[FreeBSD] notes personnelles pratiques install FBSD 7 avec multimedia

Le
guillaume
bonjour,
après avoir longtemps galéré pour installer FreeBSD de façon pratique, je vous
livre le fruit de mon expérience au cas ou cela pourrait aider quelqu'un.
si j'avais eu ce genre de notes cela m'aurait grandement aidé en tout cas.

salut
_______________________________





NOTES PERSONNELLES PRATIQUES INSTALLATION FREEBSD 7 (avec environnement multimédia)
(de manière générale l'ordre de ces notes est important)
###################################################################################



### AVANT INSTALL ###

- le plus simple est de graver le CD1 FreeBSD obtenu par ftp
- imprimer ces notes

- noter la config vidéo (freq écran horizontale et verticale, modèle et mémoire carte vidéo)
- noter la config audio (marque et modèle de la carte)
- noter la config réseau (IP, masque, passerelle, DNS)

- des bases Unix sont nécessaires


### PENDANT INSTALL ###

- pour voir le détail de l'install: Alt-F2 (Alt-F1 pour revenir)
- on peut installer FreeBSD sur un disque secondaire sans toucher au 1er (si le BIOS permet de
choisir le disque de boot). on pourra juste mettre un MBR standard sur ce disque secondaire.
- ne pas activer (set bootable) la partition FreeBSD sauf s'il est seul sur le disque principal

- partionner par défaut. on peut rajouter éventuellement /root (disons 128 MO) et /usr/home
(disons 2 x /usr (avec /usr= 6 GO min recommandé)) par exemple.
- installer "All". Port Collection: non (méthode pas propre).

- config réseau: exemple; host= guigui.maison.fr, domain= maison.fr, gateway= 192.168.1.254,
DNS= 192.168.1.254, IP2.168.1.1, mask= 255.255.255.0)
- customiser console; oui: Fonts et Ttys en ISO 8859-1/15 (accents)
- si le test souris fonctionne, exit

- rajouter des packages: non
- créer un user: non


### APRES INSTALL ###

- pour voir les docs et configurer grace à l'outil d'install: sysinstall
- pour passer d'un terminal à un autre: Alt-Fx

- lancer l'interface graphique (Xorg) (pour voir): startx (Ctrl-Alt-Fx pour revenir, Alt-F9 pour
y retourner)
- configurer Xorg: xorgconfig, puis sauver ds /etc/X11/xorg.conf (par défaut), puis vérifier le
fichier généré (ex: # devant VideoRam?)

- (xterm avec ascenseur: xterm -sb)

à partir d'ici on considère que l'accès internet fonctionne

- installer l'arbre des ports: portsnap fetch extract (c'est long) (le mettre à jour
de temps en temps avec "portsnap fetch update" - en root)
- installer portupgrade: pkg_add -r portupgrade (pour une bonne gestion des logiciels)

- après chaque installation avec pkg_add, créer et mettre à jour la base des packages avec
un outil portupgrade: pkgdb -aF (en root)
- dans un terminal les exécutables nouvellement installés ne sont pas toujours trouvés
automatiquement; ouvrez alors un nouveau terminal.

note (en root):
- pour installer un logiciel, essayer d'abord:
pkg_add -r <nom>
si pkg_add ne trouve pas le package ds "Latest", noter le chemin ftp indiqué en remplacant Latest
par All. puis, par exemple, créez ds .cshrc "setenv FTP_ALL ftp://anonymous:pass@<chemin/All/>".
puis avec un simple "ftp $FTP_ALL" vérifier si le package est ds ce "All". s'il y est, rentrez:
pkg_add -r ../All/<nom-version>.tbz
si impossible d'installer avec pkg_add, essayer d'installer avec:
portinstall -RP <nom> (ça peut être très long)
- pour mettre à jour un logiciel: portupgrade -RP <nom> (ça peut être très long)
si une install logiciel plante à cause d'un composant logiciel non trouvé, tentez d'installer
ce composant et recommencez
- pour désinstaller un logiciel: pkg_deinstall -R <nom>

note:
- pour connaitre le nom des exécutables d'un logiciel installé (exemple: portupgrade):
pkg_info -xL portupgrade | grep bin/
(ou bien voir le contenu du fichier pkg-plist du logiciel dans l'arbre des ports)
- liste des logiciels installés: pkg_info

- installer un navigateur

- installer un environnement de bureau pratique et léger (fvwm-crystal ou xfce (+complet,
+lourd) ou )
- définir un autre environnement de bureau par défaut (exemple: fvwm-crystal) pour root:
créer /root/.xinitrc et éditer: fvwm-crystal

- si le logiciel glib n'est pas installé en version >= 2.17.5 (corrige un plantage Nautilus
(notamment)), alors installez-le ds une bonne version ou mettez-le à jour.

- config français pour root: éditer /root/.login_conf:
me:
:charset=ISO-8859-15:
:lang=fr_FR.ISO8859-15:

- créer repertoires de montage pour périphs amovibles, exemple ds /root:
mkdir +cd +usb +dskt

- créer un squelette de conf pour les nouveaux utilisateurs à créer: ds /usr/share/skel créer
par exemple dot.xinitrc, dot.login_conf, +cd, +usb, +dskt (l'utilisateur doit être propriétaire
pour pouvoir monter), etc (voir au dessus)
- créer un nouvel utilisateur avec sysinstall: exemple; login= guigui, full name= guillaume,
member= wheel,operator (super user + droits périphs), shell= /bin/csh, laisser le reste

- éditer /etc/fstab, exemple:
/dev/da2s1 /root/+usb msdosfs rw,noauto 0 0
/dev/da2s1 /usr/home/guigui/+usb msdosfs rw,noauto 0 0
/dev/acd0 /root/+cd cd9660 rw,noauto 0 0
/dev/acd0 /usr/home/guigui/+cd cd9660 rw,noauto 0 0
- "dmesg" permet de connaitre les détails et le type (exemple: da2 pour telle clé USB) des
périphs branchés
- les partitions montables du type (exemple: da2s1, s2, ) peuvent être vues ds /dev

- pour rendre un périph montable par un utilisateur normal:
* ds /etc/devfs.rules:
[localrules=1] # exemple
add path 'da2*' mode 0660 group operator # exemple
* ds /etc/rc.conf:
devfs_system_ruleset="localrules" # exemple
* ds /etc/sysctl.conf:
vfs.usermount=1

- installer libdvdcss pour pouvoir lire les DVD

- installer le pilote audio:
kldload snd_driver (méta-pilote)
cat <fichier_quelconque> > /dev/dsp (test)
s'il y a du son, repérer le pilote: cat /dev/sndstat
puis ajouter ds /boot/loader.conf: <pilote>_load="YES"
plus d'info:
file:///usr/share/doc/fr_FR.ISO8859-1/books/handbook/sound-setup.html
note: un disque audio ne se monte pas.

- installer vlc (lecteur multimédia essentiel)
(ds vlc, lire un CD audio: cdda:///dev/acd0, lire un DVD: dvd:///dev/acd0 (exemple))

- une bonne suite bureautique: openoffice.org

- un lecteur pdf léger: epdfview

- pour installer une imprimante, essayez le plus simple: installer cups-base, puis gutenprint-cups
(beaucoup de pilotes). puis démarrer cups: cupsd (pour arrêter: /usr/local/etc/rc.d/cupsd forcestop).
puis allumer l'imprimante, puis aller sur http://localhost:631, puis suivre le guide

- pour écrire sur des partitions NTFS voir fusefs-ntfs


_________________________________________
commandes utiles:

-log de demarrage et de détection: dmesg
-définir commandes et variables pour l'utilisateur actuel: dans le fichier d'environnement du shell
utilisé (exemples: ~/.cshrc, ~/.login pour csh, ~/.profile pour sh, , voir man <shell>)
-cde de montage: mount
-trouver un fichier: find <chemin de départ> -name <nom partiel>






--
au lieu d'être créée par l'état, la monnaie est créée par les banques
privées qui, avec leur demande d'intérêts, demandent en fait plus
d'argent que ce qui est crée, entrainant ainsi tous les pays dans la
spirale absurde et grandissante d'une dette impossible, source de la
misère dans le monde.
http://www.michaeljournal.org/ilenauf.htm
___

la guerre, c'est la paix ; la liberté, c'est l'esclavage ; l'ignorance, c'est la force
"1984", George Orwell
___

C'est aux citoyens eux-mêmes, directement, de façonner et protéger leur démocratie.
C'est folie de laisser les hommes au pouvoir écrire eux-mêmes les règles du pouvoir.
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Liens.php
Vidéos High-Tech et Jeu Vidéo
Téléchargements
Vos réponses Page 1 / 2
Gagnez chaque mois un abonnement Premium avec GNT : Inscrivez-vous !
Trier par : date / pertinence
talon
Le #19139641
guillaume wrote:
bonjour,
après avoir longtemps galéré pour installer FreeBSD de façon pratique, je vous
livre le fruit de mon expérience au cas ou cela pourrait aider quelqu'un.
si j'avais eu ce genre de notes cela m'aurait grandement aidé en tout cas.



Et bien je vais te livrer le fruit de ma longue (dés)expérience avec
FreeBSD.
A mon avis une bonne partie de ce que tu écrit est soit superflu soit
incomplet.


- le plus simple est de graver le CD1 FreeBSD obtenu par ftp



OUI, ou le DVD.

- imprimer ces notes

- noter la config vidéo (freq écran horizontale et verticale, modèle et mémoire carte vidéo)



Tous ces détails sont inutiles, les Xorg modernes autoconfigurent tout.


### PENDANT INSTALL ###

- pour voir le détail de l'install: Alt-F2 (Alt-F1 pour revenir)
- on peut installer FreeBSD sur un disque secondaire sans toucher au 1er (si le BIOS permet de
choisir le disque de boot). on pourra juste mettre un MBR standard sur ce disque secondaire.
- ne pas activer (set bootable) la partition FreeBSD sauf s'il est seul sur le disque principal

- partionner par défaut. on peut rajouter éventuellement /root (disons 128 MO) et /usr/home



/root doit être beaucoup plus gros, les noayaux modernes sont énormes.
Si on veut pouvoir recompiler son noyau, un bon 512 Megs ne fait ps
de mal.


(disons 2 x /usr (avec /usr= 6 GO min recommandé)) par exemple.



Si /usr contient /usr/local c'est plutôt 10 GO qu'il faut, pour être
tranquille, et peut être plus.

- installer "All". Port Collection: non (méthode pas propre).



La méthode "propre" n'est pas nécessairement meilleure. Si on veut
installer les paquets venant avec le dvd on a tout intérêt à laisser les
ports en état comme sur le DVD et ne plus jamais y toucher. Upgrader
uniquement quand il y a une nouvelle version stable, et le faire en
virant *tout*. L'upgrade au fil de l'eau est la certitude d'avoir des
emmerdements un jour ou l'autre.

- lancer l'interface graphique (Xorg) (pour voir): startx (Ctrl-Alt-Fx pour revenir, Alt-F9 pour
y retourner)
- configurer Xorg: xorgconfig, puis sauver ds /etc/X11/xorg.conf (par défaut), puis vérifier le
fichier généré (ex: # devant VideoRam?)




xorgconfig est en train de disparaître et de toute façon est merdique.
Il suffit de faire Xorg -configure et d'éditer légèrement ce que ça
produit, au besoin. Voir man Xorg.


- (xterm avec ascenseur: xterm -sb)

--- à partir d'ici on considère que l'accès internet fonctionne ---

- installer l'arbre des ports: portsnap fetch extract (c'est long) (le mettre à jour




Chez moi portsnap a toujours été la bouse des bouses, soit d'une lenteur
phénoménale, soit qu'il plante en cours de route, il y a longtemps que
je l'ai marqué d'une croix rouge.

de temps en temps avec "portsnap fetch update" - en root)
- installer portupgrade: pkg_add -r portupgrade (pour une bonne gestion des logiciels)




portupgrade est une autre bouse, un peu moins calamiteuse que portsnap,
mais pas de beaucoup. Installer des logiciels précompilés du dvd avec
pkg_add ou du réseau avec pkg_add -r, c'est largement suffisant. Si on a
une bête de course et qu'on veut bien compiler les softs, je préconise
d'utiliser exclusivement le "portmaster" de Doug Barton (un shell script
de qualité). Sur des installations de petite taille j'ai toujours eu
de bons résultats avec. Mais avec 1000 ports installés, ce n'est à mon
avis pas pratique.

pkg_add -r <nom>



Oui

si pkg_add ne trouve pas le package ds "Latest",



Compiler soi même.



portinstall -RP <nom> (ça peut être très long)
- pour mettre à jour un logiciel: portupgrade -RP <nom> (ça peut être très long)
si une install logiciel plante à cause d'un composant logiciel non trouvé, tentez d'installer
ce composant et recommencez
- pour désinstaller un logiciel: pkg_deinstall -R <nom>



Ou plutôt foutre à la poubelle portupgrade et tout ce qui va avec. De
tout façon à long terme ça plante toujours, et à court terme ça te fait
perdre tout ton temps pour aucun bénéfice.



- pour rendre un périph montable par un utilisateur normal:
* ds /etc/devfs.rules:
[localrules=1] # exemple
add path 'da2*' mode 0660 group operator # exemple
* ds /etc/rc.conf:
devfs_system_ruleset="localrules" # exemple
* ds /etc/sysctl.conf:
vfs.usermount=1




Et si ton périphérique est créé après le boot, ceci n'est d'aucun
utilité (exemple disque ou clé USB amovible). C'est là qu'on
peut utiliser devd pour forcer la relecture de devfs.conf, par exemple.
Ainsi j'ai dans /etc/devd.conf

attach 100 {
device-name "umass0";
action "/bin/sleep 3 ; /etc/rc.d/devfs restart";
};


- installer vlc (lecteur multimédia essentiel)
(ds vlc, lire un CD audio: cdda:///dev/acd0, lire un DVD: dvd:///dev/acd0 (exemple))



Ou plutôt installer mplayer, mencoder qui sont bien plus intéressants.


- une bonne suite bureautique: openoffice.org



Oui, c'est le seul qui fait l'affaire, malheureusement. Ca veut dire
aussi installer Java.


- un lecteur pdf léger: epdfview



xpdf


- pour installer une imprimante, essayez le plus simple: installer cups-base, puis gutenprint-cups
(beaucoup de pilotes). puis démarrer cups: cupsd (pour arrêter: /usr/local/etc/rc.d/cupsd forcestop).
puis allumer l'imprimante, puis aller sur http://localhost:631, puis suivre le guide...




Oui.

- pour écrire sur des partitions NTFS voir fusefs-ntfs...



Oui.


--

Michel TALON
espie
Le #19139741
In article Michel Talon
Ou plutôt foutre à la poubelle portupgrade et tout ce qui va avec. De
tout façon à long terme ça plante toujours, et à court terme ça te fait
perdre tout ton temps pour aucun bénéfice.



Juste pour me tenir au courant, tu confirmes donc que FreeBSD n'a toujours
aucun mecanisme decent de mise a jour de packages binaires ? :-P
talon
Le #19140561
Marc Espie
In article Michel Talon >Ou plut?t foutre ? la poubelle portupgrade et tout ce qui va avec. De
>tout fa?on ? long terme ?a plante toujours, et ? court terme ?a te fait
>perdre tout ton temps pour aucun b?n?fice.

Juste pour me tenir au courant, tu confirmes donc que FreeBSD n'a toujours
aucun mecanisme decent de mise a jour de packages binaires ? :-P




Non il n'en a rééllement aucun, et mentionner la possibilité de mettre à
jour par des packages binaires dans le milieu de FreeBSD leur donne de
l'urticaire. En outre l'information contenue dans le système des ports
est insuffisante pour avoir un système totalement fiable basé sur des
paquets binaires, et si le système n'est pas totalement fiable, autant
s'en passer, virer tout et réinstaller. Aprés tout on y perd moins de
temps. A la lecture des mailing lists récentes, j'ai l'impression que
de plus en plus d'utilisateurs expérimentés utilisent cette technique
de la "terre brulée". De l'autre coté tu as les fadas qui font tourner
"portupgrade -a" tous les jours, bref leur machine leur sert à peu près
exclusivement à se mettre à jour elle même. On trouve son bonheur où on
peut. Vu la quantité de bugs qui prolifèrent dans le noyau, je dois dire
que Linux me paraît de plus en plus la seule solution réaliste. Pour moi
OpenBSD n'est en rien une solution, désolé.


--

Michel TALON
Patrick Lamaizière
Le #19142771
Michel Talon :

Chez moi portsnap a toujours été la bouse des bouses, soit d'une lenteur
phénoménale, soit qu'il plante en cours de route, il y a longtemps que
je l'ai marqué d'une croix rouge.



Jamais eu de problème avec portsnap.

- pour rendre un périph montable par un utilisateur normal:
* ds /etc/devfs.rules:
[localrules=1] # exemple
add path 'da2*' mode 0660 group operator # exemple
* ds /etc/rc.conf:
devfs_system_ruleset="localrules" # exemple
* ds /etc/sysctl.conf:
vfs.usermount=1




Et si ton périphérique est créé après le boot, ceci n'est d'aucun
utilité (exemple disque ou clé USB amovible). C'est là qu'on
peut utiliser devd pour forcer la relecture de devfs.conf, par exemple.
Ainsi j'ai dans /etc/devd.conf



Non non ça fonctionne avec les règles devfs.rules. Ce sera
pris ne compte. C'est si tu utilises devfs.conf qu'il faut refaire un
/etc/rc.d/devfs restart.

« The devfs.rules file provides an easy way to create and apply
devfs(8) rules, even for devices that are not available at boot.
For devices available at boot, see devfs.conf(5).»
Patrick Lamaizière
Le #19142841
guillaume :

- partionner par défaut. on peut rajouter éventuellement /root (disons 128 MO)



/root (le répertoire root pas la racine) ne doit pas être monté à part à
mon avis.

et /usr/home (disons 2 x /usr (avec /usr= 6 GO min recommandé)) par exemple.



FreeBSD crée un lien symbolique /home -> /usr/home si tu
n'affectes pas une partition pour /home. Si tu le fais faut la monter
directement dans /home (ie virer le lien symbolique).

- dans un terminal les exécutables nouvellement installés ne sont pas toujours trouvés
automatiquement; ouvrez alors un nouveau terminal.



Voir la commande rehash avec tcsh.
talon
Le #19142911
Patrick Lamaizière
Michel Talon :
> Et si ton périphérique est créé après le boot, ceci n'est d'aucun
> utilité (exemple disque ou clé USB amovible). C'est là qu'on
> peut utiliser devd pour forcer la relecture de devfs.conf, par exemple.
> Ainsi j'ai dans /etc/devd.conf

Non non ça fonctionne avec les règles devfs.rules. Ce sera
pris ne compte. C'est si tu utilises devfs.conf qu'il faut refaire un
/etc/rc.d/devfs restart.



Tu as tout à fait raison.
J'ai été trompé par les exemples qui figurent dans les fichiers par
défaut devfs.conf et devfs.rules. Du coup je ne vois pas bien l'utilité
de devfs.conf.


--

Michel TALON
talon
Le #19142941
Patrick Lamaizière
Michel Talon :

> Chez moi portsnap a toujours été la bouse des bouses, soit d'une lenteur
> phénoménale, soit qu'il plante en cours de route, il y a longtemps que
> je l'ai marqué d'une croix rouge.

Jamais eu de problème avec portsnap.



Moi c'est plutôt l'inverse, je ne l'ai que rarement vu marcher. Et j'ai
vu de nombreux gens se plaindre sur les mailing lists du même genre de
problèmes. Encore récemment. En ce qui concerne les performances,
manipuler des centaines de "patch files" compressés avec un shell script
ça ne m'étonne pas trop que ça patine.

--

Michel TALON
David Marec
Le #19145521
Michel Talon:

A mon avis une bonne partie de ce que tu écrit est soit superflu soit
incomplet.



Le plus gênant est lorsque c'est incomplet ou partiellement inexact.
Mais c'est un exercice difficile que d'écrire un article qui évite
ces «travers».

- noter la config vidéo (freq écran horizontale et verticale, modèle et
mémoire carte vidéo)



Tous ces détails sont inutiles, les Xorg modernes autoconfigurent tout.



Presque.
Pour obtenir un clavier «fr» ou utiliser un pilote propriétaire, on doit
éditer «xorg.conf».

De plus, lors de l'intégration de hal avec Xorg ( 7.5 ? ), de nouvelles
entrées sont nécessaires pour que xorg utilisent le clavier et la souris
décris dans xorg.conf.
À moins de se taper les clefs idoines dans les «policykit».

Si on a
une bête de course et qu'on veut bien compiler les softs, je préconise
d'utiliser exclusivement le "portmaster" de Doug Barton (un shell script
de qualité).



J'ai aussi «migré» vers ce jeu de scripts depuis moins d'un an.

- un lecteur pdf léger: epdfview



xpdf



gv ? :-)


--
http://www.freebsd.org/fr/ http://david.marec.free.fr/
http://www.diablotins.org/
guillaume
Le #19163311
merci à tous pour tous les commentaires, ça me permet de mieux comprendre.
je précise que ces notes visent à une synthèse simple (autant que possible) et efficace, et visent
plutôt les débutants (comme moi).


Michel Talon a écrit :

- le plus simple est de graver le CD1 FreeBSD obtenu par ftp



OUI, ou le DVD.



pourquoi pas mais je trouve un peu long de graver le DVD d'autant que c'est très limité en packages
par rapport aux besoins.


- noter la config vidéo (freq écran horizontale et verticale, modèle et mémoire carte vidéo)



Tous ces détails sont inutiles, les Xorg modernes autoconfigurent tout.



j'ai tout de même un petit doute.


- installer "All". Port Collection: non (méthode pas propre).



La méthode "propre" n'est pas nécessairement meilleure. Si on veut
installer les paquets venant avec le dvd on a tout intérêt à laisser les
ports en état comme sur le DVD et ne plus jamais y toucher. Upgrader
uniquement quand il y a une nouvelle version stable, et le faire en
virant *tout*. L'upgrade au fil de l'eau est la certitude d'avoir des
emmerdements un jour ou l'autre.



je n'ai pas eu de pb avec portsnap (que je trouve + simple et + rapide que csup).
le DVD est beaucoup trop limité.
virer tout n'est pas une solution pour moi.


xorgconfig est en train de disparaître et de toute façon est merdique.
Il suffit de faire Xorg -configure et d'éditer légèrement ce que ça
produit, au besoin. Voir man Xorg.



le gd avantage que j'avais trouvé avec xorgconfig est qu'il configure le clavier en français. mais
c'est vrai qu'en réessayant Xorg -configure j'ai trouvé une config graphique plus simple et plus
propre. il reste à y rajouter le clavier français: ds InputDevice: 'Option "XkbLayout" "fr"'


Chez moi portsnap a toujours été la bouse des bouses, soit d'une lenteur
phénoménale, soit qu'il plante en cours de route, il y a longtemps que
je l'ai marqué d'une croix rouge.



c'est long à la 1ere install de l'arbre des ports, c'est tout. les updates sont rapides. il n'a
jamais planté chez moi.


portupgrade est une autre bouse, un peu moins calamiteuse que portsnap,
mais pas de beaucoup. Installer des logiciels précompilés du dvd avec
pkg_add ou du réseau avec pkg_add -r, c'est largement suffisant. Si on a
une bête de course et qu'on veut bien compiler les softs, je préconise
d'utiliser exclusivement le "portmaster" de Doug Barton (un shell script
de qualité). Sur des installations de petite taille j'ai toujours eu
de bons résultats avec. Mais avec 1000 ports installés, ce n'est à mon
avis pas pratique.



je n'ai pas de pb avec portupgrade. c'est juste long qd on veut compiler, mais ds mon optique je ne
compile que qd je n'ai pas le choix (en général il y a un package qui va bien). pour moi portupgrade
est essentiel pour garder la base packages à jour.


si pkg_add ne trouve pas le package ds "Latest",



Compiler soi même.



non non, j'ai remarqué que pour certains packages le lien n'est pas ds "Latest" mais on trouve le
pack ds "All".


- installer vlc (lecteur multimédia essentiel)
(ds vlc, lire un CD audio: cdda:///dev/acd0, lire un DVD: dvd:///dev/acd0 (exemple))



Ou plutôt installer mplayer, mencoder qui sont bien plus intéressants.



j'ai essayé mplayer et 1 ou 2 autres, et c'est vlc que j'ai trouvé le plus pratique et polyvalent.
(pour commencer en tout cas) et j'ai déjà vu sous Windows que s'il ne faut qu'un lecteur, c'est
celui-là.


- un lecteur pdf léger: epdfview



xpdf



oui en effet. je viens de tester.




--
au lieu d'être créée par l'état, la monnaie est créée par les banques
privées qui, avec leur demande d'intérêts, demandent en fait plus
d'argent que ce qui est crée, entrainant ainsi tous les pays dans la
spirale absurde et grandissante d'une dette impossible, source de la
misère dans le monde.
http://www.michaeljournal.org/ilenauf.htm
___

la guerre, c'est la paix ; la liberté, c'est l'esclavage ; l'ignorance, c'est la force
"1984", George Orwell
___

C'est aux citoyens eux-mêmes, directement, de façonner et protéger leur démocratie.
C'est folie de laisser les hommes au pouvoir écrire eux-mêmes les règles du pouvoir.
http://etienne.chouard.free.fr/Europe/Liens.php
talon
Le #19166421
guillaume wrote:
>
> OUI, ou le DVD.

pourquoi pas mais je trouve un peu long de graver le DVD d'autant que c'est très limité en packages
par rapport aux besoins.




Je pense qu'il y a sur le DVD tous les paquets qu'on peut obtenir en
forme binaire sur le site ftp de FreeBSD, et en ce qui me concerne j'y
ai toujours trouvé le plus gros de ce dont j'avais besoin. Le reste ne
représente pas un gros temps de compilation et je le compile. Il faut
dire que télécharger le DVD ne me coute que quelques minutes, et le
graver 15 minutes.


je n'ai pas eu de pb avec portsnap (que je trouve + simple et + rapide que csup).



Chez moi portsnap est beaucoup plus lent que csup. Comme je ne fais des
upgrades que rarement, il met en général un temps infini à faire venir
tous ses "patchsets" et dans la quasi totalité des cas il trouve une
corruption qui l'empêche de continuer. Pendant des années et des années
jamais eu un problème avec cvsup puis csup.


> portupgrade est une autre bouse, un peu moins calamiteuse que portsnap,
> mais pas de beaucoup. Installer des logiciels précompilés du dvd avec
> pkg_add ou du réseau avec pkg_add -r, c'est largement suffisant. Si on a
> une bête de course et qu'on veut bien compiler les softs, je préconise
> d'utiliser exclusivement le "portmaster" de Doug Barton (un shell script
> de qualité). Sur des installations de petite taille j'ai toujours eu
> de bons résultats avec. Mais avec 1000 ports installés, ce n'est à mon
> avis pas pratique.

je n'ai pas de pb avec portupgrade. c'est juste long qd on veut compiler, mais ds mon optique je ne
compile que qd je n'ai pas le choix (en général il y a un package qui va bien). pour moi portupgrade
est essentiel pour garder la base packages à jour.





Tu dois bien être le seul à ne pas avoir de problème, si tu suis les
mailing lists tu verras qu'il y a *constamment* des problèmes plus ou
moins graves avec portupgrade. Pour qui veut des paquets binaires la
gestion de portupgrade -P ou portupgrade -PP est absolument calamiteuse.
J'ai l'impression que tu es du genre à upgrader très souvent. Les gens
qui font ça ne se plaignent pas trop de portupgrade en général. Ceux qui
upgradent rarement au contraire se trouvent souvent devant des
situations dantesques. En outre c'est un outil d'une lenteur
phénoménale. Aussi bizarre que ça puisse paraître, portmaster, bien
qu'écrit en shell, est beaucoup plus rapide. J'ai moi même écrit un
programme en python pour l'upgrade binaire, qui est infiniment plus
rapide que portupgrade
http://www.lpthe.jussieu.fr/~talon/pkgupgrade
Celà étant, je me suis convaincu que l'infrastructure de FreeBSD ne
permet pas rééllement des upgrades binaires fiables, par exemple il y a
constamment des exceptions que l'on doit découvrir en lisant UPDATING.

Bref la *seule* solution fiable, quoi que tu en penses, c'est de tout
virer et tout réinstaller de temps en temps. Et je ne suis pas loin de
penser que c'est pareil sous Linux, sauf peut être avec Debian qui
apporte un soin maniaque à la correction de ses paquets, ou peut être
avec OpenBSD, si tu t'en contentes. Ailleurs les paquets sont préparés à
la va comme je te pousse, et il arrive invariablement des merdes. En ce
moment chez FreeBSD c'est tout ce qui concerne l'upgrade de Xorg.
Catastrophe à prévoir.


>
> Ou plutôt installer mplayer, mencoder qui sont bien plus intéressants.

j'ai essayé mplayer et 1 ou 2 autres, et c'est vlc que j'ai trouvé le plus pratique et polyvalent.
(pour commencer en tout cas) et j'ai déjà vu sous Windows que s'il ne faut qu'un lecteur, c'est
celui-là.




Sous Windows en effet vlc est le standard, mais je crois que mplayer est
mieux sous les Unix. J'ai aussi beaucoup utilisé mencoder, c'est
rééllement très bien.


--

Michel TALON
Publicité
Poster une réponse
Anonyme