plupart ont des lampes-pilotes halogènes qui peuvent fonctionner
en
divers modes:
- éteint, ça sert avec certains accessoires qui chauffent énormément
comme les snoots (cônes spot) ou projecteur (avec une lentille qui
permet de focaliser la lumière)
- pleine puissance, question d'y voir un peu mieux
- proportionnel qui simule vaguement le résultat final.
La plupart ont également un asservissement optique du déclenchement,
l'éclair du flash maître déclenchant le reste de la troupe.
Les radiocommandes (émetteur sur le socle flash de l'appareil et
récepteur sur le flash maître) sont devenues courantes et évitent le
fil
à la patte de la synchro-flash par câble.
On commence également à trouver des flashes dont tu peux moduler la
puissance avec une télécommande mais ce n'est pas encore très
démocratisé.

En numérique, pas vraiment besoin de flashmètre, l'histogramme est
bien
suffisant. Perso, j'utilise un numérique comme flashmètre/dos
Polaroid
pour mes photos argentiques et ça le fait très bien.
Fais attention à l'affichage du LCD, dans le noir, les images
apparaissent toujours plus claires qu'elles ne sont réellement, donc
à
nouveau, utilise l'histogramme et l'option hautes lumières brulées
pour
vérifier l'expo.

Pour les accessoires, il y a pléthore:
- le réflecteur standard avec un angle d'env. 50°
- le barn-door (volets) souvent vendu avec différentes grilles en nid
d'abeilles et filtres colorés et qui se monte sur le réflecteur
standard. Les grilles permettent de réduire l'angle du faisceau et
donnent une lumière plus dirigée. Plus la grille a des mailles fines,
plus la lumière est dirigée.
- snoot (cône spot) avec ou sans grille, permet, entre autres, le
classique reflet dans les cheveux
- les boîtes à lumière de toutes formes (carrée, rectangulaire,
octogonale, strip-light, ...) et toutes dimensions de 40cm à 3
mètres.
Plus la source est grande et proche et plus la lumière est douce.
- les parapluies réflecteurs ou transparents, les réflecteurs pouvant
être blancs, argentés ou dorés. Là aussi il y a plusieurs dimensions.
- les brollies (parapluies transparents dont l'arrière est fermé et
enferme le flash) ressemblent à des boîtes à lumière mais se plient
comme des parapluies donc facilement transportables.
- beauty dish ou bowl and spoon (sorte de grosse casserole, genre
wok)
avec ou sans grille qui donne une lumière très dirigée
- les fonds, en papier ou tissu ou pliables faciles à transporter
- les réflecteurs, là aussi on trouve les versions pliables en
diverses
couleurs (translucide comme diffuseur, blanc, argenté, doré ou noir
pour
assombrir des zones)
- l'environnement, par exemple un environnement noir pour éviter tout
éclaircissement secondaire dû aux réflexions
- les cubes de lumières pour des photos genre pack shots avec peu
d'ombres. Ca va du petit cube de 40cm à celui ou le modèle entier y
entre pour faire du high-key
- les pieds, standard (droit) ou en girafe avec un contrepoids
- les fixations de plafond
- etc ...

Guides online:
- comparaison de ce que donnent divers accessoires:
http://www.bron.ch/vt_pd_lg_sc_en/index.php
- http://www.bron.ch/vt_do_bs_en/index.php
- http://elinchrom.s3.amazonaws.com/download/simply_lit.pdf
- des vidéos en googlant avec "Joe craig flash lighting"

Pour te faire une idée sur les configs nécessaires, le plus simple
est
d'acheter des bouquins qui donnent des exemples et leur schéma
d'éclairage.
En français:
- Manuel d'éclairage photo aux éditions VM, traduit par René Bouillot
(ISBN 978-2-212-67312-8). Un peu académique à mon goût mais tu y
trouveras toutes les bases, y compris certaines matières plus
difficiles
comme le métal ou le verre.
- La technique Professionnelle de l'Eclairage chez Verlag
Photographie,
par Jost. J. Marchesi (ISBN 3-7231-0060-0) Sponsorisé par Broncolor
mais
ce n'est pas un catalogue publicitaire.
Celui-ci est "académico-helvétique" :-) très axé photographie
professionnelle.
En anglais, il y a pléthore, juste deux sur le nu que je trouve bien
faits (bonnes photos et bonnes explications avec schémas d'éclairage
clairs):
- Lighting for Nude chez Rotovision par Rod Ashford (ISBN
2-88046-571-0)
- Lighting the Nude chez Rotovision par Roger Hicks (ISBN
978-2-940378-10-4)

Perso ?
Ben, j'ai commencé (comme tout le monde ?) avec des halogènes de
chantier doublés de gros diffuseurs dépliants puis, comme les
résultats
étaient suffisamment encourageants, je me suis décidé pour des
flashes
de studio et, pour des raisons de coût, j'ai contacté un fabriquant
chinois en me proposant comme distributeur potentiel, du coup j'ai
acheté mon matos comme "échantillons" (4 têtes 600 joules + beaucoup
d'accessoires) à prix usine.
Quand je vois les prix du matos chinois en Europe, je me dis que
certains se font des balloches en or et ce n'est pas que du plaqué !
Ceci dit c'est une méthode peu recommandable, les importations depuis
la
Chine ne sont pas toutes simples et les risques non négligeables,
même
si dans mon cas, ça s'est bien passé.

Pour les résultats, quelques exemples avec des halogènes et
diffuseur:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img001.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img002.jpg
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/nus/NB/images/img003.jpg

Et quelques exemples avec les flashes:
- 4 têtes et une bonne demi-journée avant de maîtriser à peu près les
réflexions:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/vin/images/img005.jpg
et son schéma d'éclairage
http://www.cijoint.fr/cj201011/cijDvxPQjW.jpg
- une seule tête:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img035.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img009.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img022.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/objets/violon/BW/images/img025.jpg

- en entreprise avec deux têtes et brollies:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/entreprises/images/img011.jpg

- en portrait classique avec deux têtes et octogones:
http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img030.jpg

http://www.bonavolta.ch/pro/images/galleries/portraits/particuliers/images/img032.jpg


Il me manque du high-key dans mes gammes, ça va venir ...

Claudio Bonavolta
www.bonavolta.ch

--- news://freenews.netfront.net/ - complaints: ---



Claudio, tu es un ange ! Contrairement à mes habitudes, je laisse ton
post en citation car il mérite d'être archivé en 2 plusieurs
exemplaires :).
J'ai en effet vu des tas de kits chinois à pas cher, mais je me pose
des questions sur la compatibilité des tailles et la qualité : et dans
ma petite tête en effet je serais bien partante pour 2 têtes bien
dimensionnées pour qu'elles chauffent moins.
Mon équipement est déjà largement bidouille, j'ai des tissus de fond,
des écrans diapo (mais où diantre est passé mon stock de pinces à
linge...). Ne pas chauffer pourquoi ? Je ne suis pas pro donc peu de
chance de faire studio tous les jours, par contre quand je m'y mets
c'est beaucoup d'affilée.
Coté source électrique je ne veux pas m'embarquer dans une histoire de
générateur externe, sauf si c'est indispensable pour fournir la
puissance instantanée. J'ai une confiance très moyenne dans
l'électricien qui a fait la pièce.
Comme bouquin j'ai "Light, science and magic".
Je suis tombée il y a peu sur un site de DIY photo studio, j'ai envie
de me lancer là-dedans pour les accessoires, maintenant j'ai le temps
de bricoler.
Ma pièce fait un peu plus de 6m X 6m, mais un peu moins aussi car il y
a l'emprise de l'escalier et le secteur bureau. J'arrive à avoir une
personne en pied mais pas dans tout les angles.
Je crains que les halogènes de chantier (qui se font rares ; au rayon
bricolage c'est remplacé par des tubes fluo ) soient un peu faibles
pour des portraits en pied, et un peu courts sur pattes. M'est arrivé
d'en coincer un sur un grand escabeau pour avoir la hauteur.
J'aime le NB à regarder mais je n'en fait jamais.
Un argument en faveur de l'éclairage continu serait pour moi
d'exploiter le liveview en direct sur l'écran de ma machine.
Le contre serait la puissance électrique demandée, j'ai vraiment un
peu peur de ce qu'a fait l'électricien.
C'était quoi la marque de ton truc chinois qui va bien ? Après tout,
j'ai un ami en Chine et si je ne peux vraiment pas lui demander de
porter des flashes dans ses bagages, je peux peut-être lui demander de
se charger de l'expédition par transporteur.
À moins que tu ne veuille vraiment faire importateur :).
Enfin, dernière chose, je remarque qu'on voit parfois des joules,
parfois des watts, mais pas les deux qui permettraient de se faire une
idée de la capacité de l'objet à produire "une certaine quantité" de
lumière dans un certain temps utile. Je suppose que 400 à 600 joules
ça va, si c'est ramassé sur la durée de l'éclair.
Et enfin, merci pour les exemples très beaux, y a du boulot...De ta
part et pour moi pour arriver à faire ce que je veux avec des
éclairages rapportés et un modèle !
Je ne sais pas si c'est du high-key réglementaire mais j'ai fait des
trucs très clairs avec ma petite modèle, à cause de son style tout en
pastels.
Et l'ultime question bête : les lampes pilotes fluo, elles sont
réglables en proportion ? Parce que si elles ne le sont pas, je ne
voit pas bien à quoi elles servent.

Noëlle Adam



Petite précision à apporter, car Claudio à omis de faire remarquer les
flashs sutdios ont un courant de sortie parfois limite pour les
Appareils numérique. Alors, avant achat, vérifie que l'intensité maximum
autorisée sur ton D700 n'est pas dépassée.. Perso, je me sert d'un petit
flash directionnel sur la griffe de l'APN pour déclencher les flashs
studio, ce qui évite tous risques de surcharge.
£g
YouDontNeedToKnowButItsNoëlle
Le #22786801
Le 13/11/10 15:43, LG a écrit :

Petite précision à apporter, car Claudio à omis de faire remarquer les
flashs sutdios ont un courant de sortie parfois limite pour les
Appareils numérique.


Pour le déclenchement filaire ? La plupart des flashes récents sont
déclenchables IR/radio ou par le flash sur l'appareil.
Une config que j'ai vue comporte une sorte de cache diffusant pour le
flash de l'appareil afin de pouvoir utiliser cela sans faire une tache
supplémentaire.
Merci aussi de ton avis.

Noëlle Adam
Publicité
Poster une réponse
Anonyme