France-2, c'était ce soir vers 21h : Micro$oft not on my mind

Le
andre_debian
Cash investigation d'Élise Lucet,

on apprend que Micro$oft a signé un contrat de 120 millions d'¤
avec notre ministère de la défense nationale, pour pas moins
de l'équipement de 201.500 ordinateurs et de 13.000 serveurs,
malgré l'opposition de bien des officiers.
C'est le directeur de l'informatique de la défense nationale qui
a pris la funeste décision et a eu le dernier mot.

"Cerises sur le gâteau" :
1] Les systèmes Windows sont faits pour transmettre à la NSA et au PRIS=
M,
tout ce que font les employés de la défense nationale française.
Un ingénieur (sous Linux) a réussi a prendre totalement le contrôle
d'un poste sous windows-7 et de pouvoir télécharger tous documents
aisément et comme bon lui semble.

2] Le contrat a été signé avec Microsoft-Irlande, permettant à la f=
irme
de payer sur ce juteux contrat que quelques kopecks d'impôt à Bercy.
(merci Mr Micron).

Yves le Drian, ministre de la défense, s'est éclipsé de tous commenta=
ires
sur ce sujet.

La Défense française "est donc maintenant pieds et poings liés" à M=
icrofoft
et aux États-Unis.

L'émission a quand même cité les avantages de Linux, du logiciel Libre
et de leur sécurité, sous entendant clairement que notre armée aurait=

dû faire comme la gendarmerie.

Dormez, dormez tranquille braves gens, tout va bien :-)

André
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
Ph. Gras
Le #26413249
Le 18 oct. 2016 à 23:01, a écrit :
Cash investigation d'Élise Lucet,
on apprend que Micro$oft a signé un contrat de 120 millions d'€
avec notre ministère de la défense nationale, pour pas moins
de l'équipement de 201.500 ordinateurs et de 13.000 serveurs,
malgré l'opposition de bien des officiers.
C'est le directeur de l'informatique de la défense nationale qui
a pris la funeste décision et a eu le dernier mot.

Ils ont fait leur reportage sur une vieille info du Canard enchaîné ?
Je l'ai lue il y a un paquet de semaines. On est dans l'investigation
édifiante, là… Bref, rien ne nouveau sous le soleil, tant du point de
vue informatique… que journalistique !
Enjoy,
Ph. Gras
PS. Bercy m'a sournoisement taxé l'année dernière la redevance
pour la télé que j'ai refusé d'installer dès mon emménagement. Il
est coutumier du fait maintenant, une année sur deux.=
Gr
Le #26413269
Salut
Merci pour l'info, je l'ai pas vu.
Le mardi 18 octobre 2016 à 23:01 +0200, a
écrit :
Cash investigation d'Élise Lucet,
on apprend que Micro$oft a signé un contrat de 120 millions d'€
avec notre ministère de la défense nationale, pour pas moins
de l'équipement de 201.500 ordinateurs et de 13.000 serveurs,
malgré l'opposition de bien des officiers.
C'est le directeur de l'informatique de la défense nationale qui
a pris la funeste décision et a eu le dernier mot.
"Cerises sur le gâteau" :
1] Les systèmes Windows sont faits pour transmettre à la NSA et au PRISM,
tout ce que font les employés de la défense nationale française.
Un ingénieur (sous Linux) a réussi a prendre totalement le contrôle
d'un poste sous windows-7 et de pouvoir télécharger tous documents
aisément et comme bon lui semble.
2] Le contrat a été signé avec Microsoft-Irlande, permettant à la firme
de payer sur ce juteux contrat que quelques kopecks d'impôt à Bercy.
(merci Mr Micron).
Yves le Drian, ministre de la défense, s'est éclipsé de tous commentaires
sur ce sujet.
La Défense française "est donc maintenant pieds et poings liés" à Microfoft
et aux États-Unis.
L'émission a quand même cité les avantages de Linux, du logiciel Libre
et de leur sécurité, sous entendant clairement que notre armée aurait
dû faire comme la gendarmerie.
Dormez, dormez tranquille braves gens, tout va bien :-)
André


--
Grégory Reinbold
Michel Memeteau - EKIMIA
Le #26413279
--001a114515684b83ab053f34cc50
Content-Type: text/plain; charset=UTF-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
Merci , début a 42 Minutes.
Le site Pluzz est vraiment a chi*r .
<-------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------->
Michel Memeteau - Directeur.
Notre Boutique Ordinateurs GNU/Linux : http://shop.ekimia.fr
280 avenue de la malvesine 13720 La Bouilladisse - France.
Fixe : +33 (0) 972308334 Mobile : +33(0) 624808051
<-------------------------------------------------------------------------- ---------------------------------------->
Le 19 octobre 2016 à 09:36, Grégory Reinbold
Salut
Merci pour l'info, je l'ai pas vu.
Le mardi 18 octobre 2016 à 23:01 +0200, a
écrit :
Cash investigation d'Élise Lucet,
on apprend que Micro$oft a signé un contrat de 120 millions d'⠂¬
avec notre ministère de la défense nationale, pour pas moins
de l'équipement de 201.500 ordinateurs et de 13.000 serveurs,
malgré l'opposition de bien des officiers.
C'est le directeur de l'informatique de la défense nationale qui
a pris la funeste décision et a eu le dernier mot.
"Cerises sur le gâteau" :
1] Les systèmes Windows sont faits pour transmettre à la NSA et au PRISM,
tout ce que font les employés de la défense nationale franà §aise.
Un ingénieur (sous Linux) a réussi a prendre totalement le co ntrôle
d'un poste sous windows-7 et de pouvoir télécharger tous docu ments
aisément et comme bon lui semble.
2] Le contrat a été signé avec Microsoft-Irlande, permet tant à la firme
de payer sur ce juteux contrat que quelques kopecks d'impôt à Bercy.
(merci Mr Micron).
Yves le Drian, ministre de la défense, s'est éclipsé de tous commentaires
sur ce sujet.
La Défense française "est donc maintenant pieds et poings li és" à

Microfoft
et aux États-Unis.
L'émission a quand même cité les avantages de Linux, du logiciel Libre
et de leur sécurité, sous entendant clairement que notre arm ée aurait
dû faire comme la gendarmerie.
Dormez, dormez tranquille braves gens, tout va bien :-)
André

--
Grégory Reinbold

--001a114515684b83ab053f34cc50
Content-Type: text/html; charset=UTF-8
Content-Transfer-Encoding: quoted-printable
<br>
Merci pour l&#39;info, je l&#39;ai pas vu.<br>
<br>
Le mardi 18 octobre 2016 à 23:01 +0200, écrit :<br>
<div class="HOEnZb"><div class="h5">&gt; Cash investigation d&#39;à ‰lise Lucet,<br>
&gt;<br>
&gt; on apprend que Micro$oft a signé un contrat de 120 millions d&#39 ;€<br>
&gt; avec notre ministère de la défense nationale, pour pas moins <br>
&gt; de l&#39;équipement de 201.500 ordinateurs et de 13.000 serveurs, <br>
&gt; malgré l&#39;opposition de bien des officiers.<br>
&gt; C&#39;est le directeur de l&#39;informatique de la défense nation ale qui<br>
&gt; a pris la funeste décision et a eu le dernier mot.<br>
&gt;<br>
&gt; &quot;Cerises sur le gâteau&quot; :<br>
&gt; 1] Les systèmes Windows sont faits pour transmettre à la NSA et au PRISM,<br>
&gt; tout ce que font les employés de la défense nationale fran çaise.<br>
&gt; Un ingénieur (sous Linux) a réussi a prendre totalement le c ontrôle<br>
&gt; d&#39;un poste sous windows-7 et de pouvoir télécharger tous documents<br>
&gt; aisément et comme bon lui semble.<br>
&gt;<br>
&gt; 2] Le contrat a été signé avec Microsoft-Irlande, perme ttant à la firme<br>
&gt; de payer sur ce juteux contrat que quelques kopecks d&#39;impôt à Bercy.<br>
&gt; (merci Mr Micron).<br>
&gt;<br>
&gt; Yves le Drian, ministre de la défense, s&#39;est éclipsà © de tous commentaires<br>
&gt; sur ce sujet.<br>
&gt;<br>
&gt; La Défense française &quot;est donc maintenant pieds et poin gs liés&quot; à Microfoft<br>
&gt; et aux États-Unis.<br>
&gt;<br>
&gt; L&#39;émission a quand même cité les avantages de Linux , du logiciel Libre<br>
&gt; et de leur sécurité, sous entendant clairement que notre arm ée aurait<br>
&gt; dû faire comme la gendarmerie.<br>
&gt;<br>
&gt; Dormez, dormez tranquille braves gens, tout va bien :-)<br>
&gt;<br>
&gt; André<br>
&gt;<br>
<br>
</div></div><span class="HOEnZb"><font color="#888888">--<br>
Grégory Reinbold &lt; <br>
</font></span></div><br></div>
--001a114515684b83ab053f34cc50--
Alain Rpnpif
Le #26413311
Le 19 octobre 2016, Michel Memeteau - EKIMIA a écrit :
Merci , début a 42 Minutes.
Le site Pluzz est vraiment a chi*r

Afin d'éviter Adobe flashplayer, j'utilise youtube-dl avec Pluzz et ça
marche très bien.
--
Alain Rpnpif
Publicité
Poster une réponse
Anonyme