FNAC inquietudes

Le
mikhailGuelovani
Petite histoire parisienne.

il y a peu de temps un noble chevalier voulut faire plaisir à sa belle
princesse. Il commanda dans une FNAC de la région ïle de france (une grande
FNAC fréquentée par des gens comme Jérôme Kerviel) un livre photo. Le preux
chevalier alla chercher le bel ouvrage photo, le paya et en l'ouvrant chez
lui constata que des pages étaient déchirées. Il retourna à la FNAC et après
une heure de discussion on lui échangea son livre. Il fut content.

3 jours après en allant au rayon photo de cette FNAC il découvrit, surpris,
que le bel ouvrage avait été mis en rayon malgré des déchirures à
l'intérieur du livre.

La sorcière ne s'appelle plus la fée Carabosse mais la FNAC désormais : vous
lui faites confiance mais la FNAC le mérite-t-elle ?
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 3
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
filh
Le #6795611
mikhailGuelovani

La sorcière ne s'appelle plus la fée Carabosse mais la FNAC désormais : vous
lui faites confiance mais la FNAC le mérite-t-elle ?


Ah encore un qui a cru aux sirènes du libéralisme enchanteur où les gros
entreprenneurs seraient des saints qu service du public...


Et non... ce sont des loups chargés de te tondre mon enfant...

FiLH


--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org

palmerclaude
Le #6795921
"Bruno" <"bthomas plus news at free point fr"> a écrit dans le message de
news: 484a3750$0$11365$
mikhailGuelovani

La sorcière ne s'appelle plus la fée Carabosse mais la FNAC désormais :
vous
lui faites confiance mais la FNAC le mérite-t-elle ?


Ah encore un qui a cru aux sirènes du libéralisme enchanteur où les gros
entreprenneurs seraient des saints qu service du public...


Et non... ce sont des loups chargés de te tondre mon enfant...

FiLH


Bonjour,

Et pour ajouter un couche : FNAC signifie Fédération Nationale d'Achat
des Cadres, et, lors de sa création en 1954, "cadre" signifiait "cadre
supérieur"... C'est dire le positionnement de l'entreprise qui se dit
"agitateur"... :-;

Cordialement.

--
Bruno



Chouette cet échange, Ancien chef d'entreprise et maintenant retraité en
voie de paupérisation, mais client de la FNAC parfois, mon ego est enchanté
d'apprendre que mon statut social s'élève grâce à la FNAC.
Je vous trouve donc très durs quand on voit que la FNAC a une véritable
mission de valorisation de l'individu et de son élévation sociale.
:-((
Soit dit en passant j'ai connu Stéphane Essel son fondateur. Il possédait
entre autres un laboratoire photo qu'il avait essayé de me refiler en raison
de son passif... Mais la pensée primitive de ce machin était bien une
volonté collective de servir..Comme quoi, ce qui est à l'origine une niche
plus ou moins parée d'idées généreuses peut devenir ce qu'on sait




filh
Le #6795901
palmerclaude
"Bruno" <"bthomas plus news at free point fr"> a écrit dans le message de
news: 484a3750$0$11365$
mikhailGuelovani

La sorcière ne s'appelle plus la fée Carabosse mais la FNAC désormais :
vous
lui faites confiance mais la FNAC le mérite-t-elle ?


Ah encore un qui a cru aux sirènes du libéralisme enchanteur où les gros
entreprenneurs seraient des saints qu service du public...


Et non... ce sont des loups chargés de te tondre mon enfant...

FiLH


Bonjour,

Et pour ajouter un couche : FNAC signifie Fédération Nationale d'Achat
des Cadres, et, lors de sa création en 1954, "cadre" signifiait "cadre
supérieur"... C'est dire le positionnement de l'entreprise qui se dit
"agitateur"... :-;

Cordialement.

--
Bruno



Chouette cet échange, Ancien chef d'entreprise et maintenant retraité en
voie de paupérisation, mais client de la FNAC parfois, mon ego est enchanté
d'apprendre que mon statut social s'élève grâce à la FNAC.
Je vous trouve donc très durs quand on voit que la FNAC a une véritable
mission de valorisation de l'individu et de son élévation sociale.
:-((


Soyons clair, je parlais de la FNAC actuelle qui n'est plus qu'une
grande surface comme les autres.

Je crois que l'aventure du début avait une autre envergure. Je n'ai
connu la fnac qu'en 1983 à Lyon et il y avait des trucs sympas
(notamment des disques rares).

FiLH




--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org




palmerclaude
Le #6795891
"Bruno" <"bthomas plus news at free point fr"> a écrit dans le message de
news: 484a3dff$0$26341$
"Bruno" <"bthomas plus news at free point fr"> a écrit dans le message de
Et pour ajouter un couche : FNAC signifie Fédération Nationale d'Achat
des Cadres, et, lors de sa création en 1954, "cadre" signifiait "cadre
supérieur"... C'est dire le positionnement de l'entreprise qui se dit
"agitateur"... :-;

Cordialement.

--
Bruno



Chouette cet échange, Ancien chef d'entreprise et maintenant retraité en
voie de paupérisation, mais client de la FNAC parfois, mon ego est
enchanté
d'apprendre que mon statut social s'élève grâce à la FNAC.
Je vous trouve donc très durs quand on voit que la FNAC a une véritable
mission de valorisation de l'individu et de son élévation sociale.
:-((
Soit dit en passant j'ai connu Stéphane Essel son fondateur. Il possédait
entre autres un laboratoire photo qu'il avait essayé de me refiler en
raison
de son passif... Mais la pensée primitive de ce machin était bien une
volonté collective de servir..Comme quoi, ce qui est à l'origine une
niche
plus ou moins parée d'idées généreuses peut devenir ce qu'on sait



Bonjour,

Je suis devenu adhérent FNAC fin 70' début 80', et je le suis toujours.

Au début, la FNAC était vraiment un magasin à la pointe de la
technologie, et dont les vendeurs étaient compétents. Si tu cherchais un
bonne interprétation de La Tosca, tu tombais sur un vendeur spécialiste
en musique classique capable de te conseiller. Si tu recherchais un
objectif pour ton reflex, tu tombais sur un vendeur spécialiste en
photo, capable de te conseiller.

Malheureusement, c'est très loin d'être le cas aujourd'hui, où la FNAC
ne se distingue pas des Darty, Surcouf et autre Carrefour. Les vendeurs
de la FNAC sont payés au lance-pierre, comme les caissières de
Carrefour, et il ne faut pas s'étonner si le *service* est devenu
complètement absent de la *transaction*.

Cordialement.

--
Bruno


Je ne sais pas, et même si j'ai été aussi copain de Jakumovitch au
début...je constate que les trois ou quatre vendeurs des rayons APN du Bd St
Germain, de la rue de Rennes, ou de la Fnac Poitiers sont compétents, de bon
conseil et pas particulièrement "pousseurs de cartons" sauf peut-être le
samedi après-midi avec une foule de clients. Au hasard il leur arrivent de
me déconseiller un achat comme récemment pour le complément grand-angle du
G9....considéré par eux comme insuffisant, encombrant, lourd et
déséquilibrant l'appareil. Ou encore au début de mes acquisitions et venant
de sortir de l'argentique, le conseil de ne monter des optiques que boîtier
tourné vers le sol etc etc...
Dirions-nous que tout est affaire de relationnel et d'échange de respect
réciproque ?




Jean-Pierre Roche
Le #6795881

Dirions-nous que tout est affaire de relationnel et d'échange de respect
réciproque ?


Il faut juste tomber sur un vendeur compétent... Je ne crois
pas que la FNAC en ait l'exclusivité...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...

palmerclaude
Le #6795871
"FiLH" 1ii5sxf.1yd77utax0q9uN%
palmerclaude
"Bruno" <"bthomas plus news at free point fr"> a écrit dans le message de
news: 484a3750$0$11365$
mikhailGuelovani

La sorcière ne s'appelle plus la fée Carabosse mais la FNAC désormais
:
vous
lui faites confiance mais la FNAC le mérite-t-elle ?


Ah encore un qui a cru aux sirènes du libéralisme enchanteur où les
gros
entreprenneurs seraient des saints qu service du public...


Et non... ce sont des loups chargés de te tondre mon enfant...

FiLH


Bonjour,

Et pour ajouter un couche : FNAC signifie Fédération Nationale d'Achat
des Cadres, et, lors de sa création en 1954, "cadre" signifiait "cadre
supérieur"... C'est dire le positionnement de l'entreprise qui se dit
"agitateur"... :-;

Cordialement.

--
Bruno



Chouette cet échange, Ancien chef d'entreprise et maintenant retraité en
voie de paupérisation, mais client de la FNAC parfois, mon ego est
enchanté
d'apprendre que mon statut social s'élève grâce à la FNAC.
Je vous trouve donc très durs quand on voit que la FNAC a une véritable
mission de valorisation de l'individu et de son élévation sociale.
:-((


Soyons clair, je parlais de la FNAC actuelle qui n'est plus qu'une
grande surface comme les autres.

Je crois que l'aventure du début avait une autre envergure. Je n'ai
connu la fnac qu'en 1983 à Lyon et il y avait des trucs sympas
(notamment des disques rares).

FiLH




--
Le fondement du constat bourgeois, c'est le bon sens, c'est-à-dire
une vérité qui s'arrête sur l'ordre arbitraire de celui qui la parle.
Roland Barthes.
http://www.filh.org


Je rajouterai bien que le comportement du "client" face au "vendeur" s'est
dégradé au point que même ce qui est du ressort du social, de l'aide à la
personne, de la médecine etc, est devenue affaire de consommation pure et
dure, de rapport de force entre vendeurs formés à accélérer les processus de
vente et distanciés sur ordre et clients abusivement exigeants parce que
"payeurs".
Pour ma part j'entretiens avec les caissières d'Hyper , les vendeurs les
standardistes etc une relation personnalisée aimable, polie et autant que
possible humaine à chaque passage à la caisse et les deux parties s'en
trouvent bien je crois. Il reste évidemment un paquet de jeunes c.... dans
les boutiques de téléphonie mobile ou la plupart des grandes surfaces de
grandes ville par exemple avec lesquels la situation est désespérée...






palmerclaude
Le #6795861
"Jean-Pierre Roche" news: g2dg4f$5no$

Dirions-nous que tout est affaire de relationnel et d'échange de respect
réciproque ?


Il faut juste tomber sur un vendeur compétent... Je ne crois pas que la
FNAC en ait l'exclusivité...

--
Jean-Pierre Roche

enlever sanspub pour m'écrire...


bien sûr. C'était juste pour dire qu'il faut re-la-ti-vi-ser...



Kodaqui
Le #6796291
"FiLH" 1ii5oa3.x5e4in1j5g3mvN%
mikhailGuelovani
Ah encore un qui a cru aux sirènes du libéralisme enchanteur où les gros
entreprenneurs seraient des saints qu service du public...


et encore qui croit qu'il est le plus fort en faisant croire
qu'il le savait depuis longtemps que la fnac était d'une
confiance reprochable........... sacré filapapatte, toujours
aussi viscelard du neurone catadioptrique accentué

Kodaqui
Le #6796281
"FiLH" 1ii5sxf.1yd77utax0q9uN%

Soyons clair,


tu vois que t'étais pas si clair que ça!
et maintenant tu as la pétoche des retours agressifs, sans
parler de ta paranoïa bien vivante dans ton cervelet de
moustique

MELMOTH
Le #6796751
Ce cher mammifère du nom de Jean-Pierre Roche nous susurrait, le samedi
07/06/2008, dans nos oreilles grandes ouvertes mais un peu sales quand
même, et dans le message mélismes suivants :

Dirions-nous que tout est affaire de relationnel et d'échange de
respect réciproque ?


Il faut juste tomber sur un vendeur compétent... Je ne crois pas que
la FNAC en ait l'exclusivité...


Je connais au moins une bonne quinzaine ou vingtaine de FNAC en
France...
La compétence des vendeurs (en tout cas dans le domaine qui me
concerne, les musiques dites "classiques" et le jazz) est très variable
selon les magasins...
Il en existe encore de très bons (et passionnés...forcément !)...Suffit
de tomber dessus...
L'espace culturel Leclerc de Nantes sud a lui aussi un responsable
"musique classique" remarquable...C'est d'ailleurs le rayon "classique"
le plus déeloppé que j'aie jamais vu, toutes enseignes confondues...
Et, ce qui ne gâte rien, les prix pratiqués sont entre 15 et 25% moins
chers qu'ailleurs (y compris le Net)...

--
Car avec beaucoup de science, il y a beaucoup de chagrin ; et celui qui
accroît sa science, accroît sa douleur.
[Ecclésiaste, 1-18]
MELMOTH - souffrant


Publicité
Poster une réponse
Anonyme